Articles d'actualité Articles en exergue Décadence France Résistance Aryenne

Action anti-tantouzes ratée à La-Roche-Sur-Yon

Des jeunes Blancs, déterminés à empêcher des dégénérés à faire leur propagande vomitive se sont attaqué, samedi 18 mai, à un stand LGBT à La-Roche-Sur-Yon.

On aurait pu penser que ça aurait été une réussite, un beau coup de force. Malheureusement, de nombreuses erreurs ont été commises, et les « assaillants » ont tous été identifiés.

Le Monde :

Le parquet de La Roche-sur-Yon a ouvert une enquête après des dégradations commises samedi 18 mai à l’encontre d’un stand LGBT (lesbien, gay, bisexuel et transgenre) en Vendée par un groupe de jeunes hommes criant « Homo-folie, ça suffit ».

Le vendredi 17 était la journée contre l’homophobie – comprenez, le refus de l’acceptation de l’ordre Naturel – le moment était donc bien choisi pour faire comprendre aux tarés qu’ils n’ont pas encore gagné.

« Le #parquet de #LaRocheSurYon ouvre une enquête sur ces faits pour en déterminer la nature juridique puis en identifier le ou les auteurs et décider de la réponse judiciaire la plus adaptée », a écrit dimanche 19 mai le procureur sur Twitter.

Trouver au plus vite cette bande de jeunes qui n’ont pas été convertis au politiquement correct et au progressisme est LA priorité ! Quelle horreur, nous sommes en 2019 quand même, Goy tu dois accepter que chacun puisse choisir son genre sexuel.

Les faits se sont déroulés samedi après-midi sur la place Napoléon de La Roche-sur-Yon, où un stand du centre LGBT de Vendée avait été installé à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie (célébrée le vendredi 17 mai).

Un stand qui devait faire la promotion de la folie, sans aucun doute.

Sur ce groupe, au moins dix étudiants de l’Institut catholique d’études supérieure (ICES) ont été reconnus formellement par la direction de l’établissement sur des photos que leur ont présenté les enquêteurs, selon une information de France Bleu publiée mardi 21 mai.

Mais comment est-ce possible, de les retrouver si rapidement ? Vous allez rire – jaune – : ils n’ont pas pris la peine de cacher leur visage lors de leur opération.

A un moment, on a le droit de faire des erreurs mais là, faut vraiment être stupide. Leur action était honorable mais la stupidité n’a pas sa place pour notre combat. Et ils vont regretter cette erreur grossière.

Et non, agir masqué – ou en anonyme sur internet – n’est pas une preuve de lâcheté ou de couardise (comme on peut souvent l’entendre dire de la part d’antifas ou de gauchistes totalement invincibles grâce à la justice anti-Blanche qui les protège). Nous sommes en guerre, le (((Système))) condamnera le plus de Blancs possible et il n’y a pas d’histoire de lâcheté qui tienne. Mettez des gants, masquez vous le visage, cryptez vos échanges, soyez le plus anonyme et faites le plus de dégâts possible.

Agir sans protéger son identité n’est pas une option envisageable, car nos ennemis en profiteront pour détruire votre vie, votre entourage et vous empêcher de nuire le plus rapidement possible.

Les étudiants concernés seront convoqués en conseil de discipline le 28 mai. « Il n’y aura pas de sanction collective » mais chaque étudiant risque l’exclusion définitive de l’établissement, a annoncé le président de l’ICES, Eric de Labarre. « Leurs débordements ont été exemplaires, donc les sanctions seront exemplaires », a-t-il déclaré.

Ils auraient pu agir discrètement, faire des dégâts et pendant ce temps faire des études, avoir un bon métier et construire correctement leur vie, en parallèle de leurs actions pour la cause.

Maintenant, ils vont se faire virer, ficher et plus personne – ou presque – ne voudra d’eux. Tout ça pour ne pas avoir voulu prendre des précautions simples et avec peu de matériel.

Répétons encore une fois : nous sommes Blancs, fiers de l’être et contre la déviance. Alors la justice ne nous fera pas de cadeaux, ne pensez pas que votre jeune âge, ou votre situation vous permettra d’échapper à nos ennemis : ils feront tout ce qui est en leur pouvoir pour vous faire taire pendant longtemps.

Malgré mes reproches, je ne peux que comprendre la réaction de ces jeunes, qui n’ont sans doute pas prévu d’attaquer cette bande de tarés. Quand on regarde la vidéo, on peut penser qu’ils étaient juste de passage et que, horrifiés par ce stand immonde, ils aient été saisis d’une haine naturelle.

Mais à cause des caméras et des témoins, ce sont maintenant des cibles faciles pour la justice anti-Blanche.

Et les juifs adorent les cibles faciles.

Les youtres danseront sur nos cadavres. Alors tirons les premiers, mais agissons surtout avec intelligence et maintes précautions.

Luc Bouard, le maire de La Roche-sur-Yon, a appelé lundi soir à un rassemblement de tous les Yonnais « afin de dénoncer les actes homophobes et plus largement toutes les discriminations », vendredi 24 mai, à 19 heures, place Napoléon.

Rien de surprenant dans sa réaction de soumis, il se disait lui-même Macron-compatible. Son programme et ses réactions empestent donc logiquement le progressisme et l’acceptation des « valeurs lgbt ».

[…] Dans plusieurs vidéos diffusées sur les réseaux sociaux, on voit de jeunes hommes, dont certains portent un drapeau ou un sweat à l’effigie de La Manif pour tous, commettre diverses dégradations sur ce stand avant d’être repoussés par les organisateurs.

Repoussé est un grand mot, les organisateurs n’ont pas eu besoin d’utiliser de violence, l’objectif des « vilains homophobes » n’était – visiblement – pas de casser des pédales.

La Manif pour Tous s’est bien entendu dédouané de cette « attaque ultra-violente », faudrait pas qu’on les prenne pour des méchants !

Pour rappel, les dégâts – gigantesques ! – se traduisent par : « des ballons éclatés et un drapeau LGBT brûlé ».

Quelle violence mes amis, quelle violence.

Et tous les politiques, le préfet, l’université : tout le monde condamne avec la plus grande fermeté.

Pour une simple bousculade, ces petits jeunes qui se sont laissés emporter par leur âme d’Aryen vont en payer le prix fort.

Alors le mot de la fin : réfléchir avant d’agir. Malheureusement de nos jours, laisser ses émotions l’emporter sur la réflexion peut vous coûter cher et ruiner votre perspective de lutte dans le futur.

La victoire ne sera pas aisée, mais nous vaincrons ces ordures

4 Replies to “Action anti-tantouzes ratée à La-Roche-Sur-Yon

  1. Qu’ils aient agi comme des cons n’a rien d’étonnant. Ce sont des culs-bénis d’un institut catholique. Ces mecs ne se battent pas pour la race blanche mais pour leur foi. Les conseils qu’on donne ici, ils ne risquent pas de les connaître…
    Si l’un d’entre eux venait, par extraordinaire, à consulter ce site, il serait pris de convulsions et irait tremper sa tête dans un bénitier pour purifier ses yeux souillés par cette vision du démon ! 😆

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *