Articles en exergue Non classé

Anonymat en ligne : Tails et les VPN

Tails (The Amnesic Incognito Live Systeme)

Tails est un système d’exploitation, basé sur Debian, qui est-elle même une grande distribution Linux. Il fonctionne via une clé USB ou un DVD.

L’avantage de Tails est l’utilisation de Tor sur un PC ou un smartphone (comme vu précédemment) est que cet OS (Operating System) est taillé pour l’anonymat et la sécurité.

Comme l’indique son nom, Tails est amnésique, c’est à dire que tous ce que vous faites sera perdu d’une session à l’autre. Par ailleurs, son fonctionnement est fait pour empêcher au maximum les fuites de données sur l’utilisateur, (comme, par exemple, ce qu’on appelle les fuites DNS ou l’usurpation d’adresse Mac).

Si vous êtes intéressé par Tails, vous devez d’abord télécharger une image puis rendre une clé USB bootable (vous pouvez aussi le graver sur un DVD) et enfin booter dessus. Pour faire simple, vous allez devoir démarrer votre ordinateur sur votre clé ou DVD. Tout est détaillé sur leur site. Tails est par ailleurs seulement disponible pour les processeurs X86-64.

Au niveau des précautions, sachez que vous n’êtes pas non plus protégé contre tout, même si votre anonymat est plus grand qu’avec une installation de Tor sur un ordinateur ou un smartphone sans autre protection.

Au niveau des logiciels, Tails intègre par exemple un portefeuille pour les Bitcoins (monnaie virtuelle), un standard de chiffrement de disque, un gestionnaire de mot de passe, et d’autres fonctionnalités toutes aussi intéressantes.

Pour ce qui est des précautions, elles sont les mêmes que sous Tor sans Tails, même si l’anonymat garantit sera plus fort.
En outre, Tails est un logiciel libre ce qui signifie, globalement, que sa construction peut être consulté par tout un chacun et arrangé.

Tails n’est, par ailleurs, pas fait pour servir d’environnement de bureau toute la journée en raison de son amnésie. Il est donc réservé à un usage temporaire. Par exemple consulter et commenter le site de Blanche Europe.

Le cas des VPN (Virtual Private Network)

Le principe des VPN est, pour faire simple, de créer un tunnel virtuel chiffré entre machines.

Certaines personnes conseillent d’utiliser Tor avec un VPN, d’autres non. A titre personnel je pense que c’est utile, pour brouiller encore plus les pistes.

Ce qui est certain, c’est qu’un VPN ne suffira pas à vous rendre anonyme si vous continuez d’avoir de mauvaises habitudes, comme vous connecter à votre compte Facebook, pour le cas le plus grave.

Certains VPN conservent également des informations sur vos connexions (des logs plus précisément).

Alors, quel VPN choisir ?

Disons que je ne saurais trop vous en conseiller, l’offre étant très grande.

Mais essayez de vous renseigner sur un VPN pour savoir s’il est transparent, donc libre ou open-source et si le chiffrement est également important ou non (renseignez-vous et choisissez une clé de chiffrement forte). Renseignez-vous également sur les DNS leaks.

Je me souviens que le site proposait proposait Cryptostorm https://cryptostorm.is/ auparavant. Si vous décidez de le choisir, payez le en bitcoin pour plus d’anonymat.

OpenVpn : https://openvpn.net/ existe depuis maintenant 17 ans et a fait ses preuves si on peut dire. Il permet de créer un VPN ou d’en utiliser un. Il s’agit d’un logiciel libre.

Hotspot Shield est aussi un très bon VPN.

Gardez vos précautions lors du paiement si vous prenez un abonnement à un VPN. Préférez les monnaies virtuelles, si possible, ou alors passez par un intermédiaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *