Articles d'actualité Conflits raciaux France Problèmes raciaux

Les gilets nègres défilent au Panthéon

Après des décennies d’invasion migratoire de la France, encouragée et soutenue par des institutions traîtresses, le culot et l’arrogance des subhumains venus nous envahir est au plus haut. Dans un spectacle devenu habituel il y a de nombreuses années, des déchets génétiques sont venus exiger publiquement l’autorisation formelle de l’État à nous parasiter, furieux de ne pas l’avoir déjà reçue.

Le Monde :

Environ 700 sans-papiers, membres du collectif des « gilets noirs », manifestaient au cœur du Panthéon vendredi 12 juillet afin d’obtenir des « papiers et des logements pour tous », d’après des vidéos diffusées sur Twitter par plusieurs comptes militants. Lassés de la lourdeur administrative, ils refusaient de négocier avec les préfectures et s’adressaient directement à Matignon.

Ce lieu emblématique de la République française a été évacué dans le calme vers 16 h 45 par une sortie située à l’arrière du bâtiment, ont constaté des journalistes de l’AFP sur place. Les occupants ont ensuite patienté à l’extérieur, encadrés par les forces de l’ordre, en scandant notamment « gilets noirs, gilets noirs » et « Qu’est-ce qu’on veut ? Des papiers ! ».

Ces envahisseurs, enhardis par les nombreux précédents depuis plus de vingt ans, n’ont pas eu peur de revendiquer publiquement l’illégalité de leur présence en France ; et comme de juste les pitoyables autorités n’ont pas procédé aux arrestations massives qui auraient été appropriées, se contentant de leur faire évacuer le Panthéon.

Les subhumains manifestants en sont sortis confortés dans leur certitude que la France est faible et bonne à parasiter, et qu’ils finiront par être « régularisés ». Alors que des millions de français authentiques – blancs – doivent se contenter de vivre dans des logements médiocres et travaillent pour en payer le loyer et ne pas se retrouver à la rue – sort trop commun -, ces envahisseurs se retrouveront en haut des listes de priorité d’attribution des HLM des mairies gauchistes où la préférence étrangère marche à fond.

Cette opération était organisée conjointement par les « gilets noirs », dont 34 foyers de sans-papiers d’Île-de-France sont membres, le collectif La Chapelle debout ! et l’association Droit devant. Dans un communiqué, le collectif explique cette manifestation dans un tel lieu : « On est des sans-papiers, des sans-voix, des sans-visages pour la République française. On vient sur la tombe de vos grands hommes pour dénoncer vos profanations. »

Le Panthéon n’était pas mal choisi, mais plutôt parce que l’État anti-français s’amuse occasionnellement à y organiser des cérémonies de « naturalisation » d’allogènes.

Demain, ces envahisseurs recevront des permis de séjour. Après-demain, un agent du régime leur attribuera la citoyenneté de leur République.

Ils dénoncent un système qui « crée des sans-papiers » et promettent de rester « jusqu’à ce que le dernier d’entre nous ait des papiers et pour que celles et ceux qui viendront après aient la liberté de rester ».

Ces nègres, et les judéo-gauchistes qui les assistent, exigent qu’une infinité d’africains pouilleux soient autorisés à venir parasiter la France. Ils ne demandent pas, ils exigent. C’est là le degré de leur arrogance. Ils croient que tout leur est dû. Exiger, c’est se placer au-dessus d’une population française qui ne serait là que pour les satisfaire.

Si ils préfèrent un système où il n’y a pas de problèmes avec les « sans-papiers », j’ai quelques idées… Du genre droit de tirer à vue sur tout colon non-blanc et prime à l’élimination de nuisibles, un peu comme pour les rats. Ça détruirait les « sans-papiers » au lieu de les créer, garanti.

Ils ont reçu le soutien d’Eric Coquerel, député de La France insoumise, qui a relayé leur action sur Twitter, et celui d’Esther Benbassa, sénatrice EELV de Paris, qui s’est rendue sur place.

(((Esther Benbassa))) et un rouge dégénéré, pas de surprise.

Les « gilets noirs » ont déjà manifesté pour que leurs revendications soient entendues. Mi-juin, plus de 300 sans-papiers avaient investi le groupe de restauration collective Elior situé à la Défense pour dénoncer leur « business », qui serait notamment basé sur l’embauche de sans-papiers « non déclarés ».

Les patrons qui embauchent la vermine invasive – que sa présence soit autorisée ou non par les agents du régime – sont des traîtres qui méritent tout autant la punition que d’autres.

En mai, ils s’en sont pris à l’aéroport de Roissy. Des centaines de sans-papiers avaient envahi le terminal 2F pour dénoncer « la collaboration d’Air France » dans les expulsions qu’ils considèrent comme des « déportations ».

Fin janvier, ils s’étaient rassemblés devant la Préfecture de police de Paris pour demander leur régularisation.

Et à chaque fois, les autorités traîtresses les ont laissé défiler.

Aujourd’hui, les envahisseurs sont sûrs d’eux, exigeants et arrogants. L’État n’entend pas changer cet état de fait. C’est à nous, blancs conscients des enjeux et de la guerre menée contre nos races, d’agir afin que demain disparaissent arrogance et revendication, puis enfin que disparaissent les envahisseurs.

25 Replies to “Les gilets nègres défilent au Panthéon

  1. Chère Blanche, pour la prime à l’élimination de nuisibles, vous me devez des droits d’auteur !
    J’ai proposé une telle solution, il y a quelque temps en suggérant de verser une prime correspondant au nombre de nuisibles abattus. En précisant que cette somme serait versée sur présentation de la preuve de l’abattage, à savoir les queues des bestiaux en question.
    Et que si on ne savait pas quoi en faire, les préfectures n’auraient qu’à les expédier congelées à l’Élysée. Le Macroanus leur trouverait bien une utilité.
    Je sais ; c’est trash…
    Quand les femmes ne sont pas là pour rendre un peu de tenue aux propos, les gars se lâchent ! 😄

  2. Eh ben, l'(((Esther))) est bien placée pour soutenir des « sans-papiers », elle qui possède au moins trois passeport dont, bien sûr évidemment le passeport suprême, le sésame absolu !

    Dis-moi, cher Rho 2, tu t’es inspiré de la chasse aux loups pour ton système de prime à l’élimination… Bon, à l’époque, on congelait moins bien, ce qui explique qu’ils n’aient pas pensé à cela… Mais s’il était ignoble de faire passer ce noble animal pour tout ce que les curetons crétins voulaient pour cacher peut-être leurs mœurs dissolues (abus d’enfants et Yahvé sait quoi encore…), il me paraît excellent pour nous débarrasser des nuisibles…

    1. Le loup préfère le mouton au nègre et s’attaque rarement au sanglier qui lui est dangereux, 80 kg de barbaque qui va viser en priorité l’artère femorale, prolifique (gestation 3 mois, portée de 8) et imbattable pour faire disparaitre les corps. En pays crouilles les cochons tient quelques mahométans chaque année. Le loup, à part massacrer des moutons, ne sert pas à grand chose, d’où son extermination, remise en cause par des salopes d’écolo de ville ( la curaille des temps modernes) qui préfèrent acculer les éleveurs à la ruine que de les laisser flinguer des loups
      allogènes.

      1. Des loups allogènes…
        Eh bien, si tu cherchais à écrire une monstrueuse connerie, félicitations, tu as gagné !
        Les loups d’Europe, comme leur nom l’indique, ont toujours vécu sur nos terres. Et les éleveurs d’autres pays s’en accommodent très bien. En Espagne ou en Italie, par exemple, ils n’ont pas été assez cons pour exterminer les ours et les loups qui sont des animaux totems des Aryens, au même titre que les sangliers que tu as l’air de connaître un peu mieux mais pas tant que ça.
        Je précise que je vis à la campagne, que je suis chasseur, et que la montagne, je connais. S’il y a une bestiole qui est à la fois vraiment allogène et une plaie pour la nature, c’est bien le mouton !
        Il n’y a pas plus con et ces merdes bouffent les jeunes pousses, empêchant la végétation de se régénérer.
        On nous en fait la promotion pour le débroussaillage ; ça, pour être efficace, ça l’est ! La seule chose qui repousse derrière, c’est les cailloux. D’ailleurs, la désertification de l’Afrique du Nord et du Moyen Orient est autant due à leur élevage qu’à la culture sur brulis.
        Deux trucs de sémites.
        Car l’élevage de mouton, c’est un truc de sémites ; c’est d’ailleurs la viande traditionnelle des bougnoules.
        Les Aryens mangeaient du sanglier, du cochon, des bovins, ou du gibier.
        Nos ancêtres ne faisaient pas de méchouis ni de kébab…
        Le seul point à leur actif, c’est que ça donne de la laine et que les fromages de brebis, notamment le Roquefort, sont un délice.
        Mais ne va pas dire qu’ils ont plus leur place sur nos terres que les loups ( ou les ours ). Idem pour les renards que de cons ont aussi exterminé à une époque pas si lointaine.
        Si les éleveurs de tous les pays d’Europe, sauf la France, ne prétendent pas être « acculés à la ruine » par les carnivores qui subsistent dans leurs pays, il doit bien y avoir une raison, non ?
        Et la raison, c’est qu’en France, les gus qui élèvent des moutons sont bien souvent des anciens bobos-écolos qui ne connaissent rien à la vie sauvage et non des gens qui font ce métier depuis des générations et savent s’adapter, notamment en protégeant leurs troupeaux avec de vrais chiens de berger spécialement dressés pour ça.
        En France, quand le mec y pense, il a un seul chien…

        1. « Il n’y a pas plus con et ces merdes bouffent les jeunes pousses, empêchant la végétation de se régénérer. On nous en fait la promotion pour le débroussaillage ; ça, pour être efficace, ça l’est ! La seule chose qui repousse derrière, c’est les cailloux. D’ailleurs, la désertification de l’Afrique du Nord et du Moyen Orient est autant due à leur élevage qu’à la culture sur brulis. » 🙂

          C’est une question que je ne connais pas . Et effectivement camarade, le lien de cause à effet est à faire . lol

        2. Je vis aussi à la campagne et j’ai le permis de chasse. Et toi tu cause comme un anti-chasse gauchiste. Le loup en Europe n’est pas menacé, alors je vois pas de raisons de le réintroduire en France. C’est vrai que les éleveurs ont laissés tomber l’utilisation des chiens de garde, qui n’avaient plus d’utilité pratique. Maintenant ils y reviennent, mais garder au moins 6 chiens pour surveiller un troupeau ça demande du temps et des moyens. Puis faudrai pas qu’un patou ou un kangal arrache le bras d’un couillon de randonneur, ça ferai désordre. Même si certains bobo écolo se mettent à l’élevage des ovins, la plupart préfèreront élever du nègre, comme Herrou. Le reste, ils font ça depuis des générations, et abandonnent à cause des réglementations stupides et des bougnoules qui se servent pour fêter l’Aid. Pourtant les moutons, en bectant les jeunes pousses, comme tu l’écris, ralentissent la reforestation. Et si les chèvres bouffent tout et n’importe quoi, crevant même les arbres, les moputons ne désertifient pas. La désertification chez les bougnègres est due au facteur humanoïde, et les sangliers s’en sortent bien dans ces zones.

          Quand à ton charabia sur les sémites et les aryens… Le mouton est en Europe depuis au moins -10000, était bien utile pour produire des vêtements chauds, imperméables et respirants, permettant l’activité humaine sous toutes les climats. Si les aryens portaient de la laine, c’est qu’ils avaient des moutons, ce bestiau sémitique par excellence, tu crois pas ?
          Les animaux authentiquement aryens sont les chevaux et les chiens. Parce que l’aryen domine la nature, sélectionne les meilleurs caractères chez les animaux et les reproduit. Quand on fait ça avec de l’humain c’est de l’eugénisme et c’est pas une mauvaise chose. Un russe a d’ailleurs fait l’expérience de reproduire avec le renard la même sélection qu’avec le loup pour le domestiquer.

          Tout le verbiage pseudo-spirituel sur le caractère sacré des animaux me laisse froid. Les peuples autres que aryens ont vénérés les loups et les ours, comme les japonais et les cannibales d’Amérique. Quand je vais à une battue au renard ou au sanglier, je ne demande pas ce que mes ancêtres aryens, ou Yeshoua, ou un écolo-gauchiste auraient fait. Je traie ça factuellement, élimination de nuisibles, poulaillers et cultures épargnés, un cuissot à la fin si j’ai de la chance. Bien la peine de baver sur ces cons de catho si c’est pour me sortir des superstitions qui feraient presque passer les millénaristes de l’apocalypse climatique, sectateurs de St Greta, pour des gens raisonnables.

          1. Il suffit de regarder les peintures rupestres laissées par nos ancêtres dans les grottes entre -30000 et moins 7000 ans pour constater qu’on n’y voit pas un seul mouton.
            Le mec qu’on a retrouvé dans les Alpes ne portait pas une « petite laine » et les Gaulois non plus.
            Tu ne racontes vraiment que des conneries. C’est être anti-chasse que de te rappeler ça ?
            Je châssais déjà que tu étais peut-être encore à moitié dans le slip de ton père…
            Si tu ignores les dégâts que ces bestiaux ont fait aux USA comme en Australie, il faudrait commencer à t’informer. Et d’ailleurs tu confirmes toi-même que les moutons bouffent les jeunes pousses et empêchent la reforestation. C’est une bonne chose pour toi ? Au fou !
            Mon gars, en montagne, et pas qu’en montagne d’ailleurs, c’est les racines des arbres qui retiennent les sols…
            Quand il n’y a plus d’arbres, la terre fertile part avec la flotte à la première pluie diluvienne et la roche se retrouve à nu.
            D’où les glissements de terrain qui ont ravagé des paysages et fait des morts. Même en plaine. Les Bretons se sont mordus les doigts d’avoir arraché les haies d’arbres qui constituaient leurs bocages. Ça leur a permis de regrouper des parcelles mais après ils ont bien morflé.
            Ça marche aussi avec le vent : le procédé a fait ses preuves un peu partout, notamment au Sahara !
            C’est sur que là, on a un magnifique exemple des bienfaits de l’arrêt de la reforestation…
            Dis moi, tu chasses le sanglier au Sahel, toi ?
            Je ne nie pas l’utilité du mouton, mais si tu entends faire crever toute la nature et ses espèces sauvages pour ne garder que des animaux domestiques qui sont des races dégénérées incapables de subvenir elles-mêmes à leurs besoins, tu n’es pas un Aryen. Car oui, mon pote, un Aryen a le respect de la nature.
            Ce sont les sémites qui n’en ont aucun et ne respectent d’ailleurs même pas la nature humaine.
            Blanche a elle-même publié des articles où elle démontre que c’est précisément le propre des Blancs de respecter la terre où ils sont nés et les autres espèces qu’elles portent. Tu penses que Blanche est une gauchiste ? Tu connais les lois nationales-socialistes promulguées par Hitler pour veiller à la préservation de toutes les espèces animales et végétales du Reich ?
            Manifestement non, sinon tu ne dirais pas que ceux qui se préoccupent de cette préservation sont des connards gauchistes.
            Ton argument pour exterminer les loups qui se réintroduisent d’eux-mêmes sur les terres où leurs ancêtres ont vécu, c’est, je te cite :
            « Le loup en Europe n’est pas menacé, alors je vois pas de raisons de le réintroduire en France. C’est vrai que les éleveurs ont laissés tomber l’utilisation des chiens de garde, qui n’avaient plus d’utilité pratique. Maintenant ils y reviennent, mais garder au moins 6 chiens pour surveiller un troupeau ça demande du temps et des moyens. »
            Ben oui, pour gagner sa croute dans n’importe quel boulot, il faut y consacrer du temps et des moyens.
            C’est sur que c’est moins fatiguant de buller au pied d’un arbre que de retourner la terre, poser des parpaings, couler du béton, bosser à l’usine ou au SAMU.
            J’ai personnellement comparé.
            Alors c’est la reconversion préférée des anciens instits ou artistes dégagés disciples de José Bové.
            Eh oui, entretenir une meute de six chiens et les surveiller autant que son troupeau, c’est aussi du boulot.
            Mais c’est ce que font, partout en Europe, tous les éleveurs de moutons. Les nôtres, tu le confirmes toi-même, ils ont abandonné les chiens parce qu’ils jugeaint que ce n’était plus la peine…
            Bien sur puisque ces branleurs avaient exterminé tout ce qui a des dents, des lieues à la ronde autour de leurs troupeaux !
            Le loup n’est pas menacé en Europe ? Ben oui, mais seulement parce que les autres n’ont pas été aussi cons ! Sinon, il aurait disparu.
            Ça doit être quoi, pour toi, la nature ? Un square ? Une pelouse ?
            Tu y chasseras quoi, après ?
            Des nains de jardin en plastique ?

            1. Et j’ajoute : le premier tissu de laine est apparu il y a 8000 ans…en Judée. On a filé la laine en Europe seulement à partir de 1500 avant Ieshoua et c’était un produit importé d’Orient. Ce n’est qu’à partir de là qu’on a commencé à élever ces bestiaux en Europe. Et à l’époque, les loups étaient omniprésents.
              Alors tes délires sur leur présence dix mille ans avant notre ère ou l’impossibilité d’avoir un troupeau parce que quatre loups se promènent dans les Alpes et trois dans les Pyrénées…
              Tu montres seulement ton ignorance de l’histoire et de la nature. Moi, je vis dedans toute l’année. Je produis moi-même presque tous les légumes et les fruits qu’on bouffe, et la bidoche dans le frigo et le congélo, à part la viande de boeuf dont je connais la provenance assez bien pour l’avoir vu passer sur le chemin devant chez moi, c’est moi et les miens qui l’avons chassée, élèvée ou péchée.
              Et ma femme sait faire des pâtes fraîches ; ça complète bien.
              Car le jour où ça va péter, faudra pas compter sur Carrefour ou Casino…
              Les mecs qui quittent leur pavillon de banlieue le dimanche pour aller chasser avec leurs potes dans une nature dont ils ignorent presque tout, j’ai rien contre tant qu’ils ne prétendent pas me donner des leçons.
              Quand j’étais gamin, un jour sur deux, pour boire, il fallait pomper l’eau et pour se laver, la faire chauffer. Et pour chauffer, il fallait couper du bois. J’ai un peu plus de confort aujourd’hui mais je coupe toujours du bois pour me chauffer. Et pour moi, un connard qui prétend faire le berger sans chiens, c’est comme un mec qui prétendrait cultiver la terre sans charrue.

          2. J’ai déjà approuvé ces propos, en particulier ceux concernant « le verbiage pseudo-spirituel »; mais il fallait bien sûr que ce soit modéré, contrairement aux bavardages de Jim33 et de Rho2.

            1. Oscar, tes interventions sont toujours hors sujet, et tu ne comprends vraiment rien à rien.
              J’ai vu pas mal de mes messages supprimés parce que je m’étais lâché un peu ou que j’avais doublonné une information déjà apportée par un camarade.
              Ça m’est d’ailleurs arrivé il n’y a pas longtemps.
              Et je ne m’en suis pas formalisé.
              Tu qualifies de bavardage des échanges de point de vue qui manifestement te dépassent comme celui sur la nature et la spiritualité Aryenne, où je ne répondais d’ailleurs pas à Jim33 mais à Storm, en lui rappelant sur ces points la position de Blanche elle-même et celle du national-socialisme, autrement dit d’Adolf Hitler en personne.
              Si c’est là du bavardage pour toi…
              Toi, tu oses poster un truc sur la tremblote de Merkel comme premier commentaire à un article sur la culture de la critique…
              D’ailleurs, tu commences la plupart de tes interventions par  » je sais que c’est hors sujet, mais… ».
              Ça dénote un total manque de respect envers les auteurs de ces articles et le fait que tu te fous complètement du sujet abordé.
              Pour toi, l’ouverture d’un nouveau fil est juste l’occasion pour le génie Oscar de nous signaler ce qui est vraiment important.
              D’ailleurs, tu n’es pas avare en piques à la rédaction, leur reprochanr régulièrement de ne pas parler de ceci ou de cela.
              Eh bien, crée ton site, mon vieux, et on verra bien si tu as des lecteurs, au lieu de venir polluer celui-ci !
              Car tu le pollues, en insérant des tonnes de conneries hors sujet, souvent tirées de sites bidons tenus par des escrocs notoires, au milieu d’échanges que tu es le seul à ne pas trouver constructifs, et qui ont au moins le mérite d’être liés au thème de réflexion lancé par la rédaction.
              Mais aussi par tes propos désobligeants à l’égard des autres commentateurs, dont Jim33 et moi-même qui sommes manifestement tes têtes de Turcs pour avoir osé te recadrer quand tu disais des conneries, ce qui arrive hélas souvent, alors que nous ne sommes pas les seuls, loin s’en faut, à avoir réagi ainsi face à tes provocations.
              Tu as réussi à faire sortir de leurs gonds les plus patients de nos camarades.
              Je te dirais bien ce que je pense de tes propos et de toi-même mais je serais obligé pour ça de revenir au langage et au ton qui m’ont valu de voir certains de mes messages censurés ; et là, je ne le souhaite pas. Disons que si tu étais en face de lui, le vieux te filerait une bonne droite susceptible de te calmer quelque temps… Restons en là.
              Et il est clair que tu n’as pas la moindre intention de faire ton mea-culpa ( je sais, c’est un terme de cul-béni ! ) et d’essayer d’apporter quelque chose de construit et de positif à Blanche Europe et à ceux qui la suivent.
              Après ça, tu vas encore te plaindre d’être persécuté par la modération…
              Pour ta magnifique interprétation du rôle de Caliméro, tu mérites VC vraiment un…Oscar !
              Tu es sur que tu n’es pas un peu juif ?

  3. Alors les petits francs maçons , cela ne vous emmerde pas trop que des nègres saccagent les sépulcres de vos frères ? Ce n’est pas facile tout les jours d’être esclave pour le ((grand israel )) , n’est-ce pas ? Chevalier kadosh qu’ils disent ! mdrr

  4. Merci à Blanche d’avoir signalé au passage la responsabilité des employeurs dans tout ce boxon. C’est bien sûr un sujet qu’on ne fait qu’effleurer. Il fait bon faire semblant que ces gens sont venus de leur propre chef.
    Ils donnent pour sûr qu’on se fout de leur gueule car ils reçoivent des signes contradictoires. Tantôt on leur garantit qu’ils auront le passeport français, tantôt on traine la patte à le leur donner. Ceci les énerve. Or le Dieu des judéo-crétins sait combien est explosif leur énervement. Si on n’y prend garde les bougnoules devront finalement intervenir, comme ils le font parfois vis à vis des Gitans, pour réussir à les calmer.

    1. -« le Dieu des judéo-crétins sait combien est explosif leur énervement. » ???

      -« Si on n’y prend garde les bougnoules devront finalement intervenir, comme ils le font parfois vis à vis des Gitans, pour réussir à les calmer. » Deuxième incompréhension .
      Ce sont deux groupes biologiquement versés dans la criminalité . Ces deux sous races étant toutes les deux parasitaires , les seules « interventions » inter-ethnique logiques qui existent entre elles ce sont des règlements de compte entre criminels !

      1. Tout à fait. En plus, quand ils se foutent sur la gueule, ça coûte une fortune à la sécu. Il n’y a que quand ils crèvent qu’on peut se réjouir un peu.
        Ces deux espèces de vermine n’ont de valeur éventuelle qu’une fois transformées en compost.

        1. Rho ,
          Quelle (sainte ? ) fureur s’est emparée de vous ?
          Si je me laisse aller je fais pire encore : il y a bien des races de boue prolifiques , peu intelligentes et donc la seule vue m’indispose . Il y a bien pire car parmi nous bien des hommes de notre sang ne valent pas tripette .
          Il suffit de regarder ceux qui nous entourent . Ils exhibent leur voiture , une petite maison , la télé , une femme défraichie , une tête vide , défendent la Sécu . Toute civilisation voue à l’esclavage ce bétail humain …
          Je me trompe , bien sûr .

  5. Les gitans sont des « arabos-andalous ». . . . . Faut-il développer ? Quand aux nègres qui envahissent tout et réclament tou, tout de suite, on ne peut, oui c’est vrai pour ceux-là, juste en faire du compost, vu que comme abat-jour, leur peau nous plongerait dans la pénombre. Reste peut-être le savon ?

    1. Les gitans ne sont pas plus arabo-andalous que leur version est-européenne : les tziganes.
      Venus en Europe par l’Égypte (en anglais : « gipsies »), ils sont originaires de l’actuel Pakistan.
      Pour des motifs inconnus, qu’ils connaissent peut-être mais n’ont pas envie de dévoiler, leurs ancêtres ont jadis été expulsés de leur territoire d’origine. Et c’est bien sûr en Europe qu’ils allaient finalement s’installer.

      1. Les divisions au sein des « gens du voyage », (que je connais bien), son énormes : langues, coutumes, religions, origines, cultures, et même morphologie sont évidentes. En faire un seul groupe est une grossière erreur !
        Quand à l’appellation Arabos-Andalous, elle est reconnue et très précise dans ce qu’elle définie d’une région Espagnole. Désolé, mais c’est ainsi.

    2. Encore une fois, ce cher Oscar entreprend de recadrer les autres sur un sujet dont il n’a lui-même qu’une connaissance très approximative…
      C’est vous qui avez raison ; enfin, en grande partie.
      Oscar confond les Gitans, apparentés aux Tziganes, peuple d’origine Arménienne qui s’est détaché de sa souche d’origine à la suite de la création d’une secte chrétienne, et les Roms, sous-humains puants expulsés de l’Inde ( et non du Pakistan qui n’existe que depuis 1947 ), parce que même les intouchables en charge du curetage des égouts refusaient de les toucher… ( je résume ! )
      Les Gitans résultent effectivement du métissage de ces Tziganes avec les arabo-andalous dont ils ont adopté la culture. Ces trois groupes ( Tziganes, Gitans, Roms ) de « gens du voyage » ne sont donc pas des branches d’une même race. Ils n’ont pas du tout les mêmes gueules et ne parlent pas la même langue.
      Et les Tziganes, qui sont sédentaires àplud de 90,%, ne peuvent pas vraiment être considérés comme des gens du voyage.
      Ceux qui sont restés nomades exercent les métiers traditionnels des groupes itinérants mais gagnant honnêtement leur vie : musiciens, artistes ou propriétaires de cirques, forains…
      On ne peut donc pas décemment confondre les Tziganes, parfois riches et célèbres, industriels forains du style Marcel Campion, ou propriétaires de cirques aussi connus que Casartelli ou Bouglione, ou de restaurants réputés, avec les Gitans et ces derniers avec ces sous-merdes de Roms. Ce n’est pas que les Gitans soient très haut placés sur l’échelle de l’évolution mais les Roms sont carrément sous le trottoir sur lequel celle-ci est posée…
      Ils font même gerber les nègres !

      1. Les gitans sont à exterminer . Qu’ils soient joueurs de guitare , des voleurs de cuivres ou des patrons de cirques ,comme dirait l’autre , rien a foutre !
        Ces consanguins sont des tares .

        1. Je n’ai pas pris la défense des Gitans.
          J’ai juste dit que ce n’était pas la même race que les Roms.
          C’est comme si on confondait les nègres et les bougnoules !
          Et les Tziganes, c’est autre chose.
          D’ailleurs, il n’y en a pas en France à part quelques uns dont tu ne peux savoir qu’ils le sont et que tu as peut-être applaudis au cirque.
          On doit être précis et ne pas tout mélanger. Sinon on n’est plus crédible.
          Hélas, c’est ce que font beaucoup de gens, à commencer par ce cher Oscar qui va encore dire qu’on bavarde… Que le cul lui pèle, comme ils disent en Provence où je suis ce dimanche.
          Même sur wikipedia, ils racontent des conneries et mélangent des gens d’origine européenne avec des sub-humains chassés de l’Inde.
          Il suffit pourtant d’un coup d’œil pour voir qu’on n’a pas affaire à la même race. Tu veux génocider la famille Bouglione et leurs alter-égo en Europe ? Ces gens ne sont ni des Roms, ni des Gitans et personne chez eux ne vole du cuivre, des poules, ou autre chose. Idem pour ceux qui travaillent au Café Pouchkine, place de la Madeleine à Paris. Un des restaurants les plus connus de la planète, ou descendent les gens également les plus connus…
          À côté, Maxim’s, c’est Mac Donald !
          Ces gens ont tous de bonnes gueules de Blancs, certaines de leurs filles sont même de magnifiques blondes, et ils n’ont strictement aucun lien avec les gitanos qui pourrissent Perpignan ou les Roms qui pourrissent tout partout où ils passent. Génétiquement, comme je l’ai dit, ils sont apparentés aux Arméniens, avec des apports Slaves ou Latins.
          Rien à voir avec des déchets du sous-continent indien.
          C’est ce que Éric de Monteils a rappelé, ou plutôt appris, à Oscar qui va être bien emmerdé de voir que tu es d’accord avec lui…😁

          1. Au lieu de « patrons de cirques » j’aurais dû dire « forain » plutôt .

            Ceux que tu cites : les Bouglione , les Casartelli , le café Pouchkine , je ne pense pas qu’ils se considèrent comme des « gitans » , au sens « propre » du terme .

            Les gitans sont une sous race parasite et même si ils ne sont pas tous complètement mulâtres , ils demeurent néanmoins des déchets biologiques . Gros ou petits bruns aux QI a deux chiffres .
            L’avantage de ces rats c’est qu’ils restent entre eux . (entre cousins , pour être précis )

            Je suis pour l’homogénéité de ma race qui n’a de sens qu’avec un eugénisme des éléments les plus sains génétiquement . Dans un monde Aryen , il n’y a pas de place pour le gitan a la gueule de demi -portugais demi-bougnoule ! D’ailleurs , ce n’est même pas a discuter .

            1. Je suis bien d’accord avec toi là-dessus. Ces déchets ne peuvent servir qu’à faire du compost.
              Et les gens dont je parle n’ont rien à voir avec ces sous-humains ; eux, ce sont des Blancs.
              Le problème, c’est qu’on met tout le monde dans la catégorie « gens du voyage ». Déjà, même si les artistes de cirque ou leurs patrons voyagent, comme les acteurs ou les musiciens, soit dit en passant ; c’est une obligation pour les gens du spectacle, ils vivent dans des maisons en dehors de leurs tournées. Et ils ont nombre des membres de leur famille qui exercent des professions sédentaires ; tout le monde ne peut pas être dompteur de fauves, trapéziste volant, équilibriste ou dresseur de chevaux. Il faut avoir une sacrée santé et être un athlète accompli.
              Quand tu vois les écuyères de la D’ailleurs, une partie de la famille Bouglione a fait fortune en Italie dans l’industrie et le commerce de la soie. Et quand tu vois les superbes filles de cette famille, écuyères ou trapézistes, ou leurs frères dompteurs ou eux aussi trapézistes, tu vois de belles gueules d’Aryens, pas des tronches de bougnoules.
              Idem pour les musiciens des cabarets russes.
              Donc il est évident qu’ils n’ont rien à voir avec les Gitans ou les Roms.
              De même pour les industriels forains d’ascendance tzigane donc arménienne à la base, dont certains ont fondé des parcs d’attractions presque aussi fréquentés que Disneyland.
              En France, on a notamment OK Corral vers Toulon et Nigloland à côté de Troyes.
              Je les ai visités et si tu y vas aussi tu verras des Blancs avec même parfois un look de Viking. Du au.x origines partiellement Slaves des mecs. Mais pas une face de Gitan à l’horizon. Vaudrait d’ailleurs mieux pas pour eux qu’ils approchent…
              Outre que tous les gars sont des cascadeurs professionnels, donc pas vraiment des gringalets, ils sont tous armés car quand, comme me l’a dit l’un d’eux, quand tu te déplaces avec ta recette, ça peut attirer des malfaisants…
              Et il n’y a pas de gauchistes dans ce milieu. Ils ont la haine des boucaques. Il n’y a d’ailleurs ni nègres ni bougnoules dans les cirques ou les parcs d’attraction.
              Il y en a qui viennent foutre le bordel dans les foires mais ils apprennent vite le caniveau…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *