Articles d'actualité Articles en exergue Europe

Le Conseil de l’Europe se lamente encore sur le sort des envahisseurs

Pour surveiller l’application des droits de l’Homme c’est très facile : on vérifie bien ce qui bénéficie au mondialisme juif et ce qui nuit aux blancs. Par exemple, dire que l’Arabie Saoudite est un État barbare est incorrect. Bon, un petit peu ici pour que telle ONG ait un minimum de crédibilité. Mais dire que les envahisseurs dans leur voyage vivraient mal, et que c’est un nouvel Holocauste ? C’est correct.

On notera que la Turquie et la Russie font partie du Conseil de l’Europe, organisme auquel est aussi attenante la cour européenne des droits de l’homme, autre organisme inique.

AFP :

La situation des migrants et des réfugiés inquiète le Conseil de l’Europe qui a annoncé mercredi sa décision d' »intensifier sa surveillance », notamment aux frontières, après des rapports faisant état de « mauvais traitements » visant ces personnes.

Le secrétaire général du Conseil de l’Europe, Thorbjørn Jagland, devait exprimer « son inquiétude » mercredi devant le comité des ministres de l’organisation paneuropéenne, à propos de rapports faisant état de « mauvais traitements » visant « des migrants et des réfugiés en Europe », a précisé un communiqué.

Résumons : des personnes entrent de manière illégale sur notre sol, qu’elles envahissent donc. Elles participent au génocide des blancs ; avec cependant pour visée essentielle de vivre en parasites sur notre labeur. Une société chasserait de force ces gens, même s’ils ont réussi à s’infiltrer sur notre territoire.

Mais pour le Conseil de l’Europe, il est donc scandaleux que ces personnes ne soient pas assez bien traitées, et peut-être même seraient sujettes à de mauvais traitements ! Quels sont-ils donc ?

S’appuyant sur ces rapports, « le Conseil de l’Europe va donc intensifier sa surveillance des droits de l’Homme dans ces régions, comme base à toutes décisions ultérieures et à toute action », a précisé l’organisation.

M. Jagland s’inquiète en particulier « des conditions inhumaines dans les camps de migrants », notamment dans la « Jungle » de Calais (nord de la France).

Le camps de Calais serait donc un exemple typique d’endroit aux conditions « inhumaines ». La justice « française » avait estimé de même en condamnant l’État à améliorer le camp.

Cette décision pour laquelle il y avait eu appel à été confirmée lundi :

Dans ce dossier, une décision du Conseil d’État, prise lundi, va obliger l’État français à procéder à des aménagements sanitaires dans ce camp où 4.500 personnes vivent dans des conditions insalubres.

Je rappellerais ici un passage de mon article précédent particulièrement pertinent par rapport au discours du conseil de l’Europe :

Médecins du monde et le Secours catholique poursuivaient l’État pour non-respect du droit à la vie et à ne pas être soumis à des traitements inhumains ou dégradants.

Quand on me parle de traitement inhumain, je pense par exemple à la torture qui, hors circonstances exceptionnelles (lorsqu’il s’agit de vie ou de mort), devrait être bannie.
Est-ce de choses d’une telle gravité dont il s’agit dans ce jugement?

Non pour ces associations anti-blanches (Médecins du monde annonce au moins la couleur ; le Secours catholique lui piège sans nul doute de nombreux chrétiens naïfs), ne pas fournir gratuitement les toutes meilleures conditions, c’est un traitement inhumain.

Le concept de traitement suppose une action. Ne pas agir ne peut pas être un traitement. Mais c’est un détail. Je suppose. Puisqu’ils font comme si c’était autrement.
[…]
Ce qui est bien avec les droits de l’Homme, c’est que les envahisseurs disposent toujours d’une infinité de droits pour justifier tout ce qu’ils font. Par contre, bon les blancs que l’on tente de génocider ont surtout le droit de la fermer.

Mais les inquiétudes du conseil de l’Europe ne s’arrêtent pas là !

Les cas de mauvais traitements rapportés concernent « par exemple des attaques visant des foyers de demandeurs d’asile ou l’usage excessif de la force aux frontières par la police », notamment dans les Balkans, poursuit l’organisation dans son communiqué.

Par exemple, quand la police hongroise a fermé la frontière avec la Serbie et l’a ensuite défendue, elle a honteusement blessé quelques sauvages, et Amnesty International a même gémis que certains aient été séparés de leur famille. Nous relations les faits plus en détails à l’époque.

N’est-ce pas l’innocence même qu’expriment ces pauvres réfugiés ?

De nombreuses agressions et des incendies ont visé des centres d’hébergement de réfugiés en Allemagne ces derniers mois.

Comme l’a établi Jeune Nation, les envahisseurs sont souvent eux-même responsables de ces incendies ; mais une part croissante est liée à la résistance allemande. Résister contre son génocide est une atteinte aux droits de l’Homme.

La semaine dernière à Genève, le HCR, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et l’Unicef avaient aussi dénoncé une situation de plus en plus « intenable » pour les migrants qui sont soumis à de nouvelles restrictions aux frontières entre la Grèce et les Balkans.

Non, la situation n’est pas plus intenable pour les allemands et les suédois, goyim. Ils doivent tout donner aux envahisseurs à cause de l’Holocauste. Si vous avez un doute sur le bien fondé d’une immigration illimitée, pensez à l’Holocauste, goyim !
Par contre, ces pauvres non-blancs sont de terribles victimes. C’est de la faute des blancs qu’ils se retrouvent ainsi dans un voyage dangereux, n’est-ce pas évident ? S’ils décident de risquer leur vie pour venir enrichir culturellement ton pays, c’est ta responsabilité, homme blanc, de les sauver ! S’ils sont malheureux de leur vie dans leur pays c’est de ta faute ! S’ils trouvent que tu ne leur donnes pas assez, c’est de ta faute ! A cause de l’Holocauste, de l’esclavage et du colonialisme, c’est forcément de ta faute, goy !

L’Organisation Internationale pour les Migrations l’a bien expliqué : il faut que les gouvernements expliquent mieux aux peuples européens qu’il faut accepter l’immigration.

Honnêtement, pour tous les membres de ces organismes, la seule question est de savoir s’il faut préférer le gibet, le pal ou la guillotine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *