Articles d'actualité Conflits raciaux Europe Problèmes raciaux

Un migrant marocain tue un italien au hasard, ne supportant pas que ce dernier ait l’air heureux

Traduction de l’article de Voice Of Europe :


Des procureurs italiens signalent qu’un suspect s’est dénoncé dans l’affaire du meurtre d’un italien de 33 ans, Stefano Leo, retrouvé poignardé à mort, sur les berges du Po, à Turin le 23 février dernier.
Dans sa confession, le meurtrier affirme qu’il a perpétré ce crime, pour la seule et bonne raison, « qu’il voulait tuer quelqu’un ».

Le prévenu, Said Machaouat, est un marocain de 27 ans, qui s’est livré aux autorités pendant le week-end dernier ( 30 et 31 mars 2019).

« Je suis l’assassin de Stefano Leo, déclara le suspect, je n’ai d’autre choix que de me rendre, je me sens traqué par les Carabiniers. »

« Parmi tous les gens qui passaient, j’ai choisi de tuer ce jeune homme, parce qu’il paraissait vraiment heureux, et je ne pouvais pas supporter ce bonheur », a déclaré Machaouat, selon les procureurs italiens.

Machaouat ne connaissait pas la victime semble-t-il ; c’est ce qu’il déclara aux autorités.

«  Ce matin là », confesse-t-il, « j’avais décidé qu’il fallait que je tue quelqu’un ; j’ai acheté un ensemble de couteaux, j’ai gardé le plus affûté, et je me suis débarrassé des autres. Ensuite, je suis allé à Murazzi et j’ai attendu. Quand j’ai vu ce type, je me suis rendu compte que je ne pouvais pas supporter le fait qu’il avait l’air tellement heureux »

« Je l’ai vu, il m’a regardé, et je me suis dit qu’il fallait qu’il souffre autant que moi, alors je lui ai tranché la gorge avec mon couteau ».
Les circonstances de la mort sont confirmées par le procureur de Turin, Paolo Borgna.

Deux autres procureurs en charge de l’affaire, Ciro Santoriello et Enzo Bucarelli, citent Machouat : « je voulais tuer un type qui me ressemble, pour m’approprier tout ce qu’il possède, ses enfants, ses amis, sa famille. »

Le suspect, qui a lui-même indiqué aux enquêteurs où se trouvait le couteau de cuisine qu’ils suspectaient d’être l’arme du crime, leur expliqua qu’il était déprimé, suite à sa séparation d’avec son ex-femme.

«  Le pire était de savoir que mon fils de 4 ans appelait « papa », un ami de mon ex-compagne », rapportèrent les procureurs, en citant Machaouat.


En résumé, un pauvre petit bougnoule qui souffrait énormément a, après sa séparation, décidé de poignarder un innocent, qui était heureux. Le meilleur dans cette tragique histoire, est que ce marocain devait être derrière les barreaux.

L’enrichissement de la diversité est au bout de leur lame.

8 Replies to “Un migrant marocain tue un italien au hasard, ne supportant pas que ce dernier ait l’air heureux

  1. Moi, ce qui me rendrait vraiment heureux, c’est de voir crever tous ces enculés de bougnoules…
    Sans oublier les crochus et les négros BBC évidemment. Je sais, je suis un psychopathe. C’est en tout cas ce que m’a dit mon médecin, le Docteur Belenbaum.

    1. négros BBC ? Il me l’avait pas encore fait celle-là…
      Et je pense pas que ça fasse référence à la télévision britannique.
      Putain, j’ai racheté le téléphone à Yoananda ! 🤣

  2. Tendance mortifère très répandue chez le non-blanc et par porosité chez ceux qui le côtoient.
    Même le catholicisme a classé la jalousie parmi les pêchers mortels, c’est dire !
    Cependant, c’est l’Italien qui est mort et l’envahisseur métèque qui est bien vivant…

  3. Voici une excellente nouvelle :
    https://democratieparticipative.club/le-porc-pro-merkel-qui-exigeait-que-les-allemands-quittent-lallemagne-pour-faire-la-place-aux-clandestins-execute-dune-balle-dans-la-tete/
    Il n’est pas exclu qu’il s’agisse d’un attentat fasciste et dans ce cas je tire mon chapeau par anticipation sur la qualité du choix de la cible. C’est exactement dans ce sens qu’il faut aller en s’attaquant aussi et surtout aux traîtres, vendus aux juifs qui organisent le remplacement et la destruction de nos populations aryennes.
    Belanicar

    1. Une bonne chose de faite en effet …
      Pour quand le grand nettoyage ?
      On entendait parler de groupes para-militaires qui allaient prendre le pouvoir et nous débarrasser de macrotte and co … il y a quelques mois …
      J’espère que c’est toujours d’actualité , que ça prend tournure et que toutes ce merdes bamboula et bicots vont dégager et vite ou crever …
      2019 ????

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *