Articles d'actualité Articles de fond Europe Politique

Réélection sans surprise de Vladimir Poutine le 18 mars dernier

Article publié par : Procope.

La Russie

Dans nos milieux, Vladimir Poutine jouit habituellement d’une excellente réputation. Il apparaît comme un homme fort, qui a redressé son pays après les années catastrophiques de Gorbachev et Eltsine, comme un patriote et comme un adepte des valeurs traditionnelles. Il est vrai que nous rêverions tous de voir surgir dans notre vieille Europe une personnalité de la trempe du président russe.

Cela dit, il ne faut pas nous leurrer. La Russie n’appartient pas pleinement au monde européen. Elle reste un empire multinational, autant asiatique qu’européen, et je doute fort que les intérêts de Moscou correspondent, même de loin, aux nôtres.

Nous restons finalement bien plus proches du monde nord-américain, quoique de nombreux points puissent nous apparaître détestables aux États-Unis. Même sur Blanche Europe, nos références viennent davantage de gens comme W. L. Pierce que des penseurs nationalistes russes.

Je pense que la fascination qu’exerce la Russie (ou jadis l’URSS) en France vient largement de notre profonde méconnaissance de cet immense territoire. Peu de Français maîtrisent la langue russe ou ont séjourné suffisamment de temps dans ce pays pour le connaître réellement, si bien que la Russie sert souvent de machine à fantasmer, en bien ou en mal. Elle est à la fois un repoussoir et un objet d’adoration. Depuis que la Russie est apparue sur la scène européenne à l’époque de Pierre le Grand, il y a toujours eu en France un parti pro-russe et un autre anti-russe.

Personnellement, je ne prétends pas connaître la Russie, même si j’y ai effectué plusieurs séjours (des années 1970 à maintenant – alors que je ne suis jamais allé aux États-Unis, pour ceux qui m’accuseraient d’être américanolâtre). Un point m’a cependant toujours surpris : le décalage extrême entre la puissance bien réelle du pays et son délabrement général. La Russie m’est toujours apparue à chacun de mes voyages comme une sorte de pays du Tiers-Monde.

On prête au général de Gaulle cette phrase : « La Russie, c’est la Haute-Volta avec des fusées nucléaires ». Il s’agit bien sûr d’une boutade, mais elle recèle pourtant une observation très pertinente. Il suffit de vous pencher sur la balance commerciale russe, pour constater qu’elle correspond effectivement à celle d’un pays en voie de développement : des exportations de matières premières ou de produits énergétiques et des importations de produits manufacturés. Les infrastructures restent toujours aussi catastrophiques, si l’on excepte quelques grands centres urbains, la corruption généralisée (tout s’achète, d’une contravention à un diplôme universitaire) et l’alcoolisme un fléau qu’on ne saurait imaginer sans l’avoir vu de visu.

Certes, la Russie possède des élites remarquables, des écrivains exceptionnels, des scientifiques qui peuvent rivaliser avec les meilleurs du monde occidental, une armée à l’efficacité redoutable (comme nous avons pu le constater récemment en Crimée ou en Syrie) mais elle demeure néanmoins profondément étrangère à notre civilisation.

Je vous invite sur ce sujet à vous pencher sur les idées d’Alexandre Douguine, qui passe – à tort ou à raison – pour être l’éminence grise de Poutine, qui cite souvent ses propos. Douguine, après diverses tribulations (il y eut un temps où il aimait à se présenter comme un disciple d’Alain de Benoist…) a fini par trouver sa voie : « l’eurasisme ». Pour lui, l’Empire russe serait né d’une fusion entre les éléments slaves et turco-mongols, entre l’orthodoxie et l’islam. Le socialisme en serait la quintessence…

D’après ses théories, l’Eurasie s’oppose de manière ontologique à l’Occident, caractérisé par le protestantisme, le matérialisme et le libéralisme. Son objectif : unifier le continent européen sous l’égide de l’Empire russe pour lutter à armes égales contre la thalassocratie anglo-saxonne. L’Église catholique devrait, quant à elle, disparaître pour laisser place à des Églises nationales comme dans l’orthodoxie, celles-ci devant reconnaître plus ou moins la primauté du patriarche de Moscou.

Douguine a pleinement conscience du retard de la Russie et il sait parfaitement qu’elle a besoin de la technique et du savoir-faire ouest-européen. Personnellement, je n’ai aucune envie que nous passions sous protectorat russe… Je pense même que ce serait la pire des solutions pour nous et qu’elle ne ferait nullement obstacle à la négrification ou à l’islamisation de notre continent.

L’élection présidentielle

Revenons-en à l’élection présidentielle.

Vladimir Poutine a remporté largement l’élection présidentielle russe avec près de 75% des voix, ce à quoi tout le monde s’attendait d’ailleurs. Contrairement à ce que disent nos (((médias))), ce n’est pas en raison de fraudes électorales à vaste échelle, mais tout simplement parce que Poutine continue à jouir d’une immense popularité. On lui sait gré d’avoir rétabli l’ordre : les salaires et les pensions sont payés chaque fin de mois, les magasins sont correctement approvisionnés, les biens de base largement subventionnés continuent à être accessibles pour des prix dérisoires, et tout le monde ou presque, comme du temps soviétique, a accès à un emploi.

Poutine est aussi considéré, à juste titre, comme celui qui a rendu sa fierté au pays. La Russie est redevenue une grande puissance. L’armée russe vient d’humilier l’Occident et ses alliés terroristes en Syrie. Quant au rattachement de la Crimée, il est universellement acclamé.
Néanmoins, ne nous trompons pas. La Russie n’est pas une démocratie – ce qui ne me dérange pas le moins du monde, car je suis un adversaire déterminé de la démocratie. Ces élections sont donc largement en trompe l’œil. Elles sont là seulement pour prouver que Poutine bénéficie toujours d’un large soutien populaire. Nous nous trouvons, en effet, dans une sorte de monarchie plébiscitaire. Si nous cherchions un point de comparaison avec notre histoire, le système russe actuel pourrait aisément être assimilé à celui qui avait cours sous le Second Empire.

Les chiffres de l’abstention, en forte baisse par rapport à 2012, de même que les résultats misérables des candidats « contestataires » tels que Ksenia Sobtchak (1,68%) ou Boris Titov (0,7%), y compris dans les grandes villes, prouvent que la popularité de Poutine demeure intacte, en dépit d’une certaine usure de son pouvoir et de la permanence de difficultés économiques. Quant aux autres candidats comme le milliardaire communiste Grounidine (11%) ou le guignol (((Jirinovski))) (6%), ils ne doivent être considérés que comme de simples faire-valoir de Poutine.

La période qui va suivre ce scrutin méritera d’être suivie attentivement parce que Poutine, qui est au pouvoir depuis 18 ans, devrait en effet exercer son dernier mandat. En 2024, il aura 72 ans et il ne pourra pas, sauf modification fort improbable de la constitution, se présenter une cinquième fois à la présidence. En arrière plan de l’élection, la succession de Poutine se joue donc. Pour l’instant celui-ci n’a pas désigné de successeur.

Plusieurs noms circulent : ceux de D. Medvedev, l’éternel n° 2, de S. Lavrov, le ministre des Affaires étrangères, mais aussi celui d’A. Dioumine, qui a pour lui sa relative jeunesse puisque il est né en 1972. Officier supérieur des forces spéciales, il apparaît comme le héros de la reconquête de la Crimée. Couvert d’honneurs par Poutine, il a quitté en 2016 les « organes » comme on disait du temps soviétique pour se lancer dans la politique. Il est est actuellement gouverneur de la province de Tula où il a été élu avec 86% des voix. Son entrée éventuelle au gouvernement, après les élections, pourrait indiquer qu’il est promis à un grand avenir.

À suivre.

0 Replies to “Réélection sans surprise de Vladimir Poutine le 18 mars dernier

  1. Je ne pense pas que la Russie soit la Haute-Volta avec des fusées nucléaires. D’abord parce que pour faire des fusées nucléaires, il faut bien plus qu’une petite élite de grands savants ; il faut des industries de pointe, d’innombrables ingénieurs, techniciens et ouvriers de haut niveau, ce qui n’est possible qu’avec un système éducatif lui aussi de haut niveau et une population suffisamment évoluée et cultivée pour qu’on puisse y trouver autant de spécialistes hautement qualifiés.
    D’autre part, parce que les conditions de vie en Russie actuelle ne sont plus celles de l’URSS à l’époque de de Gaulle.
    Ceux qui y travaillent et côtoient des Russes au quotidien en témoignent.
    Enfin, parce que, dans cet empire effectivement Eurasiatique, ce sont des Blancs qui commandent, qu’ils ont en grande partie redressé leur déclin démographique, et que ce sont toujours des Blancs que le pouvoir central a envoyé peupler ses marchés de l’Est.
    Enfin, parce qu’on y croise fort peu de bounègres dans les rues, ou de tarlouses, et que les Russes savent régler le problème quand ces sous-hommes deviennent trop exubérants…
    Et surtout parce que, comme les vidéos que j’ai postées ici le montrent abondamment, ces Blancs sont authentiques et fiers de leurs racines. L’âme slave n’est pas qu’une simple formule.
    Et que leur église est au service de leur patrie, contraire à la catholique qui oeuvre à notre submersion et à notre destruction avec un zèle fanatique, à l’exception de certains cathos-tradis avec lesquels il est ardu de débattre de façon rationnelle, tant ils sont imprégnés par leur religion sémite tout en étant comme nous de féroces ennemis des juifs et souvent des macaques.
    Au moins, en Russie, leurs croyants sont tous nationalistes et racistes, ce qui n’est pas pour me déplaire.

  2. <>
    Ha bon ? Je crois qu’au contraire mis à part une poignée de criméens et d’ukrainiens pro-russes, la plupart ne souhaitent pas être rattachés à la Russie.
    Il faut faire attention avec Poutine, il n’est nullement notre allié je dirais même que c’est un ennemi et que nos (((médias))) lui crachent dessus pour nous faire croire qu’il est plus dangereux pour les intérêts de la juiverie qu’il ne l’es réellement. En résumé, Poutine fait partie de l’opposition contrôlée. Méfions nous de lui. Mais réellement.

    1. Cela dit, il ne faut pas nous leurrer. La Russie n’appartient pas pleinement au monde européen. Elle reste un empire multinational, autant asiatique qu’européen, et je doute fort que les intérêts de Moscou correspondent, même de loin, aux nôtres.

      1. Non mais le fait de dire que l’annexion de la Crimée par la Russie est une bonne chose qui réjouit tout le monde, c’est un peu exagéré je trouve.

        1. Il dit que le rattachement est acclamé universellement (ce qui est une petite exagération tout de même…). Mais il faut savoir, tout de même, que la Crimée est redevenue Russe après un référendum et que l’Ukraine a retiré ses troupes. Je ne dis pas que c’est bien ou non, mais cela s’est passé. Internationalement, beaucoup de gens ont condamnés mais personne n’a envoyé de troupes pour défendre la Crimée : l’action de la Russie était « légale ».
          Aujourd’hui, le cas de l’Ukraine est très compliqué et les nationalistes se battent contre plusieurs fronts : contre le gouvernement Ukrainien et contre le gouvernement Russe.
          On fera un développement dans un dossier spécial.

          1. L’attachement de la Crimée s’est surtout faite par un vote truqué.
            Il est vrai que le fait que personne ne défends la Crimée face aux russes est curieux.
            Quand aux nationalistes, je suis assez méfiant vis à vis d’eux. Beaucoup disent que l’UE les soutiens. J’ai envie de leur faire confiance mais je reste un peu septique.
            Et puis même le dossier ukrainien est bizarre : déjà la propagande russe est largement plus relayée et a bien plus de visibilité et j’ai l’impression que l’armée ukrainienne est méchante et les séparatistes gentils. Alors que je suis persuadé que les séparatistes russes commettent des exactions mais je ne trouve pas de preuves. J’ai l’impression qu’il est mieux vu de dire « je suis pour les séparatistes » que de dire « je suis pour l’Ukraine »

            1. Je suis d’accord avec toi, mais personne n’est dans l’urne : impossible de prouver que c’était truqué !
              Non ce n’est pas curieux, c’est juste qu’il n’y a pas d’intérêt pour les autres pays. Les seuls intérêts sont Russes.
              Je ne suis pas méfiants envers eux, AZOV, Right Sektor, C14 sont de très bons partis, avec des militants Blancs et souvent national socialistes. D’ailleurs, ils sont aussi Russophobes car ils considèrent se battre contre l’URSS, donc les communistes. Il n’est pas rare de les voir (encore aujourd’hui) détruire des statues de Staline ou des œuvres communistes.
              En même temps, Terre Ensoleillé ! Tu compares la Russie et l’Ukraine : comment l’Ukraine pourrait disposer d’une meilleure propagande ?? Ici, nous ne parlons pas du gouvernement ou de l’armée Ukrainienne mais des nationalistes Ukrainiens : ne confondons pas tout. De plus, les séparatistes sont pro-Russes, voire Russes eux-mêmes. Je ne développerais pas plus ici, ça mérite un article qui réglera plusieurs questions. Mais ce n’est pas pour demain, on a du boulot prioritaire.

  3. @Nico White (je ne peux plus répondre en dessous ton commentaire) personnellement, je pense que le vote a été truqué. J’ai lu un article datant d’avant ce vote où un mère crimeen expliquait que la Crimée serait russe et que si tout le monde votait contre cette annexion, il allait bourrer ses urnes de bulletins pro-russe.
    Non tu oublies les intérêts de l’UE. Si l’occident s’intéresse au conflit et si (((BHL))) est allé sur place, c’était pour soutenir les ukrainiens souhaitant entrer dans l’UE. Donc je trouve ça curieux.
    Que ce soit des militants blancs et nationaux socialistes, c’est très bien. Je veux juste espérer que les atlantistes ne les manipulent pas. Mais je veux leur faire confiance. Être russophobe, je ne suis pas vraiment d’accord. Beaucoup de russes sont NS et racistes. Être contre Poutine oui. Contre l’URSS c’est évident ! Surtout après l’Holodomor mais pas contre les russes en tant que peuple.
    Oui je suis d’accord que c’est pas comparable. Mais tout de même. J’aimerais connaître tout les points de vue. Y compris celui du gouvernement ukrainien et surtout celui des nationalistes. Même nos (((médias))) ne parlent quasiment pas du conflit. Donc je ne sais pas si les séparatistes russes tuent des civils, je ne sais pas non plus qui est en meilleure posture de gagner pour l’instant même si je mise sur une victoire ukrainienne. Après cela peut déboucher sur un conflit entre loyalistes et nationalistes .
    Ce serait bien d’y consacrer un article un jour. Moi de mon côté je continue à me renseigner. Qui sait peut être que je trouverait une preuve solide mettant à mal les russes niveau crimes de guerre.

    1. Ah ? Tiens bizarre, je vais voir pourquoi.
      Oui moi aussi, mais nous n’y pouvons rien et je pense que tout le monde se fiche de savoir si cela a été truqué ou non. Regarde comme la Syrie est plus intéressante pour les médias…
      Ah oui, les nationalistes sont contre l’Europe, mais vraiment. Ils défilent même avec des drapeaux Européens barrés d’une croix rouge. Le gouvernement Ukrainien lui par contre le voudrait bien.
      En fait BHL s’y est rendu après la révolution de Maïdan et durant cette révolution, il y avait tous les bords mélangés. Donc BHL n’est pas allé soutenir les natios mais tout le peuple Ukrainien. Enfin, quand on connaît le personnage : on sait (((qu’ils))) sont derrière. En fait, de notre point de vue nous n’avons pas de raisons d’être russophobes. Mais imagine tu habites en Ukraine et tu vis quotidiennement le conflit… d’ailleurs ils sont bien vus chez les nationalistes Russes. J’ai vu de nombreux nationalistes en Russie soutenir AZOV, notamment, car les nationalistes en Russie sont contre Poutine (ne pas confondre nationalistes et patriotes).
      J’avais lu un jour, il y a longtemps cet article : https://www.les-crises.fr/ukraine-oaodvd-2/
      Mais il ne parle que de la situation en 2014, le temps de la révolution et de la venue de BHL (une analyse avec un avis gauchiste et anti nationaliste bien sûr). Maintenant, les choses ont encore évoluées. Le Parti Svoboda est devenu moins radical, il faut regarder le mouvement AZOV. Et puis pareil, au début il y avait un juif qui finançait, puis les Américains qui sont arrivés pour les former et quand ils ont compris que tout le monde était un peu trop nazi : tout le monde est parti et bizarrement l’Ukraine : silence médiatique. Lis ça :https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9giment_Azov
      Pour avoir suivi depuis pas mal de temps leurs infos, je suis persuadé qu’ils sont de réels soldats nationalistes avec tous les avantages.

      1. Je trouve que c’est important de savoir si ça a été truqué ou non. Cela remettrait en cause l’honnêteté de Poutine. Oui là Syrie c’est le vilains Assad et les gentils rebelles. Là dessus je soutiens la position russe car Poutine a bien raison de massacrer des islamistes.
        BHL voulait surtout manipuler les ukrainiens pour leur faire croire que L’UE veut le bien de l’Ukraine. Hors on sait bien que c’est faux. Oui je comprends. Si j’aurais été ukrainien, je pense que je serais dans AZOV. Entre les USA et Poutine, c’est l’Ukraine qui est renié. Oui je comprends ça.
        Ok je le lirai. Mais toi tu penses que les séparatistes font des bavures contre des civils ? Et tu penses que l’Ukraine peut gagner ? C’est ça que je cherche à savoir.
        Oui je savais qu’un juif les finançait. C’est ce que les pro-russes ressortent constamment. Mais ce n’est plus le cas car ils sont nazis ? Je comprends mieux.
        Bon j’espère sincèrement que tu as raison. En plus leur propagande est pas mal rodée :https://youtu.be/Xs6bs3d3c2M
        Au fait : voilà une page Wikipedia d’une république séparatiste. https://fr.m.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9publique_populaire_de_Lougansk Tu ne trouves pas que leur drapeau est un peu communiste ?

        1. Mais Poutine n’est pas honnête, les hommes politiques sont des champions pour le mensonge et la tromperie. On parle quand même d’un type qui vient du KGB et de l’URSS… ce ne peut être un national socialiste qui veut le bien des Blancs. D’ailleurs en Syrie, Poutine ne va pas tuer de l’Islamiste pour le plaisir : intérêts économiques et diplomatiques.
          BHL, tous comme ses compatriotes, tente de manipuler les populations Blanches. Il n’est pas du tout étonnant de le voir là bas, comme il se rend à chaque fois dans un pays en guerre pour tenter de propager ses sales idées.
          Les séparatistes ne font pas de bavures, ils tuent des civils. Sur les 10 090 tués, 2777 seraient des civils. De quel bord ? Tué par qui ? C’est la guerre, on ne peut pas trop savoir. Et un obus ou une balle ne fait pas de distinctions dans un conflit. Tuer des civils n’est pas la preuve que l’on est méchant : c’est la guerre. Ici on ne peut pas parler de l’Ukraine qui gagne ou non. Ce qu’il faut savoir c’est si les Blancs qui ne sont pas communistes arriveront à tenir le pays. L’Ukraine est dirigée par des gens le plus souvent corrompus voire (((irradié))), un peu comme la France : en plus violent.
          Enfin, ils sortent souvent ça mais quand on parle de la Russie et de Poutine qui fait des léchouilles aux juifs : il n’y a plus personne ! Et oui c’est ça, depuis que les troupes « néo-nazies » sont en expansion : plus personne ne veut de l’Ukraine. Problème : certains accords ont été signés donc l’Europe doit respecter quelques trucs, mais ils tentent d’y passer sous le tapis. D’après ce que j’ai retenu.
          La propagande de C14, Right Sektor ou A3OB est magnifique. On ne peut pas faire mieux.
          Leur drapeau est un peu communiste car les séparatistes le sont, ils sont pro russes. Mais ses territoires ont une ambiance de Far West : les dirigeants se font abattre un par un, certains font des coups d’états, d’autres sont obligés de fuir en Russie… Je n’aimerais pas être un civil là bas. Il faut savoir que c’est comme dans toute guerre : on ne sait plus trop qui écouter, certains tentent d’en profiter, comme depuis la nuit des temps.

  4. @Nico White effectivement, il est sage de rappeler qui est Poutine et d’où il vient. Il aurait également des origines juives. En bref, il n’est pas notre ami. Ha c’est certain. Je le savais déjà. Mais là vu que c’est des islamistes qui trinquent, ça me va.
    Oui voilà. Il ne fait que soutenir des terroristes en faisant de la propagande éhontée et mensongére. Il est tellement une caricature de tout ce qu’on déteste, que je me demande si ce n’est pas un troll. Malheureusement le personnage existe bel et bien. Si un jour on le chope, faut lui réserver un traitement spécial.
    Il ne fait aucun doute que ces séparatistes tuent des civils. Mais leurs crimes sont invisibles sur la toile. Après oui si tu tue un civil, tu n’est pas forcément un salaud faut resituer le contexte. D’ailleurs toutes les armées tuent des civils pendant la guerre. J’espère vraiment que les nationalistes vaincront.
    Oui ça c’est vrai. Mort de rire quand je vais sur des pages antisionistes qui partagent des liens de Soral qui dit « ALERTE WW3 POUTINE DÉCLARE LA GUERRE À ISRAËL » et les moutons qui sont euphoriques 😂😂 ca me fait bien marrer. Oui bah comme dans tout pays. Oui l’Ukraine est reniée et négligée. Un pays qui a souffert de l’URSS, de l’Holodomor et qui voit en Poutine le descendant de Staline avec ses annexions. L’Europe ne s’intéressera à l’Ukraine que si elle rentre dans l’UE mais pour le moment c’est niet.
    Oh oui.
    En effet, Ils m’ont l’air clairement partisan de l’ex-URSS. Je ne sais pas trop ce qu’il se passe réellement dans les territoires séparatistes mais j’aimerais qu’ils ne gagnent pas.
    Et oui c’est ça la guerre aussi horrible soit-elle. Mais desfois c’est un mal nécessaire pour obtenir notre liberté.

  5. J’espère que tu as raison. Et que nous gagnerons. Assez de ce système. Pour en revenir à Poutine, ce type a su manipuler les gens facilement. Je viens de débattre avec un pro-poutine. Un inculte qui ne sait ni écrire ni réfléchir. Fuck him. Un gnoule en plus.

    1. Ne t’en fais pas, ne doutons pas de nous. Il est clair que nous sommes l’élite, nous pourrons remporter cette guerre : si nous nous battons.
      Bon si c’est un gnoule, c’est normal qu’il soit inculte…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *