Articles d'actualité Conflits raciaux États-Unis Médias, manipulations et censures Problèmes raciaux Résistance Aryenne

Après la tarrantade d’El Paso, les Juifs intensifient leur effort de guerre contre les Blancs

Le contexte général

Le concept d’hommes libres portant les armes est une tradition indo-européenne. S’y oppose de toutes ses forces l’esprit sémite, qui est féminin et despotique.

Aux États-Unis, il y a donc un caillou dans la chaussure de ZOG : la déclaration des droits, écrite par James Madison et ajoutée en 1791 à la constitution américaine. C’est un reliquat de l’esprit aryen que le sémitisme veut à tout prix éliminer.

Son premier amendement garantit la liberté d’expression :

Le Congrès n’adoptera aucune loi relative à l’établissement d’une religion, ou à l’interdiction de son libre exercice ; ou pour limiter la liberté d’expression, de la presse ou le droit des citoyens de se réunir pacifiquement ou d’adresser au Gouvernement des pétitions pour obtenir réparations des torts subis.

Le deuxième amendement garantit le doit de porter des armes :

Une milice bien organisée étant nécessaire à la sécurité d’un État libre, le droit qu’a le peuple de détenir et de porter des armes ne sera pas transgressé.

Le but est à la fois de protéger l’État – au sens de collectivité organisée – contre des dangers extérieurs comme les envahisseurs, et de dangers intérieurs comme les criminels. Il s’agit aussi de protéger la liberté des citoyens contre les tendances tyranniques de leur propre État.

Patrick Crusius s’est prévalu à juste titre dans son manifeste de ce droit à défendre son peuple contre les envahisseurs.

Les Américains sont encore dans leur large masse très attachés à leur constitution, en partie parce qu’ils n’ont pas une idée très nette de ce qu’ils sont en tant que nation. Ne formant pas une ethnie plongeant ses racines dans l’autochtonie, ils ont du mal à définir leur identité américaine autrement que par la référence à ses « pères fondateurs » et à des « valeurs », qui sont à peu près les mêmes stupidités égalitaristes que chez nous, avec cette différence que les deux amendements en question en font partie.

Les Juifs ont pu tirer grand profit de l’idéologie maçonnique des pères fondateurs et du flou identitaire correspondant, mais leur travail de sape ne sera pas achevé tant qu’ils ne seront pas venu à bout de ces deux reliquats aryens. C’est ce à quoi la juiverie s’emploie depuis longtemps. Elle évite de s’en prendre trop directement à ces deux principes, cherchant plutôt à les dévitaliser en pointant du doigt certaines de leurs conséquences et à grignoter leurs marges, à la façon d’un rat. Mais cette semaine, elle vient de franchir une étape supplémentaire dans le despotisme.

Assaut contre la liberté d’expression

Ils mènent donc l’assaut contre la liberté d’expression tout en faisant mine de la respecter. Toutes les jacasseries autour des « fausses nouvelles » ont été un moyen de délégitimer internet et la partie des médias qui n’est pas entièrement domptée idéologiquement, et de re-légitimer les médias du régime. Les tribunes d’expression pro-blanche sont systématiquement attaquées et sibérisées par des décisions arbitraires de leurs hébergeurs, prises sous la pression de la juiverie.

La site d’image-boards 8 Chan a donc été sibérisé dans la semaine, au prétexte que le dernier tarrantiseur en date s’y était exprimé. La vraie raison est que 8 Chan est un espace où des milliers de jeunes Blancs prennent conscience de la guerre qui nous est faite par les Juifs.

ZOG fait intervenir ses criminologues pour associer lecture de sites internet pro-blancs et terrorisme.

BBC :

Mais récemment, les communautés d’extrémistes de droite et de nationalistes blancs ont gagné de la popularité et de la force, et le temps de radicalisation pour les nouveaux adeptes s’est beaucoup accéléré. L’intervalle entre le « flash » et le « bang » – entre le moment où quelqu’un est exposé pour la première fois à une idéologie, et le moment de l’attaque concrète – « a radicalement diminué », affirme John Farmer, ancien procureur et auteur du livre The Ground Truth : The Untold Story of American Under Attack on 9/11.

Peut-être parce que l’évidence de notre oppression saute aux yeux de celui qui se réveille ? Ou que la reconnexion avec notre âme aryenne a quelque chose de magique ?

Le processus de radicalisation prenait autrefois des mois ou des années. Désormais, dit-il, « cela dure quelques semaines ». Ainsi, il est plus difficile pour les autorités de débusquer les tentatives de complot violent et d’identifier les individus qui préparent des attentats.

La particularité de 8 chan et du reste de la mouvance pro-blanche en ligne et hors ligne, c’est qu’elle applique le principe de la résistance sans chef. Internet informe anonymement, les partisans frappent où ils veulent et quand ils veulent, puis la mouvance des anonymes évalue à nouveau, pour que les partisans soient meilleurs la fois suivante.

Il n’y pas de cerveau unique ni de chaîne de commandement à infiltrer : c’est une armée populaire de partisans individuels.

Insider.com :

La vitesse de radicalisation rend difficile le travail de surveillance et de suivi pour les forces de l’ordre (…) « Fréquemment, ces individus agissent sans appartenir à un groupe ni suivre un guidage particulier, ce qui augmente la difficulté de les identifier, de mener une enquête et de leur tomber dessus », expliquait dernièrement à des législateurs Michael McGarrity, responsable de l’anti-terrorisme.

La noosphère de l’internet pro-blanc produit des éclairs lorsqu’elle rencontre la vie concrète de ceux qui la contemplent. Un mouvement qui consiste en une idée organiquement déconnectée de ses moyens d’application ne peut pas être infiltré. Même si des manipulations d’éléments individuels sont possibles, ces perturbations ne peuvent pas en l’état endommager le cœur du mouvement.

Il s’agit donc de supprimer purement et simplement tous les espaces d’expression qui ne sont pas sous contrôle juif.

La stratégie de contre-insurrection juive

Après avoir compté sur les sibérisations de sites internet menées par les entreprises privées comme Cloudflare, ZOG a décidé de passer à l’étape supérieure de la contre-révolution préventive, en criminalisant comme « terroriste » l’expression du nationalisme blanc.

Jewish Week :

Les forces de l’ordre sont « dépassées par la puissance de feu des réseaux sociaux et des plate-formes technologiques », explique Michael Masters, PDG de Secure Community Network, groupement juif de sécurité opérant au niveau national. « Des individus ont tout le loisir de semer la haine, l’antisémitisme et de soutenir la violence. Le problème est accablant, de par son volume ».

Pour aider à le résoudre, Masters affirme que la communauté juive doit faire pression sur les législateurs. « Les forces de l’ordre en font beaucoup pour nous en tant que communauté », nous confie-t-il. « C’est à notre tour de nous retrousser les manches pour les servir et les protéger, en leur donnant les instruments dont ils ont besoin pour faire leur travail et donc nous protéger. »

Masters (of puppets) explique tranquillement que les forces de l’ordre existent pour servir les Juifs.

Dont acte.

Nous le savions, mais ce n’est pas une mauvaise chose de rappeler cette vérité tous les jours, surtout quand elle sort de la bouche d’un youtre.

Comment ce sale juif pense-t-il venir en aide à ses chers amis du système judiciaro-policier ? En leur concoctant une loi qui va leur permettre de pratiquer le terrorisme d’État contre les Blancs.

Un point de départ concret s’appelle le Domestic Terrrorism Prevention Act [loi de prévention du terrorisme intérieur] de 2019. D’après Oren Segal, chef du Center on Extremism de l’ADL, cette loi fournit à des agences comme le département de la Sécurité Intérieure, les moyens de surveiller le terrorisme intérieur . Mais cette loi est encore en attente au Congrès depuis qu’elle a été proposée en mars dernier.

Son adoption permettra de progresser vers une situation où l’on pourra combattre la suprématie blanche avec les mêmes outils – destinés à combattre le terrorisme international et devenus légaux au lendemain du 11 septembre – qui sont utilisés à l’heure actuelle contre Al Qaïda et l’État Islamique.

Les sites internet pro-blancs seront considérés comme des vitrines de mouvements terroristes, leurs responsables et leurs lecteurs seront traqués. Le système se prépare à opprimer le peuple blanc américain comme jamais auparavant.

« Nous devons connaître les données, les effectifs (…) et nous espérons que cette loi nous aidera à y voir plus clair », affirme Segal. « Partant de là, des remèdes plus spécifiques pourront être appliqués ».

Ces « remèdes plus spécifiques » sont la suspension des voies de droit ordinaires pour traiter les suspects de terrorisme, le retrait de l’habeas corpus, la torture et toutes les horreurs pratiquées à Guantanamo, dans les casernes irakiennes, dans leurs navires-prisons, etc., mais cette fois-ci contre les véritables ennemis de la dictature juive, c’est-à-dire les Aryens.

ZOG suit le chemin anticipé par les romans de Covington.

Les lois « red flag » de criminalisation des propriétaires d’armes

La réponse la plus immédiate du système, après la tarrantade d’El Paso, a été de renforcer la tendance au désarmement général des Blancs. Fait peu étonnant, ce sont souvent des mégères qui se mettent en avant pour l’opération de castration.

Trump a pris fait et cause contre le nationalisme blanc et pour les « red flag laws » (« drapeau rouge » signifiant ici « signal d’alerte ». Nous traduirons ce terme par « retrait préventif »).

Ce sont des sortes de lois des suspects permettant de retirer leurs armes à feu aux gens qui déplaisent.

Denver Post :

Les démocrates du Colorado, qui défendent depuis des mois la loi de retrait préventif des armes à feu ont découvert lundi [5 août] qu’ils avaient un allié inattendu en la personne du président républicain Donald Trump. (…) Trump a soutenu les lois de retrait préventif lors de son allocution à la Maison Blanche, immédiatement après les deux massacres du week-end, qui ont fait des dizaines de morts :

« Nous devons nous assurer que ceux qui sont considérés comme très dangereux pour la sûreté publique n’aient pas accès aux armes à feu, et que s’il tel est le cas, qu’on les leur retire en respectant les voies de droit, mais au plus vite. »

Exemplaires de la notion de répression participative, ces lois sont déjà adoptées dans quinze États d’Amérique.

80-lower :

Sous le régime de la plupart des lois de retrait préventif, n’importe qui peut, sur la foi d’un soupçon – bien fondé ou pas – dénoncer un propriétaire d’arme à feu et faire en sorte que ses armes lui soient confisquées. Le niveau de preuve exigé pour la plupart de ces dénonciations n’implique pas autre chose qu’une « forte présomption basée sur des faits ». Autrement dit, n’importe quel dénonciateur peut convaincre les autorités qu’il pourrait y avoir 50 % de chances ou plus que son soupçon soit vrai.

C’est leur parole contre la vôtre, sauf dans les cas où vous n’êtes même pas informés du fait que vous avez été dénoncés. Dans ce cas-là, c’est trop tard.

Le plus préoccupant, c’est cet exemple qui illustre la façon dont ont peut se servir des lois de retrait préventif : dans le Connecticut, on a confisqué leurs armes à des gens pour les raison suivantes : « querelles de couple, désarroi financier personnel, tristesse liée au deuil dans la vieillesse ».

Les Américains blancs sont déjà vus comme les responsables haïs de tout ce qui va mal, en particulier de la criminalité des nègres et des saloperies des juifs (lesquels se font passer pour blancs dès que cela les arrange). Le sort à venir de nos frères de race est celui de bêtes traquées par le système et… par leurs propres voisins blancs, conditionnés en ce sens depuis des lustres.

Propagande anti-blanche à flots continus

La propagande anti-blanche et anti-armes à feu se déverse à jets continus dans tous les grands médias américains. À ce titre, il n’est pas inutile de citer ce fait divers étrange qui a eu lieu dans la grande banlieue de Détroit il y a deux jours. Précisons que toute cette zone est absolument infestée de nègres.

Or donc, la maison d’un couple inter-racial – un traître à sa race et sa négresse – a été ravagée par les flammes d’une façon bizarre. Il y a un mois, un incendie provoqué par le branchement électrique avait provoqué le départ du couple, qui logeait ailleurs le jour du véritable incendie. Quelques jours avant celui-ci, des témoins virent des gens entrer par effraction dans la maison vide. Les brûleurs de la gazinière avaient été allumés. Les pompiers avaient ensuite retiré toutes les bonbonnes de gaz pour éviter une explosion. Puis enfin est venu l’incendie destructeur, agrémenté d’une « croix gammée ».

Voyez cette forme peinte sur le garage de la maison : la saleté de la chose et le modus operandi des assaillants indique un très faible QI, une négrerie. Évidemment, les médias font porter le chapeau aux suspects habituels, les prétendus « suprémacistes blancs ».

Conclusion

Dans cette atmosphère de pourrissement américain général, la tyrannie juive pousse comme un champignon.

Cependant, il est malavisé de leur part de s’attaquer aussi frontalement aux deux piliers de l’identité américaine et de faire des honnêtes gens des suspects. Car quand on ne peut plus s’exprimer par la parole, on s’exprime par le fusil et il n’y a pas plus mauvais qu’un Gentil qu’on a poussé à bout. Cela, les Juifs le savent, mais étrangement, ils semblent prêts à aller à l’affrontement, peut-être poussés par leur haine du Blanc et leur folie congénitale.

Citons pour finir notre camarade Brenton Tarrant :

(…) créer un conflit aux États-Unis sur la question de la possession des armes à feu entre les deux idéologies opposées, afin d’approfondir le fossé social, culturel, politique et racial dans ce pays. Le conflit portant sur le deuxième amendement de sa constitution et les tentatives d’abolition des droits des propriétaires d’armes à feu vont déboucher sur une guerre civile qui va balkaniser les États-Unis conformément à ses lignes de fracture politiques, culturelles et, par dessus tout, raciales.

La balkanisation nord-américaine aboutira non seulement à la séparation raciale des habitants des États-Unis qui garantira l’avenir de la race blanche sur le continent nord-américain, mais elle portera aussi le coup de grâce à la chimère du « melting pot ».

La révolution trouve son chemin au milieu des vicissitudes. Notre jour viendra.

21 Replies to “Après la tarrantade d’El Paso, les Juifs intensifient leur effort de guerre contre les Blancs

  1. Hors-sujet : (((Jeffrey Epstein))) a été retrouvé pendu dans sa cellule. Il se serait suicidé (?), ou peut-être a t-il été « suicidé » (?), puisqu’il avait déjà été retrouvé allongé au sol dans sa cellule, des marques autour du cou (blessures qualifiées de sans gravité), fin juillet, ce qui avait déjà été considéré comme une tentative de suicide (bizarre, il se serait étranglé de ses propres mains ? Si oui, autant tenter de se suicider en retenant sa respiration…).

    1. merci pour l’info, je ne savais pas, très bizarre quand même. de toute façon il aurait pris perpette ce mec. Je suis heureux d’apprendre sa mort, je vais m’acheter une bouteille de champagne lundi quand j’irais faire mes courses.

        1. Du coup, la mère Clinton, son directeur de campagne John Podesta, et tous les autres amateurs de « pizzas » n’ont plus à craindre qu’il les balance…
          Ces enculés de juifs et leurs larbins traîtres à la race blanche n’hésitent pas à buter l’un des leurs si ça peut leur éviter d’aller subir en prison ce qu’ils ont fait à des gosses…
          Mais la vérité finira par être sue.
          On est déjà quelques uns à la connaître.

  2. Pour les armes, c’est un sujet capital. Ces saletés veulent désarmer les Blancs à tout prix. En France par exemple, nous nous faisons de plus en plus restreindre nos droits sur ce sujet.

    Ce qui ne veut pas dire qu’il ne faut pas faire de démarche pour acheter des armes et apprendre à les maîtriser, bien au contraire.

    Sinon, quelqu’un qui possède des connaissances et peut s’acheter une arme de façon illégale – via un collectionneur par exemple – n’a pas à hésiter. Au moins l’arme ne sera pas déclarée. Après, dans ce cas, il faut rester parano.

    1. Ce que l’Etat français oublie, c’est que le dealer bougnoulique qui vend de la came aux blancs ne se fera pas prier pour vendre des kalash. Ni toutes les raclures des balkans qui vendent aux bougnoules.
      Le marché noir ça marche dans les 2 sens, quand un « collectionneur » un peu négligent se fait chopper parce qu’il a laissé son hangar ouvert avec 300 mosin dedans, on peut être certains qu’il n’a pas été à dos de chameau les acheter à Vladivostok ou Izhesk.
      Le contrôle des armes, c’est bon pour les honnêtes gens, les criminels, salafistes, survivalistes légitimement parano et autres ont déjà des stocks.

      1. Oui, mais on ne trouve pas tout dans les cités et en plus un Blanc AOC n’y est pas vraiment le bienvenu. Pour avoir du matériel fiable, il faut faire son marché un peu plus loin. C’est comme pour les légumes ; mieux vaut les acheter directement à la ferme. 😉

  3. Les juifs agissent comme l’avait prévu Covington. Car, effectivement, leur haine des Blancs et leur folie congénitale les empêche de percevoir toutes les conséquences de leurs actes. Exactement comme les nègres avec lesquels ils ont beaucoup de points communs, comme je l’ai déjà souligné. À commencer par être des culs-de-sac de l’évolution qui n’ont pas les facultés de conceptualisation et de représentation que possèdent les Aryens et les peuples Asiatiques du Sud-est.
    Puisqu’ils agissent comme Covington l’avait prévu, nous devons réagir comme Covington l’avait prévu. Actions individuelles ou de petits groupes soudés non identifiables car d’une totale discrétion sur leurs convictions.
    Comme Basile l’a souligné, ZOG ne peut infiltrer une organisation qui n’existe pas ou un réseau dont les membres ne connaissent de leurs partenaires d’action que ce qui est strictement nécessaire pour celle-ci. Ils n’ont pas assez de larbins pour perquisitionner chez tous les Blancs du pays et ne peuvent ficher que ceux qui sont assez stupides pour ne pas cacher leur identité et leurs idées.
    Les bougnoules pratiquent la taqiya en faisant semblant de s’intégrer alors qu’en fait ils attendent juste le bon moment pour frapper. Ce que ces sub-humains des sables sont capables de faire malgré leur médiocre QI, nous pouvons le faire aussi.
    Certes, il n’est pas dans la mentalité Aryenne d’agir comme des faux-culs ; notre sens de l’honneur nous pousse à affronter nos ennemis avec fierté et à visage découvert. Mais c’est précisément ce sur quoi ils comptent pour nous identifier et nous éliminer avant même que nous ne soyons montés au combat.
    Notre honneur réside dans la fidélité à notre cause ( ça rappelle quelque chose ) et non dans un comportement naïf qui consisterait à défier ouvertement des fourbes qui ne se battent jamais loyalement et nous font frapper dans le dos par leurs sbires quand ils se montrent devant nous. Nous devons aussi les frapper dans le dos et infiltrer toutes les structures du pouvoir dont ils se servent pour nos opprimer. C’est ce que je dis depuis toujours, même avant d’avoir lu Covington. De toute façon, vu la disproportion des forces en présence et la faiblesse de nos moyens et de nos effectifs, il n’y a que ça qui peut marcher.
    Et l’histoire montre que ça marche souvent. Ce sont les minorités agissantes qui font avancer le monde ( ou le font reculer, dans le cas des youtrons ) pas les masses inertes qui se contentent d’aller dans le sens du vent quand il souffle assez fort pour faire décoller leurs culs.
    Mieux vaut une petite troupe courageuse qu’une grande lâche et paresseuse ! 😄
    ( Conclusion manquant de sérieux seulement en apparence. Comme certains pensent que je retombe en enfance, je fais mon…Rho ! )

    1. Vous avez raison mais comment faire, si on avance masqué, pour faire la connaissance d’autres personnes de notre bord ? Ensuite comment être sur que les nouvelles personnes avec lesquelles nous faisons connaissance ne sont pas des taupes ?

      1. « Ensuite comment être sur que les nouvelles personnes avec lesquelles nous faisons connaissance ne sont pas des taupes ? »

        En france :
        – Regarde de quoi il vie . Si il reste vague sur la question et si il ne travail pas mais semble malgré tout mener un train de vie plus que confortable .

        -si il te parle d’emblée d’actes illégaux . (vente d’arme sous le manteau , sabotage , chignole )

        – Si il te dit qu’il a une connaisance dans la police ou dans la magistrature .

        -Si c’est un bougnoule ou un nègre mentale . (attitude , langage corporel/oral .)

        -si il te propose de faire partie d’un groupe (((radical)))

        il y a encore quelque astuce mais deja avec ca , c’est bon . Puis faut avoir aussi un petit peu de flair , ca va de soi .

  4. Intéressant développement. Autant que la citation de Tarrant.
    J’ignore comment la masse ricaine réagirait à une bolchévisation renforcée du système. Pour l’instant je crois pas qu’il se soit passé grand-chose. Balkanisera ou balkanisera pas, seul l’avenir le dira. En France, et en Europe de l’Ouest, c’est courru d’avance que personne n’en aura rien à foutre. Non pas que le gauchisme le plus crasse soit particulièrement prégnant dans la population, mais je crains que les divers propagandistes de la fachosphère et de l’extrême-droite virtuelle européenne surestiment de beaucoup le temps passé par le quidam sur les réseaux sociaux. Evidemment on en est pas encore à devoir nous réfugier sur le darknet, mais si on doit en arriver à de telles extrêmités, l’heure sera peut-être venue de changer le fusil d’épaule.

  5. Bonjour à tous,

    Je vous envoie ce message après des mois de silence pour vous présenter à tous mes excuses pour mon comportement inacceptable lors de mes dernières interventions. Je n’ai pas d’excuses : j’ai été idiot et immature. Au lieu de rester à ma place, j’ai laissé mes émotions prendre le dessus sur ma raison ce qui m’a coûté malheureusement très cher… Je regrette sincèrement les provocations et les insultes, ma faiblesse de jugement m’ a empêché de me rappeler que vous n’étiez pas des ennemis mais des personnes qui cherchaient à m’aider, je l’ai réalisé hélas bien trop tard..

    Même si j’ai fait une pause dans l’idéologie NS et dans la cause blanche, je n’ai pas abandonné totalement le combat (mental pour l’instant) contrairement à ce que j’ai pu laissé croire. Il faut dire que le manifeste de Brenton Tarrant et les travaux de Vincent Reynouard y sont pour beaucoup.. C’est lorsque j’ai lu Tarrant que j’ai compris.. Que j’avais eu raison de rejoindre la cause NS et tort de l’avoir quitté.. Vincent Reynouard n’a fait que confirmer cela : après avoir visionné des heures de vidéos, j’ai décidé de le contacter en lui expliquant le problème concernant les polonais : il m’a répondu en vidéo.

    https://blogue-sc.com/2019/06/hitler-voulait-il-aneantir-les-sous-races-reponse-a-un-jeune-polonais

    En l’ayant visionnée 3 fois, j’ai accepté l’idée que le problème venait de moi et non des autres qui ont essayé de m’expliquer des choses basiques.. En tout cas, après des échanges réguliers avec monsieur reynouard et d’autres militants NS avec qui je suis toujours en contact aujourd’hui, j’ai décidé de me remettre en question et de reprendre en main.. Je n’ai pas envie de me défouler mais d’enrichir mon esprit. Je n’ai pas envie de m’amuser mais de trouver des solutions concrètes pour sauver notre race (qui existe j’en suis aujourd’hui plus que persuadé).. Aujourd’hui j’ai compris que le national socialisme était bel et bien la marche à suivre, que le fürher ne voulait rien d’autre que le bien commun (mille pardon pour mes propos orduriers à son encontre, j’étais tellement persuadé qu’il voulait anéantir mon peuple.. Comme je m’en veux depuis que je connais la vérité) que la plupart des juifs sont comme vous l’aviez dit.. Concernant les nègres et les bougnoules je n’en parlerai pas : les événements récents en Allemagne me suffisent pour les juger… Et ce que je savais déjà à leur sujet.. Je suis au final content de m’en être rappelé..

    Je m’excuse une nouvelle fois auprès de mes anciens camarades pour les propos calomnieux que j’ai tenu (en particulier à autescousios, Warezerie, Nico White et auprès de tout ceux que j’ai déçu), j’ai commis de graves erreurs de jugements et je pense avoir fait quelques progrès (aussi insignifiants soit ils).. Je sais aussi que le chemin sera long très long mais je ne doute pas de mes capacités à y arriver. Au final, j’ai su en tirer les conclusions et je pense que ça va mieux maintenant. Avec le courage de Brenton Tarrant et l’intellect et la culture de Vincent Reynouard, je ne peux être plus motivé pour défendre la race blanche.. Je doute toujours à l’heure actuelle de la victoire finale mais je ne doute pas de mon envie d’agir pour qu’elle devienne réalité.. Je ne demande pas à être réintégré ici et je peux tout à fait concevoir d’être persona non grata ici après les horreurs que j’ai déblatérées, c’est parfaitement compréhensible mais je veux que vous sachiez que je suis profondément désolé et déçu de moi-même.. Je pensais avoir raison mais finalement non. Tant pis. La vérité est une valeur demandant de l’expérience chose que j’aurais dans quelques années.. Si vous voulez me remonter les bretelles en commentaires, n’hésitez pas à le faire, il faut avoir mal pour avancer.. En tout cas, ce que j’ai vécu en dehors de BE m’a fait retrouvé mes esprits. Cette gymnastique intellectuelle m’aura finalement servi.

    Et je ne compte plus me fatiguer dans des débats inutiles et contre productifs.. Simplement agir pour ma race et pour l’Europe.. Je suis loin d’arriver à la cheville de Brenton Tarrant et il me manque de l’expérience..

    Voilà. Je vous remercie d’avoir pris le temps de me lire jusqu’au bout en espérant ne pas avoir parlé inutilement.. Ne prenez pas en compte les commentaires précédents que j’ai publié quelques mois auparavant ils ne correspondent absolument pas à ma pensée..

    Comme dit plus haut : je ne demande rien.. Je voulais simplement faire un mea culpa.. Cela fait 3 mois que j’y tenais.

    Quoi qu’il arrive maintenant, je me donnerai à fond pour ma race et mon peuple..

    Je vous souhaite bon courage. Et pardon. Nous ne devons pas être ennemis.

    TE

    1. Je suis heureux que tu sois de retour parmi nous, mon cher camarade !
      Tout le monde fait des erreurs en étant jeune. J’en ai fait pas mal moi-même et je ne l’ai parfois découvert que bien plus tard. J’ai appris qu’on ne pouvait pas tout savoir et j’ai du notamment remettre moi aussi en question certaines de mes convictions sur des évènements historiques que je croyais bien connaître parce que, comme toi, ils me touchaient de près. Nombre de mes erreurs, je les ai découvertes fort récemment, grâce à Blanche et à des articles publiés par elle et Nico White, et à d’autres camarades comme Warezerie ou Autescousios qui connait l’histoire mieux que quiconque.
      Tout le monde peut se tromper et à tout âge. L’essentiel est de le reconnaître et de revenir vers ses camarades quand ils ont besoin de nous. Et vu notre nombre réduit, on a besoin de tout le monde, même de ceux qui, à un moment donné, ont pu nous casser les couilles !
      Je pense donc que les camarades que tu sites te pardonneront et te souhaiteront comme moi un bon retour au sein de la fraternité des « horribles méchants nazis » de Blanche Europe and associates.
      Ton amende honorable est plus qu’honorable et ils y seront sans doute sensibles. Ils m’ont bien pardonné à moi qui les ai pourtant gonflé aussi à une époque par mon comportement immature. Bon, il est vrai que je n’avais pas encore soixante dix ans ; j’étais donc un vrai gamin ! 😄

    2. Cher Terre Ensoleillée, je suis très agréablement surpris par ton message et plus encore par ce que tu nous expliques.
      Ton message démontre une nette évolution, et un gain tout aussi net en maturité.

      Les prises de bec arrivent, quelque fois malheureusement, d’autres fois heureusement, malheureusement parce que ce n’est jamais agréable mais aussi parce que cela peut aboutir à se tourner le dos pour de bon. Heureusement, car souvent (si les protagonistes sont honnêtes et intelligents), une prise de bec amène exactement à ce que tu nous confies là : une remise en question, et une nette évolution.

      Nous avons tous été jeunes, et les erreurs que tu as commis, nous les avons tous commises. Ce qui compte, c’est ce qu’on en retire sinon les erreurs ne serviraient à rien et nous ne serions condamnés qu’à les répéter encore et encore. Or, tout indique dans ton message que tu as su en retirer tout ce qui peut t’être utile et c’est finalement le plus important.

      En fin de compte, ce n’est donc pas mauvais que les choses se sont passées telles qu’elles se sont passées.
      En ce qui me concerne, la seule chose qui importe à mes yeux est que tu reviens parmi nous, plus fort et déterminé que tu ne l’as, j’imagine, jamais été : Félicitations !

      Je te souhaite donc un bon retour parmi nous. 😉

  6. « l’esprit sémite, qui est féminin et despotique » : bien vu.
    La féminisation galopante de l’Amérique du Nord est peu souvent mise en évidence. C’est cependant la différence la plus évidente vis à vis de l’Europe, qui va – cependant – dans ce sens là elle aussi.
    La typique bonne femme américaine peut à la fois développer au jour le jour des comportements « racistes » tout en se revendiquant 100% politiquement correcte, conformément à sa vision du monde, qu’on peut résumer à ceci : « c’est comme ça ».

    1. Merci aux deux camarades (Warezerie et Rho2) pour leurs superbes messages.. Je m’attendais à une leçon de morale (que j’aurais amplement méritée) donc je suis.. Rassuré en quelques sortes.

      En effet Warezerie comme tu l’as souligné peut être que les choses auraient dû se passer comme cela : car cela m’a renforcé dans mon combat pour la race blanche plus que jamais. On peut essayer de fermer les yeux en disant que le monde est beau et gentil.. Mais quand on a les faits en face de soi, ça ne dure pas longtemps. On ne peut ignorer certains faits même à mon jeune âge..

      Pour être honnête je n’ai pas été heureux de quitter BE et j’en ai vraiment pris plein mon grade par des personnes extérieures à ce site. Au final, cela m’a radicalisé encore plus et je n’ai jamais ressenti une telle motivation pour mener un combat dont l’issue est certes incertaine mais dont la cause est noble.

      J’espère que je ne referai plus d’erreurs pareilles et que j’utiliserai mon cerveau plutôt que mes petites émotions. Et que les autres camarades réagiront à mes écrits (de la manière qui leur semble la plus appropriée à mon comportement).

      En tout cas ça me fait plaisir de vous relire et de lire des commentaires bienveillants même si je ne pense pas les mériter.

      Après j’ai encore un bout de chemin à faire avant de devenir l’aryen que je veux incarner..

      Quoi qu’il arrive je prévois dans les années futures d’agir pour le bien de ma race..

      Je vous souhaite à tous une bonne journée.

      TE

      1. « J’espère que je ne referai plus d’erreurs pareilles et que j’utiliserai mon cerveau plutôt que mes petites émotions. Et que les autres camarades réagiront à mes écrits (de la manière qui leur semble la plus appropriée à mon comportement). »

        Tu sais, les erreurs, peuvent être utiles comme elles peuvent être inutiles.
        Utiles : Parce que si tu es intellectuellement honnête, tu finiras par reconnaître ton erreur, en tirer les leçons, et donc t’améliorer : c’est à cela que servent les erreurs. En ce sens, les erreurs naturelles, honnêtes (par honnête j’entends : tu étais, par exemple, sincèrement certain de ne pas te tromper malgré que tu te trompais…) finissent par t’améliorer, si, après coup, tu es assez honnête et intelligent pour reconnaître que tu te trompais et est capable de dépasser ton égo.

        Inutiles : Si ton égo te domine, et/ou si tu es malhonnête intellectuellement, et que même après coup, tu refuses de reconnaître avoir tort, alors l’erreur ne t’apprend rien. De ce fait, tu ne finiras que par répéter tes erreurs et au lieu d’en tirer profit, tu stagneras dans ta connerie et ce comportement est difficilement pardonnable.

        Un exemple simple et malheureusement extrêmement courant : les gauchistes ! Les erreurs de tous types que font les gauchistes, jamais ils ne les reconnaissent, parce que dans le cas contraire ils seraient obligé de mettre à jour ce qu’ils croient et cela ne saurait qu’aboutir aux constats de leur nombreuses autres erreurs de jugement. Mais ils ne le veulent pas, donc ils stagnent dans le jus de leur propre connerie, en l’occurrence : dans leurs cohenneries.

        Le fait que tu aies persévéré à chercher des réponses, vérifier si ce dont tu étais persuadé était correct, ou pas, montre que ce que tu voulais était de savoir ce qui est vrai, au delà de ce que te dictaient tes sentiments. C’est ça le plus important, adapter ton ressenti, tes sentiments, aux faits bien établis. Et non pas, adapter la vérité, le factuel, à ce que tu ressens (ce qui est l’archétype du comportement mental du gauchiste).

        Et comme je te le disais dans mon précédent message, c’est cela qui compte le plus. Et c’est, pour ma part, ça qui fait que tu bénéficies de toute mon estime, et c’est aussi cela qui fait que tu es digne de figurer parmi nous. Par expérience, je sais aussi que si à l’avenir, une polémique entre toi et des camarades plus âgés et expérimentés a lieu, au point de se disputer, tu auras certainement le réflexe de te souvenir de ce qu’il s’est passé et d’au moins accorder le bénéfice du doute plutôt que de te recroqueviller sur de frêles certitudes, du moins le temps d’y voir plus clair par toi-même en te renseignant sérieusement plutôt que de t’emporter et tout envoyer bouler.

        C’est donc pour toutes ces raisons que, souvent, si tu n’as pas l’esprit d’un gauchiste, les erreurs peuvent être d’excellentes choses et être un solide tremplin évolutif, cela ne dépend pas des erreurs mais des capacités intellectuelles de celui qui les commet.

        J’ajouterais pour conclure que si nous n’étions pas capable de pardonner à un jeune camarade de s’être trompé, puis emporté, tandis qu’entretemps il a su tirer toutes les leçons qu’il y avait à tirer, nous ne serions alors pas digne de conseiller un camarade plus jeune et moins expérimenté que nous.

  7. Il me semble avoir lu sur DP que le courageux et vaillant Patrick Crusius avait d’abord posté son manifeste sur Instagram avant que quelqu’un ne le reposte sur 8chan. Et pourtant, ils n’ont pas osé censurer Insta…
    Bizarre autant qu’étrange…

  8. Dans le site Russia Insider (« relentless bunk detectors »), est parue cette analyse :
    https://russia-insider.com/en/widespread-mental-illness-us-reason-all-these-mass-shootings/ri27510
    Titre : « Widespread Mental Illness in the US Is the Reason for All These Mass Shootings ».
    Maladie mentale généralisée, tel est leur verdict. Désintégration. État dystopien. Insanité. Mort du « rêve américain ». Accumulation de folies « politiquement correctes », incluant le « Russia gate hoax » et l’imbécillité himalayenne qu’est « la théorie du genre », comme quoi la distinction homme / femme est un fait culturel.
    À cette occasion cet article évoque une thèse intéressante : les auteurs de massacres massifs se haïssent eux-mêmes. Ils se perçoivent comme des « losers ». Des gens sans avenir. De quoi :
    1) comprendre pourquoi, avec une telle constance, ils s’arrangent pour être attrapés par les flics;
    2) se poser des questions sur la validité de leurs actes;
    3) s’interroger s’il n’y aurait pas, par hasard, des façons à long terme plus efficaces, pour nous relever, que de s’exposer massivement à la répression.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *