Articles d'actualité Europe

Dieudonné condamné à deux mois de prison ferme en Belgique

Être un non-blanc donne beaucoup de droits. Mais pas celui de critiquer les juifs.

Par exemple, alors qu’on interdit aux blancs d’être fiers de leur peuple et de leur race, les non-blancs eux en ont le droit. Les blancs n’ont pas le droit de se défendre et d’émettre des opinions en faveur de leur préservation raciale ; en revanche les non-blancs eux ont le droit non seulement de parler ouvertement de races, mais de parler ouvertement de conflit racial :

Le but des mouvements racialistes et nationalistes à travers l’Europe est le même. Mais en faveur des blancs.

La « diversité » est promue à tort et à travers.

Dieudonné avait donc tout pour lui : métis assez intelligent et drôle, il était pour les mondialistes qui souhaitent génocider les blancs par métissage un excellent outil de subversion, portant le même message odieux que de très nombreux films juifs : « Vous voyez bien que tout le monde est pareil, goyim… En vérité non : l’homme nègre est un homme attractif, alors que l’homme blanc, qu’il est faible et stupide ! Vite femmes blanches, allez vous reproduire avec ces nègres ! »

Mais une interdiction demeure : s’attaquer aux juifs. Depuis bientôt douze ans, Dieudonné M’bala M’bala aura eu l’occasion de l’apprendre, harcelé médiatiquement et judiciairement, avec des tentatives ouvertes pour le censurer et pour l’empêcher de faire ses spectacles : les juifs n’aiment pas être mis en cause. Il a d’ailleurs fini par céder à leur pression l’an dernier, voulant faire la « paix ».

Ce n’est au fond pas surprenant, puisque son combat était un combat personnel, au contraire du nôtre motivé par la survie même de notre race. Toutes les âneries de réconciliation entre français et colons non-blancs contre le pouvoir juif promues par E&R étaient sans lendemain. [Et un lecteur me fait remarquer à juste titre que ce nègre promouvait aussi la conversion à l’islam]

Le Figaro :

L’humoriste français Dieudonné Mbala Mbala a été condamné mercredi 25 novembre par le tribunal correctionnel de Liège en Belgique à deux mois de prison ferme et à 9.000 euros d’amende pour incitation à la haine. L’annonce a été faite par l’un des avocats de la partie civile et le quotidien belge Le Soir.

Le jugement «considère que toutes les infractions reprochées à Dieudonné sont établies: à la fois l’incitation à la haine et la diffusion de propos haineux mais aussi l’infraction de négationnisme», a expliqué à l’AFP Me Eric Lemmens, qui représentait les organisations juives de Belgique.

En Belgique, plutôt que de s’occuper de Molenbeek et des territoires envahis, on préfère censurer les malpensants.

Le Figaro a par ailleurs jugé bon d’appliquer une censure particulièrement sévère sur les commentaires de l’article, en avertissant d’avance les lecteurs. Cela va bien avec la tendance.

Les organisations juives qui utilisent leur influence pour s’attaquer sans merci à tout ceux qui dénoncent l’influence des organisations juives, n’est-ce pas ironique ?

3 Replies to “Dieudonné condamné à deux mois de prison ferme en Belgique

    1. Bonjour,

      Cet article ne reflète aucune solidarité personnelle envers Dieudonné, qui est un colon non-blanc comme d’autres ; pour autant puisqu’il est attaqué de manière inique par les juifs pour avoir parlé d’eux (même si un blanc aurait sans doute été condamné plus lourdement encore), il me semble raisonnable de dénoncer cet acte de la dictature juive.

      De la même manière, je dénonce le rôle des mondialistes juifs dans le chaos en Syrie et le soutien à l’Etat Islamique ; cela ne veut pourtant pas dire que je désire voir la France envahie de syriens !

  1. Ce n’est au fond pas surprenant, puisque son combat était un combat personnel, au contraire du nôtre motivé par la survie même de notre race. Toutes les âneries de réconciliation entre français et colons non-blancs contre le pouvoir juif promues par E&R étaient sans lendemain.

    C’est vrai qu’avec Dieudonné, ça a l’air un peu d’un combat personnel. Il a sans doute du mal à supporter l’arrogance du pouvoir juif. On pourrait aussi imaginer qu’il s’oppose au pouvoir juif parce qu’il veut que ses descendants puissent vivre en France dans un environnement vivable, mais je doute que ce soit la raison. En tout cas, il a fait un travail utile pour nous. On aimerait qu’il y en ait d’autres qui osent en faire autant.

    Pour Soral, je n’ai jamais compris en quoi il estime que les immigrés sont victimes des juifs au même titre que les Blancs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *