Articles d'actualité Articles en exergue Europe Problèmes raciaux

L’Autriche veut créer des centres d’accueils pour les migrants, en dehors de l’Union Européenne

Les Européens ont une fâcheuse tendance à toujours vouloir protéger des gens qui ne nous veulent pas du bien. Les plus tarés vont jusqu’à nous les imposer, les autres restent « modérés » et préconisent de les protéger sans pour autant les faire rentrer au sein de nos nations.

C’est ce que fait l’Autriche en ce moment. Ils veulent héberger les migrants, en dehors de nos frontières, mais le problème demeure : nous allons encore dépenser des millions pour nourrir des allogènes qui seront tous, un jour ou l’autre, amenés à venir nous envahir.

Le Figaro :

L’Autriche planche avec quelques États de l’UE sur l’établissement de centres d’accueil de migrants à l’extérieur de l’Union pour « héberger et offrir une protection mais pas une vie meilleure », a indiqué mardi soir le chancelier Sebastian Kurz.

Ce n’est pas une vie meilleure comme ils pourraient profiter dans notre belle Europe, ils disposent quand même d’une amélioration de leur conditions de vie si on leur donne (gracieusement sans contreparties aucunes…) une protection et un hébergement. Sans compter la nourriture qu’il ne faut pas oublier de facturer aux Blancs.

Interrogé par la télévision publique ORF sur l’existence d’un tel projet, le chef du gouvernement a confirmé que « des efforts sont en cours pour créer en dehors de l’Europe des centres de protection où nous pourrons héberger les réfugiés, offrir une protection mais pas une vie meilleure en Europe centrale« .

Sebastian Kurz, un conservateur qui gouverne avec l’extrême droite, n’a pas précisé à qui seraient destinés ces centres mais son homologue danois Lars Lokke Rasmusen avait indiqué la semaine dernière discuter avec certains pays, dont l’Autriche, de la création de « centres communs » destinés aux migrants ne pouvant prétendre à l’asile dans l’UE ou ayant été déboutés.

Déjà que la plupart des migrants arrivent à rentrer, si on paie encore pour ceux qui sont déboutés : ça s’arrête à quel moment ? Lorsque l’on ne pourra plus du tout payer, ni pour nous ni pour eux. Belle perspective d’avenir.

« C’est un projet sur lequel nous travaillons avec un petit nombre d’Etats de façon très confidentielle (…) pour en accroître la faisabilité », a ajouté M. Kurz sur ORF.
Parmi les pays susceptibles d’accueillir ces centres, le nom de l’Albanie a été avancé ces derniers jours dans la presse autrichienne. « Nous verrons », a répondu mardi soir le chancelier.

Et combien d’argent allons nous encore dépenser pour que les pays concernés acceptent d’héberger ce genre de centres ? Beaucoup trop, le moindre centime pour financer les envahisseurs est de trop.

La coalition droite/extrême droite au pouvoir en Autriche depuis fin 2017 a fait de la mise en œuvre d’une politique migratoire restrictive l’une de ses priorités. Le gouvernement souhaite à la fois rendre l’Autriche moins attractive pour les demandeurs d’asile et augmenter les expulsions des déboutés de l’asile, un objectif contrarié par l’absence d’accords de réadmission avec de nombreux pays.

Collectivement, les pays de l’UE sont dans l’impasse pour débloquer la réforme enlisée depuis deux ans du système d’asile européen, dans un climat politique alourdi par l’arrivée au pouvoir d’un gouvernement populiste en Italie.

Une priorité ? De restreindre l’immigration, bel essai mais ça ne marche pas : regardons les choses en face. Si le souhait est réellement de restreindre l’immigration, il ne faut pas leur construire de centres mais bien les renvoyer chez eux ! En arriver là c’est cautionner l’invasion des pays voisins et de courir le risque qu’un jour, les migrants que l’on aura contenu dans un pays, retenteront leur chance pour rentrer en Europe.

Couper toutes les aides et renvoyer systématiquement chaque non-Blancs dans son pays d’origine (avec un peu de violence pour les récalcitrants) est une solution bien plus efficace. Et ceux qui recommenceront seront perdus en mer, sans Aquarius pour venir les sauver.

Voilà une politique anti-migratoire efficace.

0 Replies to “L’Autriche veut créer des centres d’accueils pour les migrants, en dehors de l’Union Européenne

  1. On pourrait conclure cet accord avec l’Ukraine. Après tout, Porochenko est un spécialiste du chocolat.
    Ils les enfermeraient à Tchernobyl.
    Ils n’en font plus rien. Et pour la bouffe, il y a tout ce qu’il faut : des champignons en veux tu, en voilà ( ils en même failli en avoir un très gros ), des silures de six mètres, de quoi nourrir toute une tribu pendant un mois, et pleins de logements vides bien plus grands que leurs cases.
    Et si, dans un million d’années, leurs descendants sont blancs, on aura la preuve que la radioactivité accélère l’évolution… 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *