Articles d'actualité États-Unis Monde Résistance Aryenne

Des pro-blancs vendent des légumes bio, les PNJ gauchistes en émoi

Notre vision du monde ne se limite pas à rejeter l’invasion des races de boue. Nous voulons que notre peuple vive et prospère, et de cette simple idée naissent une multitude de principes. Nous rejetons toute forme de décadence, tous ces pièges qui en appelant à de douteux plaisirs immédiats abîment l’individu et sapent la société.

Sur le sujet de la nourriture, nous constatons les ravages de ce qui est appelé communément « la malbouffe ». Les fast-foods, les plats industriels bourrés d’additifs qui coûtent plus cher pour une qualité moindre, etc. sont de façon évidente nuisibles. Il ne s’agit pas de se priver du plaisir de la nourriture, au contraire, mais de préférer une meilleure qualité, en quantité raisonnable. Un individu en bonne santé physique peut tolérer sans danger des écarts occasionnels ; mais un national-socialiste sérieux sait se contrôler pour ne pas ressembler à ces irresponsables qui se gavent de nourriture médiocre et ruinent leur santé.

La nourriture biologique étant généralement plus chère (les intermédiaires voient souvent là un moyen de faire du profit, seule une partie revenant réellement à l’agriculteur), nous ne pouvons pas tous acheter surtout des fruits et légumes biologiques. Mais, qu’il s’agisse d’avoir une agriculture durable ou de manger des produits de meilleure qualité, les produits biologiques (authentiques, s’entend) sont sinon préférables.

Mais si cet intérêt pour les fruits et légumes biologiques est une suite naturelle de notre vision du monde, l’idée que les « fascistes » puissent en produire est complètement choquante pour les PNJ gauchistes, comme l’illustre l’histoire américaine qui suit.

The Daily Beast :

À Bloomington, Indiana, au marché fermier du week-end, les clients peuvent s’approvisionner en chou frisé, oeufs frais, confitures maison – et accessoires anti-nazis.

« N’achetez pas des légumes à des nazis », peut-on lire sur une pile de boutons colorés lors d’un récent marché fermier du samedi.

Les boutons étaient un coup contre Sarah Dye et Douglas Mackey, propriétaire de la ferme de Schooner Creek, une ferme de légumes. Comme d’autres teneurs d’étal sans prétention au marché, Dye et Mackey vendent des oeufs et des légumes de saison.

Mais en ligne, Dye est « Volkmom », une membre active du groupe suprémaciste blanc Identity Evropa, selon des contenus de chat fuités. « Volk » est une allusion au mouvement völkish de retour à la terre des nazis.

Je ne sais pas exactement comment la fuite s’est produite – sans doute un déchet infiltré. Il ne faut pas tomber dans la paranoïa, mais il faut adopter les principes d’un mouvement insurrectionnel : que chacun sache ce dont il a besoin. Révéler son identité sans besoin ou à trop de monde est un risque inutile. Compliquons la tâche de nos ennemis.

« Tout blanc qui a passé du temps à vivre dans un quartier ou à aller à une école à majorité non-blanche sait les troubles que les Blancs subissent », a écrit Dye dans une discussion d’Identity Evropa en janvier. « Je peux en témoigner moi-même. »

Tout comme je peux en témoigner, et comme les lecteurs de Blanche Europe peuvent en témoigner. C’est la vérité pure et simple, et il faut être aveugle ou malhonnête pour la nier.

Elle a aussi écrit chercher à convaincre un membre de sa famille en montrant des vidéos d’une chaîne suprémaciste blanche.

« Suprémaciste blanc », les déchets qui veulent voire notre race exterminée sont sans-gêne à manipuler les mots. Cette Dye me semble une femme équilibrée et sympathique.

Après que les connexions du couple ont été révélées, les locaux de Bloomington ont fait campagne pour chasser le couple de son étal du week-end au marché fermier de la ville.

Comprenez qu’une bande de clones gauchistes ont fait du bruit et ont reçu le soutien de vendus du régime du reste du pays afin de faire du bruit. La plupart des habitants de la ville ont peut-être accepté par défaut l’idée que les blancs voulant défendre leur race seraient dangereux, mais ils sont assez largement indifférents et sans profondeur de conviction.

Ce face-à-face au marché fermier n’est pas le premier dans son genre. De Chicago à la Suède, les marchés fermiers sont devenus un champ de bataille surprenant [sic] entre l’extrême-droite et ses opposants. L’amour de l’extrême-droite pour ces marchés alimente un discours fasciste plus général qui idéalise la vie rurale et diabolise la vie urbaine « dégénérée ». Le contraste tente de dépeindre la suprématie blanche comme une alternative plus pure.

La défense de sa race et le national-socialisme prônent certainement un mode de vie mille fois plus sain que le consumérisme urbain. Cette pureté est une réalité.

L’article continue dans la même veine, en parlant d’efforts gauchistes pour tenter de ruiner socialement le brave couple blanc, et en s’indignant que Dye désire donner une saine éducation raciale à ses enfants.

[…]
Au moins un youtubeur en vue qui faisait des vidéos sur l’agriculture a récemment déclaré être un suprémaciste [sic] blanc.

« Je suis un ethno-nationaliste d’extrême-droite depuis environ 2014 », a déclaré ChuckE2009 à ses plus de 500.000 abonnés dans une vidéos récente, où il a fait l’éloge de l’homme accusé d’avoir tué 51 personnes dans une mosquée de Nouvelle-Zélande.

ChuckE2009

Voilà un brave héros aryen. Intellectuellement sain, cohérent et courageux, qui se sent le devoir de mettre à profit sa notoriété au service de la cause. Ce n’est pas un inconscient. Il a entièrement conscience que les anti-blancs qui dominent les États-Unis vont essayer de lui pourrir la vie désormais, mais il a quand même fait ce choix. Il a fait le choix juste, le choix de faire passer l’avenir de sa race avant son confort personnel.

Et il ne s’est pas contenté de la trop fréquente mollesse, non, il y est allé si complètement qu’il a fait l’éloge de Brenton Tarrant et a fait un livre audio du très bon manifeste du camarade Tarrant.

Citons aussi quelques autres de ses sains propos :

Ce dont vous les gars devez prendre conscience, c’est que la raison pour laquelle on nous dit que la démocratie est la chose la plus sacrée dans l’Histoire […] c’est parce que c’est contrôlable, […] les gens qui contrôlent les médias contrôlent la démocratie.

Extrémisme ou extinction, faites votre choix.

Blanche Europe adresse un fraternel salut européen au camarade Chuck.

Salut européen par Hitler

The Daily Beast :

Le phénomène est international. Parlant au New York Times à propos du recrutement néo-nazi en Suède l’an passé, l’universitaire Helene Loow a dit que les nazis nordiques considèrent que manger de la nourriture biologique est un élément essentiel de leur idéologie.

« J’ai rarement rencontré un membre de ces mouvements, vieux ou jeune, qui ne m’ait pas servi de la nourriture biologique, me faisant la leçon sur les dangers du fast food, les dangers du McDonald’s », a déclaré Loow au Times, insistant sur la présence des groupes aux marchés fermiers locaux.

« Quand les gens les rencontrent dans la vraie vie, ils ne sont pas leur image médiatique. Les gens sont étonnés. Ils sont gentils, ils sont bavards, ils vous offrent beaucoup de bonne nourriture. »

Je vous épargne le journaliste gauchiste vantant les efforts d’antifas pour tenter de ruiner Dye et Mackey.

Depuis des décennies, la propagande anti-blanche tente de dépeindre les pro-blancs sous le jour le plus défavorable. L’image qu’ils tentent généralement de répandre est celle du sous-homme anti-social avec toutes les tares caricaturales qui vont avec.

Mais la réalité est très différente. Nous sommes la partie la plus saine de notre race. Et nos ennemis ont très peur que leurs caricatures mensongères perdent de leur efficacité.

Quand quelqu’un apprend que la personne aimable chez qui ils ont acheté des légumes bio est pro-blanche, ça change leurs représentations. Quand quelqu’un qui suivait les vidéos de ChuckE pour ses conseils agricoles l’entend prendre la défense de la race blanche en disant que le radicalisme et l’extrémisme sont entièrement justifiés dans notre situation, ça fait voler en éclat une masse d’endoctrinement énorme. Le camarade ChuckE a d’ailleurs reçu une réponse très positive à son action.

11 Replies to “Des pro-blancs vendent des légumes bio, les PNJ gauchistes en émoi

  1. – « Retour à la terre » … Certainement la meilleure stratégie, devant cependant être combinée à d’autres. Être hors des miasmes urbains, pouvoir faire et élever des enfants sainement, au contact des réalités naturelles, c’est forcément à la campagne que ça se passe.
    – « Malbouffe » : une parmi les mille et une techniques utilisées pour nous éliminer. Moi qui adore les produits laitiers, je m’en passe car ils sont gorgés d’oestrogènes injectés aux vaches. La viande, idem. Les produits dérivés du soja (mais ça par contre je n’en suis pas friand, les trucs chinetoques ne m’ont jamais séduit) eux aussi.
    – La discrétion de ces fermiers semble des plus limitées. C’est dommage pour eux. Ils peuvent s’exposer à des complications de toutes sortes. « Pour vivre heureux, vivons cachés ». Certaines sectes anabaptistes, comme les Amish ou les Huttérites (qui font en moyenne une demie douzaine d’enfants par famille), en sont très conscientes et elles vont splendidement de l’avant, sachant que l’avenir leur appartient … en dépit de leur évident archaïsme … qui semble une façon additionnelle de rassurer les gens comme quoi ce sont de douces andouilles qui finiront bien par disparaître.

  2. Les gauchistes ont de bonnes raisons d’être inquiets . Leur sort est lié à celui du Grand Capital apatride . Que ce dernier dépérisse et leur folie n’est plus de mise .
    Le paysan , l’homme enraciné , est celui qui fait vivre une communauté . Il en préserve les traditions
    La société qui point à l’horizon dissipera les illusions du Progrès . Il y a fort à parier qu’elle mettra fin à cette contre-sélection qui couvre d’or les pondeuses venues du tiers-monde pour restaurer la dignité des producteurs de notre race . Une révolution culturelle est en cours à l’issue de laquelle les parasites seront expulsés, , voire massacrés .
    Un immense espoir point en nous . Puissions-nous être à la hauteur de l’actualité !
    – le général de Gaulle , piètre militaire mais politique cynique ( et adroit ) remarqua un jour que nous avons des armes pour faire face à l’explosion démographique enregistrée dans certains pays .
    Annihilez crouilles et autres racailles , sans oublier les gauchistes auxquels il convient d’appliquer les recettes de Mao ; 12 h /jour pour un bol de riz .

    1. J’y vois une subtile allusion, mais à mon avis elle dépasse nos intentions, au processus d’anéantissement de toute « élite » intellectuelle, que lancèrent les Khmers Rouges – de fermes maoïstes – au Cambodge, avant d’être interrompus par une intervention de l’armée vietnamienne.
      C’est plutôt vers la « revanche des berceaux » des québécois (à cheval entre 19ème et 20ème siècle), ou vers ce que font aujourd’hui ces mystérieuses sectes anabaptistes et communautaires, que nous devrions tourner nos regards. Si nous n’y prenons garde, dans un siècle il n’y aura de Blanc sur Terre que ces gens là. Ils se multiplient comme des lapins. C’est d’ailleurs préoccupant concernant la qualité générale de cette race, déjà profondément dégénérée au terme de deux millénaires « après Jésus-Christ ».

  3. La proximité avec la nature, et le respect qu’il a pour elle, sont des caractéristiques essentielles de l’Aryen. Les sémites ou les nègres sont incapables d’exploiter raisonnement une terre et n’ont aucune considération pour les espèces animales ou végétales qui ne leur sont d’aucune utilité immédiate. D’où la désertification et la disparition de nombre de ces espèces qui font partie de l’écosystème et peuvent être vitales pour lui, contrairement à ce que pensent ceux qui n’en comprennent pas la complexité.
    Les abeilles et les vers de terre, mais aussi de nombreux types de papillons ou d’autres insectes, sont indispensables à la plus grande partie de la vie végétale, représentée par les plantes à fleurs.
    Qui sont précisément celles qui ont la plus grande valeur nutritive…ou pharmaceutique.
    Le national-socialisme prônait le respect de la nature et de tout ce qui vit.
    Comme le montrent les peintures laissées par nos ancêtres dans les grottes dont nous avons retrouvé quelques unes, c’est là une tradition qui remonte à nos origines et qui ne faisait pas pour autant de nous des imbéciles qui placent l’intérêt des vaches avant celui de leurs enfants ou des végans sans muscles et sans virilité.
    Les hippies qui tombent dans ces délires et veulent bouffer des graines comme les poules finissent par en avoir le QI…
    Peut-être même plus bas car ces braves bêtes mangent aussi des vers et des insectes, un apport en protéines animales étant, pour elles aussi, indispensable à leur équilibre physiologique.
    Il est donc normal que de vrais nationaux-socialistes, ou fascistes, privilégient l’agriculture biologique lorsqu’ils vivent de leur terre. Les gauchiasses ne connaissent rien à nos doctrines ni à la nature, même, et en fait surtout, quand ces abrutis prétendent défendre cette dernière.
    Il n’y a qu’à voir leurs attitudes débiles face à l’augmentation du taux de CO2 qui se traduit en fait par un accroissement considérable de la masse végétale et de la productivité des cultures.
    Ils préfèrent gober les insanités proférées par les (((escrocs))) et suivre la mongolienne de seize ans dont ces derniers ont fait la figure de proue de l’Arche de Néant emplie de ces débiles…
    Moi, je boycotte les youtres et les gauchos.
    Bon, je n’en ai guère dans mon environnement immédiat ; ça aide.
    Mais je le faisais déjà quand j’étais obligé d’habiter en ville.
    En revanche, je déconseille de rejeter systématiquement certains produits parce qu n’on trouve sur internet des prétendues experts qui affirment que ces produits seraient bourrés de ceci et de cela. Neuf fois sur dix, ce sont d’abominables conneries et ceux qui les croient se privent de choses utiles voire indispensables à leur santé.
    Actuellement, on entend des éleveurs français protester contre l’accord qui va nous permettre de bouffer de la viande de boeuf en provenance d’Argentine ou du Brésil au motif que celle-ci serait mauvaise pour la santé. Putain, mieux vaut entendre ça qu’être sourd ! À part les éleveurs de certaines races de bovins réputées pour leur viande, ce sont bien les adhérents du FNSEA qui font bouffer de la merde aux Français ! Entre les vaches laitières arrivées en fin de parcours et qu’on envoie à l’équarrissage en espérant que leur vieille carne aura été assez attendrie par les traitements qu’on va lui faire subir avant d’arriver dans l’assiette, et les volailles et porcs élevés en batterie dans des hangars puant la merde à dix lieues, ils font vraiment figure d’exemple nos agriculteurs hexagonaux !
    Au Brésil et en Argentine, les boeufs mangent de l’herbe et pas des granulés, et leur viande est succulente.
    En plus, leurs éleveurs sont souvent, sinon nazis, du moins sympathisants…
    Ce sont les pays qui ont accueilli le plus d’Allemands fuyant nos (((libérateurs))) et si certains se sont reconvertis dans l’industrie, beaucoup ont fondé ou repris de vastes domaines où on pratique un élevage extensif et une agriculture saine.
    Comparez simplement une boîte de corned-beef argentin ou brésilien avec son équivalent « merde In France » ; vous verrez, et goûterez, vite la différence.
    Pour bien bouffer, mangez nazi ! 😁

    1. Correction : …exploiter raisonnablement une terre… et non raisonnement, même si c’est bien au niveau de celui-là que les sémites ont des problèmes.
      Ou les sémites mentaux. Les culs-bénis chrétins ne respectent pas plus la nature que leurs idoles youtres. Eux aussi dénient toute conscience aux animaux, et l’Inquisition a envoyé au bûcher de pauvres gens parce qu’ils aimaient leurs chiens. Les mêmes cons qui prétendent qu’un mec dans le cerveau est totalement détruit souffre, qu’un embryon dont l’encéphale n’est pas encore formé est un être humain à part entière, estimaient inutile d’anesthésier un très jeune enfant au motif que son esprit n’est pas encore assez formé pour qu’il ait une vraie sensibilité donc éprouve de la douleur, ses hurlements ou ses pleurs n’étant que des actes réflexes purement mécaniques, comme ceux des animaux qu’on égorge ou dont on arrache la peau ou les fait bouillir alors qu’ils sont vivants…
      Des raisonnements de tarés pour couvrir le comportement sadique de tous ces fanatiques des religions de paix et d’amour inventées par les ds sémites.
      Leurs shabbat-goys ne sont pas moins dégueulasses qu’eux. La plupart de ceux qui nous font bouffer de la merde vont à l’église tous les dimanches…

    2. Je cite :  » je déconseille de rejeter systématiquement certains produits ».
      L’as-tu essayé ? Moi, ça m’a fait du bien. On peut se priver d’un tas de trucs tout en profitant d’autres aliments, certes moins nombreux. Par exemple manger plus de poisson et de viande blanche tout en se privant de viande rouge. Ne prendre d’autre graisse que l’huile d’olive, d’avocat ou de coco. En plus bien sûr des jaunes d’oeuf, bourrés de cholestérol : excellent pour la formation de testostérone. De tels choix donnent des résultats. J’ai peut-être 500 grammes de graisse en trop sur moi. D’autres en ont 20 kilos.
      Deuxième citation : « La proximité avec la nature, et le respect qu’il a pour elle, sont des caractéristiques essentielles de l’Aryen. » Propos difficile à démontrer. Les sauvages amazoniens par exemple, ou les Papous, sont probablement eux aussi très proches de la nature. On peut par contre remarquer, avec certitude, l’absence totale d’allusion à l’écologie et à la diététique dans le livre d’histoires chrétiennes (« la Bible »). Mais bon … n’est-ce pas un « faux débat » ? L’enjeu sous-jacent est bien plus fondamental : c’est le contact avec la réalité. C’est à ce niveau que nous sommes gravement pollués.
      Déconnectés de la réalité, nous perdons toute aptitude à discerner la vérité.
      La Nature, mais aussi la Science, l’un et l’autre devant aller de pair, sont de puissants antidotes.

      1. Eh bien, je suis pleinement d’accord avec toi. Je peux aussi t’indiquer que nous avons manifestement le même régime alimentaire !
        Mais si tu manges du poisson et des viandes blanches, c’est bien que tu écartes, toi aussi, comme étant totalement farfelues, les allégations de certains illuminés qui affirment sur Internet qu’on devrait se cantonner à des légumes bio. C’est cela que je voulais dire, en fait. Les seuls qui croient dur comme fer à toutes ces élucubrations sont les végans, tellement fanatiques qu’ils en font parfois crever leurs gosses.

      2. Et tu as raison aussi quand tu évoques certains peuples primitifs qui ont le même respect pour la nature que nous.
        Là encore, j’ai été à la fois trop vague et trop affirmatif. J’aurais effectivement du préciser que cette absence de considération des équilibres naturels était l’apanage des sémites et des nègres, qui ne voient que leur satisfaction immédiate.

  4. Je vois que l’article est signé Blanche.
    Après un petit moment au loin, je suis content de voir qu’elle reprend la plume. Elle m’avait manqué.
    Salut à tous!

    1. Ça fait quelques semaines.
      Les sujets écolo la bottent. Tant mieux !
      C’est plus palpitant que de lire des articles traitant l’un après l’autre des méfaits des nègres, des juifs etc.
      Nous avons besoin d’aller vers du positif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *