Articles de fond Problèmes raciaux

Deuxième essai de méthodologie : prendre le gaucho-écolo à son propre piège.

Comme nous le savons tous, le gaucho-écolo est notre ennemi : pro-immigration, pro-métissage, mondialiste ( « on est tous des humains, on est tous frères…. » ), pro-LGBTisme, pro-PMA/GPA, bref, nous ne faisons pas d’erreur en qualifiant cet ennemi de « progressiste » !

Nous le savons aussi, notre principal problème est l’importation en masse depuis des années, de métèques de toutes origines aux génotypes bizarres, que nos « bons  ((( amis ))) » de la sphère des pouvoirs politiques et d’argent ont décidé de faire venir pour nous remplacer petit à petit.

Et cette expression est en fait assez inappropriée, étant donné le caractère exponentiel de la chose depuis quelques années, lorsque la virago allemande décida d’ouvrir grandes ses frontières, imitée bien entendu par toutes la vermine « élitaire » de l’UE.

Pour ce deuxième essai de méthodologie, je pars du postulat suivant : le gauchiste de base auquel nous pouvons être confrontés dans notre quotidien, est en général « sensibilisé » à l’écologie. Attention, nous ne parlons pas là du caractère sérieux de cette discipline, mais de la « soupe » médiatique mainstream, servie depuis des lustres par tous les journaleux stipendiés de France et de Navarre : réchauffement climatique, CO2 en excès, pollution, déchets……nous connaissons tous ici ces litanies et leur matraquage partout sur toutes les ondes, et nous savons aussi qu’elles impactent les esprits faibles des gauchistes.

Le but de cet essai sera de mettre en relation l’importation de métèques en masse, avec les « convictions » écolo du gauchiste de base : pour filer encore la métaphore informatique, faire buguer le gauchiste, en lui démontrant que l’importation de métèques en masse, conduira à encore plus de désastre écologique, comme le martèlent 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 les mainstreams qu’il suit religieusement.

I) L’environnement est en danger…. ? Quid des pays d’exportation de migrants ?

Abondons dans le sens du gauchiste moyen : rejoignons-le dans ses poncifs, et oui ce n’est peut-être pas une attitude très noble, mais n’oublions pas que la guerre est déclarée, qu’elle est latente ( la pire donc ), que nos vies sont en jeu, que nos terres sont en jeu aussi nous avons tous les droits pour assurer notre défense.

Ce n’est rien de plus que la fameuse Taqiya des rats musulmans, ou bien la « chutzpah » des ((( maîtres de la France))) et justement, inspirons-nous en, car tous ces importés sont majoritairement des disciples de la religion du chamelier bédouin pédophile, et ce sont les seconds qui sont à la manœuvre pour leur importation.

Et là encore une fois, nous avons Internet à notre service : quelques recherches rapides via un moteur de recherche, et nous pouvons alimenter notre corpus de combat de moult vidéos ( rappelons-nous que nous sommes à l’ère de l’image, et que celles-ci seront bien plus parlantes pour un gaucho-écolo que de longs textes qu’il ne lira jamais !).

Des vues de différentes villes du tiers-monde, que ce soit en Afrique en Inde ou ailleurs dans cette sphère du retard de développement pathologique, que l’on découvre lors de visites IRL, mais qui peuvent être partagées dorénavant sans avoir recours à l’avion, auront un impact certain pour notre argumentation.

Facile de montrer à notre gauchiste moyen l’état de délabrement que partagent beaucoup de métropoles du tiers-monde : crasse, désorganisation, embouteillages monstres de véhicules rafistolés et hors d’âge, problèmes de traitement des déchets, non-accès à l’eau potable, non-accès à l’assainissement, etc, etc.…. les thématiques sont vastes !

Leur développement dans le sens des poncifs de notre gauchiste (pollution, développement de maladies, etc, etc.) grâce à quelques éléments en réserve dans notre corpus, permettra de titiller la corde sensible du gaucho.

Là, je ne pense pas que nous devons dévoiler nos vraies opinions, à savoir que si c’est un tel bordel général dans ces « shitholes », c’est que ces gens sont purement et simplement incapables de maintenir et développer des infrastructures, parce qu’ils sont simplement très cons !

Non, ce n’est pas dans notre intérêt : gardons toujours à l’esprit que nous sommes des acteurs, nous avons un but ( rallier et convaincre ), aussi nous devons mettre notre mouchoir sur notre véritable essence, naturellement entraînée vers la vérité, la beauté, l’honnêteté et toutes ces valeurs qui nous sont tellement précieuses et qui sont quelque part inscrites dans notre code génétique.

Pour quelques fois, sachons les DI-SSI-MU-LER ! Le gaucho-écolo moyen ne partage pas nos valeurs ! Il les méprise, il s’en moque, car il a été élevé comme ça, que ce soit par ses parents, l’éducation (anti) nationale où œuvrent ses maîtres gauchistes depuis des décennies, et enfin les mainstreams, quand il rejoint la cohorte des bons « républicains ».

Nous démontrerons ainsi à notre gaucho, que L’EN-VI-RO-NNE-MENT n’est pas à la fête dans ces pays, qu’il se dégrade proportionnellement à l’augmentation de population sur ces terres de désolation, car plus la population augmente, plus la pression s’exerce sur l’environnement et les ressources.

Là, nous devons être prêts à contrer le gauchiste, car bien entendu, sa programmation recèle des argumentations à opposer dans ce cas : « c’est à cause de la colonisation des blancs, et puis de l’exploitation de leurs ressources par les multinationales des méchants blancs, etc, etc »…

oui, mais…

« Qui sont très souvent les ((( dirigeants ))) des multinationales ? » ( notre corpus de combat sera notre back-up )

« Que font pour leurs peuples, les très nombreux dirigeants du tiers-monde depuis des décennies, sinon se goberger et jouer à la « jetset » ? » ( cas de l’Algérie par exemple, ne pas hésiter à archiver les travaux d’un organisme comme ANTICOR sur les agissements des dirigeants africains…)

« Pourquoi ces populations locales, ne sont-elles pas à même d’utiliser les ressources de leurs terres, et en les développant elles-mêmes, afin d’en faire profiter leurs peuples

Voilà des questions basiques mais qui peuvent aisément semer le doute dans la tête du gauchiste, surtout si nous les appuyons de références que nous aurons au préalable stocké.

Et en partant de ces situations inextricables et en resserrant l’analyse sur nos propres terres, gageons que le système d’exploitation du gauchiste, sous l’effet de nos attaques virales, ralentira encore plus sérieusement.

II) Entropie, principes de la thermodynamique et droits de l’homme

Ici, nous savons comment fonctionne la programmation du gauchiste: la solution relève du principe des vases communicants.

Puisqu’il y a trop de monde causant trop de problèmes dans ces terres oubliées et qu’il y a ici de la place et des richesses, importons-les, partageons, et tout ira bien !

Sans oublier la traditionnelle ritournelle culpabilisante : « Ce n’est que justice, car après tout nous sales blancs, sommes en grande partie responsables de tous leurs malheurs…. »

« Amen ! », dirait le catho-benêt de base made in Vatican 2, toujours si enclin à beugler avec le gauchiste quand il s’agit de faire preuve de sa « charité chrétienne devenue folle ».

C’est là que nous devons jouer à fond la carte mainstream du «  Sauvons la planète ! ».

Tels des cuisiniers ou des chimistes de talent, nous saupoudrerons la recette de quelques bonnes pincées de « droits de l’homme », car c’est dans l’intérêt de notre combat.

« Nos pays sont dorénavant engagés dans la « lutte contre le réchauffement climatique » (n’hésitons pas à en rajouter un peu…COP 21 , accords de Paris….), et notre pays est visiblement déjà très peuplé ( un « mathématicien écolo » n’a-t-il pas dit récemment que nous devrions cesser de faire des enfants pour accueillir plus de migrants, ce qui prouve bien que nos ressources sont limitées non?), aussi comment allons-nous faire pour absorber toutes ces populations qui arrivent, et dont les effectifs dépassent largement chaque année, les chiffres des naissances ? 

« De plus, pourquoi n’aurions-nous pas le droit nous aussi, d’avoir des enfants ? N’est-ce pas là aussi un droit de l’homme fondamental, qui s’applique à toute l’humanité dont nous faisons partie ? »

« Notre pays régulièrement attaqué par les « instances européennes » pour nos problèmes de pollution des fleuves et rivières, comment allons-nous faire pour satisfaire aux besoins élémentaires de ces nouvelles populations ?» ( ressource en eau )

«Notre pays où les médias régulièrement nous montrent des images de décharges sauvages, de déchets non-traités faute de moyens adéquats, de plages envahies d’algues vertes, comment allons-nous faire face à cet excès de population qui inévitablement générera encore plus de déchets, de pollution ?»

«Quid des élevages industriels qu’il faudra renforcer (il faudra bien que tous ces gens mangent), des terres qu’il faudra encore forcer à produire, à grands renforts d’engrais chimiques (issus de la pétrochimie) et d’entrants phytosanitaires divers, dont la nocivité est révélée en permanence ?»

« Quid des services de santé, déjà dépassés dans l’état actuel des choses, comment pourrons-nous faire face à des arrivées massives de population qu’il faudra bien entendu soigner ? »

« Quid des transports, du logement….. ? »  Faisons comme si bien entendu, tous ces allogènes allaient s’intégrer, travailler, acheter des biens de consommation, des maisons, des voitures, etc.… nous savons que c’est faux, mais le gaucho lui ne l’envisage pas !

« Et puis, s’il faut sauver la planète, c’est donc de TOUTE la planète qu’on parle, et notre pays est une terre émergée de cette planète, donc cette terre elle aussi doit être sauvée non ?»

« D’autant plus que le continent africain représente 25 % de toutes les terres émergées du globe, aussi il est plus logique que ce continent soit à même d’absorber une telle quantité de population humaine, quand nos petits pays, nos petites terres elles, ne peuvent pas physiquement supporter tant d’effectifs humains».

«Il s’agirait plutôt d’aider vraiment ces pays à maîtriser leur avenir, en leur fournissant des technologies et de la formation pour qu’ils arrivent enfin à s’occuper d’eux-mêmes, à vivre sur leurs terres d’origines ( le déracinement n’est jamais une solution…), et qu’ils se débarrassent enfin de leurs élites corrompues qui les exploitent depuis les indépendances, avec la complicité de nos propres élites corrompues ?»

Nous savons nous, que toute cette problématique du développement n’est qu’une fumisterie absolue, car depuis des lustres nous inondons ces pays d’argent en vain, puisque la situation ne change jamais, ils croupissent toujours dans leur crasse, leurs luttes tribales, et toutes ces histoires de primitifs sous-développés justes inadaptés à NOTRE façon de voir le monde !

Nous le savons, mais le gauchiste lui croit qu’un jour, l’Afrique ressemblera vraiment au Wakanda des films, et que Mamadou et Idrissa ouvriront la route vers les étoile… Utilisons sa naïveté, après tout, il est en plein délire à la suite de sa programmation systémique, alors un peu plus ou un peu moins…..

C’est là que nous pourrons faire appel à la notion d’entropie, que nous résumerons de manière que notre gauchiste puisse comprendre : «  plus un système se développe et devient complexe, plus il génère en lui-même les facteurs qui aboutissent à ce qu’il se dérègle et finisse par défaillir» !

Ces importations de populations allogènes constituent des éléments de complexité qui vont servir de catalyseur au processus d’entropie.

Oui, ce n’est pas très rigoureux, pas très scientifique dans l’absolu, mais ce n’est pas complètement faux non plus, et « ça fait le boulot » !

Et c’est ce que nous cherchons ! Et nous savons que nous ne nous adressons pas en général à des spécialistes en physique ou en maths, mais plutôt à des sphères vaguement littéraires ( si toutefois « psycho » ou «  socio  » peuvent être considérées comme relevant du littéraire… en tant que littéraire pur, permettez-moi d’en douter.)

Ensuite, on peut renvoyer le gauchiste à plus de réflexions, en évoquant les principes de la thermodynamique, qu’il pourra bosser chez lui tranquillement grâce aux nombreuses pages du réseau, au lieu d’aller câliner le migrant !

En plus, nous faisons d’une pierre deux coups, car nous suggérons au gauchiste que nous le considérons comme un individu pensant, que nous avons confiance en sa capacité à raisonner, à apprendre et à réfléchir… nous nous dissimulons !

Flattons un peu… oui ce n’est pas facile, mais notre survie est à ce prix.

Même si ce n’est pas vraiment ce que nous pensons, peu importe, ce que nous voulons c’est qu’il sorte un peu de son carcan de pensée qui n’est pas de son fait, mais que ((( certains ))) lui ont inculqué depuis des lustres et lui inculquent toujours, car là est leur intérêt !

Un gauchiste pense rarement par lui-même, il suit une programmation !

Sans mentionner ces ((( derniers ))) bien entendu, car il ne s’agirait pas de griller notre travail en une fraction de seconde, en déclenchant le réflexe ultime du gauchiste, à savoir le recours à la routine extrême du système, mettant fin à toute argumentation par l’injonction «  Antisémite ! ».

Et bien entendu, toujours ponctuer notre argumentaire des petites touches de « droits de l’homme » ! Le gauchiste, ontologiquement parlant, est programmé aux droits de l’homme.

C’est sa matrice principale, le noyau de son système d’exploitation !

« Ces « pauvres migrants » n’ont-ils pas le droit de vivre leur vie chez eux, entourés de leur famille… ? Droit de l’homme élémentaire ? « (n’est-ce pas mon cher gaucho ?) »

« Est-ce une vie de devoir s’exiler ? Toi même, trouverais-tu normal demain de partir loin de ta famille, de tes amis, pour aller vers un pays dont tu ne parles pas la langue, qui est déjà engoncé dans moult problèmes locaux, et dont l’économie non-durable et stipendiée par des élites inconscientes, est en état avancé de décomposition »

« Pourquoi vider l’Afrique de ses forces vides… ? J’y vois là un nouveau colonialisme, une exploitation, c’est ça que tu soutiens ? »

« Et tu sais bien que ces migrants finissent souvent comme travailleurs exploités chez Uber, où payés au black dans des bouis-bouis sordides… c’est ça que tu soutiens ? »

Alors dorénavant camarades, je vous passe la main ! Ceci n’est qu’une petite partie d’un argumentaire que nous pouvons faire notre, que nous pouvons partager, structurer et disséminer à notre guise.

Mais surtout, surtout, il n’est en rien figé ! TOUS ici, pouvons l’enrichir, alors n’hésitez pas, peaufinez, écrivez, structurez, partagez… ici au moins je suis certain d’une chose, le niveau est BON et tout le monde qui a quelque chose de pertinent à dire peut le faire !

Faites feu de tout bois, écologie, environnementalisme, tout peut nous servir !

Partageons, pensons, écrivons…. Nous avons de la chance, nous avons Blanche Europe, alors sachons en profiter !

38 Replies to “Deuxième essai de méthodologie : prendre le gaucho-écolo à son propre piège.

  1. C’est une technique qui peut déstabiliser les moins endoctrinés mais qui demande beaucoup de temps et d’énergie.
    Mieux vaut inciter des gens déjà un peu lucides à s’informer davantage, à radicaliser leur position pour finalement rejoindre nos rangs.
    Car même si on a instillé le doute chez eux et entamé leurs convictions, les gauchiasses ne se battront pas à nos côtés le jour où ça va péter mais avec nos ennemis. Et avoir des ennemis plus mous ou indécis, c’est bien, mais avoir de nombreux, motivés, et vaillants camarades, c’est bien mieux.
    Je pense donc que ta tactique, qui est excellente, doit être réservée aux situations où on est obligé de cotoyer quotidiennement des gauchistes, que ce soit dans le milieu professionnel ou familial. Là, ça vaut vraiment le coup de dépenser autant d’énergie et de ruse pour atténuer considérablement la virulence de ces bestiaux. En plus, comme ils te trouvent sympathique puisque tu les caresses dans le sens du poil, tu te tisses une parfaite couverture, ce qui peut s’avérer vital.
    En revanche, pour la masse des gauchistes lambda que l’on n’est pas obligé de cotoyer, je suis pour la pédagogie du tuyau de plomb, que j’ai beaucoup pratiquée quand j’étais jeune et avec un certain succès.
    La plupart des gauchistes ne sont pas des prolos, mais des gosses de la bonne bourgeoisie qui font semblant d’être du côté du peuple dont, en fait, ils n’ont rien à foutre. Certains sont vraiment en rupture totale avec leur milieu mais c’est très rare, même chez les plus radicaux. S’ils viennent à avoir un gros problème, ils n’hésiteront pas à faire jouer les relations de leurs parents et s’ils venaient à crever d’un accident, ils auraient droit à un enterrement digne de n’importe quel membre de la jet-set si ces petits révolutionnaires sont nés à Auteuil, Neuilly, Passy, ou dans les arrondissements de Paris où un mètre carré vaut le prix d’une Mercedes. Lorsqu’ils auront terminé de faire les cons et leurs études à l’ESSEC, HEC, Sciences-Po, ou la Sorbonne, ils reprendront l’entreprise familiale ou seront directeurs de collection, avocats…ou notaire, comme un enculé de maoïste que j’ai connu et qui reçoit ses clients dans un bel hôtel particulier payé par papa.
    Ils font ça pour se situer à gauche, ce qui leur permet d’enculer les ouvriers en ayant bonne conscience, et de mépriser le peuple en se posant comme ses protecteurs. Et ils font ça aussi pour baiser parce qu’une gauchiasse crachera à la gueule d’un jeune facho, ce qui lui vaudra quelques soins médicaux et orthodontistes si le gars réagit comme moi, mais écartera les cuisses avec enthousiasme à la vue d’un beau révolutionnaire, son tee-shirt Guevara trempé de sueur après avoir eu les CRS ou des fachos comme nous qui lui couraient au cul. Ces connards auront besoin de toutes leurs dents pour sourire à leurs clients ou aux pétasses qu’ils rêvent de sauter. Donc, s’ils se font vraiment défoncer la gueule ou quelques articulations, leur militantisme risque de s’interrompre…
    Parce que draguer ou faire des affaires avec une tronche en vrac, ou faire du ski à Courchevel avec les genoux en purée, c’est pas gagné. Et comme je l’ai dit, le principal centre d’intérêt de ces sacs à merde, c’est leur petite gueule.
    À ceux qui me diront que c’est des méthodes de sauvages, je réponds qu’elles ont été approuvées par Covington qui les préconise dans ses ouvrages, et que nos ennemis n’hésitent pas à les employer. Que ce soient ceux qui « jambisaient » les mecs luttant contre leur secte gauchiste en Italie, il y a pas mal d’années, ou faisaient exploser des bombes dans des centres commerciaux ou des gares comme à Marseille.
    Ou plus récemment, et toujours maintenant, les chiens de garde du Macroanus qui mutilent des gens qui veulent juste avoir de quoi bouffer pour qu’ils rentrent dans leurs niches.
    Et ça marche…
    Pourquoi devrions nous avoir pour ces enculés plus d’états d’âme qu’ils n’en ont avec nous ?
    Ce qui compte, c’est d’éliminer ses ennemis. Surtout quand ceux-ci n’ont eux-mêmes aucune pitié.
    Ou alors on fait comme un con prétendument mort en héros, on « remet son âme à Dieu » ( et son cul à Jésus ) et on se prépare à crever.

  2. Ce texte se veut avant tout je crois un manuel de sous-marinier en milieu gauchiste confiné. Il est parfois impossible de se tenir coi devant certaines énormités gauchistes, il faut donc pouvoir répondre sans exploser ni se dévoiler. Mais en dehors des situations de confinement professionnel, et en dehors des cas où l’on flaire un gauchiste repentant et cheminant vers une décontamination, il faut leur rentrer dans le lard. D’accord avec Rho, l’époque n’est pas à la finasserie.

    Mais il y a une immense troisième catégorie de gens qui ne sont pas des gauchistes ni des nationalistes, ceux qui ont des restes de raison. Les prolos et campagnards sont plus intéressants. Pas trop besoin de pilpoul avec eux.

    Pour rester dans le thème de la préservation de la nature qui touche normalement tout Aryen bien né, ce qui fonctionne ce n’est pas les astuces rhétoriques, mais un savoir et un intérêt sincère pour la vie des bois, des champs, etc. et notre propre santé. C’est là dessus en plus de tout le reste que se fait la différence entre nous autres et les petits bourges écolo abstraits de type parisien qui ne savent pas différencier un chêne d’un hêtre ni un pinson d’une mésange.

    1. Ah ben, j’ai compris pourquoi vous n’avez pas eu beaucoup de lait pour mettre dans votre café, Mademoiselle !
      C’est pas la vache que vous êtes allée traire, c’est le taureau !
      Ceci dit, il a l’air content ; je crois que vous pouvez retourner le voir quand vous voulez ! .😆

  3. Discuter face à face avec l’écolo-gauchiste …
    Il m’est arrivé d’être plongé pendant plusieurs mois au milieu d’une communauté de baba-cools. Je n’ai jamais autant senti l’urgent besoin de fermer ma gueule, à chaque instant.
    D’un autre côté nous pourrions faire bien mieux. Du moins théoriquement. Le « chacun pour soi », le syndrôme « loup solitaire » et la déconnexion généralisée vis à vis du Réel nous en empêchent, MAIS oui, nous pourrions mettre en place des lieux écologiques comme ils le font, en y ajoutant un côté « base autonome durable ».
    On ne serait plus là dans de la discussion mais dans du vrai, du concret. De l’autonome. Du solidaire. Etc.
    Et c’est de cela que nous avons besoin. Dans ces lieux, d’ailleurs, pourrait se réaliser ce qui est à l’heure actuelle généralement impossible : éduquer les jeunes générations sainement.

  4. L’éco-terrorisme-vegan et toutes ces conneries, comme toute idéologie, ça passe par les femmes.
    Inutile de discuter avec les vieux cons gaucho, eux ne changeront pas d’avis, il faut viser les jeunettes. Les lycéennes qui se trimballent avec des pancartes du genre « encule moi plutôt que le climat » ou « bouffe moi le steak plutôt qu’un boeuf », sont on ne peut plus claires sur leur besoin véritable. C’est tout à fait possible de les faire passer d’écolo-féministes à éco-fascistes.

    A une prétendue écolo en âge de se reproduire, on peut lui dire qu’elle devrait arrêter la pilule, ça empoisonne les eaux (même filtrées)et tue les poissons, enrichit les firmes pharmaceutique juives et les ordures de toubibs qui les prescrivent comme des bonbons alors qu’il y a plein d’effets secondaires sur les patiente. Puis de passer aux protections hygiéniques lavables, les jetables c’est des dizaines de kg de déchets par an.
    Alors, si vous êtes encore vert et passablement viril, faites vous plaisir. Le djihad sexuel, c’est pas réserver qu’aux bicots, et un nazi carnivore plaît plus aux femmes qu’une fiotte bouffeuse de soja.

    1. AH ah ouai pas mal . Au temps ou je trollais encore dans des soirées gaucho je mettais de la musique Skin pro-blanche . Malaise avec le nègre ou le bougnoule de soirée . mdrr . Effet garanti quoique plus radical .
      Pourtant personne n’a essayé de me mettre la tête a l’envers . Le gauchiste est courageux mais seulement dans les livres . 🙂

      Par contre ca te grille a 20 km a la ronde . LOoL

      1. Ce que j’aime, c’est le gauchiste qui a bien entendu cette chanson et s’est discrètement senti mal…
        Ensuite, si je le/la recroise, alors je sifflote ou fredonne l’air de cette chanson, là re-malaise et je fais ma plus belle d’innocent, tout en fredonnant, et je demande : ça va pas ?
        C’est magnifiquement jouissif ! 😉

    2. Chanson canadienne. Fait référence aux temps anciens, qui se sont interrompus il y a une cinquantaine d’années, de la « revanche des berceaux ». Les anglophones étaient pris de peur, ils craignaient que les québécois envahissent toute l’Amérique du Nord. Ça s’est brutalement arrêté. C’était une dynamique moins nationaliste que religieuse, essentiellement catholique … qui semble leur avoir laissé un très mauvais souvenir. Les femmes disent que les curés (ces vilains hommes, évidemment) les contraignaient. Il était habituel – on peut se demander comment c’était possible – qu’une famille comporte une vingtaine d’enfants. Les gens n’ayant « que » quatre ou cinq enfants étaient pointés du doigt.
      Il n’y a que les discours religieux qui puissent convaincre les femmes, du moins les femmes blanches, de se reproduire abondamment. Encore faut-il aussi que le contexte socio-économique le permette. Ce doit être forcément dans un milieu rural (nourriture largement disponible).
      Certaines sectes sont dans cette dynamique. Par exemple les Amish, tout aussi ridiculement archaïques puissent-ils paraître, ne risquent pas de disparaître : leur population double tous les vingt ans.
      Ce n’est pas demain la veille qu’on s’en approchera.
      Les « nationalistes » n’y songent même pas. Leurs femmes ne sont guère commodes.

      1. Chanson Québécoise plutôt que Canadienne je crois. En revanche, je ne connaissais pas la référence « temps anciens », merci de me l’apprendre.

        Ceci dit, hors référence, les paroles conviennent pour frapper les esprits de ceux qui ne font pas/plus d’enfants.

  5. C’est hors-sujet mais tant pis, quelques morceaux de musique par des génies Blancs, de quoi, par exemple, fermer la gueule à n’importe quel gaucho qui vous dit que les nègres sont les « rois » de la musique, puis c’est de l’excellente musique composée et jouée par d’extrêmement talentueux jeunes (et moins jeunes) Blancs :

    Adrian Bellue :
    https://www.youtube.com/watch?v=3d1hiiPzl9A

    https://www.youtube.com/watch?v=7LAHfRjVZ4o

    Mike Dawes :
    https://www.youtube.com/watch?v=N-zOEjgIsCY

    https://www.youtube.com/watch?v=9-hJU-68pFQ

    https://www.youtube.com/watch?v=UuRBGpEHcnI

    https://www.youtube.com/watch?v=5qH_GyUONpY

    https://www.youtube.com/watch?v=YEwEHMccz1s

    https://www.youtube.com/watch?v=rmf54oNI6ts
    « As a lifelong metal fan myself (my first concert was Iron Maiden at the age of 13) I really wanted my next arrangement to highlight the wonderful melodies and textures of a great metal track, arranged for an audience that may initially be put off by the volume and intensity of the original. In covering ‘Scarlet’, I’m really trying to express the core ingredients of the track, melody and harmony, as with any genre, and that once an individual can get over and accept the intensity of a metal arrangement you can find some of the most beautiful tunes out there. ‘Scarlet’ is a brilliant example of this and if just one acoustic guitar fan discovers the original, discovers Periphery or discovers metal through this cover, then the arrangement will have been a success. » – Mike Dawes (le morceau original : https://www.youtube.com/watch?v=VISYT2T3Vc4 )

    Luca Stricagnoli :
    https://www.youtube.com/watch?v=Ok5d8nXAngw

    https://www.youtube.com/watch?v=LMPWfHqVj40

    https://www.youtube.com/watch?v=MxHGyqobsbI

    Antoine Dufour :
    https://www.youtube.com/watch?v=YQlyHbu0zz4

    https://www.youtube.com/watch?v=2Z1wa2wmFtM

    https://www.youtube.com/watch?v=bbSKVqPOVjo

    https://www.youtube.com/watch?v=w7ZFe1COBF0

    https://www.youtube.com/watch?v=93kp7gehpSY

    https://www.youtube.com/watch?v=oCJL3Buw0l0

    https://www.youtube.com/watch?v=NAfCcyWUIwI

    Petteri Sariola :
    https://www.youtube.com/watch?v=wEOC6ukhjmQ

    https://www.youtube.com/watch?v=ZJ3G_nXxZhU

    1. Là je ne te suis plus camarade . Si un blanc est assez con pour dire que le nègre est le « rois » de la musique alors il ne mérite que d’être piétiné par une paire de rangers . A ce niveau de dégénérescence , la rhétorique ne sert à rien .

      1. Y’a pourtant des Blancs assez con pour dire bien plus con que ça encore, les exemples sont légions.
        Il y en a même qui soutiennent le kémitisme (pyramides – « volante » 😀 – d’Égypte qui seraient l’oeuvre des nègres).
        En revanche, je te suis quant au fait qu’ils ne méritent que d’être piétiné par une paire de rangers.
        Mon commentaire était hors-sujet, disons que c’était une petite phrase pour faire comme si ce n’était pas si hors-sujet que ça… ^^

        Puis, l’idée était surtout de proposer des artistes Blancs de génie, pour ceux qui ne connaîtraient pas.

          1. Ah oui, ça c’est quelque chose !
            Ça nous ramène un sacré paquet de siècles en arrière, à l’époque où nos ancêtres se battaient pour survivre au milieu des glaciers…
            Je suis sur que cette musique géniale ne les dépayserait pas ; le travail de reconstitution de ce groupe est extraordinaire. Je suis vraiment épaté ! Bon, on ne voit pas beaucoup le public, mais il est clair qu’il n’y a aucun boucaque dans la salle ! Si un rat franchissait le seuil. il crèverait d’un arrêt cardiaque après avoir chié dans son froc.
            Ces gars ont tous un look de berserker ! Je t’imagines bien avec eux, avec une hache sur l’épaule pour trancher nos différents avec les races de boues ! 😎

            1. En tout cas, vu la foule de jeunes enthousiastes qu’on discerne dans l’ombre en visualisant d’autres morceaux, il reste beaucoup de jeunes Aryens qui savent d’où ils viennent et qui en sont fiers. C’est pareil pour d’autres groupes que j’ai déjà évoqué et qui font eux aussi une musique que seuls les Blancs peuvent faire.
              Il y a donc des raisons d’espérer.
              Des millions de raisons.

            2. C’est sur que le rat n’est pas le bienvenu parmi le public .

              Malgré que ca soit une femme , la gestuelle animale de ce regard (7:22) est sans équivoque ! 🙂

          2. J’ai écouté. Ça arrache en effet. Bon groupe (Heilung). Esthétique abondamment travaillée.
            Donne certainement une idée de ce que pourrait redevenir l’art Européen.

            Attention cependant à quelques groupes similaires, qui dérivent vers du baba-coolesque.
            Exemple : Omnia, « the earth warrior » : https://www.youtube.com/watch?v=71swxdSzY1w
            Bonne grosse connerie « sympa », où on mélange un peu de tout : du celtique, du négroïde, de l’amérindien et j’en passe, délivrant d’ailleurs un message politique 100% mondialiste.

            1. Comment peux -tu considérer ces hippies de merde comme ((((((similaire)))))) à des groupes authentiquement païens comme heilung ou wardruna ?

              N’a tu pas d’âme , de cœur ni d’oreilles ??? La matière n’est pas la même , le sens et l’esprit également !

              Ps : La roue solaire ce n’est pas de «  »l’art » » . De même que les runes ou les symboles ésotériques !

    2. Ouah c est une tuerie je ne connaissais pas ces musiciens mais je suis agreablement surpris ils ressentent leurs musiques elle fait partie d eux vraiment tres impressionnant si on pouvait entendre ca sur les ondes radios au lieu des bouses que l on y entend j en serais ravi

      1. Ces gars là ont 10 jazzman nègres dans chaque doigt. Il faut même avoir un minimum de connaissance en musique pour réaliser que tout ce qu’on entend ne sort que de leur 2 mains.
        Les néophytes croient souvent que c’est truqué ou qu’il y a un autre musicien qu’on ne voit pas. 😀

        Et il y en a d’autres, ce que j’ai posté ici n’est qu’un aperçu.

    3. – Il y a de la virtuosité technique oui, mais … où est l’émotion ?
      Il faudrait d’autres musiciens. Un éclairage. Du chant. Une mise en scène. Tout seuls plantés là, tapant sur leur guitare, ils me font penser à « l’art contemporain ».
      – Nous ne les avons pas attendus pour être convaincus que la musique composée par des blancs déborde de créativité et de talent.
      – Dans ce genre de virtuosité guitariste, voir aussi par exemple Mark Knopfler (ex groupe Dire Straits) qu’on voit ici vieilli mais toujours très en forme ; https://www.youtube.com/watch?v=cJwJ11-pmxg
      + Moonlight Shadow (Mike Oldfield) : https://www.youtube.com/watch?v=JjCre83iPjE
      + Let there be light (Mike Oldfield) : https://www.youtube.com/watch?v=cfa1VfOY57Q
      Et on pourrait en citer quelques autres encore … (sans parler de la musique classique !!!)
      Quelques décennies de dégénérescence ont pesé. Voici le même Mike Oldfield jouant de la guitare aux côtés d’une hallucinante tapette, style Eurovision : https://www.youtube.com/watch?v=YgpS6dQVHbg
      Cette chose (il/elle) chante une chanson nommée « Sailing ». À comparer avec la chanson du même titre, par Joan Baez : https://www.youtube.com/watch?v=XUc-sMFemp8 P(…), c’est autre chose. Bordel.
      L’art blanc dérive nécessairement vers du sombre, de l’inquiétant … du grotesque aussi.
      Marilyn Manson, « Sweet Dreams » ; https://www.youtube.com/watch?v=QUvVdTlA23w
      à comparer avec l’original, par Eurythmics : https://www.youtube.com/watch?v=qeMFqkcPYcg

      1. Je me demande quelle quantité de merdouille il faut avoir dans les yeux et les oreilles pour prétendre que ce que font les jeunes et moins jeunes Blancs que j’ai proposé soient comparables à de « ((( l’art contemporain))) » ?
        (Alors que tu prétends ça en comparant les pures Blancs que j’ai proposé avec des « artistes » juifs)

        Puis, ce sont des maîtres dans leur art, qui ne font pas du (((showbiz))). Des virtuoses de ce niveaux n’ont besoin d’aucun artifices.
        Et pour conclure, ces gars-là sont infiniment plus talentueux que tous ceux que tu as cité alors qu’ils sont beaucoup plus jeunes.

        En fait tu racontes totalement de la merde, Oldfield n’a pas un millième du talent de ceux que j’ai proposé, même Knopfler ne rivalise pas du tout avec ces gars-là.
        Tes comparaisons sont si ridicules qu’il est évident que tu n’as pas les connaissances musicales minimum nécessaires pour appréhender le niveau de talent de ceux que j’ai proposé. J’avais pourtant prévenu qu’il faut un minimum de connaissances objectives en musique pour appréhender une qualité à partir d’un certain niveau de virtuosité technique, de composition et d’arrangement, etc.

        Tu as raté une occasion de te taire, à mon avis.

        1. « – Il y a de la virtuosité technique oui, mais … où est l’émotion ? »

          Ah oui, j’avais oublié ça… Euh en fait non rien, ce que tu dis là, notamment, est si débile qu’il n’y a pas besoin de le mettre en exergue.

    4. (Suite)
      Deux autres … datant, comme il se doit, des années 70 :
      The Eagles, « Hotel California » : https://www.youtube.com/watch?v=KRiSMXFpWIg
      Pink Floyd, « Shine on you crazy diamond » : https://www.youtube.com/watch?v=Fk0V_GGa2XM
      Mais ces groupes …. ces groupes anglophones … plus on les écoute, plus on observe leur style, leurs chansons … plus on s’aperçoit que leur art était un ferment de dégénérescence. Peut-être pas spécialement ceux que je viens de citer, mais tant d’autres. Par exemple l’ordure David Bowie. Qui s’illustra par sa promotion de l’art nègre. Et tant d’autres sales cons. Tous du même tonneau.
      Ils ont scié, de par leur style essentiellement absurde, la branche sur laquelle ils étaient assis.
      Ils ont répandu le concept que c’est « cool », c’est à dire obligatoire, d’être un profond taré.

  6. Tu es balaise, Oscar ! Réussir à faire péter les plombs à trois camarades en si peu de temps, c’est pas donné à tout le monde.
    Ça a commencé par moi quand tu as exprimé le regret que Rome n’ait pas été totalement détruite. Il a fallu me désencastrer du plafond. Après, ça a été le tour de Jim33 quand tu as osé comparer Heilund à certains groupes de hippies. Heureusement pour toi que tu lui as pas balancé ça IRL sinon il t’aurait fallu une bonne mutuelle ! Mais, bon, avec nous deux, tu jouais sur du velours. On a à peu près le même caractère qu’un grizzly qui n’a pas bouffé depuis deux semaines et c’est pas trop difficile de nous faire décoller.
    Mais Warezerie, putain ! Warezerie qui est le pacificateur de ce site, qui m’a calmé d’innombrables fois quand j’aurais découpé mon interlocuteur à la tronçonneuse s’il avait été en face de moi ! Un gars qui ne perd jamais son sang-froid !
    Ben, maintenant, je sais comment faire : tu lui casses une guitare sur la tête. Façon de parler, évidemment, si tu casses une guitare sur la tête à un mec, il ne risque plus de s’énerver sauf si c’est Hulk.
    Quand un des nôtres poste une vingtaine de liens vers des musiciens en les recommandant aux camarades, c’est qu’il les considère comme exceptionnels.
    Et effectivement, ces mecs le sont.
    Ce sont des maîtres de la guitare acoustique parvenus à un sommet tel qu’on ne peut que les comparer sur le plan de la virtuosité qu’à ce que Paganini était pour le violon.
    Alors quand tu les assimiles à de l’art contemporain, autrement dit à de la merde puisque c’est ce qu’est ce pretendu art inventé par des juifs sans talent pour tirer des billets des poches des gogoyims et spéculer sur ce marché totalement déconnecté de la valeur réelle des choses.
    Là, comme disait Coluche, il y a outrage ! Tout comme affirmer que ce n’est pas de la vraie musique parce que ça manque d’instruments et qu’on ne ressent aucune émotion parce qu’il manque une lumière, une mise en scène, etc…
    Et pourquoi pas des danseuses topless aussi ?
    Là, c’est sur qu’on est tous émus !
    Un solo de guitare, c’est comme un concerto pour violon ; ça se passe d’accessoires et de décors.
    On n’est pas chez Jean-Michel Jarre !
    Dont, soit dit en passant, je déplore qu’il accorde désormais plus d’importance aux effets spéciaux et au spectacle pyrotechnique qu’à la composition et à la maîtrise des sons. Ça lui a peut-être permis d’être dans le livre des records mais son génie n’a jamais été plus grand que quand il a sorti « Oxygène ».
    Quant à l’émotion, peut-être ne la ressens tu pas mais crois-tu que ce soit le cas des amateurs de ces concerts solos qui font leur joie, et notamment du camarade qui veut te les faire découvrir ? Bien sur que non ! C’est bien parce que cette musique le touche qu’il veut faire partager son émotion et son admiration pour leurs auteurs.
    Deuxième outrage, et pas le moindre…
    Bon, quand Warezerie dit que Mike Oldfield n’a pas un millième du génie de ces gars, là c’est lui qui pousse un peu car si Oldfield part un peu en couille, comme tu l’as toi-même souligné, lui aussi a été un genie.
    On n’a pas tous les mêmes gouts et même parmi les amateurs de musique classique, certains préfèrent les concertos quand d’autres ne jurent que par les symphonies. Aucune forme d’art n’est supérieure à une autre dès lors que c’est vraiment de l’art. Quand des musiciens donnent tout ce qu’ils ont pour toucher leur public, que celui-ci soit une foule immense ou un petit groupe de spectateurs dans une salle bien
    plus intime, qu’ils recherchent avant tout la perfection et la communion avec ce public, et qu’ils font réellement oeuvre de créateurs en faisant entendre ce qu’on n’avait jamais entendu avant eux, ce sont de grands artistes.
    Qu’ils soient très connus ou non.
    J’ai vu des tableaux extraordinaires peints par des gars complètement inconnus ; les marchands d’art juifs préfèrent diffuser les merdes pondues par leurs congénères ou des dégénérés. Et dans leurs maisons de disques, c’est pareil : priorité à la merde et en particulier au rap. Mais là, ils n’ont pas le monopole absolu et les vrais artistes peuvent trouver leur public.
    Les vrais. Troisième outrage : évoquer (((Joan Baez))) ou Marylin Manson, la quintessence de la juiverie et de la dégénérescence…
    Là, la soupape de Warezerie est partie en orbite géostationnaire ! 😄

    1. Oscar ayant tenu des propos acides envers Warezerie dans une énième réponse sur le thème du jeu de guitare, ses commentaires ont été mis en quarantaine.

      1. Ah…
        Il n’a pas été agressif envers lui, ni envers moi ou Jim. C’est juste de la maladresse à mon avis.
        Aucune violence de sa part ; ce sont nos réponses qui l’ont été…
        Il dit souvent des trucs très valables et que j’approuve mais là, il s’est exprimé sans réfléchir.
        Il a juste dit ce qu’il pensait sans réaliser qu’il balançait une énorme connerie ou faisait des comparaisons qui n’avaient pas lieu d’être. Il n’y avait de sa part aucune attaque personnelle.
        Simplement, il n’a pas réalisé que ses propos, anodins pour lui, ne l’étaient pas pour nous. Personne n’aime qu’on piétine son jardin…

    2. Merci pour ton soutien cher grizzly affamé !

      Je tiens tout de même à préciser une chose : Dans mon propos, il ne s’agit pas de goût, donc d’appréciation subjective, mais bien d’appréciation objective. Pour les guitariste Blancs en question, ces gars-là, quoique pas forcément dans tous les morceaux que j’ai proposé, sont capables de faire une ligne de batterie, de basse, de rythmique et solo guitare, le tout en même temps. Ils chantent aussi en même temps, quand ça leur prend. Non seulement ils sont capables de tout ceci, mais en plus avec une maîtrise totale.

      Ils composent, écrivent leur musique – même lorsqu’ils font une reprise d’artistes déjà très fort (ces artistes repris, souvent saluent eux-mêmes ces reprises qu’ils estiment, souvent aussi, comme meilleures que l’original !) – car pour parvenir à sortir leur musique de l’instrument ils doivent désaccorder la guitare pour l’accorder selon leur besoin afin de pouvoir trouver et placer des notes spécifiques où c’est nécessaire à leur technique sur le manche de la guitare, aussi pour pouvoir générer des harmoniques (corde que l’on effleure sans la pincer à un endroit spécifique qui produit une note en harmonique tandis que n’importe quel autre endroit où l’on effleure la corde ne produit pas de note et un son étouffé…) inexistantes sur une guitare accordée normalement ; rien que cette capacité nécessite une connaissance absolue de l’instrument et de toutes les notes qu’il peut produire.

      Ces gars-là, techniquement, sont d’un autre niveau que les bons et très bons guitaristes connus.
      Et il ne s’agit donc pas là d’une question de goût, d’appréciation subjective, mais bien d’un constat objectif qui nécessite des connaissances en musique pour en prendre la mesure.
      Je sais et suis capable d’apprécier le génie d’une composition classique de qualité, mais je suis en revanche bien incapable de prendre la pleine mesure de cette qualité – objectivement – que ce soit au niveau technique ou au niveau de la composition, etc parce que je réalise que je n’ai pas les connaissances requises pour prendre une telle mesure.

      J’ai des connaissances en guitare, pas tant que ça mais suffisamment que pour prendre la mesure objective du niveau de talent et de génie de ces gars-là (TOUS les guitaristes, d’amateurs à pro ou plus font ce constat objectif par rapport à ces gars-là…). Malgré cela, il m’a fallu du temps pour prendre cette pleine mesure, il m’a fallu plusieurs écoutes et analyses. Donc, lorsqu’un néophyte, tel qu’Oscar, débarque et du haut de sa méconnaissance fait les comparaisons qu’il a fait, il y a de quoi contempler la profondeur de sa méconnaissance et de lui faire remarquer. D’autant plus que je me doutais que cela arriverait.

      Si un camarade – ou plusieurs, ou même tous – m’avait dit, on aime pas, j’aurais pensé, peut-être dit : pas grave, chacun ses goûts ! Mais ici ce n’est pas de cela qu’il s’agit.

      Les gars que j’ai proposé pourraient tous se faire du gros bifton en montant un groupe, faisant une maquette de quelque chose fait pour rapporter, et puis en se faisant produire par des pontes du showbiz… Mais ces gars-là se feraient chier à faire ça tant leurs capacités et talents dépassent de très loin le niveau que nécessite une telle démarche.
      Ces gars-là ne font qu’un avec leur instrument, l’instrument est un prolongement de leur membre, leur passion pour la musique n’a d’égal que leur maîtrise. Ce sont des Da Vinci de la musique. Pourrais-tu imaginer un Da Vinci mettre de côté 75% de son talent pour n’en exploiter que 25% afin d’aller travailler à l’atelier de chariot plutôt que d’indépendamment travailler de son côté en utilisant 100% de ses capacités et en les développant du même coup ? Impossible à moins d’y être contraint.

      À tout ceci, il faut ajouter que ce sont de purs Blancs, avec tout ce que cela implique en terme de capacité, qui ne sont pas du tout vénaux, qui ne cherchent qu’à partager leur savoir (ils publient tous les tablatures de ce qu’ils font pour aider les guitaristes « fan » à se développer…) Et gagnent honorablement leur vie en donnant cours, faisant de petits concerts, et avec leurs vues sur youtube. Ces gars-là, s’ils jouaient le jeu du showbiz pourraient être riches mais la passion de leur art et son développement sont indépassable par l’amour du fric.

      Autre observation, et pas des moindres, ce ne sont pas des artistes qui ont besoin de se camer la tronche pour créer. Ils sont tous sains !

      Autant de détails d’importance auxquels, Oscar en l’occurrence, n’entend rien et il a donc mis logiquement les pieds dans le plat. C’est chiant, je me devais de lui faire savoir explicitement, mais je suis assez loin d’avoir péter les plombs. Cela aurait été beaucoup plus piquant si ça avait été le cas.

      Ma démarche consistait tant à proposer aux camarades ces maîtres Blancs que de faire connaître ces derniers, qui le méritent largement, aux camarades qui, eux aussi, méritent l’excellence musicale que conçoivent ces artistes Blancs.

      Bien sûr, j’apprécie tout particulièrement ces musiques, mais j’ai l’habitude de faire la part des choses entre subjectivité et objectivité, et c’est bien objectivement, et en toute connaissance de cause, que j’ai décris ces artistes et ce qu’ils font. Je maintiens donc qu’un Oldfield, notamment, ne rivalise en rien avec les gars que j’ai proposé. (Quoique ok, pas un millième du talent était toutefois exagéré de ma part ^^).

      1. Merci de nous apporter toutes,ces précisions, cher camarade !
        Pour ma part, même si je n’y connais pas grand chose, j’avais bien compris que ces gars sont très largement au dessus du lot, et je l’ai d’ailleurs indiqué.
        Et j’ai aussi précisé que ce n’est pas une question de goût, tant quand j’ai évoqué la maîtrise absolue et les capacités créatrices des grands artistes. J’ai d’ailleurs parlé de génies artistiques.
        Et souligné le caractère exceptionnel de ces artistes et de leur musique. Et c’était sincère. D’ailleurs j’ai déjà enregistré plusieurs morceaux pour les réécouter dans le calme absolu.
        J’avoue être un béotien mais je ne suis pas pour autant insensible aux œuvres qui ne sont pas dans mes répertoires favoris. Je sais reconnaître le génie quand je le vois où quand je l’entends.
        Même si mes gouts sont différents.
        Je n’écoute pratiquement jamais de chansons ( à part Brel que j’admire ), ou de jazz ( sauf Glenn Miller ), ni de rock.
        Pour ma part, je suis un fan de classique et de musique électronique : Vangelis, Jean-Michel Jarre, Klaus Schulze, Tangerine Dream et quelques autres. Ainsi que des Pink Floyd et des Rolling Stones. Le point commun de ce que j’aime : Il n’y a que des Blancs dans la salle et sur scène, là aussi…
        Ou alors des Asiatiques qui sont admiratifs de notre culture et sensibles à notre musique dont ils comptent parfois parmi les meilleurs interprètes.
        Bon, les mecs que j’ai cités ont tous fait fortune mais être populaire ne signifie pas qu’on est dénué de talent ; Beethoven et Mozart l’étaient aussi.
        Ils ont créé quelque chose de très différent de ce qui existait avant eux.
        Et ils ont poussé leur art jusqu’au sommet. Comme les solistes que tu évoques. Ces derniers ont choisi un mode d’expression qui ne pouvait leur apporter la fortune. Ils ont préféré respecter une éthique presque spartiate, vivre une sorte d’ascèse, pour atteindre la perfection sans faire aucune concession au système mercantile actuel.
        Cela étant, mes propres idoles ont également du affronter ce système.
        Lorsqu’ils ont sorti leurs premières oeuvres, ils l’ont eux aussi pris à rebrousse-poil, ainsi que le public qui se trouvait face à quelque chose de totalement différent de ce à vous quoi, il était habitué. Je m’en souviens fort bien. Tant les critiques que les grandes maisons de disques leur sont tombés dessus et ils ont été, et sont d’ailleurs toujours, à une ou deux exceptions près, boycottés par les radios et chaines de télévision. En définitive, ils ont pu s’imposer mais malgré le (((système))) et non grâce à lui. C’est le génie qui isole.
        Évidemment, il est plus facile de sortir de cet isolement quand on est riche que quand on est pauvre. Socialement parlant, mieux vaut être Dali que Van Gogh. On peut plus facilement dormir sur ses deux oreilles même si on fait des cauchemars surréalistes…
        ( 😆 )

        .

        1. Je ne peux qu’être en accord avec ton propos cher Rho 2.

          Pareil pour moi, j’écoute assez bien de musique, mais peu de chansons à quelques exceptions près dont Brel moi aussi. Mes précisions n’étaient pas un recadrage des tiens que j’avais bien compris. Mes précisions avaient vocation à expliciter en quoi ma description était objective. Après, bien entendu, qu’on aime ou pas, est une affaire personnelle qui ne relève que de notre propre subjectivité.

          Bien sûr, il est clair que le fait de faire fortune et d’être populaire ne signifie pas d’être dénué de talent. Quoique l’industrie juive du divertissement produit, en musique, beaucoup de merde, comme les « rappeurs » nègres, ou la variété bien pourrie habituelle…

          Du reste, je suis complètement d’accord avec l’ensemble de ton propos.

          @ Jim

          Merci pour cette découverte, je ressens cette musique comme quelque chose de plus spirituel.
          J’ai découvert Danheim, qui est vraiment très bon aussi, il y a un an de ça, par le biais de la chaine YT de La Mesnie Païenne, j’ai d’ailleurs indiqué à Danheim que j’ai découvert leur musique via La Mesnie Païenne et remercié ce dernier pour cette découverte…
          J’apprécie aussi Wardrunna, ou encore Duivelspack, que tu dois probablement déjà connaître :

          https://www.youtube.com/watch?v=Xojr6DKkwkA

          Du reste, peu importe que l’on apprécie ou pas, car c’est un autre débat. Et s’il te vient l’envie de me reprendre, ne te gêne pas, ça peut toujours engendrer une bonne discussion.

          Ps : j’avais bien compris pour « the world is yours » que c’était sans rapport avec Al Pasd’cheznous dans « scarface », je t’ai assez lu ici que pour que cela tombe sous le sens. ^^

      2. Il n’y a pas que Oscar qui a été con , moi aussi .

        Quand tu as mis le lien de tes musiques je me suis contenté de te reprendre sur une phrase sans même dire un mot sur la superbe musique . 🙂
        Alors que j’aime ce style , même si en ce moment je n’en écoute plus trop . Donc merci .

        Je partage moi aussi une musique qui je l’espère te plaira camarade . Dans un style néo-classique avec une petite touche d’esprit « the world is yours » mais dans l’Aryanité cette fois ci . Ca respire l’ordre , le fascisme , le soleil invaincu .

        Bonne écoute . 🙂
        https://www.youtube.com/watch?v=Z_73Zr3TEVc

        1. Merci Jim ! Je ne connaissais pas Wappenbund non plus…
          C’est à la fois majestueux et entraînant.
          Une musique qui exalte le courage et élève l’âme. Qui serait en parfaite harmonie avec les rituels Germains, Celtes ou Romains de nos ancêtres. Et les chefs d’oeuvre immortels de l’Antiquité qui illustrent ces vidéos sont fort à propos ; ils montrent bien ce qu’on a perdu à cause du christianisme. Des statues magnifiques comme celles-là, il y en avait à tous les coins de rue…ou presque.
          Alors quand Oscar a balancé que Rome aurait du être davantage détruite, je me suis cogné la tête à la station spatiale internationale…
          Pour en revenir à Wappenbund, je viens d’enregistrer Son of the Sun et Andacht.
          Il y a pas mal de points communs avec ce que j’écoute habituellement.
          L’énergie et la grandeur, on les ressent en écoutant cela. Si jamais tu doutes de tes forces, cette musique te recharge…

  7. @ Rho. Il a fait un autre commentaire que tu n’as pas lu parce que je n’ai pas accepté de le publier. Je lui impose quelques jours de silence pour qu’il se calme. Je sais qu’il dit des choses intéressantes et qu’il est très loin d’être sot, mais il nous a cassé les couilles alors voilà, petite quarantaine.

  8. Ils ont effacé la musique ainsi que le compte .

    Sales juifs et associés : Vous pouvez repousser l’échéance en nous censurant et enlever tout ce qui est Aryen d’inspiration , mais cela reviendra . D’une manière ou d’une autre , les esprits redeviendront européens , ils redeviendront blancs . Vous ne pourrez empêcher cette élévation par le haut ! Quand ce moment sera venu on vous saignera ! Et on sacrifiera la sous race démoniaque que vous êtes sur l’autel des 4 équinoxes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *