Articles d'actualité Articles en exergue France

Ligue du LOL : des ordures gauchistes qui harcelaient des ordures féministes

Rien ne va plus, faites vos jeux.

La gauche se fracture tellement que les faits récents semblent être des inventions pour nous divertir. Une ancienne communauté Facebook (de 2009), nommée la Ligue du LOL, composée de journalistes gauchistes à souhait est la cible depuis quelques jours des médias.

C’était en fait des harceleurs en puissance, anti-féministes voire même antisémites ! Alors que la plupart des membres sont des gauchistes qui vomissent sur nos mouvances depuis des années.

Un retour de bâton imprévisible.

JDD :

L’affaire a éclaté il y a une semaine. Le service de « fact-checking » de Libération, CheckNews, révèle l’existence de la « Ligue du LOL », un groupe Facebook créé par de jeunes journalistes spécialistes du web et des communicants à la fin des années 2000. Plusieurs sont accusés d’avoir, durant des années, harcelé et insulté sur Twitter des consoeurs et confrères, des militantes féministes principalement. Depuis, les témoignages de victimes de ces attaques se sont succédé. L’affaire secoue le paysage médiatique français.

Non à la haine de l’extrême-droite, stop au harcèlement de nos confrères de gauche, le fascisme ne passera pas, nous sommes tous frères et sœurs ! Par contre, on a le droit de les critiquer vigoureusement si on est de leur bord.

Faites ce que je dis, pas ce que je fais.

Au contraire des réactions du moment, nous n’irons pas pleurer sur le sort des « victimes » car nous aurions fait la même chose. Nous allons donc nous attarder sur le profil des harceleurs et sur leur nuisance à notre égard.

Le paysage médiatique est secoué car de nombreux journalistes concernés sont de ceux qui luttent activement contre le racisme, la misogynie, l’antisémitisme et l’anti-féminisme. Alors quand les gens voient enfin leur vrai visage : ils risquent de se demander si leur discours – tenus depuis des années – ne serait pas qu’un océan de mensonge et d’hypocrisie.

Une trentaine de journalistes et professionnels de la communication sont accusés d’avoir harcelé il y a quelques années d’autres journalistes et blogueurs, surtout des femmes et des militantes féministes, dans le petit milieu du Twitter parisien. Alors qu’une liste présentée comme celle des membres du groupe a circulé sur Internet, plusieurs des personnes identifiées ont reconnu y avoir participé et présenté leurs excuses dans des messages postés sur les réseaux sociaux.

Des personnes ayant fait de « grandes études », la crème de la crème, ne se sont pas dit qu’à un moment ils allaient se faire tirer les oreilles. Ils ont donc créé une petite communauté, maniant l’insulte et la critique – pas forcément mauvaise, contre les féministes c’est assez simple de trouver à redire – sous leur véritable identité et, en parallèle, ont rédigé pendant des années dans des journaux lus par des millions de lecteurs.

Des articles où on dénonce la haine et la violence. Libération, les Inrocks, Huffington Post, Vice France, Usbek & Rica

Oh ! Que d’immondes torchons gauchistes. Vous savez, les premiers qui nous crachent dessus pour nos idées haineuses ou notre virulence sur internet. Il ne serait pas étonnant de voir qu’un des journalistes concerné – voire plusieurs – ait dénoncé à maintes reprises cette ignoble « fachosphère » qui attaque des féministes ou des LGBT sur le net.

Attendez, des journalistes gauchistes qui dénoncent cette fachosphère feraient, en fait, eux-mêmes partie de cette fachosphère !

L’hypocrisie est à son paroxysme. 

Pour éviter de subir trop de critiques, les journaux suspendent très rapidement les journalistes impliqués dans ces faits datant de près de 10 ans.

Mais les sanctions sont tombées dans les rédactions. Deux journalistes de Libération, son responsable web Alexandre Hervaud et Vincent Glad, le créateur de la « Ligue du LOL », ont été mis à pied, à titre conservatoire. Une « enquête interne » a été ouverte par la direction du journal.

Suivent David Doucet, rédacteur en chef des Inrocks – qui a reconnu « deux canulars téléphoniques » – et son adjoint François-Luc Doyez, ainsi que Renaud Loubert-Aledo de Publicis et Guillaume Ledit de la revue Usbek & Rica. Un autre membre, Stephen des Aulnois, fondateur du « magazine en ligne de culture porno » Le tag parfait, s’est mis de lui-même en retrait de ses activités professionnelles et la plateforme de podcasts Nouvelles Ecoutes a cessé toute collaboration avec Guilhem Malissen.

Ancien membre de cette « Ligue », le rédacteur en chef de Slate Christophe Carron s’est excusé sur Twitter, se défendant d’avoir « nui socialement ou professionnellement » à quiconque.

Grâce aux licenciements, la Ligue du LOL pourrait reprendre du service et ouvrir un nouveau journal. Avec leur expérience, ils pourraient convaincre beaucoup de monde. Ou pas. Une belle bande de couillons, ils étaient planqués dans des journaux crasseux et les voilà pris à leur propre piège. Ils « débunkent’ chaque jour des fascistes, des haineux et les voilà qu’ils sont, à leur tour, victime d’une campagne contre la haine.

Dommage, retour à la case Départ.

Réjouissons nous de leur mise à pied : voilà un petit résumé des souillures prônées par cette bande de cloportes qui se disent journalistes.

Alexandre Hervaud à propos de l’égorgement du prêtre Hamel :

« Celui-ci a posté sur Twitter ce message peu après l’annonce de l’égorgement du prêtre : « dans le but d’apaiser les tensions entre communautés, j’espère que les deux assaillants étaient deux anciens scouts abusés par le prêtre ». »

L’art de couvrir Rachid et Mohamed lors d’un petit égorgement matinal.

Vincent Glad :

Un petit article qui dénonce Breitbart et son racisme. Il se plaignait du fait que Google favorisait des questions sur la judaïté de certains politiques ou alors se demandait pourquoi les touristes souriaient sur des selfies pris au Mémorial de la (((Shoah))).

David Doucet, critique par Causeur :

David Doucet, en l’occurrence, s’est fait un point d’honneur (si l’on peut dire) à pourfendre de façon systématique la « fachosphère », contre laquelle il s’anime avec ferveur et régularité, mobilisant toute l’énergie intacte de sa moraline de compétition. Ainsi a-t-il publié en 2016 un ouvrage intitulé La fachosphère, comment l’extrême droite remporte la bataille du Net. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il s’agit d’un avis de connaisseur en matière de bataille du Net.

François-Luc Doyez :

Nous pond de jolis titres comme : Le coup de gueule de Ben Affleck contre l’islamophobie

Pro-Israël, la nouvelle Wonder Woman fait polémique

L’hymne anti-FN de Benjamin Biolay

Le plus drôle a été son expérience sociale pour dénoncer l’antisémitisme à Paris. 10 heures dans les rues de Paris en se faisant passer pour un youpin.

Vous en voulez encore ?

Pas la peine d’en citer plus, vous comprenez très bien qui sont ces journalistes et ce qu’ils nous proposent comme contenu depuis près de 10 ans. De la merde, qui dénonce tout ce qui se rapproche de près ou de loin à nos idées.

Ici, une liste des membres de la ligue du LOL – à prendre avec des pincettes toutefois.

Que de bons torchons rouges.

En plus de mentir à tous leurs lecteurs, ils se mentent à eux-mêmes. Ils harcèlent des ordures, soit. Mais qu’ils ne viennent pas nous pointer du doigt pour la même raison !

On balaie devant sa porte avant de critiquer.

Bon, il faudra de gros balais pour les gauchistes voulant faire le ménage : autant changer de camp le plus vite possible.

Et il faut croire que ces imbéciles n’ont pas eu le minimum d’intelligence pour le faire. Cela en dit long sur la qualité de leur travail. Et sur leurs capacités de réflexion tout court.

Un conseil ?

Qu’ils arrêtent de se mentir à eux-mêmes et qu’ils cessent de se cacher derrière leur image de gentil journaliste de gauche qui dénonce l’extrême-droite et qui pense bien comme le Système le veut.

Les féministes méritent bien les critiques, et même des grandes baffes. Ce n’est pas ce point qui révulse, de notre point de vue. Ce qui est intolérable, mais logique pour un rouge, c’est de prôner des idées et de faire le contraire dans le dos de ses soutiens.

Alors pourvu que ça en fasse réfléchir certain, sinon qu’ils aillent se pendre : on aura moins de travail et leur capacité de nuisance sera moins élevée.

12 Replies to “Ligue du LOL : des ordures gauchistes qui harcelaient des ordures féministes

  1. Tiens. C’est marrant ça. Ces cons de « gauchiasses » se croient meilleurs que les féministes ? Cependant, alors que celles-ci ont au moins le prétexte (concernant leur irrationalité) d’être des femmes, eux ne s’avèrent être que de purs et durs fins-de-race, totalement dégénérés.
    Qu’on se le dise et redise : leur mesquinerie, leur hyper-conformisme, leur attitude de valets, leur ridicule et systématique manque de sérieux, tout cela n’a rien de viril. Ce sont des hommes roses. Des bisounours.

    1. Et tout ce que tu dis très justement est bien représenté par leur physique : des lavettes à corps de femmes, pas une once de testostérone.
      Leur cerveau est aussi pourri que leur corps.
      Ils sont bisounours aussi bien dans leur esprit que dans leurs muscles.

      A éliminer, nous n’avons pas besoin de fonds de races comme eux.

  2. Je pense que ces fumiers lisent beaucoup ce que l’on raconte et qu’ils nous envient en cachette : « ceux qu’on adore détester ». Je crois aussi que ce sont globalement soit des pédés soit des écouillés métrosexuels qui fonctionnent à l’ironie permanente et qui sont complètement jetés.

    Je me suis intéressé à un certain Nicolas Lebourg, parce qu’il s’intéresse à nous, de très près. C’est le type qui tient le site semi-étatique https://tempspresents.com/. Ma conclusion est que Lebourg et son acolyte Stéphane François sont des gros pédés, carrément fascinés par nous (ce qui n’est très dur à comprendre)

    Pour prouver mes dires, voici 4 interventions de cette tapette à la commision d’enquête parlementaire

    http://videos.assemblee-nationale.fr/video.7198915_5c516592d71dc.commission-d-enquete-sur-la-lutte-contre-les-groupuscules-d-extreme-droite-en-france-30-janvier-2019?timecode=7654922

    http://videos.assemblee-nationale.fr/video.7198915_5c516592d71dc.commission-d-enquete-sur-la-lutte-contre-les-groupuscules-d-extreme-droite-en-france-30-janvier-2019?timecode=11155190

    http://videos.assemblee-nationale.fr/video.7198915_5c516592d71dc.commission-d-enquete-sur-la-lutte-contre-les-groupuscules-d-extreme-droite-en-france-30-janvier-2019?timecode=9753330

    http://videos.assemblee-nationale.fr/video.7198915_5c516592d71dc.commission-d-enquete-sur-la-lutte-contre-les-groupuscules-d-extreme-droite-en-france-30-janvier-2019?timecode=10410179

  3. C’était très dur à tenir je te l’avoue, mais comme ZOG a fait une commission d’enquête contre nous, ehbien ma foi je l’ai regardée parce que ça nous touche directement.
    Mais je te rassure, je ne passe pas ma vie sur la chaîne parlementaire ou sur public sénat, je préfère écouter du NSBM ou du Wagner 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *