Allemagne Articles d'actualité Articles en exergue Europe

Des syriens « menacent » de retourner en Syrie

Après les envahisseurs qui menaçaient de se laisser mourir de faim si la Hongrie ne rouvrait pas immédiatement sa frontière, on a maintenant les envahisseurs syriens qui menacent de rentrer chez eux si on ne les laisse pas s’installer en Allemagne !

Les preuves les plus massives du fait que ces gens viennent simplement parasiter les pays européens et l’Allemagne en particulier continuent à s’accumuler, tandis que soigneusement les médias évitent de les montrer.

Breitbart

Une famille de migrants venant de Syrie demande à être installée en « Allemagne ou nulle part », refusant de vivre dans n’importe quel autre pays européen. Ils ont menacé de retourner en Syrie s’ils ne sont pas installés dans le pays de la chancelière Merkel, avec ses superbes aides et sa politique d’ouverture totale.

Housam Kbieh a déclaré à Sky News qu’il avait fuit Damas avec sa femme et ses deux fils, mais rejetait l’idée d’être installé nul part en dehors de l’Allemagne.
« Je retournerais dans mon pays, c’est l’Allemagne ou rien », a-t-il dit, ajoutant  » Je rentrerais dans mon pays. Bien sûr. »

Mais je suis sûr que ce colon peut être convaincu pour changer d’avis ! Par exemple, l’OFPRA pourrait aller le voir – comme elle l’a déjà fait avec d’autres envahisseurs en Allemagne – et lui promettre qu’en France il touchera encore plus d’argent qu’en Allemagne et on prendra autant de soins pour le nourrir, loger, soigner, gratuitement.

L’interview, ne sonne guère comme le témoignage d’un « réfugié » cherchant désespérément un lieu sûr, mais plutôt comme celui d’un migrant économique cherchant une vie facile aux frais des contribuables européens.

La nouvelle est tombée alors que le dirigeant du parti Libéral Démocrate a insisté à dire que les migrants n’avaient « jamais entendu parler » des systèmes sociaux occidentaux, et ne recherchaient qu’un « endroit libéral » pour vivre.

Cela bien qu’une étude récente ait montré qu’un syrien sur cinq considère l’État Islamique comme une chose positive.

Si les « réfugiés » avaient entendu parler de tout ce qu’ils obtiendraient gratuitement – par téléphone et surtout par internet – alors ils seraient des migrants économiques.

Mais puisque les élites anti-blanches insistent sur le fait que ce sont des réfugiés, j’imagine qu’il y a eu de la magie qui a coupé le téléphone et l’internet entre leur partie du monde et la nôtre, hein ?

De plus, il semble que le public allemand ne se voit pas présentées les mêmes images que les britanniques, des allégations étant faites que les médias collaborent à garder les pires images de la crise des migrants loin des citoyens allemands ?

Roh, vraiment ? Les médias pourraient mentir et être de mèche avec les dirigeants corrompus ?

Pour un peu mieux comprendre cette histoire, regardons ce que nous dit la page wiki anglaise sur les gros mensonges :

Un gros mensonge (Allemand : Große Lüge) est une technique de propagande. L’expression fut créée par Adolf Hitler, quand il dicta son livre de 1925 Mein Kampf, à propos de l’usage d’un mensonge si « colossal » que personne ne croirait que quelqu’un « pourrait avoir l’impudence de distordre la vérité d’une manière si infâme ».

Que nous dit ce texte ?

Tout cela fut inspiré par le principe – assez vrai en lui-même – que dans le gros mensonge il y a toujours une certaine force de crédibilité, parce que les larges masses de la nation seront toujours plus aisément corrompues dans les strates profondes de leur nature émotionnelles que consciemment ou volontairement, et donc dans la primitive simplicité de leurs esprits sont plus facilement victimes du gros mensonge que du petit, puisqu’ils disent eux-même souvent des petits mensonges dans de petites affaires, mais seraient honteux de ressortir des mensonges à large échelle.

Cela ne leur viendrait jamais à l’esprit de fabriquer des faussetés colossales, et ils ne croiraient pas que d’autres pourraient avoir l’impudence de distordre la vérité d’une manière si infâme. Bien que les faits qui prouvent cela puissent être apportés clairement à leurs esprits, ils douteront tout de même , hésiteront et continueront à penser qu’il peut y avoir une autre explication.

Parce que le mensonge grossièrement impudent laisse toujours des traces derrière lui, même après qu’il ait été pointé du doigt, un fait qui est connu à tout les menteurs experts dans ce monde et à tout ceux qui conspirent ensemble dans l’art du mensonge. Ces gens ne savent que trop bien comment utiliser le faux au service des plus basses choses.

Depuis des temps immémoriaux, en revanche, les juifs ont su mieux que quiconque comment le faux et la calomnie peuvent être exploités.

Instructif, non ?

Le mythe des « réfugiés » fuyant « la guerre et la mort » est un de ces gros mensonges, aux côtés de nombreux autres, comme l’Holocauste par exemple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *