Articles d'actualité Conflits raciaux Europe Problèmes raciaux

Autriche : les demandeurs d’asile multiplient les menaces de mort envers les employés des centres d’hébergement !

Traduction de l’article de Voice Of Europe :


L’information provenant du ministère de l’intérieur autrichien révèle que des demandeurs d’asile récemment arrivés, menacent de plus en plus souvent de mort les employés autrichiens des centres d’hébergement.

D’après le ministère, pas moins de 15 incidents sérieux ont eu lieu l’année dernière.

Comme le rapporte le quotidien autrichien Kronen Zeitung, cette information fait suite à une question posée au ministre de l’intérieur autrichien, Herbert Kickl, issu du Parti de la Liberté.

D’après ce rapport, de nombreux demandeurs d’asile ont menacé de mort des employés, pour être transférés dans d’autres centres d’hébergement. Ainsi, dans la petite ville autrichienne de Maria Enzerdorf ( 8000 habitants), un demandeur d’asile a molesté un employé avec une barre de fer, simplement parce qu’il estimait qu’il devait être placé dans un autre centre.

Diverses autres motivations ont servi de catalyseur à d’autres incidents, avec toujours des menaces de mort envers les employés.

A Salzbourg par exemple, un migrant a menacé de mort un employé, au sujet de la nourriture.

A Bergheim, parce qu’il n’y avait pas d’accès à l’internet, deux migrants sont devenus fous et ont menacé de tuer un employé.

Un cas semblable eut lieu l’année dernière en Italie, quand un migrant sénégalais de 26 ans s’en est pris physiquement à un travailleur social italien, parce que visiblement le centre d’hébergement n’avait pas écouté sa demande, et n’avait pas fait le nécessaire pour mettre en place un accès WIFI pour l’internet.

Plusieurs cas ont aussi tourné à l’affrontement physique dans des centres d’hébergement autrichiens, où des employés locaux signalèrent que plusieurs migrants tentèrent de les intimider, ainsi que les employés chargés de la sécurité.

Dans l’un de ces cas, un employé a même été grièvement blessé par un migrant.

Bien qu’aucune de ces attaques dans l’ensemble, n’ait eu pour résultat des blessures sévères ou des passages à l’acte, plusieurs fonctionnaires de centres d’hébergement à travers l’Europe, ont été tués par des migrants, depuis le début de la crise de 2015.

Un cas tragique fut révélé en 2016, quand un demandeur d’asile somalien, Youssaf Nuur, poignarda à mort Alexandra Mezher, travailleuse sociale de 22 ans.

En 2017, une attaque du même genre eut lieu en Allemagne, dans la ville d’Ahaus, quand un migrant venu du Nigeria, poignarda à mort Soopike P. , un employé de centre d’asile local.


Plus il y aura de violence envers les traîtres qui accueillent les envahisseurs, mieux ça sera. Que cette violence vienne de leurs propres protégés n’est que la conséquence de leur stupidité.

3 Replies to “Autriche : les demandeurs d’asile multiplient les menaces de mort envers les employés des centres d’hébergement !

  1. Je ne crois pas que même les plus sauvages négreries puissent faire changer d’avis ou plutôt d’orientation le lemming, puisque par essence il ne pense pas. Se faire braquer par un pirate somalien à tête d’ampoule et crever sous les coups de lame du Libérateur dans un acte final de don de soi, c’est ce que ces paillassons chrétiens désiraient profondément.

  2. En fait, c’est parce que les fonctionnaires autrichiens ne sont pas préparés à recevoir comme il convient ces pauvres réfugiés désorientés et qui ne maîtrisent pas nos codes.
    Dans d’autres pays où l’accueil des migrants est assuré par des gars compétents et qui leur parlent un langage qu’ils comprennent, il n’y a aucun problème. Pour illustrer mon propos, voici une équipe spécialisée dans l’accueil comme beaucoup de pays slaves ont en récemment créées. Et il est à noter que tout repose sur le bénévolat. Aucun frais de fonctionnement n’est supporté par les contribuables. En fait, ces pays réalisent ainsi de substantielles économies :
    https://youtu.be/8__PdP3uVm0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *