Allemagne Articles d'actualité Europe Politique

La truie Merkel sera-t-elle bientôt saignée ?

Les Allemands sont plus sérieux que nous autres, plus soupe au lait aussi. Ils ont été moins habitués au tiers-monde chez eux et ils ont pris de plein fouet et en un temps très court de gigantesques coulées de boue raciale ; le tout à l’instigation et sur l’invitation de leur propre chef de gouvernement. Peut-être aussi que le gang de la jaquette est moins implanté chez eux dans les sphères dirigeantes, je n’en sais rien. Toujours est-il que là-bas, des choses sont en train de se passer en coulisses…

Car ceux d’en bas sont en train de bouillir de colère, et une partie de ceux d’en haut se rend compte que la situation va peut-être leur péter dans les doigts.

L’action fracassante contre le félon Walter Lubke, tué d’une balle dans la tête par la résistance aryenne, a beaucoup marqué les esprits : c’est le premier assassinat politique en Allemagne depuis ceux la Fraction Armée Rouge dans les années 1980.

Dans ces circonstances, un signe vient d’être envoyé par un haut dignitaire : des gens sérieux veulent poser officiellement des questions à la truie Merkel, sur certains sujets qui touchent à la haute trahison.

Breitbart :

Hans-Georg Maassen, ancien chef du renseignement intérieur allemand, a plaidé pour la constitution d’une commission d’enquête parlementaire relative à la politique migratoire du chancelier Angela Merkel en 2015.

Maassen, qui est aussi ancien président du Bureau Fédéral pour la Protection de la Constitution (BfV) a affirmé au journal Nordkurier que considérant les conséquences significatives de la migration de masse en Allemagne, en cours et ininterrompue, ceux qui avaient décidé cette politique en 2015 devaient être renvoyés à leur responsabilité pour toute erreur commise.

« Si vous avez fait une erreur, il faut l’assumer, même devant une commission d’enquête », a dit Maassen au journal.

Hans-Georg Maaßen, haut fonctionnaire fumaße

Maassen a des raisons d’être en colère : alors qu’il était encore grand chef du renseignement intérieur, il avait élevé des doutes au sujet d’un bobard des médias qui parlait de chasse à l’homme contre des immigrés clandestins à Chemnitz. La (((gauche))) ayant fait un tollé, il avait été mis en pré-retraite, puis en retraite par une cabale de gonzesses hystériques. Il doit l’avoir mauvaise.

Il l’a même si mauvaise qu’il est allé se chercher des alliés au pays de Viktor Orban. Dans une déclaration récente en Hongrie, il a affirmé :

Ce qui m’inquiète, c’est qu’il y a une intégration. Non pas une intégration dans la société allemande, mais une intégration dans la société arabe, dans la société salafiste ou dans la société turque en Allemagne, de telle sorte que nous avons des sociétés parallèles. Et de mon point de vue, il faut empêcher cela de toute notre force.

Oui, on peut dire qu’il l’a mauvaise.

Ce n’est pas la première fois qu’est exigé le principe d’une commission d’enquête. Le parti libertarien Freie Demokratische Partei (FDP) et le parti populiste Alternative für Deutschland (AfD) avaient déjà plaidé en ce sens, mais sans obtenir gain de cause.

Pour que cette commission d’enquête soit tenue, il faut qu’un quart des parlementaires du Bundestag votent pour. Ceci n’a pas eu lieu, mais pourrait avoir lieu, car leurs députés merkeliens sont moins nombreux en proportion que nos députés macronistes et surtout parce que cette politicienne sans enfants n’en mène pas large en ce moment. Elle a tremblé longtemps et très bizarrement lors d’une cérémonie récente et nos camarades démocrates riaient de voir la Faucheuse arriver à grands pas ! Mais donnons-lui encore un peu de temps, que les Européens la voient souffrir et que le principe de la trahison soit consciencieusement attaqué. Une commission d’enquête froide, lourde et lente, faciliterait bien la chose.

Mais écoutons l’argument complémentaire de Maassen:

Cette enquête, en plus de mettre hors d’état de nuire eux qui pourraient avoir fait des erreurs pendant le pic de la crise migratoire, pourrait aussi, aux dire de Maassen, mettre hors d’état de nuire les théories du complot et calmer le climat social dans le pays.

Ce bonhomme représente l’État, pas le peuple allemand, ni bien sûr la race blanche. Mais la Merkel a si clairement appelé au viol des frontières et de la souveraineté – ou ce qui en tient lieu, car l’État allemand n’est pas souverain – et tellement tout déstabilisé que les juristes s’arrachent les cheveux. Les fonctionnaires allemands sérieux ont du mal à travailler au sein d’un environnement qui ne l’est pas ; ils ne doivent pas être loin du craquage nerveux. Ils veulent donc une solution rapide à ce qu’ils considèrent comme des aberrations qui minent l’État : le coup de folie hormonal de la Merkel d’une part, et la résistance blanche d’autre part.

Pétris d’illusion, ils veulent que tout revienne dans l’ordre. Ils croient que le système est rationnel, mais que certains, comme Merkel, font des « erreurs » qui peuvent être « corrigées » par plus de rigueur. Laissons-leur cette illusion, elle nous sert.

Les gardiens imaginent que le peuple rentrera sagement à la maison et qu’on pourra refaire glouglouter le chaudron cosmopolite une fois que la pomme pourrie aura été écartée du panier. Les gardiens se trompent. C’est justement pour cette raison qu’il faut que cette commission d’enquête ait lieu. Elle ouvrirait les yeux des Allemands et des Européens et déclencherait un grand processus qui déborderait les gardiens.

Il y a trois ans, notre honorable correspondant Frère Orania nous faisait, dans un commentaire, le récit suivant.

Attention, ça décoiffe !

* * *

« Je discutais récemment avec un vieil avocat, ancien du barreau de Paris et assez connu, sur ce climat complètement hallucinant qui règne ces dernières années en France. Je le vois souvent dans un bel établissement de la ville dont je tairai le nom. Je vais essayer en mes termes de vous résumer ma conversation avec lui en tenant le meilleur pour la fin. Donc, après avoir sauté du coq à l’âne et brocardé quelques hommes politiques soumis ou traîtres, nous en sommes venus à ces assoc qu’il qualifia lui-même d’iniques et scélérates. Il ajouta, en sirotant son darjeeling, que leur but était de faire monter le racisme en France, comme cela avait déjà été expliqué par Lionel Jospin au cours d’une émission radio. D’ailleurs il m’avança que des études universitaires très nombreuses sur le sujet, ont déjà démontré le caractère pernicieux du cran, du crif, etc.

Il ajouta que c’était le devoir de tout citoyen, quand les lois sont iniques et scélérates, de ne pas les respecter et la constitution française a prévu ce cas, m’a t-il dit, en cas de trahison des élites : chose qui arriva souvent dans l’histoire. La chose qui l’inquiétait le plus, c’était la soumission des “juges rouges” complètement vendus à la cause, plus par facilité et carriérisme que par conviction. Car l’argumentaire de ces assocs ne tiendrait pas 2 secondes face à un orateur sérieux et connaisseur. Ces assocs pourries le savent et c’est la raison pour laquelle ils utilisent la police de la pensée où la loi elle-même y perd son latin. Ce n’est pas anodin d’entendre Juppé ou Hollande déclarer qu’ils détestent les juges. “Parmi les porcs régicides de la révolution de 1789, il se trouve plein de juges, vous savez !” Mais voici le meilleur, et là c’est énorme ce qu’il m’a dit. En se levant et après avoir réglé son addition il ajouta en me regardant sévèrement : “Suite à l’invasion migratoire sans précédent, il y a des facultés de droit à travers l’Europe qui préparent, dans l’éventualité de futures condamnations, des dossiers de crime contre l’humanité et conspiration en vue de génocide contre les peuples Européens”. Il me cita Giscard, Chirac, Sarkozy, Hollande, Peter Sutherland… et MERKEL, comme accusés.

Vous pensez bien que j’étais complètement abasourdi au point d’en avaler ma tarte citron-meringue de travers.

– Y a-t-il déjà des plaintes, lui demandai-je ?
– Nombreuses, très nombreuses, vous n’imaginez même pas !

Il a ajouté que les procès – pour la France – commenceront quand toutes ses assoc (cran, mrap, crif) seront dissoutes : ce sera alors le signe.

Avant qu’il ne prît congé de moi, je lui posai une dernière question… Pourquoi d’abord la dissolution des ces assocs ?

– Pour les protéger de la vindicte populaire ! ils seront les premiers dans la charrette des traîtres pour l’échafaud, tant leurs complicités dans la destruction du tissu social et raciale français est ÉNORME !! Ce sont les roues de transmission du racisme et de l’anti-sémitisme, et ceci est parfaitement démontrable, même par un étudiant en 1ère candi. Quand les Français se rendront compte de cela…. Charrette, je vous dis !

Là-dessus, il quitta l’établissement bien chauffé, patienta quelques minutes dehors. Une voiture s’arrêta à sa hauteur dans laquelle il prit place… je le regardai s’éloigner avec mes yeux toujours écarquillés. »

* * *

Ces perspectives font rêver. Je ne sais pas à quel point il faut s’y fier. Mais les nouvelles d’Allemagne accréditent l’idée que certains hauts fonctionnaires et juristes sont à pied d’œuvre.

Une ruade des hauts fonctionnaires pourrait-elle devenir l’étincelle qui met le feu à la prairie ? N’en attendons pas trop, car ils savent que le jeu est très risqué et ils vont faire le maximum pour rester dans le feutré et le minimaliste.

De notre côté, soyons attentifs aux signes frémissants du changement ! Peut-être qu’une nouvelle fois le salut viendra d’Allemagne…

5 Replies to “La truie Merkel sera-t-elle bientôt saignée ?

  1. Ce que je trouve frappant dans ce compte – fort bien – rendu est que l’action létale menée contre Walter Lübke semble faire chier dans leur froc des hauts-fonctionnaires, et que si ce genre d’action venait à se multiplier – surtout si elles sont très ciblées – il se pourrait qu’une part de ces hauts-fonctionnaires puissent se retrouver face à un choix : continuer, encore et toujours à suivre, si ce n’est trahir purement et simplement et, donc dans le cas où les actions ciblées venaient à se multiplier, risquer leur vie.
    Ou bien, pour ne pas risquer leur vie, se rallier à des démarches, en Allemagne et ailleurs, telle que celle qu’entreprend Hans-Georg Maassen.

    D’un autre côté, il n’est pas impossible que la démarche de Maassen ne soit que de la poudre aux yeux :

    « Cette enquête, en plus de mettre hors d’état de nuire eux qui pourraient avoir fait des erreurs pendant le pic de la crise migratoire, pourrait aussi, aux dire de Maassen, mettre hors d’état de nuire les théories du complot et calmer le climat social dans le pays. »

    comme l’indique potentiellement, je dis bien potentiellement, ce qui suit la dernière virgule de sa déclaration ci-dessus.

    Espérons qu’il l’ait vraiment mauvaise, mais restons très attentif.

  2. Titre très ambicieux (« la truie Merkel sera-t-elle saignée ? »).
    Les rois du baratin judiciaire ont des couilles en papier. Leur identité est faite de paperasse et d’opportunisme.
    Ils ont beau se croire très sérieux, ce ne sont que des enflures. Ils sont au sommet de la pyramide sociale, ce qui confirme avec éclat ce fait. Ils bousculeront cette pyramide lorsque les poules auront des dents.

  3. Le réveil Allemand, s’il a lieu, entrainera celui des autres peuples. Ils se sont montré efficaces en d’autres temps ; un fond nationaliste reste toujours présent en chaque Allemand.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *