Articles d'actualité Conflits raciaux France Problèmes raciaux

Évènement « banal » selon la mairie socialiste : un commissariat attaqué aux cris de « Allah Akbar »

Les commissariats de police sont un des symboles du pouvoir de l’État, des extensions par lesquelles il domine le territoire.

Le Figaro :

La scène est impressionnante. Dans la nuit de jeudi à vendredi, le commissariat de Val-de-Reuil-Louviers (Eure), au sud de Rouen, a été pris d’assaut par une bande de jeunes. Aux alentours de deux heures du matin, une quinzaine d’individus cagoulés ont attaqué l’établissement en lançant des projectiles en nombre, tirant également des mortiers, selon les rapports de police, consultés par Le Figaro. Sur les images de vidéosurveillance que nous avons pu consulter, on aperçoit deux agents de garde tenter de contenir les tirs des assaillants à l’aide de boucliers. En chemisette, les fonctionnaires ne semblent pas du tout préparés à un tel assaut. Des fumigènes, des « éléments pyrotechniques » de toutes les couleurs ainsi que des pavés sont jetés sur les policiers.

Les individus semblent déterminés à pénétrer dans le commissariat. Leurs attaques durent pendant environ une demie heure, à la fois contre les fonctionnaires et le bâtiment. Ceux-ci répliquent à l’aide de gaz lacrymogènes, avant que des policiers de la Brigade anticriminalité (BAC) et de la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) n’arrivent en renfort. Vers 2 heures 30, le calme est finalement revenu. Si aucun agent n’a été blessé, quelques dégâts matériels ont été constatés : trois vitres ont été touchées, un véhicule endommagé.

On se demande bien qui sont ces « jeunes »…

[…]
Un rapport de police complémentaire, consulté par Le Figaro, indique que plusieurs fonctionnaires ont entendu des cris d’« Allah Akbar » lors de l’assaut. « Bande d’enculés de Français », « Venez sortez on va vous cramer », ont scandé les suspects avant de s’enfuir, souligne le même document. Sur les lieux, les restes de 115 projectiles ont été retrouvés, précise-t-on.

Quelle surprise ! Des vermines subhumaines qui haïssent les Français. Et quand ils disent « Français », ils ne se préoccupent pas des papiers républicains dont ils sont certainement eux aussi dotés ; leur haine se dirige contre la population blanche qui est la seule authentiquement française. Les gauchistes peuvent continuer de prétendre que les races n’existent pas, aux yeux des envahisseurs ils n’en sont pas moins des blancs haïs.

Les lecteurs de Blanche Europe savent bien que l’État ne défend pas les intérêts du peuple français. Quand, immanquablement, la résistance prendra de l’ampleur et se manifestera sur le terrain, des commissariats de police seront pris d’assaut par des camarades pro-blancs (de façon plus organisée je l’espère). Ces attaques, dès lors qu’elles seront réfléchies, je les saluerais.

Il ne s’agit pas ici tant de sympathiser avec le bras armé d’un État qui cherche à nous détruire que de constater l’insolence et l’impunité des envahisseurs allochtones.

[…]
D’après une source syndicale, contactée par Le Figaro, le même bâtiment avait été la cible d’une offensive du même type en juillet 2018.

La mairie a dénoncé samedi 29 juin des « exagérations », des « rumeurs » et les « fake news » diffusées après cette attaque. « Si une situation semble explosive, c’est bien la situation sociale » du commissariat, estime la mairie qui parle d’un incident « amplifié et utilisé pour témoigner de la grande misère de la police d’une des quatre grandes villes de l’Eure ». La ville évoque « un incident limité et, hélas, devenu banal quand la chaleur de l’été amène les jeunes à rester dans la rue », selon un communiqué du maire PS Marc-Antoine Jamet.

Selon France 3 Normandie, le maire a aussi déclaré :

Il n’y a qu’une seule victime de cette conjonction de ragots et de bobards : une Ville de l’Eure dont les statistiques d’amélioration de la sécurité sont les meilleures du département.

Sans rire !

La mairie socialiste donne là un exemple effarant de cette répugnante soumission à laquelle tant de traîtres s’adonnent. Dans quel monde de fou une attaque violente sur fond de cris anti-français est-elle considérée comme quelque chose de normal et de « banal », simple fruit du désœuvrement de « jeunes » ?

Le maire nie la réalité du désastre de l’invasion migratoire, et espère en continuant à prétendre que tout va bien dans sa ville conserver les votes des gauchistes aveugles tout comme des allogènes face auxquels il se plie en quatre.

Les traîtres en son genre, qui collaborent au niveau local à la destruction de la France, constituent un rouage essentiel – et vulnérable – du mécanisme anti-blanc. Ce sera une tâche longue et difficile de briser ce rouage, mais c’est là un objectif essentiel pour le succès de notre combat.

Rappelons-nous ce juste constat du camarade Tarrant, à qui l’invasion des villes françaises avait grandement contribué à ouvrir la vue : il ne faut pas attendre que d’autres agissent à notre place. L’action est la clé du succès, soigneusement préparée puisque nous ne bénéficions pas du laxisme de l’État et que lui échapper pour pouvoir frapper à nouveau est vital.

10 Replies to “Évènement « banal » selon la mairie socialiste : un commissariat attaqué aux cris de « Allah Akbar »

      1. C’est vrai mais je voulais rester dans un contexte de pays francophone mais il faudrait effectivement les éliminer dans tous les pays blancs !

    1. Avant les gnoules c est les fiottes et tous ceux qui prennent leurs défenses qu il faudrait commencer a tartiner ca disciplinerait la masse qui n aurait le choix qu entre la soumission aux gnoules ou la défense de la race blanche .

  1. Je ne vais pas plaindre ces rats de shabbat goyim !
    Par contre , je pense que la différence se fera ressentir par des malchanceux (blancs) lors des contrôles de routine .

    Monsieur , vous avez un clignotant défaillant : Les papiers du véhicule svp . Cela vous fera 80 euros et 3 points en moins sur votre permis , monsieur ! Merci , vous pouvez circuler .

    1. Et encore, je te raconte pas ce que ce sera lorsqu’il y aura encore plus de crouilles et de nègres, chez la flicaille, qu’il n’y en a déjà…

  2. Pour rajouter une petite couche et être comme a mon habitude franc du collier , je dois bien avouer que je suis un peu déçu qu’il n’y ait pas eu des morts coté shabbat goyim .

    Quand cela sera a mon tour de verser votre sang , je ne vous raterai pas ! Vous comprendrez alors que votre allégeance républicaine est une erreur fatale . Et surtout , la leçon la plus important de toute : L’aryen a bel et bien la mémoire du sang mais aussi un esprit de vengeance resté intact ! Bien loin donc , de l’homme faible et moderne élevé par le juif !

  3. « Évènement « banal » selon la mairie socialiste »

    En un sens, ce n’est pas faux : cela arrive toujours plus souvent, à en devenir banal. Même si, bien entendu, ce salopard socialiste cherche à minimiser cette attaque en la qualifiant de « banale ».

    « La ville évoque « un incident limité et, hélas, devenu banal quand la chaleur de l’été amène les jeunes à rester dans la rue », selon un communiqué du maire PS Marc-Antoine Jamet. »

    Donc, chaleur = rester dans la rue et rester dans la rue = attaquer un commissariat, le tout est présenter comme normal, coulant de source. Ce Maire gauchiasse mérite l’empalement.
    Puis, il y a ce désormais classique « jeunes ».

    Et encore, cette année le ramadan n’est pas tombé en été, pire encore en été durant les 2 mois de vacances scolaires. Pire encore : en été, durant le ramadan et pendant une coupe du monde de football…

  4. Et là, les fameux LBD et les grenades de désencerclement restent au placard !
    C’est juste pour déchirer la gueule aux Blancs qui défilent pacifiquement contre l’immigration ou parce qu’ils n’ont pas de quoi faire bouffer leurs gosses.
    On peut éclater un handicapé en chaise roulante, et il sera condamné séance tenante pour avoir agressé par le regard des mecs en armure, mais des bougnoules qui pillent l’Arc de Triomphe et se font gauler avec leur butin, sont relâchés aussitôt…comme d’habitude.
    Idem pour ceux qui veulent cramer un commissariat. Hé, ce sont des chances pour la France ! C’est (((BHL))) qui le dit alors Macron et Castaner leur font avoir des papiers.
    Après quoi, ce sont des froncés komvouzémoi ! Et qui votent pour ceux qui les sucent…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *