Articles d'actualité Articles en exergue Europe Problèmes raciaux Résistance Aryenne

Des autrichiens ont spontanément attaqué une horde d’afghans qui commettait agressions et vols

Traduction de l’article de New Observer.


Des patriotes autrichiens ont spontanément attaqué un groupe d’afghans « réfugiés »-voleurs dans la gare ouest de Vienne la nuit dernière, menant à une mêlée générale sur l’un des quais, qui ne s’est terminée que quand la police est arrivée sur place et a arrêté quelques uns des criminels non-blancs.

L’incident a commencé quand un large groupe d’afghans « réfugiés »-voleurs est arrivé à la gare avec une intention criminelle. Les afghans n’avaient pas été là longtemps quand ils ont agressé leur première victime, un autrichien de 22 ans.

Dans une technique de vol de rue typique du tiers-monde, un des afghans a frappé l’autrichien au visage tandis qu’un autre se saisissait de son téléphone portable.

D’habitude, les « réfugiés »-voleurs non-blancs ne risquent pas grand chose avec ce type de comportements, mais la nuit dernière, quelque chose a craqué dans la psyché du public austrien. Les passants autrichiens se sont spontanément regroupés et ont physiquement attaqué les « réfugiés »-voleurs afghans.

Rapidement, a éclaté sur le quai une importante bagarre, les afghans subissant une sévère raclée en paiement pour leurs crimes. Des parties de la mêlée ont été filmées par des observateurs sur leurs téléphones portables.

Après un court moment, la police est arrivée et a arrêté six « réfugiés »-voleurs afghans. Trois d’entre eux étaient âgés de 13, 14 et 20 ans, aucun détail n’a été donné pour les trois autres.

Le reste de la horde d’envahisseurs non-blancs s’est rapidement dispersé, alors que la victime autrichienne a été envoyée à l’hôpital avec la pommette cassée et de multiples bleus.

De manière prévisible – pour quiconque comprend la relation entre la race et l’activité criminelle – il y a eu une flambée des viols, des attaques sexuelles, et des autres crimes en Autriche depuis que l’invasion non-blanche a commencé sérieusement en 2015.

Par exemple, la police autrichienne vient juste de publier une description de l’un des membres d’un gang de « réfugiés »-violeurs afghan qui a violé une jeune fille blanche de 15 ans à Leoben (une ville pittoresque et précédemment paisible en Styrie, dans le centre de l’Autriche)

La police styrienne a déclaré que la victime n’a pu décrire que l’un des attaquants parce que les autres l’ont attrapée par derrière et la maintenaient pendant qu’ils la violaient à tour de rôle.

Le principal coupable a été décrit par la police comme ayant « entre 20 et 25 ans, de teint sombre, et de stature fine, élancée. Il avait des cheveux noirs et cours, des yeux noirs, des sourcils touffus, haut d’environ 1m70 et avait une barbe complète. D’après la victime, il parlait avec un accent arabe ».

Cela, comme bien d’autres incidents, montre que les européens vont devoir de plus en plus se défendre physiquement eux-même face aux envahisseurs non-blancs.

6 Replies to “Des autrichiens ont spontanément attaqué une horde d’afghans qui commettait agressions et vols

  1. Je sens qu’en France sa va être bien pire, car un gaulois réveiller et bien énerver rase tout sur son passage, il peut même devenir pire que le germain habitué à la guerre !

      1. Oui c’est caché justement ^^. Mais bon parfois les choses sont tellement enfouis en chacun de nous que l’on ne sait pas que cette chose existe ou qu’on est capable de tel chose.

  2. Je le dis depuis longtemps, la création des milices populaires armées, est une des solutions. Il faut tuer ce racaille et déporter leurs familles, les frais doivent être payés par les familles mêmes ou les enlever tout objet de valeur pour compenser les dégâts. Aucun pitié avec aucun male musulman, il faut les tuer sur le champs et se fini le problème. Pour les autres musulmans que se disent scandalisés par les gestes posés par les réfugiés, il sera mieux de les tenir à l’œil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *