Articles de fond Culture et Histoire Europe Monde Résistance Aryenne

La violence est dans notre sang

Cette traduction tombe à pic. Dans un contexte particulièrement tendu, avec les nouvelles mesures de Macron pour lutter contre l’antisémitisme – en réalité, pour lutter contre les Blancs – il est bon de rappeler à tous que nous ne sommes pas de gentils moutons.

Souvent écartée par nos « penseurs », la violence serait contre-productive, serait trop sauvage pour nous ou alors indigne de notre intellect supérieur. Ce serait une mauvaise chose que de croire de telles affabulations. La violence est une des raisons de notre soumission en ce que nous ne l’avons plus.

Il est temps de se réveiller, intellectuellement et physiquement, puis de revenir aux sources de ce qui fait de nous des hommes Aryens. Et la violence fait partie intégrante de cet héritage.

Traduction du site The Purity Spiral.


Résistance !
Celui qui veut vivre doit se battre.
Celui qui ne veut pas se battre dans ce monde, où la lutte éternelle est la loi de la vie, n’a pas le droit d’exister.

En lisant les aveux d’un meurtrier, je suis frappé par un sentiment de familiarité. J’ai lu les mots d’un mes oncles, écrit il y a plus de 100 ans. Les noms des lieux me sont familiers, il parle de proches que j’ai découverts dans mon arbre généalogique. Cet oncle décrit comment il a débuté sa vie comme un fils désobéissant, promis à une vie de boisson et de jeux. Donné à une vie de vices, il a rejoint un groupe de bandits, qui ont ensuite rejoints le KKK pour couvrir leurs activités. C’est ainsi qu’a commencé une série d’évènements qui ont conduit mon oncle à la potence pour payer pour ses crimes.

Un autre membre de ma famille, plus âgé, était un alcoolique : celui-là, je le connaissais. Un jour que nous étions seuls, il m’a avoué cette part de culpabilité en lui qui était la raison pour laquelle il avait pris l’habitude de boire. Il m’a dit que lorsqu’il était jeune homme, deux types l’attaquaient tout le temps, la dernière fois ils l’avaient fait dans un endroit isolé durant la nuit. Il ne savait pas qui ils étaient et quelles étaient leurs intentions, alors il s’est défendu avec une petite hachette qu’il portait pour aller dans les bois. Les garçons n’ont jamais été revus. Je ne peux pas dire si je l’ai cru ou non, mais il avait l’air étrangement sérieux pendant qu’il racontait l’histoire. Quoiqu’il en soit, je ne pourrais jamais le savoir avec certitude, il est décédé depuis.

Encore un autre membre de ma famille a passé de dures années en prison, pour s’être vengé de quelqu’un qu’il connaissait. Durant le processus de vengeance, il a accidentellement pris la vie d’un innocent. J’ai trouvé la coupure de journal de cet incident à l’intérieur d’une boite à chaussures, un jour en fouillant un placard. Tous les deux provenons d’une lignée qui comprend la famille Hatfield, connue pour la sanglante querelle Hatfield-McCoy.

Ces gens

Différentes histoires qui trouvent leur point commun en moi. Ils ont vécu des vies difficiles et ont fait des choses brutales, quelque chose qui est trop souvent oublié aujourd’hui. La famille Hatfield a survécu à la guerre de Sécession mais il reste encore des choses à régler. Un membre de la famille McCoy, Asa, a été tué par un groupe de guérilleros confédérés, connu sous le nom de Logan Wildcats, qui avait en son rang des membres de la famille Hatfield. Asa venait juste d’être libéré de l’armée de l’Union. Cette plaie s’est infectée jusqu’au jour où un conflit mineur, au sujet d’un porc, a dégénéré en guerre de clans. Les deux familles décidèrent que leurs griefs ne pouvaient se régler qu’à coups de fusils. Ils ont finalement réussi à faire la paix mais seulement après avoir enterré ceux qu’ils aimaient.

Mon autre parent a vécu dans la culpabilité, mais si son récit est réel, alors par ses actions il a préservé sa propre vie. Mon oncle a décidé de chasser les hommes comme des animaux pour s’en sortir, et ses actions ont, finalement, nuit à sa propre famille. Sa bande avait décidé de tuer son beau père, mais mon oncle a déclaré qu’il ne voulait pas y participer et a essayé de prévenir ce dernier de partir. Il ne l’a pas écouté et le meurtre a été imputé à mon oncle. Sa belle-mère a témoigné qu’ils s’entendaient très bien entre eux, mais ils l’ont reconnu coupable quand même. C’est à peu près à cette époque qu’il a écrit ses aveux et qu’il a dénoncé sa bande.

Il y a beaucoup à apprendre de la mort de mon oncle et de la vie de mes ancêtres. Cela vaut aussi pour ceux qui lisent, la maxime ‘connais-toi toi-même » n’est pas une phrase vide de sens. Les hommes de notre race ont utilisé la violence dans le passé pour toutes sortes de raison, certaines meilleures que d’autres. Si nous voulons reconquérir notre liberté et mettre notre peuple sur la bonne voie, nous devons canaliser ce potentiel  violent en force vertueuse. Je pense à la violence que j’ai subie dans ma vie et cela ne semble que s’aggraver. Notre race est confrontée à une lutte pour sa survie, sans précédents dans l’Histoire. Nos ennemis utilisent la planète entière pour nous forcer à nous soumettre. Si nous continuons à utiliser la violence pour des raisons égoïstes, ou si nous l’évitons complètement, nous ne pourrons pas réussir. Si nous restons en paix alors que nos ennemis ne le sont pas, où cela nous mène-t-il ?

Un homme suffit pour créer un effet énorme, comme pour les cas de Dylann Roof, Anders Breivik et Robert Bowers. Nous devons nous souvenir de leurs sacrifices, et donner à ceux qui, comme eux, souhaitent asservir leurs ennemis, un réseau de soutien pour les aider. Un exemple du type de résistance que nous devons voir est l’IRA :

L’Armée Républicaine Irlandaise, en tant que représentants légaux du peuple Irlandais, est moralement justifiée de mener une campagne de résistance contre les forces d’occupation étrangères et les collaborateurs nationaux. Tous les volontaires sont et doivent se sentir moralement justifiés dans l’exécution des diktats du gouvernement légal; En tant qu’armée, ils sont l’Armée légale et légitime de la République Irlandaise qui a été forcée d’agir clandestinement par des forces écrasantes.

– Livre vert de l’IRA

L’exemple de l’IRA est couramment cité par des gens de notre mouvance pour une bonne raison, bien qu’ils ne soient pas des Nationaux-Socialistes. Nous devons commencer à penser de la même manière. Nous sommes un peuple occupé, des citoyens de seconde classe pour nos ploutocrates (((casher))) et les occupants non-Blancs qu’ils ont installés dans nos nations. Nous devons former de petites cellules de personnes soudées, construire une infrastructure dont nous avons grand besoin, nouer des amitiés et des alliances, créer une structure de commandement et, plus important encore, élaborer un objectif cohérent ainsi qu’un plan concret pour atteindre cet objectif.

Aucune loi de la Nature n’affirme que la violence est intrinsèquement mauvaise. En fait, cela peut être le contraire : la violence est ce que nous utilisions pour assurer de bonnes manières et une bonne conduite civile. Avant cela, nous l’utilisions pour acquérir de l’espace vital, chasser les animaux pour la nourriture et mettre fin définitivement à des menaces telles que prédateurs et tribus hostiles. La violence devient grave lorsqu’elle est utilisée au détriment de votre peuple, car vous ne faites que vous faire du mal. Le National-Socialisme consiste à unir le peuple, et cette pensée a guidé mes actions pendant des années. J’ai vu méthode après méthode se heurter à la violence, à la répression et à la calomnie. Ceux qui ont vécu plus longtemps que moi vous diront la même chose. Toutefois, quand on décide de riposter : il y a panique. Il est évident que nous ennemis ont peur et que ce sont des armes dans les mains des hommes prêts à les utiliser.

14 Replies to “La violence est dans notre sang

  1. AH AH ! Oui cette chère violence ! Celle réalisable au quotidien et celle inatteignable politiquement . Pour l’instant la violence qu’on fantasme tous un peu ….. Celle qui fait dire a n’importe quels culs bénits , les sous hommes par excellence :  » « mais c’est un malade ce type ! c’est un fou bon pour être enfermé en soin intensif ! «  » La violence Aryenne des hommes loups qui sont prêts a tout pour survivre démontrant ainsi leurs supériorités sur les masses blanches perdues et les marrons sans âmes. . Cette putain de violence bestiale qui a fait de nous Aryen, les hommes les plus craints et respectés depuis l’age du bronze .
    La défaite c’est un sourire digne face a la mort , la victoire c’est une ripaille et une collection de crane poli !

    Quand dans notre camp nous serons assez nombreux pour influer de nouveau sur notre propre destinée alors les sous races vont couiné . Ils comprendront d’ou ca leur vient cette haine des Aryens ! En réalité c’est une peur ancestrale très ancienne inscrit dans leurs gênes , le résultat de leurs innombrables soumissions culturelles et guerrières .

  2. Ce magnifique article et le superbe commentaire du camarade Jim33 ( on croirait entendre parler un guerrier viking ) nous prouvent qu’on n’est pas sur un site pour châtrés !
    Comment dire…c’est violent !
    Et c’est normal. Comme le faisait dire Audiard à ses personnages dans les « Tontons flingueurs », c’est du brutal, c’est un truc d’hommes !
    Nos ancêtres n’étaient pas des tafioles et nous non plus.

  3. Un certain grandfacho se permet de pomper des articles de Blanche Europe au lieu d’inviter ses lecteurs à le consulter, et quand on veut lui dire ce qu’on en pense dans les commentaires, on nous demande de nous identifier sur un site non-sécurisé. Est ce que quelqu’un sait qui sont ces gus ou qui est ce gus ? J’ai un jerrican qui remplirait bien leur boîte aux lettres…

    1. Perso je ne sais pas mais un site qui se nomme « grandfacho » ca ne m’inspire pas vraiment confiance . Utiliser un anathème juif c’est stupide ! L’ironie ca va deux minutes. Un site d’info se doit d’être sérieux . Et cela commence par le bon choix de son nom . Alors après si tu me dis que le site est non-sécurisé et qu’il vole en plus les articles de BE , il est carrément mort née .

  4. C’est un camarade francophone d’Europe. Il avait déjà discuté avec Blanche à l’époque. Le nom du site est bizarre, mais le contenu est très correct.

    1. Il pourrait quand même citer les auteurs des articles qu’il reprend…
      Si tu lis Alex au lieu de lire Nico White ou Basile, c’est de l’appropriation du travail des autres. Vous, quand vous traduisez un article de camarades étrangers, vous citez leurs auteurs et insérez les liens qui permettent d’aller consulter leur site.
      Lui, que dalle et il se permet d’insérer ses »ping » qui renvoient à son site dans votre section commentaires.
      C’est un total manque de respect.
      Son site n’est manifestement rien d’autre que du pompage de ceux de gars qui, eux, se défoncent pour écrire des articles.
      Et c’est son pseudo ou son prénom – Alex – qui apparaît à la place de ceux des auteurs. Quel enculé ! Moi, j’appelle pas ça un camarade. Diffuser vos textes, c’est ce qu’il faut faire, mais pas avec ce procédé de voleur. Un vrai camarade donnerait le lien vers Blanche Europe et inciterait à aller voir votre site. En plus, un mec qui t’oblige à t’enregistrer chez (((Zuckerberg))) et consorts pour lui laisser un commentaire, je le bannis à tout jamais. C’est soit un abruti, soit un piège.

      1. Bon, il a mis le lien vers Blanche Europe.
        Ce qui ne peut qu’inciter ses lecteurs à venir sur ce site. Je comprends donc votre mansuétude malgré ces procédés des plus cavaliers et irrespectueux.
        Après tout, si ça peut accroître la diffusion des articles et la notoriété internationale de Blanche Europe, c’est une bonne chose quand même.
        Ceci étant, je préfère l’original à la photocopie et dialoguer avec les auteurs qu’avec leur plagiaire. Le mec met quand même son pseudo à la place des vôtres dans la case « auteur »…
        Et pour commenter, il faut s’inscrire sur des sites youpins, comme (((Facebook))). Autant envoyer sa photo, son adresse, et son numéro de sécu.
        Même le nom du site ne fait pas très sérieux, comme l’a fort justement souligné Jim33.
        Alors, même si je me suis énervé un peu vite et me suis planté en pensant qu’il n’y avait pas de lien vers B.E., je maintiens la plupart de mes propos.
        Ce mec ne vous arrive pas au talon.

      1. Oui, effectivement. Sa façon de faire m’a énervé, mais, comme on dit, je ne peux pas être plus royaliste que le roi !
        Je suis retourné sur son site, une fois calmé ( ayant cru qu’il s’était contenté de vous pirater et voyant « Alex » au lieu de Nico ou Basile dans la case « auteur », ça m’avait autant gonflé que si on avait cambriolé la maison d’un copain, d’où la violence de ma réaction.
        J’ai constaté que si le gars ne rédige rien, à priori, son site est une vraie caverne d’Ali Baba où il enregistre tous les articles de référence qui paraissent sur des sites nationalistes européens et américains. Au plan technique, c’est un travail considérable et ça permet d’avoir accès à des informations parues sur des dizaines de sites. Donc, s’il me lit, je m’excuse de l’avoir traité d’enculé.
        Ses procédés étant tout de même un peu cavaliers, même s’il n’est pas un mauvais cheval et agît pour la bonne cause, je me contenterai de dire que c’est un malotru. C’est comme ça que parlent les bourgeois de mon âge.
        Bon, ça veut dire la même chose, parce que quand on a mal au trou, c’est qu’on a eu de la visite…😆
        Mais dans le beau monde, on ne sort de gros mots qu’emballés dans de la soie…
        Enfin, bref, c’est bien un camarade et grâce à lui, ceux qui n’ont pas Tor peuvent quand même lire les articles de DP. Ainsi que Daily Stormer et d’autres sites anglophones traduits en français.
        Et, naturellement, Blanche Europe.
        Il a du coffre, le petit Suisse !

  5. Bonjour les gars !
    Merci Rho 2, Nico White et les autres intervenants.
    J’ai lu le fil des commentaires et me permets de vous apporter ces précisions.
    GF, que j’ai lancé il y a deux ans, propose à ses lecteurs une sélection des meilleurs articles orientés nationalisme blanc et NS, La plupart sont des traductions maison d’articles tirés de sites anglophones réputés, l' »espace francophone » étant moins avancé en ces domaines.
    Les articles de BE sont souvent originaux et toujours de qualité, c’est pourquoi il m’arrive naturellement d’y faire mes emplettes.
    Les crédits sont toujours mentionnés dans les articles reproduits sur GF ! En gras et généralement tout en haut de page avec un lien menant directement à l’article original.
    L’auteur de l’article n’est souvent pas mentionné. Mais cela pour différentes raisons. Par exemple quand l’auteur utilise un pseudonyme. De toute façon il suffit de cliquer sur le lien pour vérifier l’auteur de l’article.
    « Alex », le nom qu’on aperçoit en bas de pages d’articles sur GF n’est pas celui de l’auteur du contenu mais de l’éditeur (de la page). Soit moi. Qui suis en outre l’éditeur du site.
    J’ai obtenu en son temps l’accord de Blanche pour reprendre les articles de BE sur mon site sous réserve bien entendu de la mention du crédit d’auteur et lien menant directement à l’article original sur BE.
    Quant aux pings, ils sont générés automatiquement lors de la mise en ligne.
    C’est avec plaisir que je parcours BE dans sa nouvelle version.
    Je profite de mon passage ici pour adresser mes cordiales salutations à tous mes valeureux camarades de BE et mes sentiments respectueux et dévoués à Blanche qui, je l’espère, s’est remise de sa convalescence.
    Amicalement
    A.B.

    1. Salut Alexandre !

      Pardonne du retard de la réponse, on est tous débordés.
      Tout d’abord, merci pour ton travail et merci pour toutes les précisions ! Il est inutile de te faire comprendre que Blanche est partie sans me donner les clés ainsi que de me dire qui étaient ceux avec qui elle avait des alliances.

      Il n’y a absolument aucun soucis à ce que tu relaie nos articles, au contraire ça ne peut que nous faire plaisir et permettre une bonne diffusion de la propagande !

      Blanche ne gère plus le site depuis qu’elle ne donne plus signe de vie.

      Sincères salutations,

      Nico White

    2. Cher camarade Alexandre, je te présente à nouveau toutes mes excuses pour m’être emporté contre toi et avoir employé des mots peu gracieux à ton égard. J’ai expliqué les raisons de ma réaction dans mon précédent message sur ce fil. J’avais cru que tu pompais le travail de Nico et de son équipe sans les citer, ce qui aurait été effectivement très malhonnête. Mais il n’en est rien et je l’ai bien compris. Je suis retourné sur ton site qui est une vraie merveille. Grâce à ton travail considérable, les internautes francophones peuvent prendre connaissance des meilleures informations publiées sur les meilleurs sites du net comme Blanche Europe. Ce qui permet d’accroître leur audience et de nous permettre d’avoir accès à une énorme masse d’informations. Nico lui-même ignorait l’accord que tu avais passé avec Blanche et au début, j’ai cru qu’il s’était tout simplement fait pirater. Et comme j’ai un sale caractère…
      Mais le malentendu est dissipé et je ne peux que te féliciter pour ton oeuvre, cher camarade !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *