Articles d'actualité Articles de fond France Politique Problèmes raciaux Résistance Aryenne

Réflexion sur les Gilets Jaunes et la récupération politique de Philippot

Au début du mouvement, nous avons soutenu les Gilets Jaunes. Malgré un flou et un flot de revendications, certains points étaient – et le sont toujours- légitimes.

La politique étant ce qu’elle est, chaque candidat des partis pourris qui constituent notre pays ont tenté de s’approprier les revendications ou de rallier les manifestants à leur cause – qui est, pour un politique Français, de gagner le maximum d’argent pour être au chaud l’hiver.

Visage Pâle déclarait :

Certes le mouvement fait l’objet de tentatives multiples de récupération (ainsi que d’une diversité répugnante parmi les manifestants), qu’il s’agisse de syndicats ou de partis politiques pseudo-nationalistes qui font partie du Système (Marine le Pen et Nicolas Dupont-Aignan), mais aussi de gauchistes antiracistes et d’allogènes de la pseudo-République, au point que même le comité Adama a annoncé sa participation à la manifestation prévue à Paris le 1er décembre.

Et nous en avons vu ! Marine Le Pen, Laurent Wauquiez, Jean-Luc Mélenchon, toute le monde ou presque a tenté de récupérer les manifestants alors même que la politique n’est pas représentative du mouvement.

Des gens, de gauche comme de droite, de classes sociales différentes et de races différentes se sont revendiquées Gilets Jaunes. On a pu observer les dégradations contre l’Arc De Triomphe, acte totalement inutile et anti-France. Car ce n’était pas la République Française qui était visée mais bien la France. Voitures brûlées, passants agressés, magasins pillés, bâtiments incendiés : œuvre de casseurs d’extrême-gauche et des allogènes résidant à proximité de Paris.

Malheureusement, cette révolte des gilets jaunes est en train de devenir un grand fouillis, composé de gens sincères, d’opportunistes, de politiques et de bougnoules.

Nous ne soutenons pas les Gilets Jaunes en général, car c’est beaucoup trop large. Nous soutenons les Blancs qui se révoltent pour une vie meilleure.

Les feignants – ceux qui attendent que l’argent tombe du ciel – ou les imbéciles – qui se plaignent de ne pas finir le mois correctement mais qui fument un paquet/jour et achètent des Iphones – n’ont droit à aucun soutien de notre part.

Cette « révolte jaune » ne mène à rien pour l’heure, on voit aisément ce que donne un mouvement mélangé politiquement et racialement : du grand n’importe quoi. L’ultra-droite, bien que présente dans le mouvement, n’arrive pas à rallier les troupes.

Notre idéologie, bien que propagée par de nombreux camarades sur le net ou en réel, n’a pas réussie à convaincre les Gilets Jaunes. Il faudra trouver un autre moyen.

Et c’est là que l’on arrive à la blague du jour. La pédale Phillipot dépose la marque « Les Gilets Jaunes ».

Le Monde :

Dans la base de données de l’Institut national de la propriété industrielle (INPI), les marques déposées faisant référence au mouvement de contestation de l’automne 2018 sont au nombre de vingt-cinq. « Gilets jaunes », bien sûr, mais aussi ses versions au singulier, en minuscules, en majuscules, sa variante « Fier d’être gilet jaune », ou encore « Gil et John ». Et comme l’indique, jeudi 27 décembre, L’Opinion, l’une des occurrences listées, « Les Gilets Jaunes », a été déposée par Joffrey Bollée, un collaborateur de l’ancien responsable du Rassemblement national (ex-FN) Florian Philippot, désormais à la tête du mouvement Les Patriotes.

Des noms de domaine pour des sites internet s’arrachent aussi, bien que le mouvement ne cesse de s’essouffler. Un mouvement sans leader et sans ligne politique ne dure pas longtemps, mis à part si le mouvement s’amplifiait réellement et devenait une révolution. Or, ce n’est pas le cas. Au contraire, les Gilets Jaunes qui organisent des blocages se mettent la France qui travaille à dos.

Beaucoup d’employés n’arrivent pas à leur travail à temps, des magasins ferment temporairement mettant au chômage technique plusieurs milliers de personnes. Alors oui, les blocages, mais pourquoi le faire sur des gens qui essaient de relier les deux bouts ? Ils n’y peuvent rien, aux décisions de Macron.

Si l’on veut faire une révolution, on se doit d’avoir la population à ses côtés et ce n’est pas en l’emmerdant chaque jour que ça sera possible.

Des opérations péages gratuits, des blocages de députés, des mairies occupées ou des politiques harcelés : les objectifs seront plus ciblés. Mais bloquer un rond point c’est plus facile, et puis on peut se saouler entre voisins.

Désolé, pour avoir « visité » quelques ronds-points, les déchets pullulent et on trouve plus d’anarcho-communiste que de NS : normal, nous on travaille pour nourrir notre famille. Cela ne veut pas dire que les Gilets Jaunes sont à interdire ou tous à blâmer, nous devons toujours profiter des contestations sociales pour diffuser nos idées.

Malheureusement, le mouvement des Gilets Jaunes ne sera pas une réincarnation du National-Socialisme

M. Bollée a indiqué à L’Opinion que le dépôt de la marque, le 30 novembre, avait été effectué en vue des élections européennes du 26 mai 2019. « Notre programme étant 100 % compatible avec les revendications des “gilets jaunes”, nous pourrions monter une liste “Les Gilets jaunes” ou “Avec les gilets jaunes” », a déclaré le chef de cabinet de Florian Philippot.

Sentez-vous le flop venir ? Les revendications des Gilets Jaunes sont tellement nombreuses, diverses et variées qu’il est mensonger de dire disposer d’un programme 100% compatible !

La seule chose pour laquelle tout le monde est d’accord, c’est de virer Macron et de planter sa tête sur une pique.

Philippot, de son côté, mérite l’empalement.

Ce dernier a justifié sa démarche, se défendant de toute tentative de récupération : « L’idée n’est pas sortie de mon chapeau depuis trois semaines, je voulais déjà donner cette coloration sociale au Front national. (…) Il s’agit surtout de faire en sorte que les vrais amis des “gilets jaunes” disposent de l’appellation, et pas les faux amis ou les ennemis. » Déposée, la marque estampillée « Les Gilets Jaunes » doit encore être validée par l’INPI.

Toujours un train de retard, notre ex politique du Fion National. Francis Lalanne ou Alexandre Jardin ont déjà rassemblé des gilets jaunes pour créer des listes électorales…

La concurrence est rude !

Les Gilets Jaunes auraient pu obtenir beaucoup de choses, si ils avaient été plus rapides à créer un système de commandement et une idéologie officielle. Pendant des semaines nous avons eu des porte-parole auto-proclamé, des profils totalement différents, de la mère de famille, au retraité ou aux ouvriers.

Une France qui hurle, de douleur, taxé, mal lotie, mal aimée. Cependant, cette France ne doit pas oublier que ce n’est pas en buvant des canons sur un rond-point que les politiques changeront réellement.

La défiance envers la classe politique en ce moment est intéressante, mais quelque chose trotte dans nos têtes. Un mauvais pressentiment. Un politique ou une déclaration politique arrivera, puis tout le monde se recouchera tranquillement dans son panier.

Dès la première semaine, les actions auraient dû être spectaculaires, des morts auraient été efficaces. Dans la foule, aveugle, tout aurait pu aller très vite. Rangez les mouchoirs, tout ceci ne semble qu’être un pétard mouillé, le départ de feu n’aura pas lieu à l’aide d’un élément de sécurité fluorescent.

Ou alors la nouvelle année commencera dans un bain de sang. L’avenir nous le dira, camarades armez vous. Gilets Jaunes ou non vous savez tous quoi faire et ce qui servira à notre cause. Rester sur un rond point n’est pas la solution, un échauffement mais sûrement pas la finalité.

Et les politiques comme Phillipot n’apporteront jamais une once de solution.

19 Replies to “Réflexion sur les Gilets Jaunes et la récupération politique de Philippot

  1. Les tentatives de récupération politique de la part des partis et associations sont de coutume lors des manifestations massives, surtout lorsque l’identité politique de ces dernières est floue et que leurs revendications ne sont pas idéologiquement structurées. Dès le début, l’inconsistance politique de ce mouvement était perceptible, il n’en découlera aucun changement politique significatif dans ce pays, et certainement pas une révolution « identitaire » comme certains des nôtres se l’imaginent. L’aveuglement des militants est consternant, notamment de la part d’individus instruits politiquement, tel Hervé Ryssen par exemple qui, de sucroît, a fait montre d’un certain comportement enfantin durant les manifs. Cela pourrait expliquer bien des choses sur certaines de ses appréciations politiques…enfantines.

    L’événement en lui-même est de peu d’intérêt, ce qui importe est de constater l’état d’esprit des individus qui participent à ce mouvement et les réactions mentales qu’il suscite, particulièrement chez les Blancs et les militants. De ce coté-là, rien de révolutionnaire, les publications pathétiques sur les réseaux sociaux et certains sites de nos milieux ne laissent aucun doute à ce sujet. Tout cela ne laisse rien présager de bon pour l’avenir. Et dire qu’il y en a qui appelle d’ors et déjà à voter pour Marine Le Pen en 2022…

    Au vu de la mentalité de mes contemporains blancs, des militants et penseurs de nos milieux politiques, je doute fortement que les crises sociétales prochaines ne nous soient racialement si profitables que cela, comme j’ai pu le penser encore l’année dernière. Le changement des mentalités (s’il a lieu un jour en France) sera beaucoup plus fastidieux et pénibles que je le pensais, il nécessitera des événements bien plus dramatiques que ceux vécus jusqu’à maintenant.

    Finalement, le mouvement des gilets jaunes n’est qu’un mouvement contestataire parmi d’autres, et comme ceux des décennies passés, il n’apportera aucun changement significatif à ce pays. Je trouve que la couleur jaune du gilet est bien représentative du type d’individus qui le portent, c’est la couleur des cocus, et les cocus politiques sont légions en France.

    Certes, il y a des mécontentements justifiés, cela s’agite avec plus ou moins de violence, mais les paradigmes demeurent, et de fait, le système aussi. Ce ne sont pas les manifestations qui font les changements de société, c’est la transformation radicale des esprits. Nos militants et camarades feraient bien de ne pas oublier cette évidence, cela leur évitera de se duper eux-mêmes et ainsi de voir des changements où il n’y en a pas.

    1. Bien qu’il me reste de l’espoir quant à un mouvement qui mettra le feu aux poudres, nous sommes d’accord pour dire que les Gilets Jaunes n’auront rien apporté au mouvement.

      Le fait de voir Démocratie Participative ou Ryssen encourager le mouvement et penser que c’est LE mouvement Blanc qui fera tomber Macron… Cela me laisse penseur. Au début, il était sympathique de voir quelques actes « racistes » ou de constater que beaucoup de manifestants étaient Blancs. Mais ils restent des soumis, mentalement, et sont tellement mélangés politiquement que leur cohésion et une réelle efficacité du mouvement est impossible.

      Maintenant, à force de bloquer les honnêtes gens qui ne cherchent qu’à nourrir leurs enfants, ils sont devenus des ennemis pour un nombre important de Français.

      Autour de moi, les gens les plus en faveur de nos idées détestent les Gilets Jaunes, ces manifestants n’ont pas compris que l’on a le peuple contre soi quand on l’emmerde. C’est dommage, mais ça reflète bien une évidence : un mouvement sans chef, sans direction ni hiérarchie et sans idéologie dominante ne peut absolument rien faire. Si ce n’est du désordre, désordre qui ne nous sera même pas profitable.

      Ceux qui veulent voter Marine en 2022 sont des cas sociaux que l’on peut oublier. Le vote ne changera absolument rien, la démocratie est contre nous et même si elle était élue, la Marine ne changerait pas grand chose : elle est comme les autres et tente juste d’être au chaud pour l’hiver.

      Merci du commentaire finement rédigé, cher White Feeling.

    2. En effet , Mais le fait que des blancs se réunissent en masse reste quand même bénéfique . Malgré la propagande de la télé juive , je n’ai vu aucun travailleur marron , strictement aucun . De la conscientisation d’être une vache a lait à la conscientisation d’être une vache a lait ((blanche)) , il n’y a qu’un pas . il y a eu aussi quelques action remarquables : crouille éclaté avec des nègres ainsi que des camera et des radars , beaucoup de radars . Ca c’est positif . C’est un signal . L’instinct aryen est toujours la , en latence , et il suffirait d’un petit coup de pouce pour le voir rejaillir .

      1. Oui mais devine qui va payer les radars : le contribuable. Donc les Gilets Jaunes. Au final, c’est juste un manque de réflexion.

        Je suis bien content qu’un radar sur deux ne fonctionne plus en France « grâce » aux gilets jaunes, mais quand on va nous annoncer la note ça ne sera pas la même chose. Et ce sont nos impôts, les mêmes qui servent à nourrir les nègres, qui financeront les réparations.

        Le truc qu’il aurait fallu brûler, c’est des HLM de cités. Pourtant, on a pas vu de foules se rendre dans des quartiers d’immigrés, pour aller régler un des plus gros problème économique de la France. Pourtant, ce ne sont pas les preuves qui manquent : les allogènes nous coûtent énormément et s’ils n’étaient pas sur notre sol, cela ferait des dépenses en moins. Au lieu de ça, le Gilet Jaune « lambda », sans viser ceux qui méritent notre respect – il y en a -, se contente de bloquer un rond-point, 8-6 et iphone à la main, cigarette à la bouche en demandant 100 euros de plus à la fin du mois pour nourrir les enfants.

        Et pour avoir « visité » quelques ronds points, les « marrons » sont bien présents. Et assez bien accueillis, après sur ce point ça dépend des endroits…

        Les gens ne réfléchissent pas correctement, pour certains ce sont de véritables boulets. L’ordre des priorités est à revoir, il faut changer les moralités pour obtenir quelque chose : parce que ce n’est pas avec une masse incohérente que l’on arrivera à bâtir quelque chose. Les cerveaux doivent s’allumer avant toute chose.

        1. oula bruler des cités HLM ? Je suis entièrement d’accord avec toi , cependant je ne pense pas que les Français sont assez murs pour cela . Malgré tout le respect que j’ai pour mes frères les plus vaillants , le Français moyen est le blanc le plus méprisable d’Europe . Mais si je me trompe puis que demain des citées se mettent a flambées un peu partout en France alors je les accompagnerai jusque dans la mort si il le faut . J’attends ce moment depuis des années , la guerre civile et une mort digne d’intérêt. Nous subissons une guerre assumée chaque jour a la télé , dans les journaux à la radio et dans nos rues , mais pourtant cette putain de guerre n’a qu’un camp , celui de l’ennemi . Ca me rend fou ! Il est grand temps que le sang versé change de camp, bordel . Les Français sont -ils murs pour ca ? Malheureusement la réponse est clairement non .Comme tu le dis « Les cerveaux doivent s’allumer avant toute chose. »

          Pensée au combat d’une vie qui se finira probablement quelque part exiler en Europe dans un lit bien au chaud , me rend quelque peu triste et honteux a la fois. Ce n’est pas comme ca qu’un païen doit finir en cette époque de domination cauchemardesque des races sombres . Ce n’est pas comme ca que je veux finir , Je veux une guerre ouverte et un océan de sang . Pour enrichir mon sol , préserver ma race et glorifier mes dieux . dsl Je digresse un peu, c’est mon cœur qui parle . 🙂

        2. @Nico White

          Brûler les HLM ? Je ne vois pas ce que cela va changer. Et puis, il y a un petit détail qu’il ne faut pas oublier, il n’y a pas que des boucaques qui y habitent, des Blancs s’y trouvent aussi et j’en suis l’un d’eux. Question communication auprès des Blancs, détruire leur lieu d’habitation et le peu de biens qu’ils possèdent, ce n’est pas terrible; à moins d’organiser au préalable leur déménagement dans un quartier 100% Blancs et de leur fournir un soutien économique (on habite en HLM par nécessité économique). Mais tout cela ne s’improvise pas, cela se prépare longtemps à l’avance et implique un profond changement de mentalité des Blancs.

          Un autre petit détail démontrant une méconnaissance grandement partagée dans nos milieux, les boucaques n’habitent pas tous dans des quartiers HLM. Des logements sociaux sont de plus en plus présents dans les centres villes et les quartiers pavillonnaires, et bien entendu, les immigrés de toutes les origines y habitent. Pour ma ville et les communes adjacentes, c’est un constat accablant de puis de nombreuses années, et c’est malheureusement le cas pour l’ensemble de la France. Seuls les hameaux et petits villages semblent être relativement épargnés pour l’instant, mais cela ne va pas durer. La politique du logement social avec ses contraintes économiques (amendes pour les municipalités qui n’obéissent pas) favorise grandement l’implantation de boucaques dans des villes et quartiers où ils ne sont pas (ou très peu); autrement dit, elle contribue à la cohabitation forcée entre Blancs et non-blancs à l’ensemble du territoire national, y compris la campagne profonde.

      2. @jim33

        « Mais le fait que des blancs se réunissent en masse reste quand même bénéfique »

        Encore faut-il qu’ils aient une claire compréhension de leur identité, de la situation raciale de notre pays, du merdier idéologique et génétique dans lequel ils se trouvent et de tout ce que cela implique, et par conséquent, que leurs revendications soient l’exacte expression de cette compréhension. C’est loin d’être le cas et c’est tout à fait normal puisqu’ils n’ont pas de conscience raciale. Tant que cette dernière ne sera pas le facteur déterminant de leurs rassemblements, que les Blancs se réunissent massivement ou non, cela ne fera politiquement aucune différence.

        « Malgré la propagande de la télé juive, je n’ai vu aucun travailleur marron , strictement aucun  »

        C’est peut-être le cas localement, où vous habitez, mais certainement pas à l’échelle nationale. Les manifestions ayant eu lieu dans ma petite ville de province étaient composées d’individus de toutes les couleurs et de toutes les orientations politiques dans des proportions variables. J’avais déjà mentionné cela dans un précédent commentaire en réponse à Rho2 (je ne me souviens plus de l’article en question). D’autre part, des travailleurs marrons ont bien été mis en avant dans les médias (propagande multiculturaliste oblige), notamment Priscilla Ludosky, présentée comme étant un des porte-parole des gilets jaunes. Elle n’est pas un cas isolé.

        « il y a eu aussi quelques action remarquables : crouille éclaté avec des nègres ainsi que des camera et des radars , beaucoup de radars . Ca c’est positif »

        Comme le dit justement Nico White, c’est le contribuable qui va payer le remplacement du matériel cassé, donc les gilets jaunes. Quant aux tabassages des nègres et autres par les flics (dont pas mal d’entre-eux sont de même origine), cela n’empêchera pas leurs congénères d’immigrer en masse et de jouir des prestations sociales. Cela fait sans doute plaisir mais cela ne change rien à notre situation. Bref, je ne vois rien de positif à tout ceci.

        « C’est un signal . L’instinct aryen est toujours la , en latence , et il suffirait d’un petit coup de pouce pour le voir rejaillir »

        Ce n’est pas l’instinct aryen qui les anime et les rassemble mais le changement critique de leur situation socio-économique, leur simple manque à gagner et l’éventuel déclassement qui l’accompagne. Pour le moment, c’est le signal de rien du tout, ou plutôt rien de plus que ce qu’étaient les manifestations durant la fin de la présidence de F.Hollande, où déjà à l’époque, les penseurs de nos milieux (Boris Le Lay etc.) nous affirmaient que le système allait s’effondrer et que les manifestations en étaient les signes visibles.

        Petite parenthèse:

        Contrairement à ce qu’affirme en vidéo Hervé Ryssen et beaucoup d’autres, le mouvements des gilets jaunes n’est pas un mouvement initié par des patriotes, des nationalistes, des racialistes ou des personnes d’extrême droite; il suffit de voir leurs revendications pour s’en rendre compte. Si ces revendications-là sont d’extrême-droite et supposées mettre à genou le système, on est mal barré. Soit Hervé Ryssen ment sciemment pour instrumentaliser politiquement ce mouvement (il n’est pas le seul), soit il est atteint d’un aveuglement pathologique (il n’est pas le seul, hélas).

        Contrairement à ce qu’il affirme encore, ce ne sont pas non plus des pauvres Blancs, des prolos, qui sont à l’origine de ce mouvement mais des personnes appartenant à la classe moyenne, des propriétaires de leur habitation et/ou de leur commerce, des retraités touchant des pensions bien supérieures au SMIC etc, dont certains ont votés pour Macron. Ce n’est que plus tard que des chômeurs et des prolos se sont joints au mouvement. Quels sont les gilets jaunes mis en avant dans les médias ? Quels sont les porte-parole discutant avec les politiciens et les élus ? Certainement pas des prolos, des pauvres, chômeurs ou non, qui ont du mal à payer leurs factures, qui habitent en HLM et qui vont quémander de la nourriture aux restos du coeur; et encore moins des patriotes, nationalistes, identitaires et j’en passe.

        Les sites et penseurs de nos milieux présentant le mouvement des gilets jaunes comme étant le début de la révolution raciale des pauvres blancs de France contre le pouvoir judéo-maçonnique est une blague.

