Articles d'actualité Articles en exergue Conflits raciaux Europe Problèmes raciaux

Le HCR dénonce un discours politique de peur en Europe, à propos des migrants

Que ferait-on sans le HCR, Le Haut Comité aux Réfugiés des Nations Unies ?

On aurait peur, des peurs totalement fantasmées, sans fondements et sans raisons. Une peur que même le Pape demande d’ignorer. Puisque tout le monde le dit, c’est que ça doit être vrai ? 

Le Figaro :

Le Haut comité aux réfugiés des Nations unies (HCR) a déploré aujourd’hui un discours politique en Europe « totalement disproportionné par rapport à la réalité » sur les questions migratoires et nourrissant « la peur ».

Réalité : des millions d’envahisseurs qui parasitent nos pays, augmentation de l’insécurité et remplacement des Blancs.

Fantasme : une intégration réussie de tous les migrants, des pays cosmopolites et multiculturels ainsi que des habitants tous préoccupés par l’amour et la paix.

Avoir peur de la réalité serait donc disproportionné… croire au fantasme serait conseillé et parfaitement cohérent ?

Le nombre de demandeurs d’asile en Europe a « vraiment diminué depuis deux ans » pour retomber « plus ou moins dans la moyenne des années 2000 », a affirmé Volker Türk, haut-commissaire assistant en charge de la protection au HCR, lors d’un point presse à Paris.

Maintenant que le ver est dans le fruit : plus besoin de s’inquiéter !

La vague massive de réfugiés étant passé, le flot d’immigrants a considérablement réduit, soit. Cependant, en quoi cela devrait nous rassurer ? Ils n’ont pas disparu et, cerise sur le gâteau, – même en petit nombre – les migrants arrivent toujours à rentrer.

Vraiment, il faudrait être parano pour s’inquiéter de quoique ce soit…

Or « en même temps on a eu un discours politique totalement disproportionné par rapport à la réalité » et « donnant l’impression aux Européens que des masses sont en train d’arriver », a-t-il ajouté, en déplorant que cela crée « des émotions comme la peur, qui n’aident pas à regarder de façon rationnelle les défis » à affronter.

Au contraire, les masses sont déjà bien présentes à l’intérieur de nos frontières. Pas de quoi stresser… tout est normal pour le moment !? D’ailleurs, il faudrait même les aider financièrement, encore plus qu’à l’heure actuelle, en prenant l’argent gelé des dictateurs.

Mais laissons la parole à (((Moshé Goldenberg))), fier collaborateur de Blanche Europe :

(((Moshé Goldenberg))) durant son temps libre, quand il ne collabore pas pour le site.

Et puis, entre nous, qui aurait peur ? On nous explique même très calmement comment héberger un migrant chez soi. Si c’était dangereux, on ne nous ferait pas miroiter de telles choses.

Pas vrai ?

Les migrants ne sont pas dangereux, ils sont d’ailleurs très gentils avec ceux qui les aident à s’installer et à vivre en France.

Même en Australie, les immigrés Somaliens respectent les policiers et les Australiens.

Et ne parlons même pas du fantasme des viols collectifs. Ici, nous savons très bien que ça n’existe absolument pas.

Dans ce contexte, « c’est un miracle d’avoir pu négocier un Pacte mondial sur les réfugiés », adopté en décembre par l’Assemblée générale de l’ONU, a-t-il ajouté. Ce texte venait après un « Pacte sur les migrations » qui a déchaîné les passions, notamment en France où ses détracteurs ont joué sur la peur d’un « droit à l’immigration » alors même que les clauses ne sont pas contraignantes.

À la veille d’une réunion avec des responsables français sur les questions d’asile, Volker Türk a plaidé pour « un engagement continu sur lequel on puisse bâtir dans les années à venir ». « J’aimerais avoir de la prévisibilité pour le programme de réinstallation basé sur ce que la France a déjà fait », a-t-il ajouté, en rappelant le « rôle important » de la France qui s’est déjà engagée à accueillir 3000 réfugiés ayant transité par le Niger ou la Tchad d’ici fin 2019.

Soyons tranquille, les migrants ne posent pas de problèmes.

Nous allons pouvoir les accueillir, ils seront gentils – de vrais anges – ils vont s’intégrer dans nos pays. Ils vont épouser votre fille, seront des maris parfaits, feront de beaux enfants et quand votre retraite arrivera, ils s’occuperont de vous. Vous chérirons, jusqu’à votre mort.

Une mort douce. Avant de partir vous aurez une seule chose en tête, une belle pensée : qu’aurions nous fait sans ces Apollons Africains venus nous enrichir ?

De vrais modèles de beauté et dignes de confiance sur le plan moral !

Bien heureusement la race Blanche disparaîtra et un nouveau monde naîtra.

La planète des singes. Un retour à la sauvagerie, l’humanité sera perdue pour toujours.

Alors pas besoin de paniquer, soyez confiants et ouvrez votre porte au Tiers-Monde : il ne vous arrivera que de bonnes choses.

Merci (((Moshé))), votre parole est d’or et reste dans la digne ligne du HCR qui nous ouvre les yeux sur la richesse de l’immigration et son absolue nécessité.

La peur ne sert à rien, nous devons simplement protéger notre race. Et voir de tels discours ne doit que nous rendre encore plus féroces vis-à-vis de nos ennemis et des traîtres qui tentent d’accélérer le remplacement racial des pays Blancs.

 

2 Replies to “Le HCR dénonce un discours politique de peur en Europe, à propos des migrants

  1. Il faudrait jeter ces traîtres du haut vers conseil des rats sur une île déserte avec leurs petits protégés…en indiquant à ces derniers qu’ils n’auront pas d’autre source de protéines. Ça donnerait un nouveau sens au mot assimilation, plus conforme à sa signification pour les gens du peuple !

  2. Sur leur t-shirt y a écrit une belle phrase d’amour et de tolérance : on ne pardonne pas… Ben nous aussi ont sera plein « d amour et de tolérance « .
    Je suis tellement pour l assimilation des migrants que je suis près à participer à diverses expériences : assimilation entre un pieux et un migrants , l assimilation d un migrants (jeté de haut) dans le sol , l assimilation d un migrant dans l acide, l assimilation d’un migrant dans l estomac d un fauve et bien sûr un bain très « bouillant » d amour .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *