Articles d'actualité Europe Problèmes raciaux

Quatre pays cocus s’allient pour secourir et recenser le plus de migrants

L’actualité ne cessera jamais d’être étonnante. Nous subissons une crise aiguë avec la vague d’envahisseurs que l’on subi, et on trouve encore des gens qui se rassemblent pour en avoir plus.

On peut avoir des gens qui, au début, ne comprenaient pas tout, étaient un peu naïfs… On aurait pu pardonner quelques centaines de migrants, si cela avait été suivi par de nombreuses lois pour restreindre l’immigration au maximum. Dans nos cas, c’est fini, ceux qui autorisent ça doivent tous être châtiés pour trahison de leur pays et de leur race .

Le Figaro :

La Commission internationale sur les personnes disparues (ICMP) a lancé hier à Rome une initiative avec des représentants d’Italie, de Malte, de la Grèce et de Chypre pour mieux localiser et recenser les migrants disparus en Méditerranée. « C’est la première fois dans l’histoire que des gouvernements s’associent sur ce dossier », a souligné hier Kathryne Bomberger, directrice générale de l’ICMP.

C’est la première fois dans l’histoire que l’on rencontre des politiques aussi migrantophiles. S’associer pour sauver des colons qui provoqueront notre disparition : une ignominie.

« Un seul pays n’est pas capable de traiter ce problème, compte tenu de l’énormité, de l’échelle du problème et étant donné que les migrants disparaissent dans toute la Méditerranée », a-t-elle expliqué.

« C’est donc vraiment important que les gouvernements coopèrent pour compter ces personnes disparues et également qu’ils remplissent leurs obligations au regard de la loi, en matière d’enquête sur le sort de ces personnes disparues », a ajouté Mme Bomberger.

Leur disparition ne nous dérange pas. D’ailleurs, c’est le cycle de la vie : on naît, on meurt. Les sauver revient à faire la même chose que les missionnaires. Aller en Afrique, leur apporter de l’aide. Résultat : surpopulation et invasion de nos pays par des masses de nègres.

De beaux exemples, et certains pensent que c’est la politique à mener, parce que vous savez : ce sont des êtres humains « komvouzémoi ».

La responsable a admis disposer aujourd’hui de bien peu de chiffres. « Nous savons par exemple que l’Italie, au cours de la dernière décennie, a retrouvé 8.000 migrants dans la mer, dans la Méditerranée qui est en train de se transformer en une fosse commune », a-t-elle indiqué.
Près de 27.000 migrants pourraient avoir disparu dans le monde depuis 2014, dont 16.000 en Méditerranée, ont souligné les participants de la réunion de Rome dans un communiqué.

Ce n’est pas à nous de sauver des gens qui pourraient rester dans leur pays, qui ne sont majoritairement pas en guerre : nous ne recevons pas que des Syriens…

Au moins, les poissons et les requins ne manquent pas de nourriture. C’est la chaîne alimentaire après tout. 27 000 migrants de disparus en mer, mais plus d’un million rentrés en Allemagne en 2015 : bon ratio tout de même.

Plus de 3.000 migrants sont décédés en mer en 2017, déjà 600 cette année. Et un grand nombre d’enfants ne peuvent être localisés après leur arrivée en Europe. Pour la directrice générale de l’ICMP, « l’important, c’est de ne pas politiser ce processus et de travailler ensemble pour trouver des solutions pratiques ».

Organisation intergouvernementale née à la suite des guerres des années 1990 dans l’ex-Yougoslavie, l’ICMP a contribué à identifier environ 70% des quelque 40.000 personnes portées disparues dans les Balkans à cause des conflits. Ayant depuis déménagé de Sarajevo à La Haye, elle s’est aussi engagée sur la question des disparus en Irak, en Syrie ou encore en Colombie.

Encore du gaspillage d’argent, de gaspillage de temps. Accélérer notre remplacement est la priorité des traîtres qui nous dirigent.

Et les bateaux affluent, avec à leur bord toujours plus de « chances ».

Continuons, la situation ne va faire qu’empirer.

0 Replies to “Quatre pays cocus s’allient pour secourir et recenser le plus de migrants

  1. Pour ma part, les blancs immigrationnistes sont des gens atteints du syndrome de Stockholm. Ça me rappelle un des blaireaux qui me servait de « professeur » l’année dernière était un immigrationniste puissance 9000. Quel abruti quand j’y repense.

    1. N’est-il pas vrai que les professeurs (notamment d’Histoire et de Français) sont les premiers à être gauchistes ?
      On remarque d’ailleurs, sur la même tendance, que ce sont les cours où il y a le plus de bordel étant donné que les profs ne sont pas autoritaires (ou sans couilles, au choix).
      Ceci explique cela.

      1. Il était prof d’histoire justement. Par contre, le cours se passait bien. Contrairement à l’époque où j’étais au lycée et où les cours étaient chaotiques (avec des profs gauchos of course :D)
        Les profs en général ne sont malheureusement pas d’extrême droite. C’est regrettable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *