Articles d'actualité Articles en exergue Europe Politique

La mascarade grotesque des élections européennes

Les élections européennes sont enfin passées, mais la mascarade grotesque qui les a précédées va bien sûr se poursuivre après les résultats. Comment pourrait-il en être autrement dans une Europe dont les pays ont résolument tourné le dos à la solution de leurs problèmes de fond depuis 1945 ? Tout esprit sensé voit bien qu’on ne peut en aucun cas faire face aux menaces qui pèsent sur la race Aryenne avec ce jouet débile du parlementarisme, véritable plaie dénoncée depuis toujours par Adolf Hitler et où viennent se nicher comme des mouches des pseudo-représentants du peuple, a fortiori quand il s’agit d’une assemblée supranationale qui ne décide de rien qui ne soit d’abord décidé par les membres non élus de la commission européenne. S’il y a aurait bien une chose à faire, ce serait de dissoudre tout parlement, tant cette forme d’organisation nuit à la mise en œuvre d’actions politiques salvatrices.

On peut toutefois s’attarder un peu sur les résultats de ces élections pour un parlement que l’on sait inutile et nuisible, ne serait-ce que pour mieux voir et réaliser l’horreur de la démocratie telle qu’elle est devenue.

A l’échelle de l’Europe, le parlement européen voit certes sa composition changer, mais les députés présumés anti-immigrationnistes demeurent minoritaires, et le futur président de la commission européenne pressenti, Manfred Weber, qui devrait remplacer l’alcoolo Jean-Claude Juncker, sera encore pire que ce dernier pour inonder l’espace européen de nègres, bougnoules et autres boucaques exotiques. Il suffit de citer une seule de ces sorties pour en être persuadé, tant sa soumission aux (((agents négrificateurs))) de l’Europe  est puissante :

Et dire que nous pensions avoir gagné la partie. Que jamais, le poison de l’antisémitisme ne pourrait ressurgir. Parce que, sous l’Allemagne nazie, l’inhumanité avait atteint un tel point, l’horreur un tel niveau, que l’Europe ne pouvait qu’être préservée pour toujours de toute tentation antisémite. Mais l’hydre était toujours présente, tapie dans l’ombre, attendant son heure.

De nouveau, nous voyons apparaître des inscriptions anti-juives et autres croix gammées sur des immeubles, sur des vitrines de magasins. De nouveau, les attaques à caractère antisémite se multiplient. La France est loin d’être un cas isolé en Europe.

A l’échelle de notre malheureux pays lui aussi dénazifié, la toujours subtile et délicate poissonnière casher Le Pen jubile de sa courte victoire sur les valets de la finance représentés par la non moins nullissime Loiseau. Mais qu’a fait la mère Le Pen quand elle siégeait au parlement de Strasbourg ? Rien. Rien de rien. A part bien sûr toucher près de 9000 euros mensuellement, en bon parasite du (((Système))). Et sa « victoire » n’infléchira en rien la politique du Macron qui devrait terminer son mandat comme son prédécesseur, le catastrophique Hollande. Ce président de l’anti-France qui compte même couronner la fin de son mandat en défigurant Notre-Dame, car comme tout bon pervers philosémite, il aime souiller.

Les résultats de ces élections confirment chez nous un éclatement de la société française, avec une abstention chronique liée d’une part à des français dégoûtés de la politique, voire pour certains conscients de l’imposture démocratique, et d’autre part à des français de papier qui attendent un programme unique adapté au niveau de leur intelligence issue des éblouissantes lumières de l’islam : l’application de la charia. Effet sans doute d’années de dégénérescence sciemment entretenue par la juiverie omniprésente, on note aussi la prégnance immonde des partis (si on additionne les voix des macronistes aux lèche-babouches écolos, de la France insoumise, du PS et du youtre Raphaël Glucksmann qui justifie à lui seul de faire passer la Shoah du mythe à la réalité) dont l’idéologie mortifère nous amène tout droit à la destruction de la race Blanche.

Que pouvons-nous tirer objectivement des élections européennes, nous, Nationaux-Socialistes, en dehors d’un immense sentiment d’écœurement ? De quoi au moins nourrir notre rage qui n’attend qu’un agent catalyseur pour se déchaîner. C’est que le clivage n’est plus en droite et gauche, ni même entre mondialistes et nationalistes. Je le situerai plutôt maintenant entre utopistes et réalistes, avec d’un côté une foule d’esprits irrationnels qui font subir par leurs délires et lubies perverses (qu’il s’agisse de pratiques sémites ineptes ou de dogmes déments comme l’égalitarisme) les pires souffrances aux rares esprits encore gouvernés par la raison. C’est pourquoi il demeure un espoir, car la raison, même quand elle est minoritaire, finit normalement par avoir le dernier mot. En ce qui me concerne, je garde aussi l’espoir de voir la Hakenkreuz s’élever très haut et tourner dans le bon sens en écrasant jusqu’aux derniers ces esprits des ténèbres sémites.

6 Replies to “La mascarade grotesque des élections européennes

  1. @Visage pâle
    Je comprends ta rage et je l’approuve. La raison finit-elle toujours par l’emporter? Ça dépend de quel point de vue on se place. Prenons par exemple la shoa, religion officielle de la république juive. Du point de vue des gogos qui gobent le mensonge, on est loin de la raison. Mais pour ceux qui organisent la propagande juive, c’est un projet de destruction mûrement réfléchi et de longue date, et on est bien dans la raison, une raison criminelle.

    Le message de ce Weber – un juif? – qui déclare : « … sous l’Allemagne nazie, l’inhumanité avait atteint un tel point, l’horreur un tel niveau, … ». Curieux, quand on lit les contemporains de l’époque 1933-1939 – après c’était la guerre – , on constate exactement le contraire. Encore d’un mensonge.

    Mais le surgissement de la vérité dans l’esprit des gogos menace de plus en plus ce Weber et la tyrannie juive. Combien de temps encore les gogos vont-ils croire à ces histoires de juifs transformés en saucisses?

  2. Droite et gauche ne sont que les deux faces d’une même médaille dans un système totalement anti-blanc, anti-national dans nos pays (mais pro-noir en Afrique du Sud par exemple, et pro-juif partout), sale par toutes ses expressions et abrutissant voire débilitant.
    Historiquement, c’est fondamentalement un système de gauche dont l’aspect (((international-socialiste))) est le pendant de la confiscation (((financière))) : il est mondialiste.

    Niveau propagande,
    – le clan homo militant issu de l’ex-F.N. a bénéficié d’un temps d’antenne disproportionné pour tenter de limiter le score (et les élus) de la pourtant très inoffensive pour le Système Marine Le Pen.
    – le délire climatique a joué le même rôle mais en beaucoup plus pervers : les jeunes gens, plus enclins que les naufragés de la vieillesse soixante-huitarde, à voter R.N. quand ils ne se convertissent pas à l’Islam par soumission à ceux qui font la loi dans l’école de la raie publique, ont été embrigadés pour manifester contre le réchauffement climatique.
    (Des potaches manifestèrent contre le froid durant l’hiver il y a longtemps, mais en plaisantant !)…
    Pratique pour faire passer la question raciale (et tous ses euphémismes identitaires, nationaux voire seulement patriotiques) au second plan, afin de voter pour les soi-disant « écologistes » verts à l’extérieur mais Rosa/Roth à l’intérieur…
    Ceci a un peu fonctionné : score R.N. assez limité malgré la participation majoritaire. Et score « vert » significatif, surtout pour des gens contradictoires qui voudraient recouvrir nos pays d’éoliennes géantes dont on change le cœur en hélicoptère : bonjour les économies et le respect de la Nature !…
    Nature qu’ils ne respectent pas non plus en prônant l’aberrant métissage.

  3. Chez nous, il faudrait que les bougnoules égorgent cent personnes par jour pour que les Français réagissent. Pareil en Allemagne, en Espagne et aux Pays-Bas qui sont effectivement en dessous du niveau de la merde.
    Mais ce n’est pas pareil partout.
    En Pologne, en Tchéquie, en Hongrie, mais aussi en Italie, les camarades s’exprimernt publiquement et le pouvoir est obligé de les écouter. Ils ne sont d’ailleurs pas dirigés par les mêmes salopards lâches et corrompus que ceux qui prospèrent chez nous sur la connerie des lobotodrahisés.
    Ils devraient donc s’en sortir sans avoir besoin d’une guerre civile.
    Nous, par contre…

    1. @Rho 2
      En France, nous allons vers la guerre raciale – déjà commencée en faible intensité – , c’est quasiment certain. Ce qui serait intéressant c’est de savoir quel va être le déclencheur pour l’embrasement général. Beaucoup parlent d’une crise financière type crach mais ça pourrait être aussi géo-politique, un début de conflit russo-américain par Iran interposé.. c’est assez ouvert. Personnellement je suis assez impatient, car j’ai hâte d’en finir.

  4. Écouté avec intérêt une personne qui est allé dans le saint des saints à Bruxelles, et qui donne de bons renseignements sur la nullité de ce qui s’y passe. La vidéo est un peu longue, mais elle vaut le coup, et je suis certain que beaucoup apprécieront ce qui en ressort. Il s’agit de Rodolphe Sanguinetti, vice-président de l’UNPACT, qui donne son avis sur le port d’armes et des projets dans ce domaine. A voir absolument. Cette personne va beaucoup plus loin que le sujet affiché, puisque l’on s’apperçoit qu’il décrit surtout un projet de société, plus responsable, plus engagé individuellement. Voici le lien direct : https://youtu.be/Q7wvWK0XMcY

    1. Effectivement, les informations produites sur le fonctionnement du machin bruxellois sont tout à fait consternantes, tous ces milliards d’euros engloutis pour payer ces fainéants abrutis, il est grand temps qu’on s’en débarrasse
      merci Eric

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *