Articles d'actualité Articles en exergue France

Les chantres du génocide des blancs par l’immigration massive s’indignent de la conséquence de leur politique

De terribles attentats vienne de frapper Paris. Ils viennent d’être officiellement revendiqués par l’État Islamique.

Le pays est sous le choc de ces actions effroyables. J’affirme ici sans ambages qu’ils sont la conséquence directe de la politique génocidaire d’immigration massive menée par les gouvernements traîtres depuis plus de 40 ans (le regroupement familial, c’est 1973).

Au quotidien, les femmes doivent subir viols et agressions, et l’ensemble de la population blanche est confrontée à un surplus de vols et de meurtres. Des territoires entiers sont sous le contrôle exclusif des colons étrangers. Et ceux qui veulent résister sont impitoyablement réprimés.

Ces évènements dramatiques sont un point d’orgue plus visible que l’ensemble des destins individuels fauchés ici ou là, mais ils n’en sont que la continuation.
Les personnes ayant estimé qu’il fallait importer des non-blancs massivement en portent l’entière responsabilité. Même un enfant de cinq ans comprend qu’il n’y aurait pas eu ces attentats islamistes sans la population allochtone musulmane.

Hollande, qui depuis plus de trois ans ne fait que traîner la France dans la boue et détourner la colère populaire vers sa personne grâce à sa personnalité de mariolle, alors que cette colère doit se diriger avant tout contre le système politique et moral génocidaire que nous subissons. Ce Hollande, qui empressé de soutenir la « diversité » et d’éviter les « amalgames », n’a su à la suite des attentats de janvier qu’augmenter la répression à l’égard des nationalistes et patriotes ; a déclaré ceci :

Ce qui s’est produit hier à Paris et à Saint-Denis est un acte de guerre, et, face à la guerre, le pays doit prendre les décisions appropriées. Un acte commis par une armée terroriste, Daech, contre ce que nous sommes, un pays libre qui parle à l’ensemble de la planète. Un acte de guerre préparé, planifié, de l’extérieur, avec des complicités extérieures que l’enquête permettra d’établir. Un acte d’une barbarie absolue.

L’État Islamique ? Les gars que l’on soutient pour destituer Bachar Al-Assad, c’est bien ça ? Les États-Unis ont refusé de donner identité et contact de leurs « bons rebelles » lorsqu’interrogés.

La nation française, même si elle ne le sait pas assez, est aussi en guerre contre tout ce que représente Hollande. Face aux actes génocidaires de M. Hollande, des membres de son gouvernement, et de leurs soutiens, il convient de « prendre les décisions appropriés » pour reprendre son expression.

Sarkozy, qui au cours de son mandat présidentiel n’a rien fait pour enrayer l’afflux d’envahisseurs non-blancs – au contraire de ce que ses discours de campagne laissaient croire aux naïfs -, qu’ils soient légaux (mariages, regroupement familial) ou illégaux (visas dépassés, arrivées clandestines) ; Sarkozy qui déclarait que « nous devons relever le défi du métissage » ; ce Sarkzoy, donc, s’est voulu ferme :

Les terroristes ont engagé la guerre à la France, notre pays ne doit pas reculer, partout en France nous reviennent des messages qui montrent à quel point notre peuple est déterminé à vaincre la barbarie djihadiste. La guerre que nous devons livrer doit être totale, notre devoir est de prendre en compte la gravité extrême de la situation. Rien ne peut être comme avant.

Notre peuple doit aussi comprendre que l’élimination d’un traître anti-blanc comme l’est Sarkozy sera une étape importante dans la guerre totale que nous avons à mener contre les ennemis de notre race, de notre nation, de notre civilisation.
Il nous faut tant combattre les anti-blancs au pouvoir, dont l’énergie motrice est fournie par le judaïsme politique ; que les envahisseurs non-blancs qui non, ne sont pas de pauvres victimes mais (pour l’essentiel) des parasites venus profiter de notre travail et se gargarisant d’avance de notre destruction.
Aucun pardon n’est possible pour ceux qui agissent activement contre notre race.

De même Angela Merkel feint de se lamenter :

«Nous, vos amis Allemands, nous nous sentons si proches de vous, nous pleurons avec vous, nous mènerons le combat ensemble contre ceux qui ont commis l’inconcevable contre vous». La chancelière a dénoncé «une attaque contre la liberté» par ceux qui «haïssent la liberté», dans «une ville qui célèbre la liberté».

En contact étroit avec Paris, Angela Merkel a promis que l’Allemagne apporterait «toutes les aides possibles» pour pourchasser les responsables de cet attentat.

Il serait logique qu’elle soit arrêtée, jugée, et exécutée pour ses actions criminelles anti-blanches. Elle n’a pas de responsabilité directe dans l’affaire de Paris, certes, mais pour les allemands assassinés, les allemandes violées ? Pour les allemands étouffés sous l’impôt pour payer les envahisseurs ? Pour les attentats sur le sol allemand aussi inéluctables que l’étaient ceux en France ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *