Articles d'actualité Articles en exergue France Problèmes raciaux

Le mouvement des gilets jaunes doit être soutenu par les nationalistes

La révolte des Français illustrée par le mouvement des gilets jaunes, initié par la décision du gouvernement Macron de taxer davantage les carburants, est en marche. C’est d’ailleurs peut-être la seule chose que le mouvement « en marche » de Macron aura été en mesure de mettre en marche de positif depuis les élections présidentielles…

Car le bilan actuel de Macron est terrible, lorsque l’on fait le constat accablant de la destruction manifeste de tout ce qui fait la nation française et en parallèle cette volonté manifeste de remplacer le peuple Blanc par un peuple métissé d’esclaves (dans cette optique, Macron s’apprête à signer le pacte des migrations de l’ONU le 11 décembre prochain au Maroc). Beaucoup de gilets jaunes expriment non seulement un ras-le-bol mais aussi une souffrance de voir leur pays ainsi malmené, sans compter la situation de désespérance de tous ces Français d’une part paupérisés au profit de la masse de colons allogènes et d’autre part méprisés par une caste arrogante d’ultra-riches.

Les manifestations organisées par les gilets jaunes, outre leur impact médiatique, donnent l’occasion aux gens de discuter librement entre eux, si bien que la vérité de l’arnaque de la transition écologique devient au fur et à mesure une évidence pour tous, la France étant l’un des pays qui pollue le moins dans le monde. Et d’autres vérités circulent sur les vraies raisons du gouvernement à davantage de pression fiscale, à savoir les 80 milliards d’euros que nous coûte chaque année l’immigration mahométane (bien que Libération nous parle de « seulement 35 milliards » sans en être certain…), les 10 milliards d’euros dépensés pour les pays africains sous-développés (récemment encore, plus d’un milliard d’euros pour financer la construction d’un métro à Marrakech), les 20 milliards d’euros que nous coûte chaque année l’Union Européenne, le remboursement impossible d’une dette artificielle et j’en passe.

Tout nationaliste français se doit de soutenir ce mouvement. Il faut en effet profiter de ce climat pré-insurrectionnel pour cristalliser la colère légitime de ces Français sur l’idéologie mortifère qui est à la source de tous leurs maux. Cette idéologie universaliste (à l’exception bien sûr des heureux élus) qui promeut l’égalité, les droits de l’homme, l’amour du prochain, idéologie tout à fait contraire aux lois de la nature, car non respectueuse des races humaines, à commencer par l’intérêt supérieur de la race Blanche. Cette idéologie qui fait de nous des esclaves, des goyim, des dhimmis ou des kouffar.

Certes le mouvement fait l’objet de tentatives multiples de récupération (ainsi que d’une diversité répugnante parmi les manifestants), qu’il s’agisse de syndicats ou de partis politiques pseudo-nationalistes qui font partie du Système (Marine le Pen et Nicolas Dupont-Aignan), mais aussi de gauchistes antiracistes et d’allogènes de la pseudo-République, au point que même le comité Adama a annoncé sa participation à la manifestation prévue à Paris le 1er décembre. Mais la présence d’allogènes parmi les gilets jaunes, ultime provocation quand on connaît la famille nègre parasite Adama, sera peut-être l’étincelle qui fera passer les Français Blancs de simples manifestants à ceux de véritables insurgés, capables de mettre en place des barricades armées.

La violence à ce stade sera inévitable. Il convient dès à présent que chaque Français Blanc verrouille sa ou ses cibles dans son environnement proche pour un passage à l’acte sur tout ennemi de race.

Le moment arrive en effet à grand pas où ce sera un devoir d’agir.

3 Replies to “Le mouvement des gilets jaunes doit être soutenu par les nationalistes

  1. Je reinsère ici ce que j’ai posté ce matin sur un autre fil où mon dernier message, envoyé en décembre, était pour trinquer à la santé du camarade Jim33 qui venait de nous envoyer un message d’espoir.
    Voici une petite information qui prouve que les camarades qui se bouffent du lacry tous les week-ends ne le font pas pour rien. Comme disent les cocos, pour élever le niveau de conscience des masses, il faut se mêler au peuple. Et c’est plus facile pour nous que pour des youtres gauchistes car nous faisons partie de ce peuple. Nous ne pouvons mépriser ces gens avec lesquels nous partageons les mêmes gènes et le même héritage au motif qu'(((on))) leur a fait oublier.
    Notre devoir est de les réveiller, de leur apprendre ce que nous savons, de les rallier à notre cause qui est d’ailleurs la leur. Et ça marche. La preuve :
    https://dailystormer.name/france-44-of-yellow-vests-think-there-is-a-zionist-conspiracy-on-a-global-scale/
    Eh oui, désormais près de la moitié des Gilets Jaunes sont persuadés de l’existence d’un complot juif visant à remplacer les Blancs sur leurs terres.
    Il y a beaucoup de « démocrates participatifs » dans certaines manifs.
    Et ça commence à se mettre sur la gueule avec les antifas et les mecs de gauche.
    Souvent on perd, car ces pédés sont nombreux, mais parfois on gagne comme quand ils font l’erreur de s’en prendre à une figure du mouvement. Là, les neutres font front commun avec nous et les gauchiasses prennent une branlée.
    Après ça, les tièdes sont plus disposés à nous écouter. D’où l’évolution constatée.
    À Strasbourg, les mecs ont défilé devant la synagogue pour dénoncer l’action néfaste des juifs. Et il n’y avait pas de bougnoules dans le cortège. Ce dont je viens de parler aurait été impossible il y a seulement deux mois. Ça prouve qu’il est possible de faire bouger les choses. Quand les youtres et leurs larbins crient leur haine de ceux qui défilent parce qu’ils veulent juste que leur travail leur permette de vivre décemment, ils jettent tous ces gens dans nos bras.
    À nous de les accueillir et de leur expliquer (((qui))) les exploite et veut leur fin.
    Si nous les rejetons en les méprisant au motif qu’ils ont voté comme des cons parce qu’ils ont été manipulés, ils iront se faire mettre une deuxième couche par Mélenchon. Notre devoir est de guider notre peuple. Il faut être patient.
    C’est comme apprendre à marcher à son gosse ; il faut y aller progressivement, un pas après l’autre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *