Articles d'actualité Décadence France Non classé

La tantouze Philippot veut faire des couscous patriotes

Plus on creuse, plus on descend. Je me demande combien de temps Philippot a creusé pour se retrouver si bas. Il est vrai que depuis l’annonce de sa maladie (le fait que ce soit une pédale, je pèse mes mots), je n’arrive plus à le prendre au sérieux. Et finalement, j’ai raison. Quand on commence à écouter ce qu’il dit et ce qu’il fait : il est facile de le prendre pour un fou.

Alors qu’on ne commence pas à me faire des réflexions, ici il ne s’agit pas de critiquer la nourriture, ce serait un peu stupide. D’ailleurs le couscous c’est très bon, avec du lard et des bonnes chipolatas, mais je m’égare. Le problème c’est l’utilisation politique de ce plat. Pour quelle raison ? Tout simplement vouloir se rendre sympathique auprès des bougnoules, autant mettre un coup d’épée dans l’eau : personne n’est dupe.

Il n’est pas nécessaire de revenir sur la plus que malaisante affaire du « couscousgate », une mise en scène pitoyable du meilleur couscous de Strasbourg. Il est vrai que le plat traditionnel de Strasbourg, c’est le couscous. Une manipulation politique pour toujours plus de dédiabolisation. N’avez vous jamais entendu une personne qui n’assume pas publiquement être raciste et tenter de se rattraper auprès des autres en hurlant : « ah non mais je ne suis pas raciste, j’adore le kebab ». Mais sans blagues, le rapport entre la nourriture et le racisme ? Aucun, on peut tous être raciste et manger un plat qui, à la base, n’est pas de notre culture. D’ailleurs tout le monde peut cuisiner un plat étranger…

Même nos ennemis trouvent ce type pitoyable, comment rester crédible en tentant d’amadouer des gens en mangeant du couscous ? Maintenant, il a tout gagné, plus personne ne le soutient et les différents partis lui tapent tous dessus. Enfin, il le mérite d’un côté. Le pauvre bougre décide, malgré les reproches, de continuer dans son erreur et propose de faire des couscous patriotes. J’attends avec impatience les lapidations de « patriotes », on ferait enfin le ménage dans notre camp…

Une question qui divisait nombre de sympathisants du parti, usant du hashtag #CouscousGate sur Twitter depuis le soir du 13 septembre. Quelques jours plus tard, devant l’injonction qu’il lui avait été faite par Marine Le Pen de quitter la présidence de son mouvement Les Patriotes (qui deviendra par la suite un parti à part entière), Florian Philippot décidait de claquer la porte d’un parti qu’il avait contribué à «dédiaboliser». Il expliquait le 18 septembre 2017 sur France Inter : «Ces gens sont des crétins, ceux qui parlent de provocation quand on met une photo de couscous à Strasbourg sont juste des crétins, qu’ils se posent des questions.»

Le crétin c’est lui, tenter de déclencher une polémique, stérile d’ailleurs mais les gens s’affolent pour un rien en ce moment, juste pour qu’on parle de lui et espérer que des bougnoules se disent : ah, ils mange nos plats, il nous aime bien. Personne ne vas y croire, Philippot restera le vilain raciste du FN, ce qu’il n’est pas du tout mais c’est l’inconscient collectif manipulé par les (((médias))). Philippot restera toute sa vie dans l’erreur, déjà il n’est pas sain car il sort avec des hommes, ensuite il a participé à dédiaboliser le FN (on voit ce que ça donne : une riche idée ! ) et ensuite il parle de couscous. Ce type là mérite la porte, j’allais dire corde, pardon.

On se fait ridiculiser par des gens de cette espèce car ils représentent l’extrême droite et une partie de nos idées. Toujours pour l’inconscient collectif, parce qu’en réalité : on est loin du compte.

Florian-Phillipot-Détournement-Humour-Patrifiottes.png

Selon une information du Journal du Dimanche datée de ce 29 avril, l’ancien numéro deux du Front national (FN) et fondateur des Patriotes, Florian Philippot, souhaiterait organiser des «couscous patriotes» partout en France d’ici à mi-septembre, afin de fêter l’anniversaire de la polémique du «Couscousgate».

Donc, pour revenir sur une polémique que l’on peut qualifier de bide total et de ridiculisation extrême : il veut refaire la même.

Décidément, le FN ne produit que des imbéciles, ou alors ils sont surreprésentés dans le parti. La fuite face au combat est impardonnable mais fuir au plus vite le FN ou les groupes remplis de ses déchets « patriotes » est une obligation pour chaque Blanc racialiste qui souhaite être représenté par des gens sérieux et intègres.
Florian-Philippot-Pédale-Dans-La-Semoule

0 Replies to “La tantouze Philippot veut faire des couscous patriotes

    1. Excellent !
      Je parle de l’article et de l’illustration qui m’a fait éclater de rire comme le camarade Terre ensoleillé. Putain, un couscous avec une philipette à la place du poulet! On les mets où, les merguez ? Ca va le pivoter, il va adorer…

Répondre à Rho 2 Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *