F. Roger Devlin : L’utopie sexuelle au pouvoir

Essai paru dans la revue The Occidental Quarterly, été 2006, vol. 6, N°2. Traduction : Alexandre.

L’image qui illustre cette page est celle de la Mère Seule à l’Enfant, allégorie des temps maudits de l’Occident, où le père a disparu. Le fils fouette l’eau boueuse de son bâton, furieux d’être sans père. La mère avance toute frêle mais tête baissée vers un horizon inconnu, sans mari. Comment ce désastre est-il arrivé ?

Ce texte magistral mais partiel – c’est un essai et non un traité –  se demande quelles sont les causes de la dénatalité blanche dans un contexte où le sexe est omniprésent, mais pas le bonheur de vivre. Il répond en examinant la nature de la révolution sexuelle et du féminisme qui ont exacerbé l’hypergamie féminine, car c’est là que gît le lièvre.

Le résultat est une guerre des sexes qui fait de la vie de chaque homme blanc un roman noir. Pour la survie de la race et la restauration de la sanité, le remède proposé est un franc retour au patriarcat monogame cuirassé de tuteurs sociaux stricts.

  • Première partie : ici.
  • Deuxième partie : ici.
  • Troisième partie : ici.
  • Quatrième partie : ici.