        1. Tu as parfaitement raison ; ce ne sont pas des nationalistes qui sont à l’origine des Gilets jaunes. Ceux qui s’y sont mêlés ensuite ont juste tenté de profiter de cette révolte, qui s’accompagne d’un formidable affaiblissement des effets de la propagande du (((système))) et de ses merdias sur le peuple ( qui ne les croit plus ; s’il y a eu un effet positif, c’est bien celui-là ), pour tenter de canaliser cette énergie et de faire prendre conscience à un maximum de gens de l’origine exacte de leurs problèmes. Ça a parfois marché et certains se sont éveillés. Souvent pari ceux qui souffrent le plus. Ce n’est pas une mauvaise chose.
          Il s’agit bien d’une instrumentalisation ou d’une récupération, appelle ça comme tu veux, mais qui a permis au monde entier de voir, par exemple beaucoup sur RT ou dans le Dayly Stormer, des milliers de Français défilant derrière des banderoles contre le traité de Marrakech.
          Et je pense que tous ceux qui étaient avec moi ce jour-là, ou avec Rhyssen ou des démocrates participatifs, ont bien pris conscience du danger de l’immigration et notamment pour la préservation de notre race. Il n’y avait d’ailleurs que des Blancs autour de moi. Je suis désolé que la ville où tu habites soit à ce point gangrenée qu’une telle chose n’y ait pas été possible. On ira la nettoyer un de ces jours et tu pourras à nouveau respirer normalement. Mais comme tu le dis, il faudra bien d’autres événements que ces manifestations au départ uniquement motivées par les problèmes de fin de mois, lesquels s’étendent désormais pour beaucoup aux trente derniers jours, avant qu’on en arrive à une RAHOWA…

  2. Addendum:

    Finalement, les seuls véritables bénéficiaires du mouvement des gilets jaunes sont actuellement les forces de l’ordre (+120 à 150 euros /mois) et les autres membres du personnel au service de l’état (scientifiques, techniciens, agents administratifs et préfectoraux) mobilisés pour l’événement (prime exceptionnelle de 300 euros). Si l’on ajoute à cela les divers matériels dégradés qu’il faut obligatoirement remettre en état, la facture s’allourdit sévèrement pour le contribuable, car il ne faut pas en douter, c’est bien le contribuable qui va payer la facture, qu’il soit gilet jaune ou pas. Même si les assurances vont prendre en charge une partie des dégats, le manque à gagner des assurances sera compensé par une augmentation des cotisations répartie sur l’ensemble des sociétaires, gilets jaunes inclus.

    C’est assez ironique, les gilets jaunes cassent les pieds d’autres travailleurs, se font tabasser et parfois tuer pour finalement financer et justifier les augmentations de salaire et les primes accordés aux membres de l’appareil d’état chargés de les matter physiquement et économiquement. Pour le moment, ceux qui s’en tire à bon compte sont le système et son personnel dévoué. Et bien entendu, la feuille de route politique que Macron est chargé de suivre n’a pas changé d’un iota. Et dire que certains pensaient que le mouvement des gilets jaunes était le début de la fin pour le pouvoir en place…

    https://www.lemonde.fr/police-justice/article/2018/12/20/fronde-des-policiers-un-accord-de-revalorisation-salariale-est-conclu_5400025_1653578.html

    1. Le mouvement des Gilets Jaunes aura quand même eu des points positifs puisqu’il aura permis à des millions de gens de réaliser à quel point le pouvoir et les merdias leur mentent. Parce que quand tu as vu dans une seule ville des milliers, voire des dizaines de milliers de gus, et que tous les journaux radios ou télés annoncent que ces mecs n’étaient que trente mille sur toute la France, ce qui fait trois flics ou gendarmes par manifestant, ou que tu étais au milieu d’un cortège de plus d’un kilomètre de long et que tu entends ou que tu lis qu’il y avait au grand maximum soixante personnes, tu comprends que tous ces enculés se foutent de la gueule des gens d’une façon monstrueuse et tu ne leur feras plus jamais confiance. Et le gentil bizounours qui croit qu’on peut obtenir gain de cause sans violence et se fait gazer ou prend un truc en pleine gueule ou dans les couilles alors que les flics laissent tranquilles les bougnoules qui pètent des vitrines deux rues plus loin, lui aussi il comprend certaines choses. De même, la mamie qui voit un gendarme mobile jeter un handicapé à bas de son fauteuil roulant.
      Peut-être que si un jour un camarade vient se réfugier dans son jardin, elle hésitera à le balancer aux flics.
      Les Gilets Jaunes antiracistes qui se sont fait renverser par des bagnoles conduites par des bougnoules, eux-aussi ils auront reçu une leçon. Beaucoup de ces gens n’avaient jamais manifesté avant, ils ignoraient ce qu’est la répression d’un mouvement populaire et n’imaginaient pas une seconde que le pouvoir puisse préfèrer des pillards allogènes au peuple qui proteste, ou que tous les médias sans exception puissent mentir à ce point pour manipuler l’opinion.
      Et là, ça leur a pété en pleine gueule…
      Ils ne pourront plus jamais croire les mensonges dont on les gavait auparavant. Et ça, c’est une avancée.

    2. Et une avancée, aussi minime soit-elle, c’est toujours le début de quelque chose qui va dans la bonne direction.
      Critiquer ceux qui se bougent au motif qu’ils ne vont pas assez vite ou assez loin, c’est acceptable quand on se bouge soi-même et qu’on va beaucoup plus vite et plus loin qu’eux. Sinon c’est un peu comme le mec qui confond la gâchette et la détente et ose se moquer du camarade qui n’a qu’un vieux fusil de chasse en lui disant que ce n’est pas avec ça qu’il va gagner la guerre. Peut-être, mais pour repousser une bande de boucaques, ça risque d’être plus efficace que les œuvres complètes du plus brillant des philosophes. Peut-être que ceux qui agissent ne réfléchissent pas toujours assez mais ceux qui ne font que réfléchir ne sont pas forcément plus utiles à la cause qu’ils prétendent défendre.
      Traiter les gens de cons et leur dire qu’ils feraient mieux de rester chez eux en attendant le grand soir ou le jour J, c’est juste afficher sa supériorité intellectuelle.
      Se mêler à eux pour essayer de les éclairer et de les guider, même si ça ne marche pas souvent, c’est à mon sens plus utile et plus fraternel. Car si on pense vraiment que ce peuple est un troupeau de cons qui mérite de crever, à quoi bon gaspiller son énergie et ses brillantes réflexions pour de tels cafards avec lesquels on n’a rien au commun à part le système digestif et autres bidoches diverses. Mieux vaut les laisser crever. Il y a tant d’ouvrages passionnant à lire, de débats intéressants à avoir avec des personnes de qualité…

      1. @Rho2

        Décidément, vous avez une fâcheuse tendance à voir des choses qui n’existent pas en interprétant les faits à votre convenance, y compris mes commentaires. Vous pensez que des changements profonds (racialistes) sont à l’oeuvre dans notre société et que le mouvement des gilets jaunes, même imparfait, en est une des manifestations ? Eh bien nous verrons ce qu’il en sera véritablement dans quelques temps. Le réveil va être très dûr pour vous et bien d’autres lorque vous constaterez le dénouement socio-politique pitoyable de toutes ces agitations. Mon analyse critique du mouvement des gilets jaunes vous déplait ? Je me base simplement sur les faits, si ces derniers vous déplaisent, je n’y peu rien.

        Effectivement, j’ai un regard particulièrement critique à l’égard des militants qui participent à ce mouvement et/ou voient en lui un signe manifestant de la part des Blancs une prise de conscience raciale, « identitaire » ou je ne sais quoi d’autre du même genre. Je ne critique pas pour le plaisir mais pour inciter les militants à prendre du recul par rapport à cet événement, à adopter une vision plus profonde et plus large des choses pour qu’ils ne se fassent pas manipuler par les médias (ceux de nos milieux inclus) et les réseaux sociaux, pour qu’ils soient plus vigilants lors des prochains mouvements sociaux de masse (car il y en aura d’autres sous d’autres formes, c’est une évidence) afin qu’ils ne se mobilisent pas et ne se fassent plus tabasser pour rien. Mais au vu des commentaires publiés ici et là sur le web, je ne me fais aucune illusion de ce côté-là…

        Non, je vous rassure, je ne crois pas au mythe du grand soir, ni à une prise de conscience raciale soudaine des Blancs. D’ailleurs, les gauchistes aussi n’y croient plus depuis bien longtemps à ce fameux mythe, et en conséquence, ils ont effectué un travail de terrain (social, culturel et idéologique) depuis de nombreuses années au sein des milieux populaires (ce qui fait grandement défaut chez nous), un travail qui portera ses fruits tôt ou tard s’ils ne rencontrent pas d’obstacles décisifs mettant à mal tous leurs efforts. Mais ceci est un autre sujet.

        1. Je n’ai jamais dit que le mouvement des Gilets Jaunes s’accompagnait d’une prise de conscience raciale.
          Pas une seule fois. J’ai juste dit qu’il avait été l’occasion pour des millions de gens de découvrir à quel point le pouvoir et les merdias leur mentent et que ceux qui nous dirigent préfèrent des pilleurs allogènes à des Français qui protestent. Relisez ce que j’ai écrit. Et c’est vous qui m’accuser de déformer vos propos !
          Non, sur la prise de conscience raciale ou du rôle des juifs, je suis bien d’accord avec vous ; la plupart de ces gens en sont très loin. Mais ils ont découvert qu’on leur ment et qu’on les méprise et pour beaucoup, ça a été un choc. Des gens de la classe moyenne, qui se croyaient quand même un peu respectés, ont découvert que chanter la Marseillaise et brandir des drapeaux bleu-blanc-rouge, loin de les protéger des flics, ne les amadouait nullement et qu’ils étaient les premiers à être gazés, ou à se bouffer du flash-ball, alors qu’un peu plus loin, des hordes de boucaques ou de gauchos pillaient et cassaient en toute impunité.
          Pour eux, ça a été un choc…
          Et tous ont réalisé l’énormité des mensonges qu’on leur sert quotidiennement.
          Vous croyez vraiment que ce n’est rien et que cela n’aura aucune conséquence à l’avenir ?
          Certes, bien peu d’entre-eux finiront par mettre des triples parenthèses autour des noms de ceux qui les oppressent et encore moins rejoindront nos rangs.
          Mais leurs yeux se sont ouverts et ne se refermeront plus. À nous de leur dire où regarder. Vous le dites vous-même, les gauchistes ont laissé tomber leur rêve de grand soir pour mener des actions à long terme auprès des masses populaires.
          Rien ne nous empêche d’en faire autant. Mais pour ça, il faut se mêler aux gens, tenter de les éclairer progressivement, les guider dans le choix de leurs actions.
          Ce n’est pas facile et il faut être prudent ; on doit en dire assez pour faire évoluer les mentalités mais pas trop, non seulement pour ne pas se dévoiler en public, mais aussi parce qu’il y a des vérités que peu sont préparés à entendre.

          On peut aussi les regarder se fourvoyer avec mépris et laisser les gauchos s’occuper d’eux…

          1. @Rho2

            « Je n’ai jamais dit que le mouvement des Gilets Jaunes s’accompagnait d’une prise de conscience raciale. Pas une seule fois. »

            Pas explicitement, mais au vu de la teneur de vos commentaires, il n’y a aucun doute sur le fait que vous croyez en l’existence d’une prise de conscience massive des Blancs sur bon nombre de sujets fondamentaux, particulièrement tout ce qui concerne notre situation démographique, donc raciale. Voici quelques extraits de vos propos lors d’un précédent échange entre nous dans un autre article, qui démontrent soi-dit en passant, un certain manque de réalisme de votre part concernant ce mouvement:

            « Si vous aviez regardé ces images que vous refusez de voir, vous auriez constaté que les Gilets Jaunes ne sont constitués que de Blancs. »

            « Leur hétérogénéité politique ? Je n’en ai pas rencontré un seul qui soit un ancien militant socialiste ou macroniste, ou d’autres mouvements de gauche antiracistes. On y croise plutôt des gens qui ont voté FN. »

            Je ferai l’impasse sur les autres âneries que vous avez dites dans ce bref échange qui vaut son pesant d’or et démontre que vos affects vous empêchent de voir les faits les plus basiques concernant l’événement en question. Rien d’étonnant à ce que vous ayez participé à cette mascarade « révolutionnaire », probablement sous l’impulsion de vidéos publiées sur internet par certains protagonistes de nos milieux, notamment Hervé Ryssen, qui disent des imbécilités plus grosses qu’eux concernant les couches populaires de notre société, prouvant dans le même temps leur ignorance en la matière (ce qui n’est pas nouveau).

            https://blanche-europe.info/2018/10/21/les-medias-se-gargarisent-dune-manifestation-anti-brexit/

            Si cela peut vous rassurer dans vos certitudes, vous n’êtes pas le seul à voir des choses qui n’existent pas sur le mouvement des gilets jaunes. Voici un beau spécimen d’article où des imbécilités sont dites du début à la fin. Quand on pense que l’auteur de ce blog publie des articles politiques depuis 2015 et sort, malgré tout ceci, un article d’une bêtise affligeante… Visiblement, Rahowa73 n’a rien appris ou compris quoi que ce soit en politique. Réfléchir n’est pas si inutile que vous le pensez, et contrairement à vos affirmations à l’emporte-pièce sur ce sujet, réfléchir c’est aussi agir, même si cela ne se traduit pas par des gesticulations. Je vous assure que lire ce genre d’articles ou de commentaires est une souffrance pour moi, c’est la raison pour laquelle je néglige de plus en plus la consultation des productions internet faites par ceux de nos milieux, comme je vous l’avais déjà dit auparavant.

            https://rahowa73.blogspot.com/2018/12/2019-arrive.html

            Pour finir, voici encore quelques remarques de votre part mettant en évidence votre naïveté déconcertante:

            « Et tous ont réalisé l’énormité des mensonges qu’on leur sert quotidiennement.
            Vous croyez vraiment que ce n’est rien et que cela n’aura aucune conséquence à l’avenir ? »

            « (…) Mais leurs yeux se sont ouverts et ne se refermeront plus. »

            « Ils ne pourront plus jamais croire les mensonges dont on les gavait auparavant. Et ça, c’est une avancée. »

            Cela fait des décennies que nos politiciens mentent (pour ne pas dire depuis toujours), qu’ils ne respectent pas leurs promesses de campagne, qu’ils ne tiennent pas compte de certains avis du peuple, qu’ils magouillent aux yeux de tous, cela n’empêche pas les gens d’aller voter et d’élire ces politiciens bien peu recommandables qui les abusent depuis des lustres. Et ce n’est pas fini…

            1. Vous citez des extraits de mes propos tenus en rapport avec d’autres faits et dans d’autres contextes. C’est un procédé habituellement employé par nos adversaires pour tenter de nous décrédibiliser. Ce n’est guère élégant mais je m’en tape. Car chacun peut nous relire et se faire son opinion. Inutile de continuer à débattre avec vous puisque je ne dis que des imbécilités.
              J’ai bien compris que vous êtes un génie et que nous sommes tous des cons.
              Vous interprétez les propos et les actes des autres pour leur donner le sens qui conforte cette belle certitude. Moi, je ne mets pas en doute vos analyses, je vous reproche juste un mépris absolu de tous ceux qui ne partagent pas pleinement vos thèses et des gens qui n’ont pas votre Q.I.
              Vous estimez que ce que moi et nombre de camarades faisons et prônons ne sert à rien.
              C’est votre avis et même si je ne le partage pas, je ne vous traite pas d’imbécile pour autant.
              Chacun de nous pense et fait ce qu’il veut. Personnellement, j’ignore ce que vous faites pour la cause que vous affirmez défendre. En revanche, je constate que vous dénigrez systématiquement ceux qui tentent de faire quelque chose pour avancer un peu dans le bon sens. Évidemment, pour vous ça n’avance à rien et leurs actions n’ont aucun sens. C’est pas grave.
              On n’a pas besoin de votre approbation. Ce serait plus constructif si vous proposez quelque chose qui vous semble utile et cohérent. Je serais tout à fait prêt à m’impliquer dans la réalisation d’un projet que vous auriez élaboré.
              Mais rien, que dalle, nada.
              Votre puissance intellectuelle, vous l’employez juste pour critiquer ceux qui agissent mais sans rien proposer d’autre.

  3. bonjour

    il est vrai que la majorité des GJ ne comprennent rien à la question raciale et la lutte contre le pouvoir juif qui est le véritable problème de notre société.

    Cependant il ne faut pas mépriser ce mouvement qui a permis une certaine prise de conscience chez des gens qui ne sont pas programmés au départ pour ça.

    Laissons le troupeau avancer et se prendre en pleine gueule l’appareil ultra répressif de notre dictature qui ne manquera pas de commettre la bavure de trop , de celle qui peut véritablement mettre le feu aux poudres.
    Le juif ne pardonne jamais et compte bien faire payer très cher cette insubordination à ces sales goys.

    J’en prend le pari et toutes les dispositions prises par ce gouvernement d’occupation pour faire crever le blanc me donneront raison.

    Et pour Ryssen , il est évident qu’il instrumentalise le mouvement , il sait très bien que l’approche direct n’est pas souhaitable avec des personnes non cultivées politiquement parlant.

    Les grains de la discorde sont semés , à nous autres dans l’ombre à cultiver ce terreau fertile , de toute façon le retour en arrière n’est plus possible dorénavant , les gens creveront s’il ne se passe rien.

    Au risque de vous surprendre , beaucoup en ont conscience, manque juste ce petit déclic qui va fatalement venir , l’histoire n’est qu’un Éternel recommencement.

    Salutations

  4. L’un des plus gros problème des Français c’est qu’ils ne se voient pas en tant que blanc . Sans se socle on ne peut rien développer . Malgré tout , la génétique Aryenne est prédisposée naturellement pour bâtir et évoluer dans une société ou règne l’ordre la justice la vérité . C’est a dire l’exact contraire du modèle sociétal que le juif nous impose . Ca c’est une base qu’on peut exploiter .
    Je pense aussi que leurs subconscients recherchent la radicalité. Nos frères la suivront si elle se présente , j’en suis persuadé . Comme je l’ai déjà dit , il suffirait d’un rien pour que les choses basculent en notre faveur. Le juif a beau rendre le Français telle une coquille vide méprisable sur bien des points , la génétique elle , est implacable . Les sales youtrons le savent très bien. Ils ont très peur de ca ! C’est pour cela qu’ils cherchent à détruire notre race, notre flame . Le plus grand danger pour le juif c’est le potentiel de notre sang . Alors , tant qu’il y aura des blancs il y aura de l’espoir ! Mais tout ca mon bon vieux Rho 2 , tu le savait déjà . 🙂

    1. Merci, cher camarade Jim33 !
      Même si un vrai NS garanti AOC doit éviter l’alcool, je vais boire une mousse à ta santé.
      Après tout, la bière, c’est une boisson d’Aryen ! Faut juste pas en abuser sinon on se retrouve complètement noir !
      Ce qui n’est pas vraiment ce qu’on veut. 🙂
      À mon avis, cette expression a été inventée par un mec qui s’est dit qu’un gars normal ( donc Blanc ) pouvait devenir aussi con qu’un nègre en étant bourré.
      Alors un nègre bourré, on n’a pas d’échelle pour mesurer sa connerie ; déjà qu’à jeun il est plus con qu’un castor…
      La preuve :
      https://bbs.thegoyimknow.to/uploads/default/original/4X/5/5/c/55c9376c89ef701fd5bf103cfd085e3e26aea51a.jpg

  5. Je reviens sur ce fil où mon dernier message était pour trinquer à la santé du camarade Jim33 qui venait de nous envoyer un message d’espoir.
    Et voici une petite information qui prouve que les camarades qui se bouffent du lacry tous les week-ends ne le font pas pour rien. Comme disent les cocos, pour élever le niveau de concience des masses, il faut se mêler au peuple. Et c’est plus facile pour nous que pour des youtres gauchistes car nous faisons partie de ce peuple. Nous ne pouvons mépriser ces gens avec lesquels nous partageons le mêmes gènes et le même héritage au motif qu'(((on))) leur a fait oublier.
    Notre devoir est de les réveiller, de leur apprendre ce que nous savons, de les rallier à notre cause qui est d’ailleurs la leur. Et ça marche. La preuve :
    https://dailystormer.name/france-44-of-yellow-vests-think-there-is-a-zionist-conspiracy-on-a-global-scale/
    Eh oui, désormais près de la moitié des Gilets Jaunes sont persuadés de l’existence d’un complot juif visant à remplacer les Blancs sur leurs terres.
    Il y a beaucoup de « démocrates participatifs » dans certaines manifs.
    Et ça commence à se mettre sur la gueule avec les antifas et les mecs de gauche.
    Souvent on perd, car ces pédés sont nombreux, mais parfois on gagne comme quand ils font l’erreur de s’en prendre à une figure du mouvement. Là, les neutres font front commun avec nous et les gauchiasses prennent une branlée.
    À Strasbourg, les mecs ont défilé devant la synagogue pour dénoncer l’action néfaste des juifs. Et il n’y avait pas de bougnoules dans le cortège. Ce dont je viens de parler aurait été impossible il y a seulement deux mois. Ça prouve qu’il est possible de faire bouger les choses. Quand les youtres et leurs larbins crient leur haine de ceux qui défilent parce qu’ils veulent juste que leur travail leur permette de vivre décemment, ils jettent tous ces gens dans nos bras.
    À nous de les accueillir et de leur expliquer (((qui))) les exploite et veut leur fin.
    Si nous les rejettons en les méprisant au motif qu’ils ont voté comme des cons parce qu’ils ont été manipulés, ils iront se faire mettre une deuxième couche par Mélenchon. Notre devoir est de guider notre peuple. Il faut être patient.
    C’est comme apprendre à marcher à son gosse ; il faut y aller progressivement, un pas après l’autre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *