Articles d'actualité Articles en exergue Question Juive

Netanyahu déclare qu’Hitler ne voulait pas exterminer les juifs

C’est la nouvelle qui aura fait le tour d’internet aujourd’hui. Est-ce à dire que le premier ministre israélien s’engagerait dans le révisionnisme ? Bien entendu, ce n’est absolument pas le cas.

Israël est engagé dans un conflit intense avec les palestiniens, avec des poignardages fréquents d’un côté, et de l’autre une politique de plus en plus agressive, construisant notamment des murs pour isoler les quartiers palestiniens de Jérusalem.
Et c’est dans ce contexte que la déclaration de Netanyahu permet de comprendre son objectif politique.

Bien que le mythe de la Shoah s’effondre de plus en plus, les juifs continuent à en user et à en abuser pour servir leurs intérêts.

La narration officielle présente les nazis comme des monstres infâmes ayant prévu dès le début d’exterminer les juifs, et ayant mené à bien l’extermination de la plupart de ceux vivant en Europe.

La vérité historique qui est révélée en étudiant les documents et la fameuse arme du crime, les « chambres à gaz », dont une étude approfondie montre l’inanité, est qu’il n’y avait ni intention d’exterminer, ni encore moins extermination proprement dite.

Qu’a donc dit Netanyahu, dans sa déclaration au congrès sioniste mondial ?

[Haj Amin al-Husseini] s’est envolé pour Berlin. Hitler ne voulait pas exterminer les juifs à ce moment là, il voulait les expulser. Et Haj Amin al-Husseini est allé voir Hitler et lui a dit : « Si vous les expulsez, ils viendront tous en Palestine ». « Et que devrais-je faire d’eux ? » a demandé Hitler. « Il a répondu, brûlez-les. »

Al-Husseini a été de 1921 à 1937 grand mufti de Jérusalem, et s’est effectivement rendu en Allemagne au cours de la guerre. Rien n’atteste cependant l’échange que rapporte le dirigeant israélien.

L’objectif de Netanyahu est clair : dire qu’en fait, la Shoah ce ne sont pas que les nazis, ce sont aussi les palestiniens qui en sont responsables. Et qu’ils veulent recommencer. Et donc que les israéliens ont tout les droits pour en tuer, pour les coloniser, etc.

Notons la reprise tronquée de ses propos dans la plupart des médias « Hitler ne voulait pas exterminer les juifs » qui en coupant le « à ce moment là » donne l’impression qu’il absout le dirigeant national-socialiste. Ce qui ne correspond bien sûr pas à son intention.

Sur le fond, le plan des nazis était en effet d’expulser les juifs, et c’est ce en quoi consista la fameuse « solution finale ».
Pendant des années avant la guerre, les dirigeants nationaux-socialistes s’efforcèrent de faire partir les juifs. Jusqu’en 1942, ceux-ci pouvaient bénéficier des accord Haavara pour émigrer vers la Palestine.

Il y eut à un moment aussi un projet pour les installer à Madagascar.

(Reynouard détaille cela ici par exemple (choisir un pays qui ne censure pas la vidéo tout en bas de la page))
Mais d’après Bibi, ça n’en est pas resté là.

A un moment, un dirigeant arabe d’importance réduite aurait réussi à convaincre Hitler en un simple entretien de plutôt exterminer les juifs que les expulser. Et Hitler – qui reste dans son discours tout de même très méchant – aurait alors organisé ce massacre.

Cette thèse est grotesque, mais alors que la fragilité de la thèse officielle est de plus en plus évidente ; c’est un coup très rude qui lui est ainsi porté, puisque la religion shoatique repose très largement sur la diabolisation des nationaux-socialistes comme mal absolu et indépassable.

En voulant réutiliser le mythe juif de l’Holocauste à des fins politiques immédiates, il participe ainsi à son effondrement.
La plupart des juifs ayant un accès médiatique, et en premier lieu ses adversaires politiques, ont immédiatement protesté contre la « minimisation » du mythe. Que ce soit par opportunisme, par indignation victimaire ou par réelle conscience du danger que pose cette déclaration pour leur intérêt ethnique, ils se sont tous ligués dans la défense du mythe.

Certains ont par exemple ressorti l’affaire de Babi Yar pour dire que les nazis mettaient déjà en œuvre l’extermination. Le problème, c’est que le nombre de morts donné dans cette affaire est totalement fantaisiste, sans aucun rapport avec ceux des opérations de lutte contre la résistance qui avaient réellement lieu.

Quoi qu’il en soit : quoi de plus exquis que de voir ses ennemis se combattre les uns les autres avec rage ?

0 Replies to “Netanyahu déclare qu’Hitler ne voulait pas exterminer les juifs

  1. Effectivement , même si le but de Netanyahou n’est pas de réhabiliter le Furher mais de casser du sucre sur le dos des palestiniens, il as tout de même raison sur un point : Hitler ne voulait pas massacrer les juifs. Il y’a eu certes des juifs internés dans des camps, mais c’était pour le travail. Pas pour les exterminer. D’ailleurs, les camps ont été construit et gérés par Heinrich Himmler, qui était plus chaud à les exterminer. Goebbels quand à lui n’as fait qu’organiser la Nuit de Cristal en réponse à des actes anti-allemands.
    Hitler as fait l’accord d’Havaraa qui as permis à des milliers de juifs d’immigrer en Palestine. Preuve qu’il voulait les expulser, pas les exterminer. Au fait, Hitler était il au courant de l’existence des camps ? Personne n’en as la preuve, si ?

  2. « D’ailleurs, les camps ont été construit et gérés par Heinrich Himmler, qui était plus chaud à les exterminer »
    Ah bon, et tu ne te rappelles pas lorsque celui-ci dit à Hitler « Le nettoyage éthnique n’est pas germanique » ou quelque chose du genre ? C’était au sujet des massacres qui s’opéraient à l’Est en représaille contre les Partisans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *