Articles d'actualité Articles en exergue France

Manuel Valls veut bannir les groupes identitaires

En 2013, après l’affaire Méric où un antifa avait été tué par un jeune nationaliste en légitime défense, les anti-blancs du gouvernement Valls s’étaient saisi du prétexte pour interdire les « Jeunesses nationalistes » et « l’Oeuvre française », deux organisations nationalistes radicales qui gênaient le pouvoir. (Dont la lutte se poursuit aujourd’hui essentiellement au travers de Jeune Nation et du PNF)

Aujourd’hui, sous prétexte de la légitime résistance de corses face aux colons non-blancs, Manuel Valls entend s’attaquer aux mouvements dits identitaires.

Les mouvements identitaires ont pourtant une ligne déjà bien moins radicale. Prônant la remigration des envahisseurs non-blancs (ce qui les place déjà hors du champ politiquement acceptable pour les anti-blancs) ; ils restent extrêmement silencieux sur la question juive, celle qui irrite bien entendu le plus les élites enjuivées craignant d’être identifiées, et qui est fondamentale puisque si nous expulsions les maghrébins et nègres en gardant le cheval de Troie dans la place, la subversion et l’invasion pourraient reprendre plus tard.
Les mouvements identitaires tendent aussi à placer l’emphase davantage sur l’aspect culturel que sur l’aspect racial de la question du conflit avec les envahisseurs non-blancs.

Mais cela ne suffit pas au système anti-blanc, bien conscient que l’éveil d’une identité blanche enracinée, fière d’elle-même et refusant sa corruption comme sa disparition ; présente déjà un certain danger pour lui.

La déclaration de Valls sur le sujet, dans un entretien au Parisien et reprise dans le reste de la presse, n’est pas longue. Mais elle est très claire.

Sud-Ouest :

S’il refuse de faire le lien entre la victoire des élus nationalistes aux régionales et les violences, le Premier ministre estime en revanche, qu’il « faut proscrire définitivement (les) groupes identitaires », qui pourraient être à l’origine des manifestations racistes qui se sont traduites notamment par le saccage d’une salle de prière musulmane.

Proscrire définitivement. En un mot, dissolution ; dissolution générale des groupements identitaires déclarés (les plus proéminents étant le Bloc Identitaire et son émanation Génération Identitaire)

Une fois de plus, il n’y a peu ou prou pas de lien entre les évènements servant de prétexte au pouvoir et ses agissements.

Si j’espère que les militants identitaires vont prendre conscience des manquements de leur mouvement et évoluer vers une ligne politique plus proche de la nôtre ; je suis en tout cas certaine que les dissolutions administratives ne parviendront en aucun cas à dissoudre leur volonté de préserver notre peuple.

L’arbitraire de nos ennemis ne nous arrêtera pas.

9 Replies to “Manuel Valls veut bannir les groupes identitaires

    1. La comparaison est sans doute odieuse pour Franco, qui s’il commit nombre d’erreurs, préserva son pays des communistes sanguinaires et ne tenta pas de détruire par génocide le peuple dont il avait la responsabilité…

  1. C’est le PS qu’il faudrait éradiquer à cause de son attitude sectaire et intolérante !!!! Les identitaires défendent notre pays, sa culture, son histoire, sa religion, son peuple, son identité. L’UMPS ne fait que tout détruire !
    Les identitaires sont une opposition au rouleau compresseur/destructeur alors l’UMPS n’a qu’une seule idée, les faire disparaître !

  2. Blancheurope a raison vis à vis des identitaires,ils ne s’attaquent qu’aux effets,l’immigreation et l’invasion de cohortes étrrangères,mais il est beaucoup plus judicieux de s’attaquer à la cause,la judaïsme politique comme le nomme le Parti Nationaliste Français.
    Les marionnettes gouvernementales ne peuvent pas dissoudre un élan,un idéal ,une foi,à moins de nous dissoudre dans l’acide comme nous dit Yvan Benedetti.
    Ils ont déjà essayer en 2013 avec le lâche Méric..celui qui attaque son adversaire par derrière…
    Qui vive?
    FRANCE BLANCHE!

  3. Comment ne pas prendre conscience que le félon Catalan Valls entreprend le génocide des blancs et qu’en omettant d’éradiquer le cheval de Troie, que les métastases regagneront du terrain au travers de l’immigration pathogène et que trouver un moyen de s’attaquer directement à la cause, comme le dit Waffen-SS, est judicieux à étudier. Souvenons nous qui était son ennemi (à Valls) déclaré le matin du 13/11/2015 (le FN) et qui a tiré à l’arme de guerre dans les rues de Paris le soir même vers 22h30… La légitime résistance des Corses face aux colons anti blancs est l’occasion, pour lui et ses coreligionnaires, qui fait le larron. Il faut impérativement tuer la racine de ce mal en boycottant systématiquement les intérêts divers de nos génocidaires affairistes et pervertis en commençant à établir une black list de leurs patronymes et des activités mercantiles qui les lient. “L’affaire” de la déchéance de la nationalité à sonné le glas de la dichotomie au sein du parti socialope et le caudillo Valls en prend la mesure par ses actions rédhibitoires tendant à nuire aux principes même de la nation et de l’identité qui la compose.

    1. Personnellement, je boycotte BIOCOP, car cette affaire florissante, s’étant implanté dans tout le pays, appartient, comme par hasard…à Mme Shalom…
      Le hasard n’existe pas bien sûr comme chacun sait.
      Les liens aidant… la fraternité raciale par dessus… le goy encore une fois, comme depuis des siècles, verse sa sueur pour ses maîtres…et sa Vie!
      Mais le vent tourne… et comme dit notre grand ami Nietzsche, “Ne crachez pas contre le vent !”

  4. « Une fois de plus, il n’y a peu ou prou pas de lien entre les évènements servant de prétexte au pouvoir et ses agissements. »

    C’est comme quand ils font une campagne de matraquage autour de la photo du gosse syrien échoué sur une plage turque. Ils se sont servi de cette photo pour justifier l’immigration en provenance de tout le tiers-monde.

    Où est la logique ?
    –> Y’en a pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *