Articles d'actualité Articles de fond Décadence Europe Problèmes raciaux

Paul Dolan, stupide universitaire anglais, prône le célibat des femmes

Encore une « étude » ignoble qui nous vient de Grande-Bretagne. Les femmes qui seraient non-mariés et qui n’auraient pas d’enfants, vivraient en moyenne plus longtemps et seraient plus heureuses.

Inutile de préciser que cette nouvelle pseudo-étude n’est qu’une nouvelle étape pour convaincre les femmes Blanches de ne pas faire d’enfants. L’extinction des Blancs ne se fera pas toute seule !

Si les tendances actuelles ne sont pas inversées, les blancs disparaîtront comme race distincte.

Voilà les mots de Greg Johnson, traduits par Blanche. La tendance actuelle n’a pas lieu de s’inverser, bien que le contraire serait parfait pour notre avenir. Les seules femmes qui font actuellement des enfants sont des non-Blanches, qui profitent aisément des allocations et de nos terres.

Sans être face à une résistance de notre part.

BFM-TV :

Vivre célibataire et sans enfant, le secret du bonheur? L’universitaire britannique Paul Dolan envoie valser les clichés autour de la vie amoureuse idéale. « ‘Ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants’. Je parie que ces mots, tout droit sortis des histoires que vos parents vous lisaient le soir, sont ancrés dans les esprits de chacun. Cet idéal amoureux nous poursuit tout au long de notre vie », écrit-il dans son livre Happy ever after. Pour être heureux, « la majorité des gens cherchent à reproduire ce schéma de vie », et pourtant…

Trouver un compagnon et avoir une descendance n’est pas « un idéal amoureux », c’est le seul schéma envisageable pour la survie d’une espèce. Si une espèce ne se reproduit pas, elle ne survit pas. Il en va de même pour les races, et notre race ne fait pas assez d’enfants pour perpétuer son avenir.

Et la multiplication des articles défendant le « célibat », la déviance sexuelle, les multiples conquêtes n’ont qu’un seul but : faire toujours plus baisser le taux de fécondité des Blancs.

Se basant sur l’enquête réalisée par l’American Time Use Survey (ATUS), qui compare le degré d’épanouissement des personnes célibataires, mariées, divorcée séparés et veuves, Paul Dolan constate que le mariage n’est pas la clé du bonheur. Surtout pour les femmes.

Il vaudrait mieux, pour leur bonheur, qu’elles enchaînent les partenaires sexuels, sans rien construire avec eux, et ne cherchant qu’à « s’amuser » le reste de leur vie.

Chercher à s’amuser toute sa vie n’est qu’une preuve d’immaturité. Dans la vie, il faut être heureux, encore faut-il le vouloir et cesser de se lamenter sur son « malheur ».

Notre société actuelle, emplie de publicités, d’amusements futiles, dénué de sens pour la plupart d’entre nous – beaucoup de compatriotes disent mener une vie sans sens – ne peut que nous rendre malheureux.

Et non, ce n’est pas le mariage, ou le fait d’avoir des enfants qui en est la cause.

Trouvez une compagne digne et combattez pour l’avenir.

Ce désir de vouloir émanciper les femmes a été créé par les juifs, pour mettre à mal notre race. Un peuple qui n’a plus d’enfants et dont les femmes se mettent à copuler avec l’ennemi tombera rapidement en lambeaux. Le génocide des Blancs se fera entièrement quand plus une seule femme ne voudra d’un homme Blanc avec qui construire sa vie.

[…] « Le sous-groupe de la population le plus heureux et en meilleure santé sont les femmes jamais mariées et sans enfants« , a-t-il assuré lors de cet évènement.

Mais l’étude est défaillante. « Jamais mariés et sans enfants » : alors comment pourrions nous savoir si elles n’auraient pas été plus heureuses avec des enfants et un mari ?

Vous serez bien plus épanouis avec une femme aimante et des enfants bien éduqués, que seul avec « l’amusement » comme compagnie éternelle.

Le bonheur d’avoir des enfants, de les éduquer et d’avoir un mari ou une femme sur qui compter, se reposer, à qui se confier. Bâtir quelque chose, sa famille, éduquer tous les futurs Blancs et toutes les futures Blanches qui seront l’avenir de notre race : il n’y a pas de bonheur plus grand dans une vie.

Ni l’argent, ni les objets, ni les multiples conquêtes sexuelles ne pourront pallier le bonheur de fonder une famille. Et aucune étude ne pourra contredire ce que je rapporte ici.

Il faut juste avoir un but dans la vie, se concentrer sur l’avenir de notre race et la soigner de sa déviance.

Paul Dolan met à mal les injonctions de nos sociétés patriarcales qui veulent que la vie de couple et les enfants soient des marqueurs de réussite.

La société patriarcale ! Ah quelle est belle la rédaction de BFM-TV, et il me semble bien que depuis quelques années, voire dizaines d’années, avoir des enfants n’est hélas plus un marqueur de réussite.

Grâce au matraque médiatique juif, et aux traîtres blancs qui se laissent emporter par leur soif de frivolité.

Il faut écouter Paul Dolan, cher amis Blancs, faire des enfants c’est déprimant !

Cette idée insidieuse et stigmatisante est pesante pour les femmes célibataires, déplore-t-il. « Si vous êtes une femme célibataire de 40 ans qui n’a jamais eu d’enfants, on va vous dire: ‘Quel dommage! Peut-être qu’un jour vous rencontrerez le bon et que votre situation changera’. Non, peut-être qu’elle rencontrera un homme qui la rendra moins heureuse et qu’elle mourra plus tôt que prévu« .

Et peut-être qu’en tant que femme célibataire, elle traversera la route, se fera écraser, finira en légume dans un fauteuil roulant et elle mourra bien plus tôt que les femmes avec des enfants. Cet universitaire n’est pas bien futé.

Dans ce cas, « ne laissez pas la société vous convaincre de rester plus que cela n’est raisonnable », préconise-t-il dans son ouvrage, dont une partie est publiée sur le site The Guardian. « Nous avons une très bonne capacité d’adaptation et nous sommes doués pour aller de l’avant. Donc si vous avez un doute, partez. » Pour vivre heureux, Paul Dolan a une solution imparable: « Si vous êtes un homme, vous devriez sûrement vous marier. En revanche, si vous êtes une femme, passez votre tour. »

Si les femmes ne veulent pas se marier, les hommes se marieront entre eux ? Encore une ânerie prononcée par ce soumis, ce traître.

N’écoutez ni les juifs, ni les blancs corrompus par les anti-Blancs et leur plan de remplacement racial. Faites des enfants et soyez avec une femme Blanche digne de sa race.

12 Replies to “Paul Dolan, stupide universitaire anglais, prône le célibat des femmes

  1. Il mériterait qu’on lui coupe les couilles et le reste le tout avec cautérisation au fer rouge , à l’ancienne . Cela devrait en calmer plus d’un !

    Une fois eunuque, il ne nous restera plus que sa langue à couper …..

  2. Laissons les dégénérés à leur sort et efforçons-nous (« c’est là que les Romains s’empoignèrent ») de bâtir, en marge de tout ce fumier, des endroits communautaires où il soit possible d’éduquer des enfants mais aussi, tout simplement, d’en avoir. Le système actuel fait absolument tout pour nous empêcher. Cet « universitaire » semble l’avoir compris. Il s’efforce probablement de se gagner les bonnes grâces des maîtres de ce monde, à commencer par les bailleurs de fonds qui ne manqueront pas de lui commander d’autres « études ».

    1. C’est évident. Les traîtres qui diffusent les virus mentaux mis au point par les youtres sont assurés d’être publiés et de toucher des droits d’auteur, et d’obtenir des emplois de journalistes, d’universitaires, voire d’experts au sein de « grosses commissions » dont chacun sait quel est le produit final…

  3. Les putes qui ne veulent pas d’enfants parce que leur seul but dans la vie est de s’éclater, en général en se faisant éclater de tous les côtés, seront obligées de sombrer dans la zoophilie quand leurs charmes seront défraîchis. Au lieu d’être des mères puis des grands-mères entourées d’affection, elles seront juste de vieilles peaux crevant de solitude et qui se feront maltraiter et dépouiller par les boucaques femelles sensées faire leur ménage ou changer leurs couches.
    En fait, elles vieilliront bien plus vite et plus mal que les femmes ayant eu des enfants dont l’amour, et celui de leur compagnon, et les attentions auxquelles elles auront droit en retour de celles qu’elles leur auront prodigué, est source d’un bien-être qui les aidera à rester belles et en bonne santé. Je connais de telles femmes qui ont la cinquantaine et sont toujours magnifiques, presque sans rides et avec le corps d’une nana de trente ans. Certes, elles s’entretiennent mais y consacrent évidemment bien moins de temps que celles qui ne pensent qu’à leur gueule.
    Eh bien, il n’y a pas photo !
    Surtout qu’en général, ces « célibataires épanouies », toujours à « faire la fête », fument et boivent comme des trous.
    Si on ajoute à cela le fait qu’elles passent leurs journées de vacances à draguer à la plage ou à la piscine, et se bouffent donc en une année des doses d’UV qu’une maman, qui veille à ce que ses petits restent à l’ombre, n’absorbe pas en cinq ans, elles se retrouvent déjà fripées à l’approche de la quarantaine.
    Avec ses lunettes dignes de Polnareff ou d’Elton John, je ne serais pas surpris que ce Paul Dolan soit un pédé.
    En plus d’être déjà, de toute façon, un enculé.

  4. Les enfants de l’école de Francfort qui terminent le travail… La solution de Jim est excellente dans un premier temps, mais ensuite la formule qui s’impose c’est l’édification de pyramides de crânes.

    1. Pas certain qu’elle aille sur la lune celle la .
      La pyramide nègre en terre cuite volante me semble être un meilleur projet pour 2045 . mdrr

  5. Les propos ineptes et démagogiques sont monnaie courante lorsqu’il s’agit des femmes. Je viens de revoir ce qu’en disait (sa chaîne Youtube a été fermée) Varg Vikernes …
    https://www.youtube.com/watch?v=EoiYy11nclc
    En somme, il faut et il suffit d’être un héros pour attirer une femme « traditionnelle ».
    + Quelques autres du même tonneau.
    ….. Nous ne sommes pas sortis de l’auberge …………..

    1. Ce n’est pas idiot et ça marche effectivement…
      De toute façon, il faudra être des héros pour ne pas crever ; et pour pouvoir baiser, il faut déjà être en vie.
      Tonton l’a dit : ceux qui ne se battront pas mourront. Bon, c’est vrai que tu peux aussi crever au combat mais au moins auras-tu essayé de vivre…

      1. Intéressant.
        À part tel ou tel sujet comme les femmes par exemple, où lui aussi se met à dire des âneries (car elles sont une moitié de la population et il ne fait pas bon les avoir à dos), il est très bon dans l’art de mettre les pieds dans le plat. Je viens de voir son vidéo où il nous parle de ceux qui croient en « une solution politique » ….. Ça deménage …

        1. Si certaines choses doivent être dites , on les dira , que cela plaise ou pas aux femmes . C’est dans notre nature d’imposer notre volonté . C’est l’homme qui façonne le monde , pas la femme !
          Celles qui veulent vivre nous suivront sans réserve et nous donneront de nombreux enfants !
          Le reste peut crever égorger par des races de boue ou par des camarades nettoyeurs , j’en ai rien a foutre . A ce que je sache , la sélection naturelle s’applique aussi aux femmes ….. La justice aussi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *