Articles d'actualité France Problèmes raciaux

L’ONU condamne la France pour son interdiction du voile intégral

Malgré la collaboration active de l’État Français avec nos ennemis raciaux, selon l’ONU, nous ne serions pas assez complaisants avec les bougnoules qui veulent porter le Niqab.

Le Figaro :

La France a porté atteinte aux droits de deux femmes musulmanes qui ont été verbalisées pour le port du voile intégral, ou niqab, a jugé aujourd’hui le Comité des droits de l’homme de l’ONU.

En appliquant nos propres lois, des membres de l’ONU trouvent à redire. Alors que ce n’est qu’une mesure sécuritaire visant à empêcher les dissimulation des visages dans l’espace public. Il y est souvent fait référence comme l’interdiction du niqab mais ça concerne aussi les cagoules, les masques. Bien évidemment, les porteuses de voile intégrale sont plus nombreuses que les porteurs de cagoules.

Pour le Comité, dont l’avis est publié dans un communiqué, « l’interdiction généralisée du niqab était une mesure trop radicale » et ce, même si « les Etats peuvent exiger des individus qu’ils découvrent leur visage dans des circonstances spécifiques dans le cadre de contrôles d’identité ».

Il avait été saisi en 2016 de deux plaintes émanant de Françaises condamnées quatre ans plus tôt « pour avoir porté en public des vêtements qui avaient vocation à couvrir tout leur corps, y compris leur visage » en violation d’une loi votée en 2010.

« Le Comité a été d’avis que l’interdiction générale à caractère pénal que la loi française impose à ceux qui portent le niqab en public a porté atteinte de manière disproportionnée au droit des deux plaignantes de librement manifester leur religion », lit-on dans le communiqué.

Interdire à des maghrébines de se balader dans la rue vêtues d’un long voile les recouvrant entièrement est logique. Personne ne souhaite que des terroristes se baladent anonymement et puissent tuer des gens sans risquer de dévoiler leur visage.

La solution moins « radicale » est donc d’interdire les maghrébins sur notre sol. Dans leurs pays d’origine, ils se vêtiront bien comme il leur chante.

20 Minutes :

Le Comité a en outre reproché à cette loi de « marginaliser » ces femmes « en les confinant chez elles et en leur fermant l’accès aux services publics ». Il demande en conclusion à la France de lui envoyer un « rapport de suivi » dans un délai de 180 jours sur les mesures prises pour « compenser les plaignantes » et « éviter que des cas similaires se reproduisent à l’avenir, y compris en révisant la loi incriminée ».

Contrairement aux conclusions de ce Comité, la Cour européenne des droits de l’homme a, elle, validé à deux reprises, en 2014 et en 2017, l’interdiction du niqab ou de la burka en France et en Belgique. Le Danemark et l’Autriche ont également adopté une législation similaire.

Les empêcher de sortir voilée, c’est les empêcher de sortir de chez elles !

Les problèmes de peau sont si fréquents chez les musulmanes ? De là à ne pas pouvoir sortir sans se couvrir…

Les seuls à blâmer dans cette situation (de femmes restant à la maison) ce sont les maris musulmans. Pas la loi qui interdit le niqab. Que ceux-ci soient musulmans : chez eux. Dehors les envahisseurs.

Et ce ne sont pas des fragiles de l’ONU, « humanistes » à leurs heures perdues, qui nous feront changer d’avis.

Pas besoin de loi anti-burqa, il faut des lois anti-bougnoules.

One Reply to “L’ONU condamne la France pour son interdiction du voile intégral

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *