Articles d'actualité Articles en exergue France Problèmes raciaux

La Dépêche nous explique comment accueillir un envahisseur à son domicile

Accueillir des migrants sur son sol est une étape, la seconde est de les accueillir chez soi !

Mais comment faire ? Comment être sûr que l’on va bien les accueillir ?

Pas de panique, La Dépêche vous guide à travers un article pour que vous, aussi, puissiez participer activement à l’invasion de la France et au remplacement racial des Blancs !

La Dépêche :

L’association Welcome dispose d’une antenne locale à Villeneuve-Tolosane. Welcome est un réseau d’hospitalité pour des demandeurs d’asile. À l’origine, cette antenne était paroissiale et s’est ouverte à des familles laïques. Rencontre avec Odile et Catherine, membre de l’association.

Une antenne paroissiale, encore des bons chrétiens qui respectent les enseignements de leur Pape. Plus on avance et plus les chrétiens me semblent lointains de nous. On pourra toujours dire que ce sont de faux-chrétiens, personne ne peut cependant dire qu’il y a un sacré paquet de faux chrétiens, dirigés par un faux pape… un peu gros non ?

Les chrétiens qui veulent faire passer la race avant la religion devraient réellement se demander ce que cette religion du désert leur apporte vraiment, à part des trahisons et des conflits internes.

Mais reprenons joyeusement les conseils brillants pour aider l’invasion.

Nous souhaitons élargir le réseau de famille locale afin d’accueillir des migrants. Actuellement, il y a 8 familles, et pour accueillir un migrant il faut 7 familles. L’intégration d’un migrant dans la vie active et la découverte de la culture française est importante. Il apprend les valeurs de notre pays. C’est un membre à part entière de la famille. Des liens parentaux sont créés. Les migrants que nous avons déjà accueillis, aiment rendre service en retour de ce que nous leur offrons.

7 familles pour s’occuper d’un seul nègre ! Les pauvres petits princes… et on oserait dire qu’ils sont mal lotis en France. Jusqu’où iraient nos gauchistes ? Dérouler le tapis rouge me semble même en dessous des efforts réalisés pour aider la pouillerie qui vient souiller notre peuple.

Intégration, culture Française, valeurs du pays. Le but est de le faire ressembler à un bon Français. Un peu comme Samy Naceri ou Joey Starr : une intégration réussie, ça c’est sûr ! Surtout quand on regarde le nombre de leurs condamnations.

Les seules services que rendra un nègre à une famille d’accueil sera de profiter de leur gentillesse et de s’intégrer dans la société Française pour la parasiter un maximum. Aller trouver une jeune Blanche écervelée qui sera assez stupide pour rester avec lui, lui faire des négrillons, s’inscrire à la CAF, brûler des abribus et stocker ses déchets dans la rue. Un bon cafre, bien Français, bien intégré.

Elles sont belles les valeurs de la France.

Pour l’instant le migrant passe un mois dans chaque famille. Le partenariat est très cadré avec un contrat bien précis et une assurance. La famille accueillante doit pouvoir mettre à disposition du migrant une chambre avec une salle de bains (à partager), les petits-déjeuners et quelques repas le soir. Chaque migrant à un tuteur. Il est membre de l’association et fait le lien entre les familles.

Une assurance qui couvre le viol et le meurtre ? Simple question…

Ceux qui osent accueillir un nègre méritent la mort, tout simplement. Il serait bien d’avoir une liste des familles qui participent à cette association. Leurs noms seraient ajoutés à la liste de traîtres.

Les migrants viennent de la ville de Conakry en Guinée ou bien de Côte d’Ivoire. Ils sont en général majeur, célibataire et sans enfants. Ils sont autonomes. Certains ont une activité bénévole, à Emmaüs par exemple, et d‘autres sont sans activité. Ce sont des gens de confiance qui ne posent pas de problème. Ils peuvent parler le français.

Des pays où la guerre règne, ils viennent avec leur famille pour un avenir meilleur… tiens, pas du tout.

Majeur, célibataire et sans enfants : après une famille d’accueil, ils auront besoin d’une compagne… la suite est facilement imaginable.

Les dernières lignes sont véritablement ironiques. De confiance, ne posant pas de problèmes : c’est vrai que les migrants ne nous apportent jamais de problèmes. Il n’y a qu’à voir l’état de la Seine-Saint-Denis pour comprendre que les migrants ne posent pas de problèmes.

Une réunion d’information aura lieu mardi 15 janvier 2019 à 20 h 30 à la salle Jarlan de Villeneuve. Il s’agira d’une réunion sur le principe du Speed Dating, avec des responsables de l’association. Certains migrants viendront témoigner. Des petits ateliers seront animés par des familles et des tuteurs pour les questions administratives. Les familles intéressées sont invitées à venir s’informer. Il n’y a pas d’engagement. L’association Welcome a le soutien de la ville de Villeneuve et de Cugnaux.

Pour les camarades habitant les environs, s’arranger pour faire un petit feu d’artifice ne serait pas mauvais. Un « mauvais concours de circonstances » serait bienvenu.

5 Replies to “La Dépêche nous explique comment accueillir un envahisseur à son domicile

  1. Le sujet du « christianisme identitaire » porte de plus en plus à rigoler.
    Il n’y a pas de chrétien plus identitaire que ces sales cons de bisounours, qui font des pieds et des mains pour couler l’Europe en plein accord – c’est le moins qu’on puisse dire – avec leurs cousins calvinistes établis Outre-Manche et Outre-Atlantique … à une nuance près : ceux-ci sembler plutôt miser sur l’immigration islamique, si on en croit leurs manoeuvres pour détruire les « régimes » laïcs dans les pays arabes.

    1. le probleme n est pas le christianisme mais l égoisme et le manque d identité raciale de l homme blanc avec ou sans christianisme le probleme reste le meme
      Si on enleve la chretienneté en France on laisse l immigration et on enleve l identité Francaise apres c est un débat sterile et de la branlette intellectuelle a mon avis, le probleme n est pas les chretiens beaucoup de non chretiens sont pro migrants
      cela doit faire 2 ans que je suis les reseaux sociaux natios et j ai l impression que l on tourne en rond

      1. « Cachez-moi cette vérité que je ne saurais voir » …
        Etre un (…) de Tartuffe ou non, telle est la question.
        La recherche de consensus ne mène à rien. L’ennemi est fourbe, faux-cul, doté d’une abyssale duplicité. Et il aime se présenter comme notre ami. Sachons y voir clair. Soyons respectueux – une fois n’est pas coutume – avec ce sage chinois, nommé Sun Tzu qui aimait dire qu’avant de gagner des batailles il faut commencer par 1) se connaître soi-même; 2) connaître l’ennemi. … « Si vous ne connaissez ni l’ennemi ni vous-même, chaque combat sera votre défaite.  » … Bien dit, non ?! À bons entendeurs salut; et aux autres : Bye … les poubelles de l’Histoire vous attendent les bras ouverts … avec votre confusion, avec vos dissimulations, avec votre « bon sens » à la con et avec votre défense de ce monde qui n’est plus le nôtre. Ce monde pétri de mensonge. Il mérite une et seule chose : disparaïtre. Depuis 2000 ans il était orienté vers ce à quoi nous assistons, Il nous sied grandement de contribuer, en toute modestie, à sa déroute. Car celle-ci, plus qu’inéluctable, est devenue désirable.

      2. Connais-tu vraiment le christianisme, Budo Spirit ?
        Le christianisme nie l’identité raciale au profit du christianisme qui est une religion universaliste. Le manque d’identité raciale que tu déplores vient justement de cela ! Il me semble que cela a été amplement démontré, notamment sur BE que tu fréquentes depuis assez longtemps !
        A ce titre, le christianisme est donc ennemi de notre race qui a couvé en son sein – malgré elle, cette religion d’importation lui ayant été imposée par trahison des élites – le germe de sa propre destruction. Il est par conséquent un problème qui est loin d’être stérile, c’est au contraire un débat salutaire qu’il faut avoir pour se débarrasser de cette gangrène anti-Blancs transmise aux goyim par le juif Shaoul de Tarse.
        Il faut d’abord faire le ménage chez soi avant d’aller le faire chez les autres.

        Les gens des « réseaux sociaux natio » que tu fréquentes depuis deux ans qui se prétendent chrétiens ne sont pas chrétiens puisqu’ils sont en contradiction flagrante avec les dogmes du christianisme. Ils n’ont qu’une vision fantasmée de cette fausse religion juive pour goyim, basée sur une vision fantasmée de l’histoire de la France.
        Ce sont ces mêmes gens qui lors de la 2ème GM ont combattu au nom de leur religion d’importation sémite le seul état européen qui a cherché à protéger biologiquement son peuple et qui se proclament aujourd’hui NS !
        Mettre ce point au clair, le trancher, c’est fondamental.

        Beaucoup de non-chrétiens sont pro-migrants ?
        Certes. Car ils sont gauchistes, le gauchisme étant par ailleurs la version laïque du christianisme.
        Mais, proportionnellement, beaucoup plus de chrétiens sont pro-migrants !
        En vertu des préceptes de leur religion, justement.

        On tourne en rond, selon toi ?
        Oui, mais pas pour les raisons que tu avances…
        Le christianisme nous empêche justement d’aborder tout débat sérieux sur la question raciale, sans parler de la question juive… la « branlette intellectuelle » n’est pas du côté que tu penses…

  2. Pour accueillir un migrant à domicile, il faut être un peu équipé : outre les instruments d’abattage, qui peuvent ne pas être déclarés en préfecture, ceux d’équarrissage et d’élimination des déchets : tronçonneuse, meuleuse, couteau électrique, bâches, sacs à gravats, outil de terrassement, soude caustique, combustible, etc…
    Plusieurs techniques sont applicables pour intégrer cet étranger à notre terroir.
    Pour l’abattage, même si ce serait en accord avec ses croyances et un juste retour des choses, on évitera les méthodes hallal en intérieur ; ça réveille les gosses et ça pourrit le salon, même si on a du carrelage. Pour l’équarrissage, faire plusieurs petits paquets est recommandé quand le contenu de la benne va directement dans un incinérateur municipal. Ne pas éviter de pulvériser des répulsifs et désodorisants, de tripler les sacs et de les enfoncer au milieu d’autres déchets non alimentaires.
    Les éboueurs n’y verront que du feu quand ils basculeront la poubelle dans leur camion. Et un incinérateur municipal, vous ça ne laisse pas de traces.
    Le bilan carbone reste largement positif car le bestiau arrête définitivement de respirer. Si on a un talent pour la chimie et que le service local de traitement des eaux usées est très performant, on peut utiliser la méthode du Docteur Petiot, grand savant français qui a prouvé que le juif est soluble dans l’acide. À priori le procédé marche aussi très bien sur les races plus foncées. Et si le migrant est en confiance, le problème de l’abattage est résolu en lui offrant un thé à la menthe auquel vous aurez pris soin d’ajouter de quoi apaiser le ( mauvais ) sujet.
    Entré par la porte, il repartira par le tout-â-l’égout. Méthode silencieuse et discrète.
    Mais il faut un équipement lourd et ne pas oublier de se débarrasser des bagages ; c’est ce qui a perdu ce grand homme.
    Comme l’absence de pyrolise pour Landru, incomparable promoteur de la femme au foyer. L’enfer est dans le détail comme le sait fort bien JMLP. Il faut donc être méticuleux et se souvenir que, comme disait Coluche, autre grand philosophe que j’aime à citer : « on n’a pas droit aux traces ». Moyennant toutes ces précautions, vous serez alors parés pour accueillir ces chers migrants et faire en sorte qu’ils viennent effectivement enrichir nos cultures…après épandage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *