Articles d'actualité Décadence États-Unis Monde Politique

Le coût du Shutdown aurait (presque) pu payer le mur de Trump

11 Milliards de dollars, voilà le coût du Shutdown – provoqué à cause d’un refus des Démocrates de financer le mur de Trump à la frontière.

Cette somme, qui pourrait paraître astronomique au premier abord reste cependant 2 fois moins élevé que le Shutdown de 2013, sous l’Africain Barack Obama (23 milliards de dollars exactement).

Les 11 milliards ne sont cependant pas tous perdus, sur la somme totale, « seuls » 3 milliards de dollars ne pourront pas être récupérés.

RFI :

Sur les 11 milliards de dollars de perte de revenus imputés au « shutdown », trois milliards de dollars sont définitivement perdus. Privés de paie pendant 35 jours, 800 000 employés fédéraux ont réduit au maximum leurs dépenses, mais une fois leurs traites payées après le remboursement de leurs arriérés, ils devraient continuer à dépenser avec prudence : la menace d’une nouvelle paralysie partielle le 15 février n’est pas écartée.

Il faut se souvenir que Donald Trump, pour financer son projet de mur, désirait 5.7 milliards de dollars.

Ce fait nous confirme donc que les Démocrates ne se soucient pas de l’argent. Même si le mur n’aurait coûté que quelques millions, ils auraient refusé.

Ils n’ont pas cédé pendant le Shutdown, Trump l’a fait pour eux, donc la somme perdue aurait pu être bien plus élevée.

Si élevée qu’elle aurait pu atteindre le montant du mur de Trump. Une perte énorme de temps, d’argent et une déstabilisation importante du pays – au moins pour quelques semaines – à cause de gauchistes imbéciles qui ne veulent pas renforcer la frontière.

Des employées fédéraux nègres qui manifestent contre le Shutdown

Capital :

« Au-delà des effets sous-jacents sur l’économie en général, les effets sur les travailleurs et les entreprises individuelles devraient être encore plus importants », relève le CBO. « Certaines sociétés du secteur privé ne récupèreront jamais la perte de revenus ». « Bien que l’essentiel du PIB perdu pendant le quatrième trimestre 2019 et le premier trimestre 2019 va être récupéré in fine, le CBO estime qu’environ trois milliards ne le seront pas », commente-t-il encore.

3 Milliards aujourd’hui, mais il est certain que les répercussions ne sont pas terminées. Et Trump ne compte pas abandonner son projet, mesure phare de sa campagne.

Il a toutefois menacé d’une nouvelle paralysie budgétaire à partir de cette date si aucun consensus n’était trouvé sur son mur à la frontière mexicaine, dont il réclame le financement dans le budget et que les démocrates lui refusent.

Si un deuxième Shutdown se produisait, les Démocrates feront perdre la somme qu’aurait coûtée la construction du mur.

Que les citoyens Américains ne viennent pas se plaindre ensuite des dommages financiers : la gauche est responsable – les conservateurs aux USA ne sont pas non plus innocents, disons qu’ils sont moins traîtres que les autres.

Ne pas vouloir de murs, vouloir plus d’immigration, plus de migrants c’est vendre son pays à l’ennemi. Et quiconque se mettra en travers de notre riposte face à l’invasion devra en payer les conséquences.

Un mur n’est qu’une solution temporaire, face à l’invasion et au génocide de la race Blanche.

Cependant, c’est nécessaire pour commencer à endiguer le flux migratoire. D’autres mesures seront donc à prévoir, par la suite.

Et ce ne sont pas des gauchistes crasseux qui nous feront mur, à moins qu’on ne tombe sur le fat gang.

Non au mur de Trump ! Oui au mur de graisse !

 

 

 

One Reply to “Le coût du Shutdown aurait (presque) pu payer le mur de Trump

  1. Les « Fats contre le fascisme », ah oui, finalement dans ce cas la solution de la graisse et des savons peut être rentable vu la quantité, une piste à creuser, il faudrait faire un essai..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *