Articles d'actualité France Résistance Aryenne

Ils ont voulu empêcher les envahisseurs de passer les Alpes : l’État exige de la prison ferme

Les priorités de l’État sont claires.

Le Monde :

Ils avaient été une centaine à s’installer sur la neige des cols alpins, à proximité de la frontière franco-italienne, au printemps 2018. Pour mener l’opération « Defend Europe » ou « Stop Migrants Alpes » dans cette zone de passage, ils avaient mobilisé deux hélicoptères, un avion, une grande barrière de plastique orange, des pick-up, et une ribambelle de doudounes bleu électrique.

Pendant deux mois, les militants du mouvement d’extrême droite Génération identitaire ont expliqué, à grand renfort de communication sur les réseaux sociaux, « tenir » ou encore « surveiller la frontière », « quadriller le secteur », « patrouiller », « repérer les migrants », « stopper » leur arrivée et même mener un travail de « renseignement » sur les réseaux de passeurs… « Si l’Etat ne les démantèle pas, nous le ferons nous-mêmes », promettaient-ils.

Se mettant en scène dans des maraudes nocturnes filmées, ils enjoignaient les migrants qu’ils croisaient à rebrousser chemin ou les conduisaient auprès de fonctionnaires de police ou de gendarmerie.

Si nous voulions faire les mauvais esprits, nous pourrions dire qu’ils se mettaient en spectacle, et qu’empêcher les nègres de passer d’un pays blanc à un autre ne change pas beaucoup à l’invasion génocidaire.

Mais cette opération avait d’abord été pensée pour la communication, et à ce titre c’était une très bonne opération de propagande ; attirant l’attention sur le flux d’envahisseurs et sur l’inaction des autorités. En faisant reculer ou arrêter des envahisseurs, ils ont prouvé qu’avec de la volonté, l’État pourrait entièrement neutraliser l’action de déchets comme Cédric Herrou.

Évidemment, les pourris aux manettes de l’État n’ont pas apprécié.

Jeudi 11 juillet, ils n’étaient pas aussi nombreux sur les bancs de la salle d’audience du tribunal correctionnel de Gap (Hautes-Alpes). Des trois cadres de Génération identitaire renvoyés devant la juridiction pour avoir conçu et organisé une opération de nature à « créer une confusion avec l’exercice d’une fonction publique », un seul, le président de l’association, avait fait le déplacement.

Voilà le chef d’accusation.

Apparemment, quand l’État manque gravement à son devoir, remédier à son inaction – même sans violence ni sans se faire passer pour des agents de l’État – est un crime.

Et il a choisi de garder le silence. Avant de se taire, Clément Gandelin, 24 ans, conducteur de travaux intérimaire et déjà condamné pour violence sur personne dépositaire de l’autorité publique en 2015, a voulu dénoncer une procédure « purement politique » car, a-t-il assuré, « nous n’avons jamais dit que nous prenions la place de la police ».

Le procureur de Gap, Raphaël Balland, s’est évertué à démontrer l’inverse en requérant six mois de prison ferme pour chacun des prévenus – tous présentent un casier judiciaire – et une amende de 75 000 euros à l’encontre du mouvement.

Le « casier judiciaire » de ces militants de Génération Identitaire est en vérité un signe d’honneur. Ces condamnations, infligées pour avoir défendu les intérêts du peuples français, sont autant de médailles.

Le réquisitoire du procureur, pathétique laquais qui trahit sans vergogne son peuple, montre que cette opération de Génération Identitaire avait tout particulièrement agacé le gouvernement Macron.

« L’objectif était bien de dire : “Regardez, nous, on peut faire le boulot de l’Etat, surveiller les frontières, faire des enquêtes, appréhender les migrants lors de maraudes…” », a argumenté le procureur.

Oui l’objectif était bien de montrer que l’État refuse délibérément de faire son devoir.

Cela ne veut pas dire que ces militants se sont fait passer pour des agents de l’État.

L’enquête a notamment permis de détailler le déroulé de l’une de ces maraudes au cours de laquelle plusieurs migrants ont été, d’après leurs déclarations, poursuivis, interrogés, filmés et photographiés, encerclés et éclairés jusqu’à l’arrivée des gendarmes.

« Mais de quel droit ? », a répété M. Balland, insistant sur le « trouble » apporté par Génération identitaire dans un département devenu le « symbole » des questions migratoires et où « les relations se sont crispées, radicalisées ». Maniant un délit peu connu, il a invité le tribunal à « faire jurisprudence » en condamnant les prévenus.

Il n’y a que sous un régime trahissant les intérêts de la population qu’il dirige qu’intimider des envahisseurs et faciliter leur arrestation nécessite une autorisation expresse.

A l’époque des faits, le parquet avait eu des difficultés à appréhender les contours pénaux de l’opération de Génération identitaire. Dans un contexte d’émoi politique et médiatique, le procureur avait d’abord ouvert et classé presque aussitôt une enquête pour violences à l’encontre des migrants. Quelques jours plus tard, il avait rouvert une enquête pour immixtion dans une fonction publique et activité tendant à créer une confusion avec une fonction publique, non pas tant auprès des migrants que « dans l’esprit du public », a défendu jeudi M. Balland.

C’est absurde, puisqu’ils ont ouvertement revendiqué ce qu’ils sont. Les objectifs de leur opération d’action et de propagande demandaient justement que leur groupe soit clairement identifié pour ce qu’il est.

L’avocat de Génération identitaire et de ses militants, Pierre-Vincent Lambert, a plaidé la relaxe, arguant qu’il n’y avait eu ni « manœuvre », ni « tromperie ». Il a voulu voir dans le raisonnement du ministère public la volonté de se « justifier » et « la peur de se voir reprocher de ne rien avoir fait contre Génération identitaire alors que par ailleurs [il a] poursuivi et requis contre les autres ».

Les autres, ce sont les militants qui viennent en aide aux migrants dans les cols alpins, où trois d’entre eux sont décédés depuis 2017. Il y a quelques mois, devant ce même tribunal, face au même procureur et à la même présidente, sept militants « solidaires » avaient été jugés et condamnés pour avoir facilité l’entrée irrégulière de plusieurs migrants sur le territoire en organisant une manifestation à la frontière et en passant outre une ligne de gendarmes. La manifestation avait été organisée en réaction à l’opération « Defend Europe ».

Aider des envahisseurs à passer ou essayer de les en empêcher, deux actions tout à fait comparables…

S’ils n’étaient pas présents à l’audience, les deux autres prévenus, le porte-parole de Génération identitaire, Romain Espino, et Damien Lefèvre, ex-directeur de communication de la mairie Front national (FN) de Beaucaire et attaché parlementaire de Gilbert Collard, n’ont pas manqué de réagir sur les réseaux sociaux. « Je ne regrette rien et si c’était à refaire, je le referais », a ainsi assuré sur Twitter le premier. Le jugement a été mis en délibéré et sera rendu le 29 août.

La France est un pays où l’État a à coeur de défendre les intérêts non pas de sa population, mais de toutes les vermines qui cherchent à lui nuire… Et la situation est semblable dans les pays voisins.

L’argumentation du procureur, dans cette affaire, est si faible que même les juges du système – qui font preuve de beaucoup de zèle à l’encontre de tout ce qui ressemble à un nationaliste – pourraient ne pas suivre son réquisitoire. Mais ce réquisitoire même est le signe d’une profonde déliquescence.

L’État français est pourri jusqu’à la moelle, il n’est pas réformable.

31 Replies to “Ils ont voulu empêcher les envahisseurs de passer les Alpes : l’État exige de la prison ferme

  1. Le code de procédure pénale permet à tout citoyen qui constate la commission d’un délit d’intervenir pour le faire cesser et d’appréhender son auteur en vue de sa remise aux autorités. C’est exactement ce qu’ont fait les gars de Génération Identitaire. Ce procureur ne peut évidemment l’ignorer et il montre bien qu’il est aux ordres des pourris qui gouvernent ce pays. Si les juges le suivent, il suffira de faire appel. À un certain niveau, même pour plaire à leurs maîtres, les magistrats ne peuvent s’asseoir sur un article aussi connu du code…

  2. Peut-on espérer une réaction du public devant cette justice « préférentielle », où l’Etat crie ses partis-pris et ses engagements par-delà les intérêts élémentaires de la nation ? Bien sûr que non ! Et pas plus en France que dans les pays voisins où, depuis des générations, les états avouent gérér des « populations »; des populations en stabulation libre quoique de plus en plus contrainte, ajouterai-je. Et ces « populations », dont des peuples nationaux à l’agonie, s’en satisfont, résignées et comme enjouées des promesses qui leur ont été faites. Un point positif, peut-être, telles constructions juridico-sémantiques devraient enfin radicaliser les droitards enclins aux compromis.

  3. Nous vivons dans une démocrature il n y a plus rien a faire a part attendre la fin de ce systeme et etre pret quand cela arrivera meme Tommy Robinson a jeté l éponge en Angleterre .
    Le mieux que nous puissions faire c est aider a la destruction de ce systeme comme les parasites de ce pays

    1. Pour qui nous battons-nous ?

      Mes très chers camarades de lutte, mes très chers frères guerriers de lumière. Laissez-moi pour introduire mon propos, vous compter un événement de ma vie de militant qui transformera à jamais ma façon d’aborder la lutte pour la survie de notre race.

      Pour qui et pour quoi nous battons-nous ?
      Il y a de cela une dizaine d’années, lorsque mes poings sentaient les os d’un crane se briser sous mes coups au moins une fois par semaine, par une belle après-midi ensoleillée d’un samedi de fin de printemps, j’attendais avec quelques camarades le passage d’un groupe d’antifascistes sur une place d’une ville du sud de la France.
      Antifascistes que nous ne croiserons jamais, ils étaient tous terrés chez eux ayant eûs écho de notre présence en ville.
      Après une heure d’attente, à scruter les moindres faits et gestes de toutes les personnes qui passaient sur la place, nous fumes soudainement éblouies, subjugués par la beauté de deux anges. Deux françaises pure race sublimes, qui n’avaient pas encore la vingtaine, issue de bonne famille, habillées BCBG, venues passer le samedi soir en centre ville avec leurs copains. Elles devaient très probablement vivre dans un village de riches aux alentours de la ville. Le genre de petites merveilles à qui l’on donne le bon Dieu sans confession. Dotées de cette élégance et prestance toute française qui se fait si rare aujourd’hui. Haut niveau de culture, d’éducation, d’élocution, etc… Des jeunes femmes françaises du plus haut niveau avec qui l’on pourrait rapidement et sans hésitation fonder un foyer…

      Après deux minutes d’attente des jeunes filles aux abords d’une des fontaine de la place, un maghrébin qui les avait repéré depuis le balcon de son appartement descendis se présenter. Cet homme était l’archétype du bougnoule putride marseillais. Pantalon de sport, mentaux en cuir, air max, cheveux gras plaqués en arrière, chevalière en or, dents manquantes, ongles noircis de trois semaines, cigarette sur l’oreille, œil vitreux d’alcoolique, la quarantaine. C’était ce type de bougnoule putride si dégueulasse que son existence justifie à elle seule l’extermination de toute les populations d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient, et de tout ceux qui en sont issus de près où de loin.
      Après une minute de salamalecs et gesticulations animales, le bougnoule remonta dans son appartement avec les deux jeunes françaises. Cinq minutes après trois autres bougnoules tous plus dégueulasses les uns que les autres arrivaient au bas de l’immeuble au pas de course et montaient dans l’appartement. 45 minutes plus tard les deux françaises ressortaient dans la rue encore dégoulinantes de sueur et mal rhabillées. Les 4 bougnoules les regardèrent goguenards depuis le balcon, bières à la main et joins aux lèvres, aller rejoindre leurs petits copains qui les attendaient sagement dans un restaurant du bas de la place.

      Cette anecdote se suffit à elle-même, il n’est pas nécessaire de développer sur les sacrifices christiques qui ont fait de vous se que vous êtes et la distorsion spatio-temporelle qui vous sépare des français; les tortures en garde à vue, le vol du peu de ce que vous possédez par les corps constitués du gouvernement. Les viols commandités de vos proches par les services de l’état, les tentatives de meurtres répétées, les dizaines de camarades laissés pour mort entre deux poubelles par des policiers ayant besoin d’une promotion, etc.
      Pendant ce temps là, celles qui seraient censées être un jour nos épouses se prostituent gratuitement et automatiquement au premier maghrébin ou nègre qui viennent les solliciter, et se quelque soit le milieu social et culture dont elles sont issues ou l’éducation qu’elles ont reçues. Les françaises et les français en général sont totalement dénuées de conscience racial et ont des mœurs trop dégénérées pour pouvoir faire machine arrière. Le pays ira au bout de sa logique de destruction.
      Il n’est pas nécessaire de parler en détail de toutes ces françaises qui font élever des enfants à leurs maris qui ne sont pas d’eux, l’un des taux les plus élevé au monde avec les USA. De ces françaises qui se lèvent à quatre heure du matin réveillées par des textos pour aller se faire sodomiser par des nègres dans une petite rue sur la banquette arrière d’une voiture, puis qui remontent chez elles la capsule annale pleine de foutre faire un bisou à leur enfant en bas âge et se recoucher auprès de leurs maris qui se lèveront deux heures plus tard subir des travaux d’esclaves qui leurs permettent tout juste de faire survivre leurs familles; etc, etc, etc…
      Malheureusement les hommes des milieux militants français ne sont pas épargnés, bien au contraire. Combien d’ex putes à nègres reconverties dans le nationalisme ? Elles se créent des personnages et font illusion totale auprès d’hommes désespérés qui ont tout sacrifié pour la survie de notre race, qui se retrouvent seuls, près à toutes les soumissions pour avoir une française, ces ex putes à nègres sont alors accueillies à bras ouverts.

      Quel avenir pour notre race dans un pays où les femmes nées après 1980 vivent dans un film pornographique où les acteurs masculins sont des négros et des bougnoules ?
      Pour qui, et pour quoi vous battez-vous ?

      Les seuls qui tirent bénéfice de cette situation, de vos souffrances, de vos sacrifices… sont les fins de races de cette extrême droite qui a tout ratée, cachée dans ses tours d’ivoires. Ils rigolent de vous, attendent vos bulletins de vote en mangeant des petits fours et en buvant du champagne. Ils écrivent des livres sur vos souffrances et vous les vendent, ils s’affichent sur Youtube dans des discussions interminables où ils se demandent quand le « peuple français » va finir par se réveiller pour enfin sauver leurs intérêts de classe/caste. Qu’ont-ils jamais fait à part organiser des manifestations grotesques et des conférences inutiles ?
      Que connaissent-ils de la France d’aujourd’hui ? Ces sacs à paroles pourraient vous tenir pendant des heures à vous expliquer qu’il faut que coûte que coûte vous ne lâchiez jamais le combat… mais le combat pour qui ? Pour quoi ?
      La seule chose qu’il vaille la peine d’être sauvé en France c’est vous-même, rien d’autre.

      La France ne mérite pas l’élite spirituelle et chevaleresque que vous constituez. Pour que votre pureté d’âme et raciale puisse s’épanouir il vous faut aller vers des contrées où les peuples sont sains. Le catholicisme à peu à peu ancré dans l’esprit des français que tout les hommes se valaient, pré-conditionnant les différents peuples qui constituaient la France à accueillir tout se qui leurs étaient étranger et hostile. Cette notion d’égalité est totalement absente des peuples d’Europe de l’Est. Il est inconcevable pour une macédonienne ou lituanienne de simplement parler avec un nègre. Pour elles, les scènes de la vie quotidienne française relèvent du pire des cauchemars.

      A quelques heures de voiture à l’est de la France, des peuples fiers de leur race, qui depuis plus de 4000 ans n’ont jamais cessés le combat contre les envahisseurs du tiers-monde. Des femmes qui lorsqu’à trente ans sont seules, n’ont fréquentées qu’un ou deux hommes, se préservent pour un hypothétique futur mari avec qui fonder un foyer. Des pays où la capacité de travail, la volonté et l’intelligence d’un homme sont valorisées et où le fruit du labeur du travailleur n’est pas automatiquement confisqué par l’Etat pour être redistribué à des parasites.

      Abandonnez vos certitudes quelques semaines et allez voir par vous-même…
      Ou bien disparaissez en silence, dans l’anonymat, la souffrance et la solitude.

      Quia suam uxorem etiam suspiciore vacare vellet
      Par le vénérable Professeur Z

      1. Mon cher camarade, je te comprends parfaitement. J’ai moi-même pu constater que beaucoup de bourgeoises BCBG étaient les pires salopes de la création. Si elles pouvaient, elles feraient même circuler le TGV dans leurs tunnels…
        Se faire défoncer par des boucaques, ça s’apparente à de la zoophilie ; et cette perversion, comme pas mal d’autres, est bien plus répandue chez les bourges, blasés de tout et prêts à tout, que chez les pauvres, en général bien plus sains.
        Ce ne sont pas les gosses d’ouvriers obligés, comme leurs parents, de trimer sur un chantier ou en usine pour bouffer, qui se piquent à l’héroïne, sniffent de la coke, ou font tourner les joints.
        Eux préfèrent trinquer avec les copains, une canette à la main, après le boulot.
        Ce ne sont pas les filles de milieu modeste, déjà obligées de raser les murs pour aller travailler sans être agressées par les boucaques du quartier, qui iront se comporter comme les deux putes que tu décris.
        Mais des pétasses dépourvues de morale et en mal de sensations fortes.
        Les scandales qui éclatent de temps à autre nous apprennent comment se comportent ces prétendues élites.
        Mais bon, il reste des filles bien, comme il reste des gars bien.
        La preuve : on est là.
        Et ces derniers mois, j’en ai croisé beaucoup d’autres qui ont pris conscience de la perversion de cette société dominée par les youtres et leurs laquais. J’ai fraternisé avec des gars et des filles honnêtes et sincères. Aucune de ces dernières ne se comporterait comme ces putes. Certaines sont sans doute bien plus jolies qu’elles ; elles ne peuvent évidemment pas s’acheter des fringues du même prix.
        Mais leurs beaux visages rayonnent.
        C’est pour ces gens, et pour mes enfants et ceux de nos camarades, que je me battrai malgré la rouille qui grippe parfois mes articulations.
        Et je suis certain que sans leur attirail, les deux salopes bourgeoises que vous avez vu monter se faire tirer par des bicots vous auraient semblées moins attirantes. Comme on dit : « belle de loin, loin d’être belle ! » Une fois ôté leur maquillage à cinq cent euros le pot…
        Alors qu’une fille pauvre, quand elle est belle, c’est de l’authentique.
        Et c’est pareil pour son âme.
        Il y en a une pour toi, ici ou à l’étranger, et vous ferez de beaux enfants qui, par Odin ! auront un bel avenir.
        Et c’est pour ça que tu te bats, mon jeune frère !
        Sieg Heil !

        1. Et je ne doute pas de notre victoire.
          Qu’importe où et quand nous nous battrons. Nous ferons ce qui doit être fait. Et pour ce qui concerne le camarade Jim33, qui a la force et la sagesse, et qui est incontestablement un de ces guerriers de lumière dont il parle, et la sienne vient de briller très fort, je sais que ce sera bien fait.

          1. Le texte est une citation qui provient du blog Le Savoisien de St-Claude et a été rédigé par le vénérable Professeur Z qui est l’un des valeureux camarade de St-Claude.

            1. Il colle parfaitement à ce que pense Jim33, à ses projets, à son désespoir de voir un jour nôtre pays redresser la tête.
              Bon, le style m’a un peu surpris mais j’en ai moi-même plusieurs, comme tous le monde a pu le constater.
              J’ai donc pensé que la citation latine avait pour auteur ce professeur Zy dont j’ignorais jusqu’à ce jour l’existence, mais que le reste pouvait être l’oeuvre de notre camarade.
              Ne rigolez pas trop, à commencer par toi, Jim33 !
              Ça ne change rien à ce que j’ai répondu et au souhaits que j’ai formulés pour lui et pour nous.
              À la réflexion, s’il a intégralement cité ce texte, c’est bien, comme je le crois, qu’il correspond parfaitement à ce qu’il pense. À priori, ce professeur Z et lui ont quelques points en commun. Avec nous tous d’ailleurs.
              Je me suis donc bien planté mais pas trop. Et puis j’ai des excuses : chacun sait que les vieux partent en couille en période de canicule !
              Merci, cher Warezerie, de m’avoir une fois de plus remis sur les rails !
              Je vais m’intéresser à ce professeur Z adepte de la castagne, du Tartare de gauchiste haché, et du beau langage. J’avoue ne pas m’intéresser beaucoup à l’action et à l’entourage de Saint-Claude, bien que je respecte son engagement et sa sincérité et aussi sa maîtrise des arts martiaux. C’est un mec qui en a et qui en jette.
              Malheureusement, il a aussi tenu des propos et soutenu des théories fumeuses dont je suis bien placé pour savoir que ce sont de totales élucubrations.
              N’importe quel couillon qui monte en altitude ou observé un bateau disparaître à l’horizon constate par lui-même que la Terre est ronde et non plate. Et l’ombre qu’elle projette sur la Lune est une autre preuve à la disposition de tout un chacun. J’ai personnellement vu et travaillé sur des choses dont ce gars affirme l’inexistence et l’impossibilité.
              Ce qui l’a complètement décrédibilisé à mes yeux.
              Pourtant, je dois bien reconnaître que dans le domaine de la lutte pour notre race, il est bien plus brillant et utile que ce qu’est devenu Conversano. Nobody is perfect, except me. Ah ben non, même moi je pars en couilles !
              Je reviendrai en vélo, ça fera plaisir à un de nos camarades.😄

        2. « professeur Z » , ce n’est point moi . 🙂
          Ce texte est extrait du site the savoisien .
          En ce qui me concerne , je n’ai jamais fracassé de l’anti-fa mais du bougnoule isolé .
          Si J’ai copier coller ce témoignage , c’est pour montrer a notre cher camarade budo Spirit que d’être Français n’est pas une fatalité . Et qu’a défaut de pouvoir encore combattre triomphalement , nous pouvons vivre ailleurs et prospérer .

          1. Merci de ces precisions Jim33, je ne pense pas partir de France quoi qu il puisse arriver dans l avenir mais j espere que mes enfants vivront dans un pays de blancs une fois adultes.
            Nous pensons tous je pense que cela se terminera comme ex Yougoslavie et j espere de tout mon coeur que la race blanche gagnera cette guerre contre les orcs

        3. Sieg Heil !Il y en a une pour toi, ici ou à l’étranger, et vous ferez de beaux enfants qui, par Odin ! auront un bel avenir. »Et c’est pour ça que tu te bats, mon jeune frère !  »

          Néanmoins camarade , j’apprécie ta sollicitude fraternel . Ca me touche .
          Mon esprit est tiraillé entre deux chemins et je ne sais pas encore lequel est le plus glorieux ! 🙂

          1. Quel que soit ton choix, je ne doute pas qu’il sera le bon.
            Peu importe dans quel pays, où, et quand nous nous battrons ; ce sera avec vaillance et nous vaincrons.
            Manifestement, certains camarades européens sont déjà bien équipés pour ça ; dommage que certains se soient fait chopper.
            Ils avaient dans leur caisse à outils de quoi perturber quelque peu le dîner du CRIF ou le congrès de l’UOIF.
            Un chouette suppositoire pouvant débarrasser ce pays malade de quelques parasites…
            On devrait peut-être sous-traiter ces deux merdes aux Italiens ? 😎
            https://youtu.be/0le4df5uvyc

            1. En même temps, je me demande si ceux qui se sont fait prendre avec tout cet arsenal étaient bien des camarades. Un tel stock aussi facile d’accès et sans aucun dispositif de dissimulation et de protection, des symboles NS en grand format repartis dans toutes les pièces, des menaces de mort à Salvini, l’un des rares politiques à avoir les couilles de s’opposer à l’invasion de l’Europe et qu’aucun vrai camarade n’irait buter…
              Ça sent la mise en scène pour diaboliser une fois de plus l’hoorrriiiible extrêmeuh drouââte…
              Ce ne serait pas la première fois qu’on nous fait le coup.
              Normalement, quand on dispose d’un tel arsenal, on ne le stocke pas dans un hangar ou un garage ; on le répartit dans des dizaines de caches enterrées et surveillées. Et quand on peut se procurer un tel matériel, on ignore pas une règle aussi élémentaire…
              Il y a eu trois saisies analogues en peu de mois ; la première en France, la seconde en Allemagne, et maintenant en Italie.
              Alors, coup de filet ou coup monté ?

              1. @ Rho 2 : +1 avec ce que tu dis là, dans un hangar, dans un aéroport en plus avec des (belles) grosses swastika par-ci par-là et des menaces contre Salvini —> 😀

                —–

                En dehors de ça, il me semble que mon précédent commentaire ici a disparu ?
                Juste par curiosité : si ce n’est par erreur, y a t-il une raison à cette disparition ?

                1. Les modérateurs ne semblent pas d’accord entre eux.
                  Ou bien ils s’offrent la possiblité de publier un commentaire pour ensuite le retirer.

                2. Je crois que c’est ma faute si ton message a disparu.
                  J’ai bugué dans ma réponse et il fallait donc la supprimer ; mais quand la modération supprime un message, ça fait disparaître du même coup celui qui y était associé.
                  Bon, j’ai des excuses ; les vieux, avec la canicule, on a les neurones qui disjonctent.
                  Mais comme tu l’as remarqué, je vais mieux !
                  Oui, il ne manquait plus qu’un bombardier avec des svastikas sur les ailes.
                  Comme disait Coluche, on ne nous prend que pour des cons !

                3. @ Oscar :

                  La cause, Rho 2 l’a expliqué (et celle-ci a satisfait ma curiosité).
                  Je ne vois pas pourquoi les modérateurs ne seraient pas d’accord entre eux pour autant.

                  Du reste, « ils ne s’offrent pas la possibilité de publier un commentaire pour ensuite les retirer » puisque c’est le rôle d’un modérateur d’estimer s’il y a lieu de publier, de laisser un message publié de fait, ou encore de le retirer.

                4. Pour tout te dire Warezerie, j’avais bien supprimé le doublon de Rho 2 mais je n’avais pas vu ton commentaire de réponse… pardonne moi pour cette suppression involontaire !

                  Sinon pour le reste, pas de soucis entre modérateurs, il peut aussi arriver qu’en publiant trop vite les commentaires, certains ne passent pas.

                  Et il est très rare que l’on publie puis supprime un commentaire.

                  Rien à voir mais dans les prochains jours le site va évoluer, soyez prêts 😉

              2. Me voici sur la même longueur d’onde que Rho2.
                Ceci dit ces imbécilles pro-Ukrainiens sont probablement trop cons pour qu’il soit possible de trancher avec certitude s’il s’agit d’un coup de filet ou d’un coup monté.

              3. Personnellement je n en ai pas la moindre idée mais je trouve hallucinant qu ils aient pu passer les frontieres avec un missile j en reste sans voix 🙂

                1. Les seules frontières vraiment difficiles à franchir sont celles défendues par des murs ou des barbelés assortis de mines. Les Chinois ont leur grande muraille depuis pas mal de siècles, les Russes des dispositifs défensifs sur chaque kilomètre de leurs immense frontières, y compris un champ de mines nucléaires entre eux et la Chine, dès fois que cet allié voudrait agrandir son espace. En Europe de l’Ouest, on n’a pas grand chose et la seule chose qu’il serait assez difficile de faire passer, c’est un char lourd. Pour le reste, tous les camions ne sont pas fouillés, les fonctionnaires sont corruptibles, et il y a la voie maritime. Un yacht privé va faire une excursion en mer sans rendre de comptes à personne. Dans la journée, ces dames bronzent sur le pont et ça permet aux mecs en charge de la surveillance aérienne ou satellitaire de s’astiquer le manche, mais la nuit tombée, si un sympathique nuage vient s’interposer entre le bateau et les objectifs indiscrets, rien n’empêche d’y transférer le contenu d’un autre bateau.
                  Il y a des centaines de mouvements journaliers dans les ports de plaisance, et il est donc impossible de les contrôler. Ça marche aussi avec un chalutier, et même mieux. Un missile ne prend pas énormément plus de place dans la cale qu’un gros thon ou un espadon.
                  Et tous les containers ne sont pas fouillés non plus.
                  Et on peut creuser un tunnel entre deux maisons frontalières. Il y en a des dizaines de milliers que même ZOG ne peut toutes perquisitionner.
                  Pour ma part, j’ai passé beaucoup plus de frontières que ce qu’indique mon passeport et je n’avais pas toujours qu’un petit sac à dos.
                  Par contre si tu essaies de rentrer en Russie ou dans beaucoup de pays de l’Est, fais ton testament avant…
                  Pas d’impossibilité technique donc. Mais il faut une sacrée organisation. Et des mecs capables de la mettre sur pied ne vont pas stocker les armes dont le transfert les a fait suer sang et eau dans un putain de hangar ouvert à tous les vents !
                  C’est du foutage de gueule.
                  Chez moi, je n’ai pas de portrait de Tonton dans le salon et il n’y a que des fusils de chasse dans le ratelier.
                  Pareil pour les mecs de la Mafia ou du FLNC.
                  Alors, imagine pour les héritiers de Gladio…
                  Qui, soit dit en passant, n’q pas commis un seul des attentats qui lui ont été imputés et ne suçait pas la bite de l’OTAN.
                  Les gauchistes auteurs de ces attentats sont connus mais ils n’ont jamais été inquiétés. L’objectif était d’éradiquer un mouvement fasciste susceptible de réussir un coup d’État, pas de rendre justice aux victimes…
                  Nos camarades italiens ont en gardé un cuisant souvenir et doivent donc être encore plus discrets qu’avant.
                  En plus, eux, c’est le Duce, et pas Tonton, leur idole…
                  Ça sent vraiment l’embrouille à plein nez. Je ne serais pas surpris que des services français, et non italiens, aient trempé là dedans pour déstabiliser Salvini et la vraie droite italienne, qui font bien chier Macron et ses (((copains))).
                  Ça expliquerait la provenance du matos.

                2. Eh bien, c’est bien ce que je pensais et c’est encore pire…
                  Quelques contacts en Italie m’ont confirmé un truc ahurissant que vient de dévoiler le Daily Stormer :
                  https://dailystormer.name/salvini-believes-that-ukrainian-neo-nazi-death-squad-planned-to-assassinate-him/
                  Donc, non seulement nos prétendus camarades nationaux-socialistes ukrainiens ( j’ai ôté toutes les majuscules ) ont mis deux fois de suite à la tête de leur pays l’engeance juive qui est responsable de l’Holodomor, mais aussi du bolchevisme, des goulags, et des deux guerres mondiales, et massacrent les Aryens qui veulent garder leur langue et leur culture et refusent donc de se soumettre à ces youtrons, mais ils font même maintenant le travail du Mossad…
                  Ce missile n’était pas destiné à crever des youtres ou des boucaques mais à assassiner le seul Homme politique Italien, avec m majuscules, qui a les couilles de faire référence au fascisme et de s’opposer à la submersion de son pays et de l’Europe par les hordes marrons.
                  Et qui a demandé la levée des sanctions contre la Russie, qui n’a fait, en réintégrant dans son territoire la Crimée, conformément au désir de ses habitants, Russes à 99%, que reprendre ce qui était sien depuis des siècles.
                  Et le matériel destiné à cet attentat est bien français et il est impossible d’en sortir un de l’usine ou des arsenaux sans autorisation officielle.
                  On commence à comprendre ce que (((Macroanus))) et (((Zelensky))) ont pu se dire quand cet escroc juif, je parle du second, a été reçu à Paris.
                  D’après mes contacts, c’est Vlad II qui aurait prévenu directement Salvini.
                  Pas étonnant que les règles en vigueur au sein de Gladio n’aient pas été respectées.
                  Ces connards ne sont même pas foutus de réaliser qu’ils se battent pour (((Israël))) qui a massacré leurs grands-parents. Les insignes nazis c’était pour faire porter le chapeau à « l’extrême droite » Italienne. Sauf que ces crétins analphabètes ne savent pas que nos frères transalpins ne sont pas nationaux-socialistes mais fascistes !
                  Il y aurait donc eu un couac mais ça n’aurait pas empêché les merdias juifs ( pléonasme ) de se déchaîner contre eux.
                  Putain, on est vraiment entourés d’enculés…
                  Ça prouve en tout cas que je ne m’étais pas trompé sur nos « camarades » ukrainiens.
                  J’espère qu’aucun de ceux avec qui j’ai trinqué n’est dans le coup…
                  Sinon, je sens que je vais gerber.

  4. Je vous conseille de lire aussi les commentaires de l’article du Daily Stormer et de regarder les photos publiées par des camarades qui ont fait les mêmes constatations que moi.
    Je viens de les revoir attentivement.
    Si je m’écoutais, je prendrais une cuite.
    Je suis vraiment écoeuré…

      1. Je fais un hs mais si il y a un coup a boire autant que ce soit pour de bonnes raisons la CAN se passe merveileusement bien ,je n aime pas specialement le foot sport de tapettes a mes yeux mais il faut reconnaitre que les supporters africains de ce sport sont admirables, on en ai deja a 2 morts et rien que pour cela je vais m interresser a cette coupe de foot dorenavant je suis tout ému de voir leur amour de ce sport s exprimer librement entre eux 😉

      2. Tu as raison.
        Bon, j’ai plus de Porto ( il faut vraiment qu’on retourne en ville…😑
        Mais qu’importe.
        Avec un peu de décalage, je trinque à ta santé, et à celles de tous les camarades, avec une bonne mousse. Et le premier qui me dit qu’à mon âge, c’est plutôt l’heure de la camomille, je lui carre le fût dans le fion !😁

      1. Sur l’Ukraine, tu n’avais pas tort et je l’ai toujours dit. Le site que tu… cites donne des informations hélas exacte mais n’est pas, et pour cause, d’une grande objectivité.
        La Somalie devant l’Ukraine…c’est vraiment n’importe quoi ! Je ne mettrais pas un orteil en Somalie, shit-hole absolu comme dirait Trump. Mais je suis allé pour plusieurs fois en Ukraine. J’ai dormi dans de vrais hôtels ou chez des gens qui ne chient pas dans la rue et n’ont pas un QI de 65. J’ai pu me doucher et utiliser des transports modernes. Je n’ai pas eu à charger mes bagages sur des bourricots ou des dromadaires. Et j’ai bien bouffé et bien bu. Aucun pays européen, même sous la coupe des juifs, n’est comparable à un nid de nègres africain.
        Même si, hélas, il est vrai qu’ils partent gravement en couille.
        Et ta réflexion sur Gladio montre que ne connais absolument rien sur ce sujet, à part ce que les merdias ont publié dessus…
        J’imagine que tu crois aussi que l’attentat de la gare de Bologne, c’est eux ?
        Alors, on n’est vraiment pas sur la même longueur d’onde…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *