Articles d'actualité Articles en exergue Conflits raciaux France Problèmes raciaux

Des nègres sans-papiers manifestent à Roissy

Pour les médias Français et occidentaux, ainsi que toute la clique de notre « chère » élite, le nègre est un dieu intouchable, toujours victimisé.

En réalité, les nègres sont de parfaits outils du mondialisme : idiots, avec une forte proportion à la criminalité, et à la sauvagerie en général, il est simple de les utiliser pour certaines causes.

Dimanche dernier, une centaine de sans-papiers ont investi l’aéroport de Roissy pour se victimiser une nouvelle fois et en profiter pour perturber le trafic, faire des nègreries en somme.

BFM-TV :

Une centaine de sans-papiers a manifesté ce dimanche après-midi à Roissy-Charles de Gaulle à l’appel du collectif d’aide aux migrants La Chapelle Debout, a indiqué une source policière à BFMTV. Ils ont occupé le terminal 2E – qui a dû être évacué – de l’aéroport pour dénoncer la politique d’asile du gouvernement, le traitement des sans-papiers ainsi que les expulsions dont ils font l’objet.

Dans un communiqué, La Chapelle Debout a déclaré avoir décidé de cette manifestation pour dénoncer « la collaboration avec les pratiques de l’État » de la compagnie aérienne Air France et des Aéroports de Paris.

A nouveau, des militants anti-Blancs, assez souvent blancs, participent aussi à une farce de ce genre. Ce sont des déchets, qui finiront sans doute par se faire trucider par leurs petits protégés.

Ce que ne cite pas BFM par contre, ce sont les paroles de ces boucaques.

RT :

Le 19 mai, des centaines de sans-papiers ont occupé le terminal 2 de l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle afin de dénoncer la politique d’asile de l’exécutif. Ils ont par ailleurs dénoncé le rôle d’Air France dans les expulsions de migrants.

Le terminal 2 de l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle a été temporairement occupé le 19 mai par une centaine de sans-papiers. Ceux-ci ont organisé un sit-in pour dénoncer la politique d’asile du gouvernement. «La France c’est pas aux Français, toute l’Afrique a le droit d’être ici», a notamment lancé un participant au sit-in dont les propos ont été traduits par un homme qui se tenait à ses côtés, dans une vidéo extraite du Facebook live du photoreporter NnoMan qui couvrait l’événement.

Bien sûr, il ne faudrait pas choquer certains Français Blancs, donc BFM préfère taire ces propos. L’information est choisie, et ce qui ne sert pas leurs intérêts est mis sous le tapis. Il reste cependant quelques journaux qui sont là pour relayer certains faits cachés.

Du reste, une fois les nègres et bougnoules majoritaires en France, le niveau, le confort de vie, s’effondreront littéralement. En nous colonisant, ces bamboulas ou autres nègres des sables courent à leurs propres pertes.

Pour finir sur ce que veulent les dégénérés pour la France, il suffit de lire ce passage :

Un membre du collectif a affirmé à l’AFP, que des «Gilets noirs» à savoir les co-organisateurs de l’action avec La Chapelle Debout !, qui se définissent comme «migrant.e.s à la rue et foyers de toute l’Ile-de-France en lutte», ont réussi à être reçus en fin d’après-midi par une délégation d’Air France. Celle-ci s’est engagée «à faire part des doléances auprès de la direction». A l’issue de cette réunion, les protestataires ont alors quitté les lieux.

Le collectif n’en est pas à sa première action. Le 16 décembre, entre 200 et 300 migrants, demandeurs d’asile ou clandestins, avaient tenté de pénétrer dans le théâtre parisien de la Comédie-Française à Paris, afin d’obtenir leur régularisation. Le but initial était d’interpeller l’administrateur de la Comédie-Française, Eric Ruf, pour qu’il puisse leur obtenir un rendez-vous avec le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner afin d’exposer leurs revendications.

De l’écriture inclusive, avec du suprématisme nègre : elle est belle la fronce !

Ce que réclament les nègres, ce n’est pas seulement que nous mettions la main au porte-feuilles, mais que nous disparaissions totalement de la surface de la planète.

Toutes ces revendications se feront de plus en plus fortes, tant qu’il y aura encore des Blancs pour payer.

2 Replies to “Des nègres sans-papiers manifestent à Roissy

  1. Un nègre qui est venu chez nous clandestinement n’a pas d’existence légale dans notre pays. Personne ne l’a vu entrer, donc sa disparition ne provoquera aucune recherche. D’autant que ces merdes s’évacuent souvent elles-mêmes vers des endroits où ils pensent qu’il sera encore plus cool de parasiter les Blancs.
    Les buter quand ils sont isolés et les jeter à la mer, dans un fleuve ou dans un trou.
    À défaut de trou : soulever une plaque d’égout et jeter bamboula avant de refermer. Il faut un crochet spécial mais c’est plus facile à dissimuler qu’une pelle pour enterrer le bestiau dans un jardin public. Les rats se chargeront du nettoyage. Bon, les égoutiers feront un peu la gueule à la prochaine inspection mais ils ont l’habitude de trouver des merdes.
    Il faut frapper la nuit, comme Batman et Dracula.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *