Articles d'actualité Conflits raciaux Europe Problèmes raciaux

La jeune Italienne, Pamela Mastropietro, aurait été démembrée vivante par le dealer nègre

Sans doutes vous rappelez vous du meurtre horrible d’une jeune Italienne, découpée en morceaux par un migrant nigérien dealer de drogue. Ce meurtre avait déclenché l’attaque héroïque de Luca Traini.

Des précisions nous sont apportées, elle aurait été démembrée vivante.


Voice Of Europe :

L’une des plus abjectes révélations qui ressorte du procès du meurtrier de de la jeune italienne de 18 ans, Pamela Mastropietro, est qu’elle a très probablement été démembrée alors qu’elle était encore vivante.

Des rapports au comble de l’horreur, sont révélés suite au témoignage devant la Cour, de Vincenzo Marino, témoin-clé au procès d’ Innocent Oseghale, dealer de drogue nigérien, qui comparait pour le meurtre brutal de la jeune fille l’année dernière, d’après Il Giornale.

La mère de Mastropietro affirme que sa fille avait pris ses distances avec sa famille et était devenue dépendante aux drogues, à la suite d’une brève relation amoureuse avec un roumain.

Marino, le témoin principal de cette affaire, a été incarcéré en même temps qu’Oseghale, et prétend qu’il a réussi à faire admettre au suspect, sa participation aux faits, ainsi que des révélations sur les détails du meurtre.

D’après le témoignage sous serment de Marino, le dealer nigérien a poignardé la jeune femme, immédiatement après l’avoir violée.

Marino  explique : «  Ils se sont battus, ils se sont poussés mutuellement. Oseghale l’a poignardée au foie, et après ce premier coup de couteau, Pamela est tombée au sol ».

Le témoin ajoute qu’après ce premier coup de couteau, il a quitté la scène de crime pour aller demander à un autre homme de l’aider à se débarrasser du corps de Pamela.

Comme le dit encore Marino : « il est retourné chez lui, a convaincu le gars que Pamela était bien morte, et ils ont commencé à la démembrer, en commençant par un pied. »

L’enquête laisse à penser que le nigérien aurait poignardé la jeune femme une fois de plus, après qu’elle ait essayé d’appeler à l’aide.

Marino confirme qu’Oseghale n’a jamais révélé le nom de son complice. «  Il a lavé le corps à l’eau de javel, pour que le doute subsiste quant à sa mort par overdose ou bien suite à un meurtre », ajoutait Marino.

Le témoin-clé continuait : « Il a dit qu’il y avait un sac dans son réfrigérateur, dans lequel il voulait mettre des parties du corps, mais ça ne rentrait pas, alors il a procédé à la découpe, et a placé les morceaux dans deux valises ».

En février 2018, le corps démembré de la jeune italienne de 18 ans, fut retrouvé au bord d’une route, dans des valises, sur la commune italienne de Pollenza. Cette macabre découverte déclencha une vague de haine et d’indignation au niveau national, ainsi que des soupçons de crime rituel à visées cannibales, étant donné que ces pratiques sont connues pour être courantes, au sein des différents gangs criminels nigériens, qui sévissent dans toute l’Europe.

Cette découverte innommable, provoqua aussi une tentative d’assassinat de masse de migrants, par Luca Traini, un italien de 28 ans, qui affirmait connaître Pamela, et avoir agi ainsi par vengeance. Il réussit à blesser plusieurs d’entre eux.

Alessandro Meluzzi, criminologue et psychiatre italien, affirmait que ce meurtre était étroitement lié aux gangs nigérians du crime organisé.

Quelques mois juste après la découverte du corps de Pamela, une autre jeune italienne, Desirée Mariotinni [ici], fut retrouvée morte d’overdose à Rome. Les enquêteurs italiens arrêtèrent plusieurs migrants, suspectés d’être en rapport avec ce crime  ; après avoir violé la jeune fille de 16 ans, ils auraient volontairement provoqué une overdose sur la victime, entraînant sa mort.

L’Italie fait face à une vague de criminalité sans commune mesure, depuis que des centaines de milliers de migrants africains, principalement originaires du Nigeria, sont entrés clandestinement sur le territoire.

Le gouvernement populiste italien dirigé par Matteo Salvini, a fait de son mieux pour juguler le flot de migrants sur le territoire italien, et pour démanteler les gangs criminels ultra violents formés par les étrangers, mais tous ces efforts se heurtent bien sûr à de sévères critiques, émises directement par les forces globalistes qui animent l’Union Européenne.

5 Replies to “La jeune Italienne, Pamela Mastropietro, aurait été démembrée vivante par le dealer nègre

  1. Pute a nègre au destin tragique . Misère + drogue + nègre . Mélange explosif qui ne peu conduire qu’en morceau !

    Le seul regret dans l’histoire c’est le blanc cocu . Ce brave Luca Traini qui malheureusement n’a fait que des blessés .
    Que cela serve de leçon a nos truies françaises à l’esprit si « Français » . Nègre = MORT !

     » Matteo Salvini, a fait de son mieux pour juguler le flot de migrants sur le territoire italien » LOl ils sont gentils a voice of europe .
    Non, il ne fait pas de son mieux , il sauve juste les apparences . Quand on a les arcanes du pouvoir entre ses mains et des hommes fidèles sous ses ordres , faire de son mieux signifierait premièrement d’instaurer la loi martiale et deuxièmement , envoyer l’armer pour tirer à vue dans les rues sur tous non blancs si trouvant !
    Puis faire éliminer via ses relais militants les chefs de file pro migrant et autres traitres du même genre .

    1. Je ne crois pas qu’elle était une pute à nègres ; a priori, c’était juste une droguée.
      C’est sans doute parce qu’elle a refusé que ces enculés lui passent dessus pour payer sa saloperie, qu’ils l’ont massacrée.
      Une pute à nègre aurait sucé tous ces bamboulas et serait encore en vie…
      C’était une belle fille. Si elle n’avait jamais touché à la drogue, elle n’aurait pas fini dépecée par une bande de sauvages.
      Dommage que Luca Traini n’ait pas su mieux tirer…

      1. Il ne faut pas être naïf . Une droguée suce forcement autre chose que des glaçons ……

        Ce jour la peut être qu’elle était en pleine descente d’ou son refus . On ne le sera jamais.

  2. L’Italie , à l’instar des autres pays occidentaux , n’est pas prête à prendre les mesures qui s’imposent . C’est simple pourtant : laissons crever cette vermine . Nous n’avons aune raison d’aider des masses d’incapables qui nourrissent des sentiments de haine envers nous . D’ailleurs ces populations nous répugnent et nous n’avons pas à le dissimuler .
    Pareille solution finira par s’imposer car c’est la seule raisonnable .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *