Articles d'actualité Décadence Europe

Une suédoise de 65 ans condamnée à de la prison ferme pour avoir critiqué l’islam et les migrants

Avant-propos :

Dans la série ( qui j’espère ne vous lasse pas trop ) «  La Suède s’applique jours après jours à peaufiner et accélérer l’extermination de sa population d’origine  pour mieux vénérer l’islam et les envahisseurs », je tombe ce jour sur cet article retraçant bien l’acharnement des autorités suédoises à détruire systématiquement et violemment, tous ceux qui s’opposent à leur « théorie » du multiculturalisme enrichissant, vibrant et indispensable.

J’avoue que cet article – bien que datant de 2018 – m’a profondément bouleversé.

Cette Suède gauchiste est ignoble, ses dirigeants mériteraient de comparaître devant une cour d’exception dirigée par nos camarades de Nordic Resistance et être châtiés comme il se doit !

Je pense qu’il faut vraiment que nous puissions avoir ce genre de témoignage à partager, car bien entendu, je sais bien qu’ici administrateurs et lecteurs sont parfaitement conscients de la tyrannie exercée ça et là en Europe contre nous BLANCS NATIFS, par des administrations que nous « élisons » et qui jour après jour, révèlent leur vraie partialité envers toute cette chienlit tiers-mondiste qui nous est imposée !

Si nous, nous sommes conscients, faire partager ce genre de données avec nos bons « benêts » IRL, permettra peut-être à quelques yeux de s’ouvrir, à quelques cervelles de passer à un niveau de conscience supérieure.

Je vous livre donc la traduction, et même si je ne sais pas trop à qui m’adresser, j’essaie de convoquer toutes les énergies spirituelles positives que je puisse invoquer, et les dirige vers cette pauvre femme persécutée. Je pense que tous, vous joindrez à moi.

Merci à tous de votre attention.


Voice Of Europe :

 

En Mars dernier [2018], le tribunal de première instance local avait acquitté cette femme qui était poursuivie pour discours de haine publié sur Facebook. Elle avait critiqué l’islam et écrit entre autre : «  Le QI moyen de la Suède va s’effondrer à cause de l’immigration ».

Cependant maintenant, elle est condamnée à de la prison ferme par la Cour Suprême.

«  Si ça continue, l’intelligence moyenne en Suède sera au niveau de celle d’un poisson rouge » avait-elle écrit.

«  Refusez en bloc l’islam ! » avait-elle commenté dans un autre message.

Au cours de l’enquête, cette femme prénommée Christina, a subi six interrogatoires de police et six perquisitions, une expérience qu’elle décrit comme traumatisante.

La police exigea qu’elle leur remit ses clés, son téléphone portable et son Ipad, Le fait qu’elle puisse avoir besoin d’un moyen de communication pour faire appel à un médecin en cas de besoin, n’a bien sûr pas été pris en considération.

En 2016, cette femme fut agressée par un gang de soit-disant « mineurs réfugiés non-accompagnés », et elle fut retrouvée inconsciente et en sang.

Cette agression a, entre autre, affecté sa mémoire, mais aucun responsable n’a été arrêté ni condamné.

Elle souffre profondément et se sent comme violée par l’enquête longue et intrusive que lui a fait subir la police suédoise. Le rapport d’enquête remis ne fait pas moins de 150 pages.

Le tribunal de première instance avait fait remarqué que le procureur n’avait pas réussi à prouver qu’elle se tenait bien derrière son écran quand ces messages furent publiés. Christina en nia fermement la paternité, arguant que son logeur aurait très bien pu les écrire en utilisant son matériel.

La Cour Suprême interprète ce cas d’une autre manière : d’après elle, l’enquête prouve clairement que Christina a bien utilisé ses comptes aux heures précises où les messages furent publiés.

D’après le verdict rendu, Christina est coupable de « mépris à caractère criminel contre des personnes de foi musulmane ». En conséquence, cette femme précédemment acquittée prend dorénavant trois mois de prison ferme, pour huit cas avérés de « discours de haine ».

«  Je suis terrifiée » déclara Christina anéantie, dans une courte interview accordée après l’annonce de la sentence.

« J’ai tellement peur et il n’y a rien que je puisse faire. Serai-je emprisonnée avec des criminels ? Je souffre d’arthrite rhumatoïde et de dépression sévère, et je vais perdre mon appartement » déclara Christina effondrée et en larmes.

6 Replies to “Une suédoise de 65 ans condamnée à de la prison ferme pour avoir critiqué l’islam et les migrants

  1. La seule réponse adaptée pour les Suédois qui ont encore des couilles, c’est de suivre les exemples d’Anders et de Tarrant !
    Et de rester anonymes, évidemment !
    Comme l’a dit Jim33 sur un autre fil, les gauchistes ne sont courageux que quand ils ne se retrouvent pas devant quelqu’un de fort. Ils reculent dès qu’ils risquent d’en prendre plein la gueule.
    Elle n’a pas d’amis, cette femme, pas de famille ? Si les Blancs de son quartier avaient accueilli les flics venus perquisitionner chez elle avec des cocktails molotov, il n’y aurait pas eu de perquisition. C’est ce que font les bougnoules. Et ça marche !
    Ils ne se font pas défoncer la tronche comme les gentils Gilets Jaunes.
    Aucun d’eux ne se retrouve éborgné.
    Quand les gens sont des veaux et des moutons, ils terminent à l’abattoir.
    Soit les Suédois redeviennent ce que leurs ancêtres ont été, soit ils crèveront.

    1. ..d’Anders Breivik et de Brenton Tarrant…
      Maintenant, il me bouffe même des mots
      … Mais non, mon cher Jim33, je ne le jette pas. Car pour moins de cent euros, ça fait presque le boulot d’un e-phone qui en vaut mille et je préfère être éventuellement espionné par les Chinois que par les Américains donc par les juifs…

  2. Si un jour cela m’arrive , je ne ferai pas d’esclandre et je ne me justifierai pas . Cela ne sert a rien devant un juge rouge . Mais si je m’en sors vivant alors je tuerai le procureur , le juge et la famille du juge ! ! ! Cela sera le début d’une nouvelle vie en somme …..

  3. Moi qui croyait que le grand âge pouvait nous protéger de la vindicte des juges rouges. Me voilâ bien détrompé. C’est vrai, comme il est dit plus haut, que le communautarisme blanc doit se construire fermement afin de réagir en bloc contre les actions répressives injustifiées, qui ne feraient que se défendre d’autres communautés qui s’organisent, elles, afin de sidérer l’appareil d’état. Etats qui reculent devant la force, puisque c’est elle seule qui gouverne réellement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *