Différences raciales États-Unis Médias, manipulations et censures Monde Uncategorized

Le généticien James Watson subit des sanctions après avoir parlé de différence d’intelligence entre les nègres et les Blancs

Selon ce qu’en dit la doxa médiatique, politicienne, et plus généralement selon l’élite actuelle, tous les hommes sont égaux. Nous vivons également dans un régime démocratique de parfaite liberté d’expression et de pensée, à les en écouter.

Pour éviter la « discrimination » et le racisme, il faut donc faire croire que tout le monde est pareil.

La réalité est toute autre. La nature est ce qu’elle est, et il n’y a pas à y apposer une idéologie par-dessus pour en faire ressortir ce qu’on veut. La science se doit d’être rigoureuse, rationnelle, et en recherche de la vérité.

On peut comparer la religion de l’anti-racisme avec le christianisme ou l’islam : un concentré d’universalisme, imposé de force par l’envahisseur sémite, qui, en important vicieusement son plan, y transforme les Européens en sémites mentaux. Les bases sont les mêmes, et cet universalisme nous vient initialement de la religion chrétienne.

Un généticien américain, James Watson, qui parle d’un domaine où il excelle et y est renommé, en a récemment – et de nouveau – fait les frais.

Sputnik Fance :

Le généticien James Watson, 90 ans, ancien prix Nobel, a perdu ses titres honorifiques dans le domaine de la recherche, après avoir insisté dans un documentaire sur la différence de QI moyen entre les Noirs et les Blancs.

Lauréat du prix Nobel de médecine en 1962, l’éminent généticien James Watson est réputé pour ses déclarations controversées, qui lui ont à plusieurs reprises valu des accusations de racisme. Âgé de 90 ans, le scientifique ne semble pourtant pas avoir l’intention de reconsidérer ses opinions.

De nos jours, accuser quelqu’un d’être raciste suffit amplement pour le discréditer aux yeux de la population – que ce soit avéré ou non, cela suffit à discréditer d’emblée son discours -, et ce lorsqu’il s’agit du racisme venant de Blancs contre des non-Blancs, l’inverse n’étant tout simplement jamais évoqué.

Accuser une personne de racisme équivaut à anéantir sa vie sociale et professionnelle. Tout comme l’accusation d’hérésie au moyen-âge.

Par ailleurs, Le généticien James Watson n’a rien à prouver. Il dispose d’une bonne renommée au sein de sa branche scientifique, et n’a pas à se remettre en question sur cette problématique, aussi évidente devrait-elle être.

La suite est informative.

Dans un documentaire tourné récemment, le chercheur a insisté sur la différence de QI moyen entre les Noirs et les Blancs, remarques jugées comme étant «répréhensibles» et «non étayées par la science» par le laboratoire de Cold Spring Harbor, où il avait découvert, avec Francis Crick et Rosalind Franklin, la structure en double hélice de l’ADN.

Le laboratoire ne cherche qu’à se dédouaner de la terrible accusation de racisme, évoquée plus-haut. Un scientifique si important ne peut simplement être contredit par une accusation de racisme !

En parler comme étant répréhensible, prouve simplement l’état de délabrement de ce même laboratoire, et de la science en général, forcée à se contraindre aux idéaux égalitaristes pour des soucis économiques, trop souvent.

L’émotion n’a rien à voir avec la génétique (la science en général), laquelle n’a pas d’état d’âme à faire pour se complaire à l’universalisme d’inspiration sémitique et aux nègres.

Pour ce qui est du caractère soi-disant non-étayé de l’infériorité intellectuelle des nègres subsahariens, en comparaison des Blancs, mais aussi en réalité vis-à-vis de toutes les autres races, (exceptés les aborigènes d’Australie et des peuples y étant apparentés) il s’agit d’une distorsion – volontaire, pour sûr – de la réalité.

Absolument toutes les études scientifiques, ou de très rares biaisées, montrent que les nègres sont dotés du plus faible quotient intellectuel mondial. Pareillement, dans tous les pays ou ils se trouvent, les nègres sont les plus violents, les plus sauvages.

Pour des lecteurs intéressé, je conseille personnellement le site Intelligence-Humaine.
Ce site est philosémite, mais démontre parfaitement la différence intellectuelle et raciale entres les races humaines. De nombreuses références y sont citées.

Pareillement, le site Wikipédia, qui n’est pourtant pas réputé pour son Racialisme, nous parle de la différence de QI entre les nègres et les Blancs, notamment via cet article en Anglais, et celui-ci en Français.

Si Wikipédia et les égalitaristes nient le caractère génétique et racial du quotient intellectuel, ils ne nient pas son caractère existant tout court.

Si vous voulez des preuves de l’existence des races et de leurs différences innées, lisez cet article.

En 2007, M.Watson avait déjà perdu son emploi au laboratoire après s’être déclaré «fondamentalement sombre sur la perspective de l’Afrique» parce que «toutes nos politiques sociales sont basées sur le fait que leur intelligence est la même que la nôtre». Or, cette-fois ci, le laboratoire a pris la décision de retirer au chercheur ses trois titres honorifiques, dont celui de chancelier émérite.

Les généticiens soulignent que même les évaluations ADN les plus sophistiquées se sont avérées incapables de trouver des preuves solides de différences d’intelligence en fonction de l’appartenance ethnique. Il convient de noter que le Dr Watson réside actuellement dans une maison de retraite, après un accident de voiture survenu en octobre dernier. Celui-ci l’a laissé avec une conscience «très minime» de son environnement, selon les proches du chercheur.

Ici est utilisé une technique digne des bolcheviques pour tenter de faire taire l’adversaire : James Watson aurait perdu la tête, et ses propos ne pourraient être de nature responsables. Bien entendu, c’est une excuse qui tombe à pic !

James Watson n’aura pas un droit de réponse face à la perte de ses titres : voilà ce qu’est réellement la liberté d’expression démocratique. Un leurre, tout comme l’idée d’égalitarisme.

Heureusement, grâce aux anti-racistes, la science est préservée du déshonneur ! Nous allons donc pouvoir progresser scientifiquement, en veillant à ce qu’aucun « écart » ne soit fait…

11 Replies to “Le généticien James Watson subit des sanctions après avoir parlé de différence d’intelligence entre les nègres et les Blancs

  1. Sujet intéressant et complexe nécessitant de nombreux articles pour avoir une vue d’ensemble correcte de celui-ci. Le site Sputnik est vraiment pénible, trop souvent il ne donne pas de lien permettant de vérifier la fiabilité de ses publications, et dans le même temps d’en apprendre un peu plus sur les sujets qu’il traite, c’est le cas pour l’article ici. J’ai trouvé un lien interressant via FdeSouche:

    http://time.com/5501811/james-watson-loses-honors-race-comments/

    Faites très attention aux informations véhiculées par le site Sputnik, il n’est pas d’une grande fiabilité et demeure politiquement très orienté. Ne pas prendre pour argent comptant ce qu’il publie. Il faut également demeurer attentif à la manière dont il traite une information considérée comme étant fiable, il peut au moyen de divers artifices (négligence de certains faits, habilété rédactionnelle…) altérer la percetion des événements de ses lecteurs. Il faut porter aussi un regard critique sur les sources dont Sputnik se sert pour rédiger ses articles, comme pour le cas de l’article suivant, au contenu très curieux:

    https://fr.sputniknews.com/societe/201901121039610617-pays-les-plus-intelligents-monde/

    Comme d’habitude, il ne donne aucun lien de sa source. Après quelque recheche, j’ai réussi à trouvé cet article plus complet permettant d’avoir une meilleure vue de l’info rapportée par Sputnik:

    https://forbes.it/2019/01/14/classifica-nazioni-persone-piu-intelligenti-vouchercloud/

    Soit dit en passant, j’ai du mal à croire à que la France soit 24ème dans ce classement des pays les plus intelligents du monde, la Chine 3ème devant les USA, le Japon en tête du peloton des pays, et les Pays-Bas 5ème (?!?), loin devant l’Allemagne seulement 12ème. Je ne connais pas leur méthologie mais les résultats sont très douteux, illogiques, surtout si on les compare avec le classement des pays ayant le plus de prix Nobel où les USA sont évidemment en tête. L’autre chose suspecte concerne le classement des pays selon leur QI moyen où les USA n’occupent que la 28ème position. En clair, cela signifie que le QI moyen des USA est inférieur à celui partagé de la Hongrie et de la France qui est de 98,1. Hors, les USA sont 1er dans le classement des prix Nobel, la France 4ème, la Hongrie n’y est que 21ème ?!? Bref, ça ne tient pas la route.

    1. Merci pour la mise au point salutaire. Je vais en tenir compte pour mes prochains articles.

      C’est la réflexion que je me fais également. Sputnik n’est pas un média fiable, se montrant également très pauvre, et non sourcé. Je l’ai choisi hier seulement parce que les autres, en Français, n’en parlaient pas. La prochaine fois, dans un tel cas de figure, je choisirai un article en Anglais, que je traduirai. Ce sera donc plus sourcé et étayé.

      1. @Hunter

        « Je l’ai choisi hier seulement parce que les autres, en Français, n’en parlaient pas. »

        Oui, c’est le seul intérêt qu’il y a à consulter de temps en temps le site Sputnik, il donne des informations intéressantes qui ne sont pas systématiquement traitées par les médias francophones. Il n’y a aucun souci à consulter Sputnik pour cela, à condition de ne pas prendre pour argent comptant ce qu’il dit, et de chercher auprès de sites plus « fiables » des développements concernant une information intéressante relayée par lui la plupart du temps de manière très sommaire.

        Souvent, les sites ne font que partager entre-eux la même information, il faut parfois consulter plusieurs sites pour trouver son origine et ainsi pouvoir juger de sa validité. Si aucune source sérieuse n’est trouvée, il ne faut pas relayer et commenter l’information (même si elle semble intéressante), afin de ne pas propager de fake news par mégarde. Dans tous les cas, il vaut mieux indiquer dans l’article l’origine de l’information plutôt que le ou les sites qui l’ont rediffusée.

        1. Oui, je vais sourcer davantage mes articles, et, tant que c’est possible, n’en choisir que la source, ou du moins la citer. Un article bien étayé dispose d’un avantage évident sur un article pauvre tel que celui – et ceux en général – de Sputnik. L’auteur de l’article peut ainsi mieux appréhender la situation, et l’étayer.

          La crédibilité du site B.E est en jeu là-dedans. Nous nous devons d’être le plus rigoureux possible dans ce que nous traitons, et dans la manière dont nous le faisons. Et, d’abord, il faut une bonne source pour faire un bon article, bien étayé.

          Cela passe également, à mon sens, par une dose de réflexion, et une recherche accrue au niveau des éléments d’une information.

          1. J’ai vue un article dans le ouest france d’aujourd’hui (15/01) qui traitait de cette affaire
            je peux l’envoyer pas scan si vous me dites ou l’envoyer.

            1. Vous pouvez mettre le lien dans les commentaires, ici. Si vous préférez, vous pouvez également passer par la page de contact. En tout cas, n’hésitez pas à poster des liens sur des articles, que ce soit dans les commentaires ou en nous contactant.

    2. Mon cher White Feeling, vous aimez bien rire à mes dépens, me taxant de naîveté, et là, vous me donnez une trop belle occasion de rire un bon coup pour que je m’en privé.
      Vous critiquez le camarade Hunter qui cite Sputnik, et lui indiquez que vous avez, pour votre part, trouvé une source bien plus fiable, grâce à fdesouche ( là, déjà, je suis mort de rire ), à savoir un article de…Time.
      Permettez moi de vous rappeler ceci, cher ami :
      Faites très attention aux informations véhiculées par le site Time, il n’est pas d’une grande fiabilité et demeure politiquement très orienté. Ne pas prendre pour argent comptant ce qu’il publie. Il faut également demeurer attentif à la manière dont il traite une information considérée comme étant fiable, il peut au moyen de divers artifices (négligence de certains faits, habilété rédactionnelle…) altérer la percetion des événements de ses lecteurs. Il faut porter aussi un regard critique sur les sources dont Time se sert pour rédiger ses articles, comme pour le cas de ceux incitant les Blancs, plus précisément les Blanches, à ne plus faire d’enfants, suivis d’articles en faveur d’une immigration du tiers-monde pour compenser le trop faible nombre de naissances de nos nations vieillissantes. Ces gens sont à peu près aussi objectifs que B.H.L….
      Les prises de position de Watson ne datent pas d’hier et ses problèmes non plus. Blanche y avait consacré un article il y a deux à trois ans.
      Comme le relate Hunter, ces salauds profitent de son grand âge et de son actuel dénuement pour le priver des derniers titres honorifiques qui lui restaient. Mais sa gloire demeurera immortelle alors que ces sous-merdes passeront à la trappe et seront ignorées par les générations futures. Nos ennemis n’ont avec eux que des shabbat-goys serviles.
      Les véritables savants sont de notre côté. Et c’est bien pourquoi, cette fois, la victoire sera notre.

    3. Je précise que je n’ai pas consulté vos liens et que je me base uniquement sur vos affirmations, White Feeling. Je ne comprends pas pourquoi vous trouvez incohérent que les États-Unis se trouvent loin derrière la Hongrie en terme de QI moyen. Il est parfaitement logique que le QI moyen des hongrois soit plus élevé que celui des états-unien : en effet, le QI étant en grande partie déterminé génétiquement, le classement des États-Unis est tout simplement corrélé à la proportion de non-blancs élevée vivant là-bas.

  2. Tout comme Copernic qui avait demandé de publier ses écrits les plus sulfureux (où il se lançait dans des propos d’une audace incroyable, genre « la Terre tourne autour du Soleil ») *après* sa mort, les scientifiques attendent l’âge de 90 ans pour mettre les pieds dans le plat. Jusque là ils préfèrent se la jouer aseptisés, tout à fait « clean », « professionnels » c’est à dire infiniment aptes à fermer leur gueule.
    La science est une perle jetée dans la mare, remplie de pourceaux.
    La science véhicule des valeurs telles que la rigueur ou l’honnêteté qui n’ont bien évidemment rien à voir avec « notre civilisation ».
    La science est essentiellement ennemie de ce monde obscur, voué au mensonge et à la dissimulation, valeurs sémites (ou disons, judéo-crétines) s’il en est … Monde où règne le fric et où des bédouins séoudites considèrent sérieusement de se doter de l’arme nucléaire, encouragés par leurs frères spirituels d’Outre-Atlantique.
    Que vive le matérialisme biologique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *