Articles d'actualité Articles en exergue Europe

Bruxelles toujours paralysée

La capitale de la Belgique, qui compte plus d’un million d’habitants, est paralysée depuis samedi et le déclenchement d’une alerte terroriste au niveau 4. Elle le sera encore mardi 24, a annoncé le premier ministre Charles Michel.

Cette alerte semble fortement liée à la traque de Salah Abdeslam, sur qui les autorités n’ont toujours pas réussi à mettre la main. Elle est plus généralement liée à la menace créée par la population musulmane occupant la ville, terreau d’islamisme.

Le métro, les centre commerciaux, les écoles et universités ou encore les musées étaient et vont être encore tous fermés. De nombreuses lignes de bus ne circulaient pas non plus, les conducteurs restant chez eux pour être avec leurs enfants ou par peur. Les entreprises qui le peuvent incitent leurs employés à travailler depuis chez eux. Pour l’économie, c’est bien entendu catastrophique ; mais les autorités peuvent encore moins se permettre qu’un attentat se produise.

Diverses arrestations ont eu lieu à travers la Belgique, mais sans que des armes ne soient retrouvées. Est-ce bien étonnant, sachant que cela fait presque dix jours que toute la racaille islamiste est prévenue que l’on risque de la perquisitionner, et qu’elle a intérêt à prendre ses précautions ? Évidemment en conséquence, à peu près tous ont été relâchés.

D’autres questions se posent naturellement : si les réseaux terroristes ont de facto les moyens opérationnels et la volonté de mener une attaque à Bruxelles (ce qui est tout à fait crédible), comment les choses redeviendront-elles plus sûres à partir de mercredi ? Comment peut-on prévoir qu’avec les islamistes pullulant dans la Belgique envahie, les choses deviendront jamais plus sûres ?
Comment se fait-il que malgré tout les efforts des autorités, le terroriste Salah Abdeslam n’ait toujours pas été retrouvé ?

Puisqu’au nom de la diversité et du multiculturalisme, ils ne peuvent pas se résoudre à expulser les non-blancs du pays, ils n’auront jamais la capacité matérielle d’empêcher de nouveaux attentats dans le futur, devant toujours compter sur des erreurs et indiscrétions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *