Articles d'actualité Articles en exergue Conflits raciaux Europe Problèmes raciaux

La police suédoise admet avoir caché des agressions sexuelles commises par les envahisseurs

Quelle incroyable surprise, n’est-ce pas ?

AFP :

La police suédoise a reconnu lundi avoir gardé pour elle les informations sur une quinzaine d’agressions sexuelles à un festival de musique qui avaient conduit à l’arrestation de près de 100 hommes, principalement des étrangers selon un journal.

« Principalement des étrangers » : en réalité, 100% de non-blancs. Le mot immigrant est interdit d’utilisation à la télévision suédoise, mais il y a en revanche la consigne d’utiliser le mot « suédois » à chaque fois qu’un criminel possède des papiers suédois, pour introduire la confusion dans les esprits. Sauf que le « suédois » en question est la plupart du temps un noir ou un arabe ; presque toujours quand il s’agit d’agressions sexuelles et de viols.

Ces révélations ont été faites après le tollé soulevé par la lenteur avec laquelle la police de Cologne (ouest de l’Allemagne) a rendu publique l’ampleur des violences commises dans la nuit du Nouvel An.

Dans le cas suédois, les agressions ont été commises pendant les éditions 2014 et 2015 de We Are Sthlm, festival qui se déroule à Stockholm en août et se présente comme le plus grand d’Europe pour les adolescents.

Il y a du avoir des pressions internes significatives ; parce que je vois mal le gouvernement anti-blanc donner cet ordre s’il n’est pas quasi-certain que l’affaire va fuiter même s’il ne dit rien. Il reste scandaleux qu’il n’y ait pas eu parmi les personnes confrontées à cette affaire certaines dévoilant ces faits.

« Nous aurions certainement dû révéler cette information, ça ne fait pas de doute. Pourquoi ça ne s’est pas fait, nous ne le savons tout simplement pas. Nous savons que près de cent hommes ont été à l’époque placés en garde à vue pour avoir agressé une quinzaine de jeunes filles », a déclaré à l’AFP un porte-parole de la police, Varg Gyllander.

Moi je sais : pour éviter que les gens ne s’interrogent sur les crimes par les envahisseurs non-blancs, pour qu’ils n’en aient pas conscience et ne protestent pas. Mais évidemment, l’avouer serait un suicide politique, donc quelque chose d’absurde est dit à la place.

Ce silence est criminel, de même que la propagande présentant les noirs/arabes/autres comme des gens tout à fait normaux et sympathiques. Le manque de méfiance de femmes naïves accroît considérablement les problèmes ; quoique le seul moyen pour réellement se débarrasser du problème soit bien entendu de se débarrasser de la totalité des envahisseurs.

Après chacune de ces deux éditions du festival, la police avait affirmé qu’il y avait eu « relativement peu de délits et de personnes interpellées comparé au nombre des participants », a rappelé M. Gyllander.

Aucune condamnation n’a été prononcée depuis, selon la police.

Et c’est tout ce que retiendront les envahisseurs en fin de compte. On veut illusionner les blancs en parlant des suspects, des arrestations, etc… mais pour ce qui est des condamnations, il n’y a plus grand chose. Et quand il y a des condamnations, elles sont très souvent d’un laxisme écœurant.

Le quotidien Dagens Nyheter, qui a le premier informé du scandale, a affirmé que les agresseurs présumés étaient en majorité des demandeurs d’asile mineurs non accompagnés.

Quand on sait que les « demandeurs d’asile » qui se prétendaient « mineurs » jusqu’à récemment voyaient en Suède leur déclaration automatiquement acceptée s’ils avaient l’air d’avoir moins de 40 ans, on peut s’interroger s’ils étaient vraiment tous mineurs. Ceci dit, quiconque a pu les côtoyer quelque peu sait que la nature répugnante de ces sous-humains ne se déclare pas à la majorité ; et il est très facile d’imaginer certains de ces salauds ayant 15 ou 16 ans commettre ces agressions.

« Je ressens une très forte colère en voyant que des jeunes femmes ne peuvent pas aller à un festival de musique sans se faire importuner, harceler sexuellement et attaquer », a réagi le Premier ministre Stefan Löfven devant la presse à Stockholm.

Le fait que la police n’ait pas informé le grand public est selon lui « un problème de démocratie pour notre pays ».

La posture de Löfven est aussi ridicule que celle de Merkel qui se disait scandalisée des crimes commis par ses migrants chéris. La vérité, c’est que la police suit des ordres, et que le gouvernement précédent celui de Löfven comme celui de Löfven ont donné pour ordre de couvrir l’affaire.

2 Replies to “La police suédoise admet avoir caché des agressions sexuelles commises par les envahisseurs

  1. D’après un article du Daily Mail à propos du festival « We are Stockholm », 38 personnes se sont déclaré victimes d’agression sexuelle au cours des festivals de 2014 et 2015. Parmi elles, 24 avaient moins de 15 ans, et seulement 3 avaient 18 ans ou plus.

    L’article ne précise pas si ces personnes ont porté plainte. Comme on le voit, c’est très utile d’aller voir la police: pas de peines de prison, pas de mention dans la presse, et ils laissent les Afghans revenir l’année suivante !

    Le directeur des festivals pour la ville de Stockholm décrit ainsi le mode opératoire des « réfugiés » afghans: « Vous avez un groupe de garçons qui entourent les filles. Ils font mine de dancer. Ils se rapprochent de plus en plus. Et ils commencent à toucher les seins et le sexe des filles. Dans certains cas, ils commettent des vols en même temps. »

    1er Ministre Suédois Stefan Löfven: « Je ressens une très forte colère »

    Blanche Europe: « La posture de Löfven est aussi ridicule que celle de Merkel qui se disait scandalisée des crimes commis par ses migrants chéris. La vérité, c’est que la police suit des ordres, et que le gouvernement précédant celui de Löfven, comme celui de Löfven, ont donné pour ordre de couvrir l’affaire. »

    C’est clair que le 1er Ministre est responsable du silence de la police, et qu’il est complice du silence des médias. Il est surtout responsable de l’importation massive du tiers-monde vers la Suède. Avec ses collègues, il collabore à fond au viol de la Suède et au viol des adolescentes suédoises.

    Cette affaire est emblématique :

    Quand le gouvernement fait venir des violeurs afghans dans des festivals pour adolescentes suédoises, et qu’en plus, il fait taire la police, ça a le mérite d’être particulièrement clair. Mais ça ne fait qu’illustrer un problème beaucoup plus général qu’on trouve dans tous les pays occidentaux. Les gouvernements et les médias organisent notre remplacement, et ils cachent systématiquement le nombre de meurtres et de viols commis par nos remplaçants. Ils disent qu’ils préfèrent cacher ces meutres et ces viols pour ne pas faire le jeu des salauds d’extrême-droite. En réalité, ce sont eux les salauds, et leur objectif n’est rien d’autre que de nous violer, de nous assassiner, et de nous remplacer. Et dès qu’on s’oppose à notre génocide, ils nous désignent comme des « salauds d’extrême-droite ».

    Ils ne peuvent pas continuer à mettre leur plan en oeuvre s’ils ne font pas taire les victimes. C’est pourquoi ils pratiquent l’intimidation envers ceux qui essayent de publier des infos et des stats sur les crimes commis par les immigrés. Et ils sont encore plus agressifs avec ceux qui dénoncent la domination du lobby juif anti-blanc sur le gouvernement et les médias. On trouve même des ministres allemands et autres qui nous expliquent que les viols dans la rue sont moins graves que l’existence de blogs anti-remplacistes.

  2. On dirait une vaste manoeuvre par les responsables politiques de tous bords, avec les grandes puissances. Depuis ce qui se passe en Syrie… départ des réfugiés, en majorité hommes – où sont les femmes??? – et comment l ‘amérique accueille ces réfugiés – des pressions pour l’accueil humain des réfugiés, et des actes de violences envers les femmes jeunes des pays d accueil sans respect humain, par ceux accueillis, et la police ne dit rien???? Le respect humain passe aussi et surtout actuellement envers les femmes. Quel est le dessein de qq uns là derrière. C’est monstrueux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *