Articles d'actualité Décadence France Non classé

Trois militaires en garde à vue pour avoir défendu une jeune fille

Les agressions et les vols de portables ? De plus en plus fréquent dans les rues en France, et cela : n’importe où que vous soyez. Pour protéger les citoyens de ses agressions, la priorité est mise sur ceux qui s’attaquent… aux voleurs ! Encore plus quand ce sont des militaires hors service.

Le Parisien :

« Ils étaient beaux. Ils sentaient le sable chaud. Mais ils étaient aussi un peu bourrés ! » Ainsi résume une source policière…

Ce mardi, trois légionnaires devaient être présentés à un magistrat. Et jugés. Les trois militaires ont été déférés au parquet de Paris après une garde à vue prolongée. La justice leur reproche d’avoir eu « la main un peu lourde » en voulant défendre une jeune fille qui se faisait voler son téléphone portable dans le métro.

Si ils n’avaient pas été sous l’effet de l’alcool, je reste persuadé qu’ils auraient tout de même agi, peut-être moins violemment mais ils auraient tout de même porté secours à la fille victime du vol.

Mais quelle est cette justice qui condamne des gens qui ont été formés à défendre la population ? Si rattraper un voleur et l’empêcher de nuire n’est pas légal : autant dire que les criminels peuvent prendre tranquillement le contrôle de la France.
Et que, judiciairement, ils seront protégés par les rouges !

Les trois militaires n’étaient pas en service. Les faits ont eu lieu dimanche à 6h45 du matin dans un wagon du métro, au niveau de la station Saint-Ambroise (XIe) sur la ligne 9. Un jeune homme, mineur, arrache le portable d’une jeune fille, sort du métro à l’arrêt et s’enfuit.

Trois légionnaires en permission et en goguette à Paris, âgés de 21 et 24 ans, témoins du vol, se mettent à ses trousses. Ils courent et rattrapent le voleur dans la rue, au niveau de l’impasse Truillot, derrière le boulevard Voltaire (XIe). « Le gamin ne s’est pas laissé faire, confie une source proche du dossier. Ils se sont battus. On va dire que les légionnaires y sont allés un peu fort ! »

En même temps, voir une fille sans défense se faire voler son téléphone : militaire ou pas on commence à tenter d’arrêter le voleur. Ah non, la lâcheté est dominante dans la société actuelle.

Constater qu’il reste encore des hommes capables d’un acte de bravoure : c’est rarissime. Et il faut le condamner !

« Ils y sont allés un peu fort » : la phrase typique pour ne rien dire du tout. Qu’est ce que cela veut dire ? Le mec est mort ? Il s’est fait casser les deux genoux et les deux bras ?

Lors de la rixe, le jeune voleur a eu une dent cassée. Le trio de légionnaires et le voleur, sans papiers d’identité, sans adresse, ont été placés en garde à vue. « Au parquet, ils n’étaient pas d’accord sur la suite à donner, souffle une source proche du dossier.

Le dossier s’est baladé. Certains voulaient laisser tomber pour les militaires. Pour finir, une substitut du procureur a décidé de poursuivre les légionnaires. »

Poursuivre les légionnaires pour une dent cassée. Et le voleur lui ? Relâché avec toute les excuses de la République Française ? Notre pays sanctionne ceux qui défendent les victimes et défend les criminels (surtout quand ils ne sont pas Blancs).

Les militaires devraient recevoir une récompense pour avoir fait régner l’ordre, à la place on veut leur offrir un aller devant le tribunal.

Lors de leur garde à vue, les légionnaires ont lâché : « Si c’est pour se retrouver en garde à vue, la prochaine fois, on n’interviendra pas pour défendre une victime. »

La justice communiste fait bien sont travail, elle décourage les dernières personnes aptes à défendre leurs concitoyens.

Bientôt, l’anarchie régnera dans nos rues et personne n’interviendra : de peur de se prendre un procès.

0 Replies to “Trois militaires en garde à vue pour avoir défendu une jeune fille

  1. Bravo à ces légionnaires d’avoir fait leur travail et d’avoir montré qu’une once de vérité est possible en France. Même si l’effet de l’alcool est néfaste. Perso, je me suis fait la promesse de ne plus boire une goutte d’alcool.

    1. Le pire dans l’histoire étant que l’armée les a formé pour intervenir et défendre la population et quand ils le font : ils se font traduire en justice ! C’est quoi le problème ?

      1. Le problème c’est que quand tu veux une chose normale tu es un facho, tu y vas un peu fort etc… v’la le monde de tarés dans lequel on vit malheureusement.

  2. Le Parisien nous dit que la racaille est mineur puis plus loin qu’il n’a pas de papier d’identité. L’honnêteté journalistique aurait voulue qu’ils écrivent que « le voleur DECLARE être mineur ».

  3. Il y a des commentaires intéressants sur le site du Parisien :
    « Et bien moi j’espère que s’il y a une prochaine fois que la victime ce soit la substitue du Procureur ! Comme celà elle pensera autrement la prochaine fois !……. »
    « UNE substitut ?…Encore une fois l ‘ instinct maternel ferait ‘ il penché la balance de la justice »
    « Une substitut du procureur sans doute sortie d’école, utopique et plein de belles intentions. Nul doute qu’elle aurait aussi poursuivi les légionnaires si ceux-ci n’avaient pas réagi suite à la commission du délit. »
    D’après un autre commentaire elle se nommerai Aglaë Fradois et en la googlisant on peut voir que Riposte Laïque et Alain Soral ont une dent contre elle. On saisit vite le pédigrée de la bête.

    1. Et en plus dans cette affaire on ne parle pas de question raciale ou autre du genre, juste un voleur qui s’est fait arrêter par des légionnaires.
      Quelle tarée pourrait vouloir condamner des gens qui ont rendus justice ??

  4. Il y a quelques années, j’étais en ville chez un copain et par la fenêtre ouverte on entend des cris. Deux nanas en train de se faire agresser par deux bougnoules ; la routine dans le coin. On a pris ce qu’il faut et on y est allés. Les types avaient des couteaux mais étaient allergiques à l’orthochloromalononitrile.
    Ce qui nous a évité de nous faire larder. À la campagne, j’aurais sorti l’artillerie, la gendarmerie est loin, et la forêt est vaste et pleine de trous boueux…
    Mais en ville, les flics ont plus d’oreille pour les détonations que pour les cris. On s’est donc contenté de les caresser au tuyau de plomb. Les deux gonzesses ont gardé leurs sacs et on leur a dit de se casser et qu’elles n’avaient rien vu. Si elles avaient protesté et pris la défense de leurs agresseurs, on leur aurait défoncé la gueule aussi. Comme je l’ai déjà dit, un traumatisme crânien fait perdre le souvenir des minutes qui l’ont précédé. Donc… Vous me comprenez. Et on n’est pas resté pour attendre les tuniques bleues.
    Quand ils sont arrivés, les visages pas pales avaient été scalpés, ou c’était tout comme. Car une fois les meufs parties, on a fait en sorte qu’ils ne se relèvent pas tout de suite. Quelques mois plus tard, de préférence. Je me sens coupable d’avoir contribué au déficit de la sécu, mais si on les avait buté, ça aurait fait du bruit et les nanas auraient peut-être parlé. Et comme on n’avait pas de cagoules…
    Donc on a été magnanimes.
    Des bougnoules qui s’explosent entre eux, il y en a tous les jours dans cette sympathique banlieue ; ça n’a donc pas intéressé les journaux. Ne jamais rester sur place. Les seuls qui peuvent avoir confiance dans la justice de notre beau pays sont les naifs ou les enculés.

    1. …orthocholorobenzalmalononitrile… c’est facile à retenir !
      Comment ai je pu faire une telle erreur ?
      En tout cas, depuis, j’ai toujours deux cagoules dans ma musette…
      Pour en revenir à cette substitut de merde, ce serait effectivement bien si elle de faisait fracasser par des boucaques ; ça lui ferait comprendre ce que vivent les françaises et plus généralement les Blancs grâce à des putes comme elle…

    2. Bravo pour la réaction, c’est ce dont les Blancs manquent en ce moment : de couilles. Bref, une bombe de poivre ou alors un petit poing américain devrait être l’équipement obligatoire pour les femmes de nos jours. Je ne comprends pas encore que des gens (hommes ou femmes) se trimballent sans protections. Encore plus aujourd’hui, avec les attentats au couteau… ou alors les agressions faites par les allogènes.

Répondre à Nico White Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *