Articles d'actualité Décadence Europe Non classé Problèmes raciaux

Italie : les bougnoules s’intègrent et couvrent une statue Grecque

Une nouvelle petite polémique pointe le bout de son nez, pas crochu pour une fois (quoique très sémitique). Les musulmans sont connus pour arriver dans un pays, oublier leur culture et s’intégrer au pays puis en adopter ses coutumes, son histoire, ses œuvres d’art : surtout dans les pays peuplés de Blancs (ou historiquement Blancs). C’est un peu ce qu’il s’est passé en Italie lors d’un congrès musulman.

France Info :

Lors d’un congrès musulman d’une petite ville de Ligurie, l’un des responsables décide de couvrir la nudité d’une statue d’un voile. L’affaire a pris depuis une ampleur nationale et indigne la droite italienne.

On pourrait se dire, un bout de tissu : « au final, est-ce que ça dérange vraiment ? ». Eh bien oui, ça dérange.

Comme quand une femme se balade en voile intégral dans la rue, voir des envahisseurs arriver dans nos pays, faire des petites réunions (des congrès, paraîtrait-il) et commencer à masquer une partie ou la totalité d’une œuvre d’art (un art sain et beau) : c’est dérangeant. Et il est normal que cela provoque des réactions de toutes parts.

Samedi, dans le théâtre communal de la ville de Savona, en Ligurie, la communauté musulmane était réunie pour un congrès. Au centre de la salle se dresse une statue de 1880 : elle représente un homme nu, le héros antique grec Epaminondas.

L’un des participants décide alors de couvrir d’un voile la partie basse du corps de la sculpture, pour, affirme-t-il à l’un des responsables du théâtre, « symboliser les dunes du désert ». Celui-ci prend une photo de l’oeuvre masquée.

Symboliser les dunes du désert… Il aurait pu prendre l’excuse du : « c’est pour éviter qu’il prenne froid avec les courants d’air… », ça aurait eu la même crédibilité. Un bougnoule ne peut pas comprendre le vrai art, pas l’art dégénéré qui n’est que trop présent dans nos contrées, mais bien le beau et le sain : il masque donc et provoque, une réaction habituelle pour un mahométan.

La polémique est lancée, et l’affaire de la statue censurée de Savona prend bientôt une ampleur nationale. La droite italienne s’indigne devant la photo, et l’histoire fait parler d’elle dans les journaux. Matteo Slavini, leader de la Ligue, parle d’une « folie », un élu de Fratelli d’Italia y voit « une conséquence du multiculturalisme raté ».

« Nous devons protéger notre Histoire de toute tentative d’obscurantisme » ajoute-t-il. La fédération islamique de Ligurie nie de son côté toute tentative de « censure » : « nous avons couvert la statue mais uniquement pour quelques heures, notre islam est modéré ».

Petite correction, Matteo Salvini. Bref, revenons en à nos moutons. La droite s’offusque, alors qu’elle n’est pas tant de droite et pas tant anti-immigration que ça (premier sénateur nègre d’Italie : Tony Iwobi, pour la Ligue !).

Comme toujours, une droite anti-islam mais on accepte les gentils non-Blancs. Comment croire des gens qui font des concessions énormes dans leurs idées ? Enfin, pour l’excuse du : c’était provisoire, on ne peut pas faire plus gros comme excuse vérolée. De la pure improvisation, les bougnoules ne s’attendaient peut-être pas à une grosse réaction dans les journaux et chez les politiques.

En clair, pour clore le sujet : des bougnoules arrivent, mettent un drap sur une statue de nue, la droite s’offusque, la polémique s’essouffle en quelques heures. Rien n’a changé, les bougnoules sont toujours là et sont prêts à recommencer.

Comment tolérer leur présence et leur comportement envers nos pays ?

0 Replies to “Italie : les bougnoules s’intègrent et couvrent une statue Grecque

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *