Articles d'actualité France Non classé Politique Problèmes raciaux

Marlène Schiappa se rend compte du degré d’islamisation de la ville de Trappes

Nos politiques vivent dans un monde auquel nous n’avons pas accès. Ils sont protégés, derrière la police ou les murs de l’Élysée, de la racaille et du climat exotique des quartiers Français. Pourtant, ils tentent de se mettre à notre place, de temps en temps mais ça reste peu fréquent, et d’aller sur « le terrain ». Pour voir un peu ce que ça fait de vivre parmi la richesse culturelle apportée par les migrants, et se rendre compte de l’état de la situation actuelle.

Si l’on reste sur cette initiative, je ne vais pas la lui reprocher. Elle déclarait même en 2017 qu’il n’existait aucune zone de non droits en France et qu’elle se rendrait partout pour le prouver ! Mais, dans les faits, cette petite fantaisie est bien différente de ce que la ministre aurait pu laisser entendre.

Son action très « courageuse »

Le Parisien :

Pas question de se contenter d’une simple visite ministérielle, comme à Plaisir il y a quinze jours. « C’est trop court », assurent les membres du cabinet de la secrétaire d’État à l’Égalité femmes-hommes, Marlène Schiappa, qui ont délocalisé leur activité à Trappes pour trois jours.

Objectif de l’immersion : « mieux identifier et soutenir » les « initiatives courages et enthousiasmantes pour l’égalité femmes-hommes » dont « regorgent les banlieues françaises ». Certes, Trappes « n’est pas plus concerné que d’autres villes de banlieue » par la problématique reconnaît un collaborateur de Marlène Schiappa. Mais la mairie (PS), contactée directement par le ministère, « a été facilitante ».

Nos politiques qui sont normalement – dans un système qui posséderait un brin de logique, la crème de la crème ne réfléchissent pas quand ils déclarent des formules de ce type. Il n’y aurait pas d’égalité hommes-femmes dans les banlieues, mais pour quelle raison ? Dans l’Islam, n’y aurait-il pas ce genre de non-égalité ? Et si, ce manquement si grave aux yeux des féministes, cela est si présent dans les banlieues c’est bien parce qu’elles sont envahies par les allogènes !

Mais, politique de l’autruche oblige, il ne faut pas faire de « conclusions à la hâte ». Il ne peut s’agir que d’une heureuse coïncidence, il n’y  a pas de liens entre les deux problèmes. Soyons sérieux, il n’y a pas d’égalité homme-femme dans la nature. Il ne faut donc pas imposer cette égalité. Mais loin de moi l’idée de singer les mahométans, les Blancs respectent leurs femmes : contrairement aux arabes qui se font un plaisir de les bâcher et de les lapider. L’Homme Blanc est toujours tenu comme misogyne, mais jamais le non-Blanc.

Hasard ou volonté de nous accabler toujours plus intensément ?

Au fil de la douzaine de rencontres et visites programmées jusqu’à vendredi, la ministre compte s’imprégner des problématiques de chacun et faire remonter les besoins, comme « le problème des téléphones d’urgence », le dispositif de téléprotection des personnes en grave danger qui consiste à assurer la protection des personnes particulièrement vulnérables, victimes de violences conjugales.

« Il n’est pas supportable de savoir qu’une femme est en danger parce qu’il n’y a que sept lignes d’urgence alors qu’il en faudrait neuf ou dix », s’indigne la ministre.

Marlène Schiappa est d’une imbécilité déroutante. Elle pense que les femmes sont en danger parce qu’il n’y a pas assez de lignes d’urgence ! C’est une blague, une caméra cachée non ?

Si les femmes sont en danger en France c’est à cause de :

  1. La présence des non-Blancs
  2. La présence du féminisme
  3. La (((propagande))) qui les éloigne de l’homme Blanc

Pour défendre la femme contre la sauvagerie qui arrive, les politiques veulent élargir les trottoirs, interdire la drague (pas directement, mais lisez plutôt ce fabuleux ramassis de stupidités)… Alors qu’il suffit tout simplement de pratiquer le nettoyage ethnique de ces zones.

Je vous promet que sans bougnoules, les femmes pourraient se promener tranquillement dans les rues sans se faire bousculer, traiter de « salopes » ou de « putes » ou pire se faire violer par un sous homme. Non, restons plutôt sur la ligne de Caroline de Haas, c’est tellement plus efficace !

Le petit changement de programme

Mais son séjour oriental n’a pas pu se dérouler comme prévu, sous la garde de 80 policiers (comme une femme normale quoi !).

Valeurs Actuelles :

Selon Le Canard enchaîné du 9 mai, à cette occasion 80 policiers ont été mobilisés pour rendre son « séjour tranquille ».

Le journal satirique rapporte également qu’au cours d’une « déambulation » dans les rues de la cité, Marlène Shiappa « a voulu s’arrêter dans un café tenu par des musulmans, où les femmes ne sont pas les bienvenues ». Mais, la secrétaire à d’Etat à l’Egalité entre les femmes et les hommes n’est pas allée jusqu’au bout de cette envie et n’a finalement pas fait d’escale dans cet établissement.

Quelle arrogance ! Prétendre vivre pendant 3 jours comme une femme habitant à Trappes, sous escorte de 80 policiers, elle devrait s’étouffer pour avoir prononcé ces mots. Et pour couronner le tout, elle ne rentre même pas dans cette zone de non-droit, qui n’existe pas en France selon elle. Et, étonnant mais vrai, ce n’est pas entièrement de sa faute.

En cause, selon Le Canard enchaîné, le préfet des Yvelines, Jean-Jacques Brot, qui a « invité prestement » Marlène Schiappa à poursuivre son chemin « afin d’éviter un incident ».

Applaudissements, la foule est en délire. Enfin, ce sont plutôt nos élites qui délirent. Ils parlent de zones de non droits qui n’existeraient pas mais il ne faut pas se rendre dans certains bars (tenus par les allogènes) pour ne pas provoquer d’incidents !

La confirmation de leur existence se fait donc par cette occasion.
En voulant tant démontrer qu’ils ont raison, les membres du gouvernement se couvrent de ridicule chaque jour.

0 Replies to “Marlène Schiappa se rend compte du degré d’islamisation de la ville de Trappes

  1. La Schiappa ? C’est bien celle qui, sous le pseudo de Marie Minelli écrit des bouquins mettant en scène une petite bourgeoise bien blanche allant s’encanailler chez les boucaques en banlieues chaudes et se faire « bourriquer » comme dit Gandalf dans ses émissions de DP !
    Publier sous pseudo des bouquins vantant la soumission de la femme blanche aux éléments des races de boue et jouer les égalitaristes officiellement… Ça vous a un piti parfum de simitisme n’est-il pas ?
    La Schiappa n’est qu’un petit maillon de ce gouvernement de bras cassés et d’esprits tordus au service de la youtraille cosmopolite, rien de plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *