Articles de fond Culture et Histoire Différences raciales Europe Résistance Aryenne

Développons des campagnes Nationales-Socialistes !

Dans cet article, Jimmy Thunlind explique comment le développement de nos campagnes dans une société nationale-socialiste, permettrait de résoudre les problèmes des grandes villes d’aujourd’hui, tout en conduisant à une plus haute qualité de vie, une autonomie économique et une autosuffisance affirmées, ainsi qu’une utilisation responsable des ressources naturelles à disposition.
(NDT : Même si bien entendu l’article cible les pays nordiques et particulièrement la Suède, il est tout à fait transposable sous nos latitudes.)

Article tiré de Nordic Resistance :


La plupart des pires problèmes auxquels fait face la société suédoise de nos jours, sont à mettre en relation avec l’expansion permanente des grandes zones urbaines : crise du logement, promiscuité et surpopulation, criminalité, listes d’attentes dans les hôpitaux, échec du système éducatif, embouteillages, émissions de gaz d’échappement toxiques, aliénation et zones de non-droit, ne sont que des exemples résultant de l’organisation politique actuelle de l’urbanisation.

De plus en plus de compagnies choisissent d’établir leurs sièges voire leurs usines dans les grandes villes déjà sur-développées, ce qui conduit le plus souvent à un manque de main d’œuvre, car les potentiels employés ont des difficultés à se loger.

Pour renforcer les problèmes, le régime dirigé par les sionistes a ordonné que tous les types d’envahisseurs de toutes les races, viennent en Suède et soient libres de s’installer où ils veulent, et bien entendu, ils s’installent en priorité dans les grandes villes où résident déjà leurs coreligionnaires, et où ils passent systématiquement devant les citoyens suédois, sur les listes d’attente pour les logements.

En parallèle, l’urbanisation galopante crée une situation symétriquement inversée dans les régions rurales.

Les grandes compagnies avides de toujours plus de profits, se plaignant des lacunes dans les transports et des coûts de main d’œuvre trop élevés, déménagent leurs activités vers une grande ville voire à l’étranger, et causent une baisse du niveau de vie dans les campagnes.

Les taxes sur l’énergie mises en place délibérément par les politiciens traîtres, ont pour effet voulu d’affecter sérieusement et si possible détruire définitivement, l’économie des populations rurales.

Pour accélérer cet appauvrissement, les criminels siégeant au gouvernement ferment tous les services publics possibles, comme les écoles, les lignes de bus et les gares ferroviaires, et s’assurent bien que les institutions policières et judiciaires n’assurent plus la sécurité minimale de ces zones où les populations sont dispersées.

Économistes et spécialistes des sciences sociales nous lavent le cerveau à longueur de temps avec leur message propagandiste matraqué, comme quoi l’urbanisation est inéluctable, que c’est un processus naturel, et qu’on ne peut rien contre…..

Mais c’est un mensonge !

Ce n’est qu’une composante de l’agenda malveillant des mondialistes, destinée à concentrer au maximum leurs pouvoirs, à la fois au plan national aussi bien qu’international.

Ils travaillent à extirper les gens de leurs habitats naturels, de leurs racines géographiques et culturelles, pour les « recréer » sous la forme d’anonymes, de déracinés et de consommateurs, noyés dans un univers de béton intégral, de centres commerciaux et de multiculturalisme.

Ces problèmes touchant à la fois les campagnes et les centres urbains seraient plus faciles à résoudre en adoptant une politique économique et d’organisation du peuplement qui soit ancrée sur les intérêts des populations et de leurs environnements.

C’est exactement la vision globale qu’adopte le Mouvement de la Résistance Nordique.

Dans le programme de notre parti, (intitulé Notre Chemin), on peut lire les propositions suivantes, page 30 :

Le Mouvement de la Résistance Nordique s’engage :

A construire des zones de résidence aérées et agréables, à la périphérie des grands centres urbains et participer ainsi au développement de meilleures conditions de résidence, tout en veillant à contenir les coûts de transport pour ceux qui vont travailler en ville.

A faire la promotion d’une campagne plus attirante et axée sur un développement durable. Favoriser les petites entreprises implantées dans les zones rurales, et décentraliser vers ces zones de grandes parties du domaine public comme l’éducation, les établissements de santé et les structures culturelles et de divertissement.

A mettre fin à l’exploitation des forêts nordiques. Dans une société saine, les forêts et toutes autres ressources naturelles ne doivent pas être considérées comme inépuisables et vouées uniquement à un profit institué en but ultime à atteindre.

A combattre l’industrialisation de l’agriculture et de l’élevage. Les interdictions sur les organismes génétiquement modifiés, les pesticides et les engrais chimiques, seront sévèrement renforcées.

A faire la promotion de l’agriculture à échelle humaine : plus les gens pourront subvenir à leurs propres besoins, mieux ce sera.

Ce sont là des exemples de mesures vraiment progressistes qui permettraient de développer les campagnes et donneraient aux gens la possibilité d’avoir une vie plus naturelle et en harmonie avec leur environnement, au sein de petites communautés où ils ne sont pas étrangers les uns aux autres et où ils se rapprochent de leur Terre, dont ils sont partie intégrante et dont ils dépendent pour leur subsistance.

Ce sont des politiques qui ont pour but de mettre un terme à l’exploitation des ressources naturelles sur une large échelle et à visées purement capitalistiques, et de redonner le contrôle de ces ressources au peuple, qui les utilisera avec respect et en pensant à l’avenir.

Aucun des soit-disant « partis verts » ne propose rien de semblable à cette vision mondiale et holistique, où les hommes ne sont pas considérés comme supérieurs à la nature, ce qui est le cas des idéologies dominantes d’aujourd’hui, mais où l’homme n’a d’autres choix que de se soumettre aux lois naturelles, tout en développant sa responsabilité envers les générations à venir et ainsi préserver leur héritage.

Si la majorité des populations en venait à vivre à la campagne ou bien à la périphérie des grandes villes, le tissu des fonctions sociales alors transposé tels que les écoles, les structures de santé, les transports,, les commerces, les ateliers, les services commerciaux, etc…créerait les emplois nécessaires au sein de ces régions . Si l’État soutenait le développement des petites entreprises et des petites structures en matière d’agriculture ou d’exploitation forestière, mais aussi les méthodes d’extraction de ressources minières moins polluantes ainsi que les énergies renouvelables, le besoin en recherche et en production créerait d’autres emplois à forte valeur ajoutée.

Par l’intermédiaire d’une politique Nationale-Socialiste raisonnable sur les taxes et abolissant les taux d’intérêts, les exigences d’aujourd’hui pour toujours plus de hauts revenus seraient mécaniquement réduites, ce qui permettrait à plus de personnes de réduire leur temps de travail et, dans le cas de certaines familles, l’accession à l’emploi d’un seul des deux parents suffirait largement à sa subsistance.

Ceci créerait de meilleures conditions de vie, des taux de fertilité plus élevés, plus d’autonomie et plus de temps à consacrer aux activités sociales de la Communauté.

Dans les régions à fort déficit de population, l’État financerait l’établissement de nouvelles communautés où les citoyens s’occuperaient de la gestion des ressources naturelles comme le bois, les mines, l’agriculture et le gibier, en mettant l’accent sur la production de biens de consommation vraiment utiles à la société dans son ensemble.

Le but étant de produire le plus de biens possibles localement, rendant ainsi la communauté nationale moins dépendante des importations, donc mieux armée pour faire face à d’éventuelles nouvelles crises.

Le développement de campagnes viables sur le long terme et contribuant activement au destin commun, pourrait permettre de résoudre bon nombre des problèmes des grandes villes.

Quand nous aurons expulsé la majorité de tous ces ressortissants de races étrangères à notre pays et procédé à la décentralisation de sections entières de notre économie vers ces régions, les villes deviendront alors des centres politiques et culturels, avec des effectifs de population en rapport avec leurs activités.

Et quand les urbanistes pourront laisser libre-cours à leurs idées, sans contraintes idéologiques, les ghettos du béton et de l’anonymat ainsi que les environnements inhumains, laisseront place à des parcs, à des zones résidentielles où les propriétaires utiliseront des énergies à la pointe de la technologie, et à des constructions dédiées à ces nouvelles fonctions, agréables et attractives pour les citoyens et les touristes.

La future Nation National-Socialiste qui vient, amènera une révolution verte où nous préserverons la nature et interagirons avec elle, dans un souci constant de respect et de considération. Elle créera aussi une  révolution rouge ,où nous établirons une communauté de personnes où tout le monde a une fonction et sa vraie place.

Et enfin, et ce n’est pas la moindre des choses, nous créerons une Révolution Blanche, par laquelle nous assurerons la survie, la sécurité et l’évolution de la Race Blanche, dans les pays nordiques.

Si vous n’êtes pas encore devenu révolutionnaire, eh bien il est temps de vous y mettre dès maintenant.

11 Replies to “Développons des campagnes Nationales-Socialistes !

  1. La Suède est le pays idéal pour mettre en oeuvre la solution proposée par David Lane : créer des communautés de Blancs-Paysans. Territoires immenses presque désertiques et abandonnés par le pouvoir central et ses flics. Pas de boucaques qui préfèrent rester près des CAF locales et dans les logements offerts en ville par les cocus décérébrés socialistes ( ça fait trois pléonasmes en une seule expression mais tant pis ). Personne ne pourrait les faire chier. Et si les gouines qui dirigent à Stockholm en avaient l’idée, c’est pas avec une armée de fiottes et de gonzesses qu’elles pourraient faire grand chose.
    Des brigades comme celles que suggère Covington en viendraient vite à bout.
    Surtout que ces culs-bénis sont contre l à peine de mort et que leurs prisons ressemblent désormais plus au club Méditerranée qu’à Alcatraz. Alors les camarades pourraient se lâcher un peu !
    La forêt est vaste en Suède ; on peut s’y perdre, surtout si on est une tafiole ou une lesbienne qui range son fusil dans son cul !

  2. Propos remarquables. Bravo.
    Ceci m’a rappelé les propos tenus par Pierre Krebs, un ami de Pierre Vial (Terre et Peuple) :
    https://terreetpeuplebourgogne.blogspot.com/2013/02/lavenement-de-lethno-socialisme.html
    Extrait : « Le révolutionnaire, alors, prend la parole: Ne perds pas de temps à traquer le mensonge. Laisse les cloportes pourrir dans les poubelles de leur destin. Crée un ordre hiérarchisé de cadres. Délimite les buts. Mets les idées et les valeurs au-dessus des hommes. Pose les jalons de la nouvelle époque! »
    Ça continuera de n’être que du « Y a qu’à » tant que la mentalité « loup solitaire », l’ambiance anti-sociale, la tendance à se regarder en chiens de faïence, seront durablement implantées « dans nos milieux » … qui saisissent toute occasion de s’identifier avec l’étiquette « extrême-droite » qui leur est collée dessus.
    Le bout du tunnel n’est pas pour demain ! C’est le moins qu’on puisse dire.
    Problème de base : à chaque fois qu’on mentionne la profondeur abyssale de ce problème, on est pris pour un défaitiste alors qu’on ne fait que pointer du doigt les obstacles à franchir.

  3. Remarquable . Cet homme a tout dit . Le fait qu’il porte le même prénom que moi y est surement pour quelque chose aussi . lool Je plaisante .

    La pensée Aryenne est propre , carré et direct ! C’est a cela qu’on la reconnait .

  4. A croire que l’humain est un animal de troupeau ; rien à faire pour repeupler la campagne si accueillante que j’ai la chance d’habiter. En voie totale de désertification . Ce sont surtout les femmes qui supportent le moins l’absence de magasins à chiffons et autres conneries à consommer. Pourtant, ceux qui restent reconnaissent la plupart du temps que c’est une chance, un art de vivre différent, et surtout plus facile sur le plan économique : loyers moins chers, qualité de l’air, de l’eau, du silence, et aussi d’un espace vierge où tout est à créer, ou plus tôt à recréer. En retour de cette vision idyllique, il faut bien entendu être capable de prendre sur soi beaucoup plus qu’habituellement  les tensions des rapports entre les habitants, mais c’en est le prix à payer, et au fond, cela apprend à se socialiser comme il se devrait. Les divorces y sont moins nombreux, bien qu’il se vivent des coucheries en « injustes noces », (j’adore ces expressions désuètes qui me font marrer). Qualité des écoles également, où l’on est certain de rester sur des effectifs de petits blancs. La plupart des hommes sont chasseurs « au gros », avec des calibres qui feraient pâlir d’envie les militaires, et de plus surentraînés par des saisons de chasses en terrain très dur, montagneux. On ne compte plus les centenaires, et les soins dont on les entoure les préservent de la sénilité, enfin, presque. Je ne peux dire où se trouve mon petit paradis, voulant garder l’anonymat le plus sur ; mais à chacun de chercher, les campagnes de France se vident, et tous mes copains « néos » viennent de la ville et beaucoup s’adaptent avec la certitude d’avoir fait le bon choix.

  5. pour nous aider à avoir une vue d’ensemble des campagnes où nous pourrions nous installés, je me suis basé sur les résultats européenne avec article très bien fait de fdesouche (à archiver) http://www.fdesouche.com/1212907-europeennes-la-carte-electorale-complete-des-elections-departement-par-departement-ville-par-ville et un autre https://www.commune-mairie.fr/ qui donne des informations intéressantes sur toutes les communes de France sur les résultats des élections européennes

    Au lieu de s’en prendre constamment aux non-blancs, nous aurions dû depuis longtemps nous préoccupés de nous seulement en nous unissant et en construisant des PLE comme ORANIA ou KALISPELL partout

    Merci pour cet article Heathcliff !

    1. S’en prendre constamment aux non-blancs(tu es une femme non ?lol) ? Parce-que que tu entends souvent des cas d’agressions sur des métèques commis par des blancs ? Des lynchages , des meurtres , ou des strikes façon bowling ?
      Je ne savais pas qu’en France c’était le cas . Moi qui croyais que c’était l’inverse pour l’instant …..

      Si en france on ne trouve pas de structure similaire a Oriania ou kalispell c’est simplement car la législation nous interdit de nous structuré sur des bases solides et blanches . Que ca soit au niveau économique , sécuritaire ou politique , c’est le même problème . Il y a bien quelques astuces pour contourné ca mais cela limite grandement l’efficacité . Il faudrait plutôt des organisations clandestines . C’est une autre histoire .

      Si une telle organisation économique voit le jour en France alors ZOG enverrait vite fait un nègre ou un youtron dans nos pattes . Histoire qu’après son expulsion via un grand coup de pied au cul , le système puisse attaquer pour discrimination raciale .

      Il tolère encore les camarades qui se rencontrent pour le sport mais c’est l’extrême limite .
      Rien d’officiellement Aryen pourra voir le jour en France . Pour ca , il nous faut une guerre raciale . Cependant, rien ne nous oblige à rester en France pour l’instant , surtout si c’est pour structurer sa famille .
      Le sol se regagne .

    2. « Au lieu de … »
      Certes. Hélas il est infiniment plus facile de critiquer que d’agir positivement, surtout si une démarche collective s’impose à cet effet. C’est là que le bât blesse.

    1. « Au lieu de s’en prendre constamment aux non-blancs, nous aurions dû depuis longtemps  »

      J’avais mis ce préambule de mon paragraphe, car au moment où j’écrivais, je pensais à David Lane, William Pierce et même en France à Jean-Marie Le Pen, à cette période-là nous avions plus de liberté et NOUS AURIONS PU poursuivre les travaux de nos leaders où développer/construire d’autres formations nationalistes

      aujourd’hui comme tu le dis Jim33, cela est beaucoup plus difficile de monter des PLE, mais sur le terrain juridique nous pouvons faire bouger voire retourner leurs arguments contre eux, comme par exemples:
      – le vivre-ensemble, n’est-ce pas de l’incitation à la haine raciale ?
      – l’insécurité, l’état n’est-il pas le 1er coupable et responsable de l’insécurité du Français ?
      – l’état a t-il le droit de faire de ses nationaux-français des withe-trash ?
      le but est de faire pression et mettre à mal l’état et sa législation. Nous avons un argument de poid et un fait nous sommes nationaux-Français (les bi-nationaux de notre milieu doivent se mettre hors jeux, car eux ne peuvent rien faire). Cela peut se faire en Suéde (nationaux-Suédois), en Belgique (nationaux-Belge)….,
      Sur le plan juridique nous avons une carte à jouer. Quant-à ZOG soit il arrête son ingérence soit il rentre en Israël (si il est malheureux en France, en Italie, aux USA…)

      et non messieurs je ne suis pas naïve, Rho 2 il était inutile d’illustrer les propos de Jim33 (je t’en remercie toutefois) bon j’ai vue que le début car entre les images et le RAP s’étaient insoutenable et avec les deux derniers faits anti-blancs concernant la mort du jeune Théo et la jeune lycéenne de Bussy qui se fait tabassée….. COMBIEN ENCORE AVANT….. ??? ça me rends malade d’y penser et me fait peur pour mes proches, pour nous les blancs, pour moi, car c’est de plus en plus souvent, de plus en plus banal et pour des futilités

      Une guerre raciale….va t-elle se produire un jour à l’allure ou le plan kallergi se met en place et les blancs qui ne jurent que par le bulletin de vote….. ????

      1. Je comprends mais ce n’est pas la rhétorique juridique qui mettra a mal l’état français et sa législation . Mais c’est les balles et le sang . Et ca pour l’instant c’est impossible ma chère .

  6. Comme le signale Bonnal dans cet article :
    https://lesakerfrancophone.fr/du-retour-de-malthus-et-du-devoir-de-depeuplement
    … TOUT est fait non seulement pour nous remplacer mais aussi pour nous interdire d’avoir des enfants.
    C’est un des motifs les plus importants pour adopter le choix de vie néo-rural. Certes il faut que ce soit fait intelligemment, c’est à dire en groupe sinon on retombe sur les mêmes contraintes qu’en ville.
    Autres motifs pour s’en aller vivre à la campagne … a) fondamental : tendre un doigt d’honneur à « notre civilisation », en se soustrayant à un monde dégénéré, où rien de bon n’a sa place; b) concret : chaos grandissant, tendance à l’effondrement final, qui ne manquera pas de survenir lorsque des ressources telles que le pétrole se seront raréfiées au point de dégrader radicalement nos « qualités de vie ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *