Articles d'actualité Monde Résistance Aryenne

Le Manifeste de Brenton Tarrant (3)

L’ensemble du Manifeste peut être retrouvé ici.


Section II. Considérations générales et stratégies possibles

« Cela viendra d’une manière et d’une seule, sans passer par les gouvernements existants. Sans les manœuvres des coteries, des parlements et des congrès, mais sous la pression de la nécessité. Cela viendra dans une grande vague de popularité, dans un grand éveil de l’âme européenne. »
Sir Oswald Mosley

Qui doit être accusé ?

C’est nous-mêmes qu’il faut accuser, nous autres Européens. Des hommes forts ne se font pas remplacer ethniquement, ils ne laissent pas leur culture se dégrader, ils ne laissent pas mourir les leurs. Des faibles ont créé cette situation et il faudra des forts pour la corriger.

TANT QUE SAINTE-SOPHIE N’EST PAS DÉBARRASSÉE DE SES MINARETS, LES HOMMES DE L’EUROPE RESTERONT DES HOMMES PAR HOMONYMIE

Le viol des Européennes par les envahisseurs

Beaucoup d’entre vous sont au courant des viols de femmes britanniques par les forces d’invasion, Rotherham étant le cas le plus connu. Mais ce que peu de gens savent, c’est que Rotherham n’est qu’un cas parmi tant d’autres de viols et de sévices perpétrés par ces déchets non-blancs.

Voici la liste, tirée de Wikipédia, des cas les plus fameux de viols de Britanniques.
https://en.wikipedia.org/wiki/Rotherham_child_sexual_exploitation_scandal
https://en.wikipedia.org/wiki/Aylesbury_child_sex_abuse_ring
https://en.wikipedia.org/wiki/Banbury_child_sex_abuse_ring
https://en.wikipedia.org/wiki/Bristol_child_sex_abuse_ring
https://en.wikipedia.org/wiki/Derby_child_sex_abuse_ring
https://en.wikipedia.org/wiki/Halifax_child_sex_abuse_ring
https://en.wikipedia.org/wiki/Huddersfield_grooming_gang
https://en.wikipedia.org/wiki/Keighley_child_sex_abuse_ring
https://en.wikipedia.org/wiki/Keighley_child_sex_abuse_ring
https://en.wikipedia.org/wiki/Newcastle_sex_abuse_ring
https://en.wikipedia.org/wiki/Operation_Doublet
https://en.wikipedia.org/wiki/Rochdale_child_sex_abuse_ring
https://en.wikipedia.org/wiki/Oxford_child_sex_abuse_ring
https://en.wikipedia.org/wiki/Peterborough_sex_abuse_case
https://en.wikipedia.org/wiki/Telford_child_sexual_exploitation_scandal

Ce que beaucoup de gens ne savent pas, c’est que des affaires de ce genre ne se cantonnent pas à la Grande-Bretagne, mais existent ailleurs en Occident, comme le montrent ces deux cas bien connus en Australie.

https://en.wikipedia.org/wiki/Ashfield_gang_rapes
https://en.wikipedia.org/wiki/Sydney_gang_rapes

Et même en Finlande :
https://en.wikipedia.org/wiki/Oulu_child_sexual_exploitation_scandal

Au moins aussi choquants sont les cas de harcèlements et d’agressions sexuelles commises en public et en plein jour par les espèces invasives, qui semblent se produire de plus en plus souvent dans le monde européen, comme les agressions sexuelles de la veille du jour de l’An à Cologne, Hambourg, Dortmund, Dusseldorf, Stuttgart et Bielefeld. Voici la fiche Wikipédia de ces événements :

https://en.wikipedia.org/wiki/2015%E2%80%9316_New_Year%27s_Eve_sexual_assaults_in_Germany

Le véritable nombre de ces crimes perpétrés dans tout l’Occident est inconnu et certainement sous-évalué, puisque État, médias et système judiciaire travaillent à l’unisson pour cacher ces atrocités, de peur que la connaissance de ces faits ne provoque la furie des autochtones d’Occident et n’abîme l’image de notre nouvelle « utopie multiculturelle ».
Je veux adresser le message suivant à ces criminels et à leurs familles. Vous serez pendus. Si vous êtes libérés, nous vous retrouverons et nous vous tuerons ; si vous êtes emprisonnés, nous vous trouverons, si des gens cachent ces immondes violeurs, nous les tuerons aussi. Pour la honte que vous avez accumulée sur la tête des Européens et pour la détresse que vous avez infligée aux Européennes, vous mourrez.

TUEZ LES VIOLEURS, PENDEZ LEURS FAMILLES

 

La diversité, c’est faible

Pourquoi disent-ils que la diversité serait notre plus grande force ? Est-ce que quelqu’un se pose la question ? Cette phrase est répétée comme un mantra, à l’infini : «  la diversité est notre plus grande force, la diversité est notre plus grande force, la diversité est notre plus grande force… » On l’entend dans les médias, dans la bouche des politiciens, des professeurs et des vedettes. Mais personne ne la justifie.
Qu’est-ce qui donne sa force à une nation ? Et comment la diversité peut-elle augmenter cette force ? Personne ne répond.
Pendant ce temps, les nations « diversifiées » sont les arènes d’interminables combats sociaux, politiques, religieux et ethniques. Les États-Unis, qui font partie des nations les plus diversifiées au monde, sont à deux doigts de s’étriper. Le Brésil avec toute sa diversité raciale est une nation complètement fracturée. Ses habitants ne se supportent pas et cherchent à retrouver un entre-soi dès que c’est possible. L’Afrique du Sud devient une arrière-cour rouge de sang à mesure que sa « diversité » augmente. Noirs contre noirs, noirs contre blancs, blancs contre noirs, noirs contre Indiens, peu importe : c’est l’ethnie qui compte et qui combat l’ethnie. Pour finir, c’est la guerre chacun contre chacun.
Pour quelle raison ce qui donnerait leur force aux nations de l’Occident – la diversité – n’est pas ce qui en donne aux nations de l’Orient (la Chine, le Japon, Taïwan, la Corée du Sud) ? Comment la Chine, qui a pour vocation de devenir la nation dominante en ce siècle, peut-elle être si forte tout en manquant autant de diversité ? Pourquoi les nations non-diverses s’en sortent-elles bien mieux que les nôtres, à tant d’égards ?
La diversité n’est pas la force. L’unité, le projet, la confiance, les traditions, le nationalisme et le nationalisme racial sont des facteurs de force. Tout le reste n’est que slogan trompeur.

LA DIVERSITÉ C’EST LA FAIBLESSE, L’UNITÉ C’EST LA FORCE

La radicalisation des hommes occidentaux

La radicalisation des jeunes hommes occidentaux est non seulement nécessaire, mais inévitable. On ne doit pas s’étonner que des Européens, dans chaque pays et continent, reviennent aux idées et aux méthodes raciales pour combattre la décadence sociale et morale de leurs nations et le remplacement ethnique ininterrompu de leur peuple.
Une action radicale, explosive, est la seule réponse souhaitée et souhaitable à une tentative de génocide. Ces hommes et ces femmes échappent au lavage de cerveau, à la corruption et à la séduction. Ils sont en train de retirer le bandeau posé sur leurs yeux et voient la réalité du monde et l’avenir de leur peuple.
Ils comprennent que l’Occident a tué l’idée de Dieu et ne l’a remplacée par rien. Il a mis en avant deux idéologies concurrentes (le communisme et le fascisme) pour occuper cette place vide, puis a fait en sorte que ces deux camps se livrent au massacre jusqu’à l’enlisement, puis les grands capitalistes sont venus lacérer les survivants. Il en a émergé une société sans croyance fondamentale, sans aucun projet ni vision d’avenir. Une société atteinte de nihilisme, de consumérisme et d’individualisme endémiques, où chaque individu est un compétiteur et où les droits de l’individu supplantent toute idée de responsabilité. Dans cet enfer, l’individu est tout et la race ne vaut rien : on l’accuse ou on s’en sert, c’est une structure de pouvoir à prendre ou à saper.
La vérité, c’est que les Occidentaux en sont réduits à n’être plus qu’une minorité non seulement dans le monde, mais aussi sur leurs propres terres.
La vérité, c’est qu’ils sont abandonnés à leur sort – individus dans une société qui voue un culte à l’individu – face à l’afflux d’étrangers venus de tous les coins du monde. Ces ennemis soudés par leur foi, leur culture ou traditions ont des taux de fécondité plus élevés et une confiance en soi et une préférence pour l’endogroupe supérieures, donc des communautés beaucoup plus fortes.
La vérité, c’est qu’on attend des Occidentaux qu’ils ne livrent aucun combat contre ces multitudes sans fin d’intrus conquérants, mais qu’ils les adoptent, acceptent leur propre relégation, la perte de leurs mères patries, leur paupérisation, leur REMPLACEMENT.

Mais cette mort par éradication de leur peuple, de leur culture, de leur âme-même, ils n’en voudront pas.

Ils voient la décadence tout autour d’eux, les taux de fécondité en chute libre dans l’ensemble du monde occidental. Les millions d’envahisseurs qui débarquent sur nos rivages et pénètrent nos cités sans recevoir un seul coup de feu. Les familles brisées, les taux de divorce qui montent en flèche, dans les cas où l’on daigne encore se marier. Les taux de suicide qui augmentent chaque année, non seulement chez les adultes, mais aussi chez les adolescents et les enfants ; chose qu’on ne remarque que lorsqu’elle arrive à une vedette (chanteurs, sportifs, acteurs). La consommation de drogue à tous les niveaux de la société, à tous âges, et toutes les sortes de divertissements qui permettent de fuir une culture nihiliste. L’urbanisation et l’industrialisation proliférantes, les villes qui grandissent sans arrêt et les forêts qui se réduisent, notre séparation de tout contexte naturel, avec ses conséquences évidentes. Les politiciens pédomanes, les prêtres pédomanes, les pop stars pédomanes, qui illustrent à la vue de tous la dépravation de notre temps.

« Voudrais-tu abandonner ceci, pour cela ? « 

L’art et la beauté sont subvertis au point d’être méconnaissables. Des parodies du Bauhaus remplacent les merveilles de l’Art Nouveau. Les bâtiments de verre et d’acier qui n’expriment aucun ordre social, aucune civilisation et aucun peuple, peuvent ainsi être posés partout et nulle part. Des icônes pop suicidaires, nihilistes et dégénérées sont produites par cette culture morte : Michael Jackson (pédomane, ennemi de lui-même, auto-mutilateur, opiomane), Madonna (dégénérée, droguée, sans enfants, pute, anti-chrétienne, pro-croisements), Kurt Cobain (suicidaire, drogué, ennemi de lui-même, anti-social), Freddy Mercury (en crise identitaire toute sa vie, ravagé par la drogue et l’hédonisme sexuel, dont il est mort), pour n’en nommer que quelques-uns. Les maternités sont vides, les casinos pleins, les églises sont vides, les mosquées pleines : l’entropie à la vitesse de l’éclair. Les politiciens signent leurs décrets dans la même encre qu’Héliogabale et vouent un culte à l’étranger, au poison, à la subversion.

Devant ce nihilisme suicidaire, nos jeunes hommes et femmes se séparent du courant dominant d’insanité « multiculturelle », égalitaire et individualiste et se cherchent des complices partout où ils peuvent exister, dans la vie ou sur internet. Ils s’assemblent, discutent, se désespèrent, font les stratèges, débattent et planifient. Ils refusent la faiblesse, se moquent des incapables et célèbrent les forts. Ce faisant, ils se radicalisent et trouvent des solutions.
Cet isolement et cette radicalisation sont des choses qui peuvent surprendre, mais les esprits attentifs les avaient vus venir depuis longtemps. Une fois qu’internet eut brisé l’emprise des médias monopolistes et étatiques sur le zeitgeist [l’esprit du temps] contemporain, une véritable liberté de pensée et de discussion s’épanouit et la fenêtre d’Overton fut non seulement déplacée, mais brisée en mille morceaux. Tout ce qui était concevable a pu être librement discuté, enseigné et assumé.
Cet espace de discussion, libre et souvent anonyme put fournir des informations, souvent inédites, loin du contrôle de l’État et des monopoles. La conséquence est évidente. Des gens retrouvent le chemin du foyer. Ils retrouvent leur peuple, leurs traditions, ils percent à jour les mensonges historiques et le lavage de cerveau institutionnel. Ils sont en colère, galvanisés et, certes oui, radicalisés contre leurs sociétés dégénérées.

LA RADICALISATION EST LA RÉPONSE RATIONNELLE À LA DÉGÉNÉRESCENCE

L’avenir de l’assimilation

Attendre des immigrés qu’ils s’assimilent à une culture décadente est quelque chose de risible. Qui accepterait de déserter sa propre culture puissante, dominatrice et en plein essor pour s’incorporer dans une culture vieillissante, décatie et dégénérée ? Quel genre de culture est attractive ? Celle qui promeut les traditions, la beauté, l’architecture, l’art et la prospérité, ou bien celle qui promeut la décadence, la haine de soi, l’absence d’enfants, le désordre et le nihilisme ?
De plus en plus d’immigrés choisissent de conserver leur saine culture et, phénomène encore plus éloquent, certains des nôtres leur emboîtent le pas, cherchant des réponses et une orientation auprès de sources étrangères à notre culture frelatée et abîmée.
Plus nous nous affaiblissons, moins les immigrés voudront nous rejoindre, par refus de participer au suicide culturel que nous prônons. Une telle chose ne devrait étonner personne.

PERSONNE NE SE PORTERA VOLONTAIRE POUR LA DÉCADENCE

Le nationalisme vert est le seul véritable nationalisme

Sans la nature, il n’y a aucun conservatisme ; sans écologie, pas de nationalisme. L’environnement naturel de nos pays nous a formé, autant que nous l’avons formé. Nous sommes nés de nos terroirs et notre culture s’est modelée auprès d’eux. Ils méritent autant d’être protégés et préservés que nos idéaux et croyances.
Nous tolérons depuis trop longtemps la mise sous tutelle et l’instrumentalisation du mouvement écologiste par la gauche. Elle contrôle tous les débats qui touchent à la préservation de l’environnement, tout en présidant à la destruction de celui-ci par l’immigration de masse et l’urbanisation sauvage, sans jamais proposer une quelconque solution à ces deux types de problèmes.
Aucun avenir écologique ne peut s’accompagner d’une croissance démographique indéfinie, un idéal écologique ne peut pas exister dans un monde de 100 milliards, 50 milliards ou même 10 milliards d’habitants. L’immigration ininterrompue en Europe est une guerre écologique qui tend à la destruction de la nature elle-même.
L’Europe de l’avenir ne sera pas faite de béton et d’acier, de brouillards de pollution et de lignes à haute tension, mais de forêts, de lacs, de montagnes et de prés. L’anglais n’y sera pas la langue par défaut, mais toutes les langues, croyances et traditions européennes y seront valorisées. Chaque nation et chaque ethnie s’est modelée au sein de son environnement particulier. S’il faut les protéger les premières, il faut protéger ce dernier.

PAS DE TRADITIONALISME SANS ÉCOLOGIE

Tuez des ennemis importants

Des ennemis notoires de nos nations et de notre race déambulent en liberté, la tête haute, se croyant intouchables. Ils comprendront bientôt à quel point ils se trompent. Les traîtres méritent une mort de traître. Que cela prenne 3 ou 30 ans, ces gens doivent payer pour leurs attentats hideux contre notre race.
Des paquets remplis de peroxyde d’acétone livrés par des drones, des charges perforantes dans les sacoches d’une moto, des assauts aux camions de ciment-bélier. Toute méthode qui punisse convenablement ces traîtres est acceptable et à encourager. Là où il y a une volonté, il y a un chemin.
Merkel, mère de toutes choses anti-blanches et anti-germaniques, est tout en haut de la liste. Peu de gens ont fait plus de mal qu’elle dans la pollution ethnique de l’Europe.
Erdogan, de son côté, dirige l’un des plus anciens ennemis de l’Europe et le plus vaste groupe musulman d’Europe. Il faut saigner ce seigneur de la guerre quand il fait la revue de ses troupes d’occupation en Europe. Sa mort enfoncera un coin entre les envahisseurs et occupants turcs et les Européens ethniques, et du même coup fragilisera l’emprise de la Turquie sur la région, supprimera un grand ennemi de la Russie, déstabilisera et divisera l’OTAN.
Sadiq Khan, l’actuel maire de Londres est le symbole évident de la relégation et du remplacement ethnique des Britanniques sur leurs îles. Cet envahisseur pakistanais musulman est le représentant des Londoniens. Londinium, le cœur-même des îles britanniques. Quel meilleur signe de renaissance blanche que la liquidation de cet envahisseur ?

TUEZ ANGELA MERKEL, TUEZ ERDOGAN, TUEZ SADIQ KHAN

Le paradoxe de l’égalitarisme diversifié

La blague de l’égalitarisme diversifié est le comble de leur démence. La diversité exclut par définition l’égalité. Deux choses différentes ne peuvent jamais être tout à fait égales, en particulier les hommes. Aucune personne n’est égale à une autre, il n’y a pas de jumeaux identiques, les paysans ne sont pas identiques, les ouvriers d’un même secteur ne le sont pas, et certainement pas ceux qui ne sont pas de même race. Chaque homme ne vaut que ce qu’il vaut en lui-même, ni plus ni moins.
Plus un groupe se diversifie, moins l’égalité y règne. La diversité est l’antithèse de l’égalité. L’une et l’autre ne peuvent pas coexister.

LA DIVERSITÉ EST INÉGALE, LES HIÉRARCHIES SONT CERTAINES

Le présent est un legs de ceux qui nous ont précédés

Vos ancêtres n’ont pas sué sang et eau, ils ne sont pas morts au nom d’une nation égalitaire et multiculturelle. Ils ont construit des maisons pour que leurs enfants y vivent, ils ont construit un cadre de vie pour l’épanouissement des leurs, et des nations pour survivre en leur sein. Ils se sont démenés pour offrir un avenir meilleur à leur peuple, et aujourd’hui, nous voyons des étrangers qui agitent le poing et pointent le doigt sur nous, nous reprochant notre meilleure qualité de vie, notre prospérité et la richesse de nos pays. Cette richesse et cette prospérité ont été payées au prix fort, par le sang et la sueur de vos ancêtres. Ce confort privilégié nous a été légué par le travail de nos prédécesseurs, dans l’idée qu’il serait maintenu, chéri et développé, de sorte que nos enfants puissent en jouir à leur tour.
Nous devons nous efforcer de créer une nation digne de nos ancêtres, d’offrir aux nôtres la meilleure des vies possibles et des nations qui soient dignes d’eux. Des nations qui vénèrent leurs ascendants, mais qui vivent pour leurs descendants.

VÉNÉREZ LES ANCÊTRES, MAIS ŒUVREZ POUR LES ENFANTS

Un combat de soldats

L’idéal d’une guerre héroïque, mais sans faute et sans grand échec est un rêve tout à fait impossible. Même à Vienne en 1683, nous autres Européens avons perdu quatorze mille braves. Or, il s’agissait d’une VICTOIRE à plate couture. Imaginez-vous que nous vaudrions mieux que ces hommes-là ? Que nous méritions plus qu’eux de rester en vie ? Que nous soyons plus doués et courageux ? Non, ce n’est pas le cas. S’ils ont pu mourir, vous le pouvez aussi. Attendez-vous à la mort, à la lutte, à des pertes que vous n’oublierez jamais. Ne vous attendez pas à survivre, la seule chose à laquelle vous devriez vous attendre, c’est une guerre authentique dans laquelle vous pourrez mourir en soldat authentique.

ATTENDEZ-VOUS À UN COMBAT DE SOLDATS ET À UNE MORT DE SOLDAT.

Le danger de l’envahisseur

Si vous deviez tuer soixante envahisseurs armés qui ont manifesté leur volonté de nuire à votre nation et à votre peuple, vous deviendriez un héros, on vous décernerait les grands honneurs nationaux, on vous ferait parader dans les médias devant un public d’adorateurs. Mais tuez soixante envahisseurs non-armés qui ont manifesté leur volonté de nuire à votre nation et à votre peuple, et vous serez considéré comme un monstre à dénigrer, à clouer au pilori, à frapper, votre nom sera souillé de toutes les façons imaginables et vous serez condamné par les tribunaux avant de passer le restant de vos jours en prison.
Mais pourtant, c’est là qu’est l’os. L’envahisseur non-armé est beaucoup plus dangereux pour nous que l’envahisseur armé. Nous pouvons combattre l’envahisseur armé, nous savons le faire, nous en avons les capacités, nous avons les soldats et les armes pour le faire. Mais pour ce qui est de l’envahisseur non-armé, nous n’avons pas idée de la façon de régler le problème, nous sommes incapables de l’attaquer ou de le neutraliser d’une manière tant soit peu efficace.
Les deux types d’envahisseurs veulent détruire notre nation, l’un comme l’autre veulent écarter et remplacer notre peuple, anéantir notre culture et notre sentiment national. Mais seul l’un des deux en a les moyens et a prouvé dans les faits son efficacité.

L’ENVAHISSEUR NON-ARMÉ EST PLUS DANGEREUX QUE L’ENVAHISSEUR ARMÉ.

Le blitz dans les institutions

La gauche a fait sa longue marche dans les institutions, qui a été couronnée de succès. Nous devons faire de même, mais en beaucoup moins de temps. À cause de la menace du remplacement ethnique et de nos taux de natalité terriblement bas, nous n’avons pas 150 ans ni même 50 ans devant nous pour gagner des positions de pouvoir. Nous devons nous hisser, en 25 ans tout au plus, au sein des institutions politique, militaires, judiciaires, éducatives et économiques.
Nous ne pouvons pas nous payer le luxe de prendre autant de temps que la gauche, nous devons nous tenir prêts à agir et à le faire rapidement. Ceci implique que ceux qui le peuvent ou qui en ont les capacités doivent chercher à se fixer dans ces institutions et à grimper aussi haut et aussi vite que possible à l’intérieur de leurs systèmes hiérarchiques. Quand le temps sera venu, vous devez être prêts à agir.

FAITES UN BLITZ VERS LES POSTES DE POUVOIR

Tous les véritables mouvements sont populistes

Même si le mouvement, au moins pendant sa phase d’avant-garde, n’a pas besoin du soutien de la population tout entière, il faudra un jour que notre peuple rejoigne notre nouvelle société, et qu’il le fasse de bon gré. Les gens doivent désirer entrer dans l’avenir que nous envisageons. Nous ne pouvons pas et nous ne devons pas compter sur l’oppression pour pousser la population à se conformer au nouveau paradigme.
Par l’action et le discours, nous devons leur montrer une nouvelle voie. Une voie qui en appelle à la nature, au respect de l’environnement, aux traditions, aux familles, aux droits des travailleurs et aux responsabilités personnelles et raciales. Nous devons viser l’excellence, en tant que personne et en tant que société.
Bien que nous utilisions l’humour abrasif et les mèmes dans l’étape d’avant-garde, afin de gagner une partie de la jeunesse, nous finirons par présenter notre pensée au grand jour, nos projets les plus sérieux et nos vœux pour l’avenir. Pour le moment, nous comptons sur la colère et la nature noire et grotesque de notre présent, mais plus tard, nous devrons montrer à notre peuple la nature chaleureuse et sincère de notre amour.

MONTRONS-LEUR LA VOIE À SUIVRE

Il n’y a pas de zone-refuge

Il n’y a nul point de chute où s’enfuir, se retourner, faire face à l’ennemi et riposter. Il n’y a aucun endroit préservé que les pseudopodes de l’immigration de remplacement n’aient déjà atteint. Il n’y a plus aucun coin d’Occident où les taux de fécondité montrent vitalité et vigueur, plus aucun n’approche même du seuil de remplacement des générations.
Il n’y a plus de belle prairie où reposer son dos fourbu et s’aérer l’esprit en attendant que le monde explose.
Il n’y a pas de sanctuaire en sursis. Ni l’Islande, ni la Pologne, ni la Nouvelle-Zélande, ni l’Argentine, ni l’Ukraine, aucun pays n’est un refuge. Je le sais, j’y suis allé.
Vous non plus n’avez aucun sursis. Pourquoi devriez-vous avoir la paix alors que vos frères en Europe s’attendent à une guerre certaine ? Pourquoi devriez-vous ne rien risquer alors que d’autres risquent tout ? Pourquoi d’autres devraient se battre pour vous si vous n’êtes pas prêt à vous battre pour vous-même ?
N’esquivez pas le combat, mais courez vers lui. Cherchez le cœur de la bataille, marchez-y, comme un soldat à l’appel du devoir. Donnez tout pour votre peuple.

CESSEZ DE FUIR, ENTAMEZ LES HOSTILITÉS

Les émotions l’emportent sur les faits

Cessez de chercher à persuader le public à l’aide de statistiques, de sondages, de tableaux et de données chiffrées. Une différence de 1 virgule sept pour cent pourra compter pour quelques personnes, mais une trouvaille d’expression ou une affiche artistement faite auront une résonance au sein des masses.
Les êtres humains sont régis par les émotions, guidés par elles, ils recherchent l’émotion dans leurs expressions et leurs expériences. La répétition monotone des données sur l’immigration ne fera qu’ennuyer les gens. Les orateurs mornes et sans feu qui les propagent sont des répulsifs.
Soyez créatifs, expressifs, sincères et surtout, soyez passionnés. Voilà ce qui parle aux gens, ce qui les relie, ce qui les anime. Peignez, écrivez, chantez, dansez, récitez de la poésie. Faites des mèmes. Créez-en, publiez-les, propagez-les. Les mèmes ont fait plus pour le mouvement ethno-nationaliste que n’importe quel manifeste.
Mais surtout, ne soyez pas mornes, placides et ennuyeux. Personne n’est inspiré par Jeb Bush.

DE LA PASSION, PAS DE PLACIDITÉ

Pas de profits pour les anti-blancs

Depuis trop longtemps, ceux qui ont le plus profité de l’importation de la force de travail à bas coût sont restés impunis. Les élites économiques remplissent leurs poches du butin extorqué par notre remplacement ethnique. Dans leur cupidité, ces enfants de salauds veulent remplacer les nôtres par une race imbécile, incapable, brouillonne et couleur de boue, pour le seul motif d’augmenter leur richesse et leur pouvoir.
Il vont bientôt s’apercevoir que la trahison raciale n’est pas sans répercussions. Ces répercussions les frapperont fort, vite et sans pitié. S’ils prennent la fuite, nous les poursuivrons, s’ils se cachent nous les trouverons, s’ils veulent se protéger derrière l’État, nous ferons une percée et nous les attraperons.
Si un individu qui possède ou dirige une entreprise ou une affaire défend ou même accepte l’idée d’importer des non-blancs pour remplacer les Européens de souche, alors le traître doit être détruit.

TUEZ LE PDG ANTI-BLANC DU COIN

Protégez votre peuple, supprimez le poison

Les marchands de poison et les propagateurs de toxines répandent librement leur funeste marchandise, sans que la loi ou la société n’interviennent. Chaque année, ces dégénérés sont responsables de dizaines de milliers de morts dans nos villes, tout autour du monde.
Les revendeurs de drogue, légales et illégales, sont nos ennemis raciaux. Ils ravagent la santé, le patrimoine, la structure familiale et l’avenir de notre peuple. Ces trafiquants d’ordure sont actifs dans tous les pays et ne se soucient aucunement des dégâts qu’ils font à leurs sociétés.
Trouvez leurs abris, préméditez votre attaque, détruisez-les. Protégez votre peuple et vos enfants. Soyez l’antidote à leur poison.

TUEZ LE TRAFIQUANT DE DROGUE DU COIN

L’Europe aux Européens

Il faut déloger les envahisseurs du sol européen, quelle que soit leur origine ou leur année d’arrivée. Qu’ils soient romanichels, africains, indiens, turcs, sémites ou autre chose. Ils ne font pas partie de notre peuple, mais ils vivent sur nos terres. Ils doivent être délogés.
Leur lieu de ré-émigration n’est pas notre problème, ni notre responsabilité. Nos terres ne sont pas leur foyer, ils peuvent rentrer sur leurs terres ou fonder leurs patries ailleurs. Mais ils n’occuperont pas notre sol.
La façon de les faire partir est sans importance. Ils pourront partir pacifiquement, par la force, joyeusement, violemment ou par la diplomatie. Le tout, c’est de les expulser.
Tant que les intrus ne sont pas rapatriés dans leurs pays, l’Europe n’aura pas de véritable souveraineté car n’importe qui, quelle que soit son ethnie ou ses croyances, pourra se revendiquer de l’Europe.

EXPULSONS LES ENVAHISSEURS, REPRENONS L’EUROPE

6 Replies to “Le Manifeste de Brenton Tarrant (3)

  1. On se fait remplacer ethniquement mais aussi culturellement les calendriers n ont plus les noms des saints je l ai constaté ,dans les films historiques on commence a voir des negres dans Marie Stuart Reine d Angleterre ont voit des negres jouaient des nobles ,je n ai d ailleurs pas pu regarder le film en complet tellement j etais ecoeuré ,les cours d histoires de nos enfants sont orientés pour les culpabiliser
    Je suis conscient qu il faut que tout cela s arrete mais comment voter Marine Lepen est inutile et si on se montre raciste la loi nous explique que ce n est pas bien meme au travail on est obligé de faire attention maintenant

    1. En cours d’histoire en terminale, c’est premier trimestre les youps (pour bien te (re) mettre en condition pour la 8è fois de ta scolarité), au deuxième trimestre les nègres, encore les nègres, et un peu les bols de riz avec les épices d’algérie indispensables(décolonisation) et au troisième trimestre pour faire un beau cercle re-les sémites (guerres youpino-bougnoules). Les Blancs apparaissent en tant que Troisième Reich exterminateurs, uniquement dans l’optique très objective des (((mémoires))) de leurs victimes. Il y a aussi des chapitres sur l’ONU et les bienfaits du mondialisme. Le tout face à des profs gauchisto-vaginocrates au milieu des chimpanzeries et des bougnoulades.

      -> Les nouvelles générations seront dures comme l’acier. B. Tarrant est un avant-goût des attractions à venir.

      1. Heureusement qu’il y a encore des abrutis de blancs en France pour rentrer en fac d’histoire !

        Ces petites couilles molles déjà éthno-masochiste a 18 ans seront de parfait dégénérés après leur  » master ». Ah oui ce qui est sur par contre c’est qu’ils pourront nous dire quel est la taille des chausses de louis XIV , la couleur des cheveux de marie Antoinette ou encore le plat préféré de François 1er .
        Magnifique bordel ! mdrr

        Les nouvelles générations seront dures comme l’acier , oui , sauf ceux qui se lanceront dans des études de magistrature ou d’histoire . lol 🙂

        1. Oui, c’est ou tout l’un, ou tout l’autre. Il n’y a plus de marge d’indifférence. C’est ce qui est intéressant aujourd’hui !

          1. Oui , et l’homme moyen d’aujourd’hui sera l’ubermensch de demain .
            Pour la France ca va être dur en revanche car son substrat sein est extrêmement réduit . Quand on le compare a d’autre pays d’Europe , que ca soit par le nombre ou par la qualité , ca fait peur .

  2. Brenton Tarrant a dit ce qu’il convenait de dire. Brenton Tarrant a fait ce qu’il convenait de faire.
    Une seule solution : semer la mort dans les rangs des traîtres et dans les rangs des envahisseurs. Par tous les moyens possible et de façon aussi massive que possible.
    De préférence sans se faire prendre pour pouvoir recommencer jusqu’à l’extermination totale de nos ennemis.
    Les combattre sur le plan des idées est indispensable mais ne saurait suffire car (((ils))) ont les moyens de nous interdire de faire connaître la vérité à la grande masse de notre peuple. Mais un censeur avec une balle entre les deux yeux n’empêche plus la vérité de se répandre.
    Entrainez vous. Préparez vous.
    Et quand vous serez prêts, frappez sans pitié.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *