Articles d'actualité Articles en exergue États-Unis Médias, manipulations et censures Monde Politique

Censure à l’encontre de Gab : (((guerre))) contre la liberté d’expression sur Internet

Nous avions mentionné dans notre article sur le nettoyage de la synagogue de Pittsburgh que Robert Bowers, l’homme qui a éliminé 11 youpins, avait publié des messages indiquant ses positions politiques sur le réseau social Gab, qui a été lancé pour tenter de profiter du « marché » créé par la censure croissante sur Twitter.

Tout l’argumentaire de Gab est fondé sur l’idée de liberté d’expression, et du choix laissé à ses utilisateurs de filtrer eux-mêmes les sortes de contenus qu’ils ne veulent pas voir s’ils le souhaitent.

Gab avait déjà été l’objet de pressions dans la foulée de Charlottesville, et en avait profité pour bannir l’un de ses critiques pour ce message, très juste, et légal aux États-Unis :

Les Juifs ont cerné tout l’Internet, et je pense vraiment que le seul moyen par lequel nous aurons la moindre liberté d’expression ici est si quelqu’un leur apprend une leçon.

Vous vous rappelez comme il n’y a pas eu d’autre Ruby Ridge ou Waco après que Timmy a allumé le bâtiment Murrah ?

Les gens au pouvoir n’apprennent que d’une façon.

En dépit de ceci, Gab a continué de servir au cours de 2018 une sorte de rôle de « repère des bannis de Twitter », assez coupé de l’utilisateur ordinaire, mais néanmoins divisés entre de nombreuses tendances.

Les messages de Bowers ont immédiatement servi de prétexte pour une opération de censure coordonnée par les organisations juives.

Non, cela ne veut pas dire que Bowers était « manipulé ». Cela veut dire que nos ennemis disposaient de ces moyens de pression et de censure et qu’ils attendaient l’opportunité pour frapper.

La vérité est antisémite, donc la liberté d’expression est inacceptable pour les youpins.

À l’image des opérations de censure qui avaient eu lieu suite à Charlottesville, cette attaque a ciblé ce qui permet l’existence même d’un site internet viable : son hébergement, son nom de domaine et ses sources de financement.

L’Obs :

Lancé en 2016 sur le modèle de Twitter, Gab a indiqué samedi que Joyent, la société lui fournissant l’accès à internet, mettait fin à ses services à compter de lundi.

Paypal a également annoncé qu’il excluait Gab de ses services de paiement en ligne en raison des discours de haine [sic] colportés sur ce site avec la bienveillance de ses administrateurs.
[…]
La devise de Gab, « Tous bienvenus pour s’exprimer librement », lui a valu d’attirer des personnalités apparentées à l’extrême droite devenues persona non grata chez Twitter.

Toute la presse dominante américaine s’est rangé du côté de la censure.

Face aux censures sur Twitter, les anti-blancs américains disaient souvent quelque chose comme « Twitter est une entreprise privée, elle a le droit de vous bannir. Si vous n’êtes pas content, lancez votre propre Twitter sales racistes ! »

Eh bien, on voit le résultat : un réseau ayant réussi à remplir à peu près ce rôle a été la cible d’attaques dont le but est sans ambiguïté de le faire fermer.

Le but de cette opération juive est l’étouffement de la liberté d’expression sur Internet.

[…]
Dans un communiqué, Gab a également indiqué avoir une « tolérance zéro » pour la violence et le terrorisme, se disant « attristé et écoeuré » par la tuerie de Pittsburg.

Gab a collaboré avec une compète servilité avec les autorités, prenant les devants, mais cela n’a pas été pris en compte le moins du monde par tous ceux qui ont appelé à « déplateformer » Gab : leur but est de supprimer un espace où des blancs ont la possibilité d’échanger des idées pro-blanches et anti-système.

Auraient-ils appelé à mettre hors-ligne Facebook ou Twitter si Bowers y avait publié ses messages contre l’HIAS ? Évidemment non.

Le fait de pouvoir s’exprimer librement sur Internet, dans les limites autorisées par les lois américaines, est présenté comme un danger social méritant une féroce répression ! Et les oligopoles de l’Internet y collaborent, mettant à disposition leur pouvoir démesuré.

En Europe, la situation est analogue si ce n’est que les textes de loi mêmes criminalisent les vérités qui dérangent le régime anti-blanc sur les sujets fondamentaux, comme la race.

À l’hébergeur et à PayPal s’est rajouté GoDaddy.

GoDaddy est un fournisseur de nom de domaines. Un nom de domaine est d’une importance considérable pour qu’un site internet soit accessible pour ses visiteurs. S’y attaquer, comme cela a été fait contre le Daily Stormer, c’est tenter d’empêcher l’écrasante majorité des utilisateurs d’Internet d’accéder au site visé.

Aussi, Gab a été mis hors-ligne temporairement sous la menace de la séquestration de son nom de domaine.

Après quelques jours, le 3 novembre, le registraire Epik a annoncé qu’il allait désormais prendre en charge Gab, depuis revenu en ligne. Le fondateur d’Epik a qualifié avec raison ce qui a été subi par Gab de censure numérique, et développant un argumentaire sur la liberté typique de la droite américaine qui ne veut pas bien comprendre que les anti-Blancs s’en contre-fichent.

Conclusion

Si cet article se concentre sur le cas de Gab, la fusillade de la synagogue a servi de prétexte aux youpins pour s’attaquer à d’autres cibles, pour l’essentiel des pro-Trump se disant anti-gauchistes et plus ou moins pro-blancs, mais sans être vraiment radicaux (les attaques de ce côté ont eu lieu précédemment). Entre autres exemples, (((YouTube))) s’est attaqué à The Ralph Retort et à RedIce TV, limitant leurs comptes (la limitation avant un bannissement pur et simple est une tactique courante dans ces censures).

46 Replies to “Censure à l’encontre de Gab : (((guerre))) contre la liberté d’expression sur Internet

  1. Quel est l’intérêt de publier des infos avec 15 jours de retard ? Vraiment je ne comprend pas. Pourquoi ne pas publier moins mais plus régulièrement ?

  2. Difficile de générer de l’intérêt et du trafic avec des infos datant d’1 mois camarades. Je dis cela amicalement, compliqué de changer de structure (ou de fonctionner comme DP et le Daily Stormer) mais aujourd’hui la plupart suivent l’info au plus près.

    Un article d’actualité journalier ferait le plus grand bien au site et à la communauté. Je suppose que pour l’instant le temps et les effectifs manquent. Les analyses sont bonnes, vous pourriez grossir très vite !

  3. Très bonne idée au contraire de commenter avec 15 jours / 3 semaines de battement : cela permet de prendre le temps de la réflexion et de l’analyse, ce pourquoi elles sont si bonnes !

    1. Ce n’est pas voulu, comme certains d’entre vous le remarquent. On prend du retard, et ce n’est pas bon. Il ne nous faut pas 3 semaines pour réfléchir sur un fait d’actualité !
      Notre objectif est de publier avec un/deux jours maxi de battements… certainement pas 15 jours. Hélas, nous n’avons pas la possibilité, pour le moment, d’atteindre cet objectif.

        1. Quand un commentateur ne commente plus, cela ne signifie pas qu’il a déserté.
          De même que le nombre de commentateurs ne reflète pas le nombre de lecteurs 😉

          Et puis : le retard de nos articles fait que les commentaires sont moins intéressants à publier, le sujet en question est déjà passé depuis longtemps donc peu intéressant d’en reparler et de se demander quelle sera la suite.

          Voilà pourquoi il est nécessaire de reprendre le rythme de publication pour combler le retard et retrouver tout le monde, ainsi que de la qualité et de la ponctualité.

          1. J’ai un conseil à vous donner, mais ce n’est évidemment qu’un point de vue. Si, pour une quelconque raison, vous avez en ce moment du retard systématiquement, profitez en pour écrire et publier des articles de fond. Cela aura un double avantage. D’une part, la notion de retard n’aura plus de sens concernant de tels articles, puisque par définition, ils concernent des sujets fondamentaux, généraux et ainsi non dépendants de l’actualité. D’autre part, je pense qu’un certain nombre de lecteurs souhaitent davantage de tels articles, tant il est vrai que l’immense majorité ne relèvent que de l’actualité. Et l’expérience montre que, si avoir des clés de compréhension par des exemples concrets du quotidien est bien sûr essentiel, nous revenons plus souvent à des articles de fond qu’à des articles relevant de ce qui devient fatalement une ex-actualité. Vous pourriez par exemple rédiger un article qui réponde aux nationalistes catholiques, en montrant en quoi cette religion du désert est anti-aryenne et pour nous nocive. Cordialement.

                1. En fait, ce sont ces articles de fond extrêmement brillants qui ont fait de moi un inconditionnel de Blanche Europe. Ce sont ceux qui m’apportent le plus , d’autant que des commentateurs comme autescousios et d’autres camarades d’une érudition et d’une expérience exceptionnelle viennent encore les enrichir. Du coup, le fait que Blanche et Nico ne puissent suivre l’actualité au jour le jour n’est pas pour moi rédhibitoire. Certes, avoir l’avis le plus pertinent qui soit sur les évènements du jour est extraordinaire mais en découvrir quelques temps plus tard une analyse bien plus approfondie et qui situe ces évènements dans leur origine et leur contexte, c’est encore plus précieux.
                  Et pour ça Blanche Europe n’a pas d’équivalent.
                  Pour l’actualité, je vais sur DP ou DS ; et j’essaye de me faire ma propre opinion.
                  Évidemment, si BE pouvait aussi suivre l’actualité, ce serait l’idéal. Mais il faut du monde pour ça et ne pas devoir gagner son pain par ailleurs. Blanche a pu le faire pendant trois ans mais elle a failli en claquer. Nico aussi, j’imagine, quand il a pris le relais. C’est pas humain… Et même à deux, c’est pratiquement mission impossible. Même de simples commentateurs comme moi ne peuvent intervenir chaque jour, pris qu’ils sont par leurs obligations professionnelles, familiales, et leurs autres activités essentielles. D’où mes envois en pleine nuit. Grâce, si je puis dire, à mes insomnies, surtout quand je suis en déplacement, je peux prendre sur mon temps de sommeil. Mais il y a des jours où je peux souffler. Pour ceux qui sont encore en pleine activité, ce n’est pas possible…

        1. SVP, si l’un d’entre vous a pu télécharger toutes les émissions audio de DP, pourrait il mettre un lien, même temporaire, pour les enregistrer.

            1. Merci à toi, je pense que ce genre de liens va nous être nécessaire pour accéder à la plupart des sites nationalistes, avec la censure.

      1. non tu t en moques et c est ton droit ,mais ne parle au nom des autres DP est un ovni sur internet son emission est raffraichissante populaire ,de plus apres eux qui sera les suivants
        On peut toujours les suivre avec le navigateur brave et l oignon dp742web5fzh674o.onion
        ton message reflète le probleme des natios Francais toujours a se diviser et se quereller au lieu de se solidariser les uns avec les autres malgres les petites divergences qui n ont aucune importance en fait

        1. En effet, DP sont des camarades qui taffent pour notre cause. Bien qu’il y a beaucoup de choses à leur reprocher, on ne doit pas “s’en foutre”. Leur “censure” est une chose très importante pour nous, la répression est de pire en pire.
          Nous n’avons pas à leur lancer la pierre, je suis persuadé que si en ce moment BE tournait à plein régime (ce qui n’est pas le cas pour le moment) nous aurions subi le même sort.

          Cela risque d’arriver. Alors ne crachons pas sur nos camarades.

            1. Je ne sais pas, sans vouloir la blâmer : le blocage de la publication vient de Blanche. Comme elle n’est pas là, les articles sont en relecture et n’attendent que son feu vert. Il y en a plusieurs de prêt, mais elle est occupée en ce moment.

              Donc on attend…

              1. Comme tu es quelqu’un de confiance pour elle, et que tu en as fait la preuve pendant sa dernière absence, elle pourrait te partager certaines prérogatives, comme celle de pouvoir rendre effective une publication. Au moins jusqu’à son retour.

      1. Jai lu un com interressant sur dp qui explique que sur le navigateur OPERA il y a un vpn integré il n y a plus qu a le parametrer en Asie ou Amerique

        1. Pour avoir accès à DP sans VPN ni TOR :
          Il suffit d’aller sur la page de google trad https://translate.google.fr/
          Paramétrer pour une traduction de l’anglais vers le français.
          Insérer le lien de DP dans l’espace à gauche.
          Le lien apparait dans l’espace à droite.
          Cliquez ensuite sur le lien et… prestoooo !

  4. J’accède toujours au site de DP grâce à mon VPN.
    Pour ceux qui bidouillent un brin plus l’informatique, on peut aussi changer le DNS, substituer par exemple celui d’OpenDNS (gratuit et fiable) à celui de notre fournisseur de non accès ^^
    Le Juif a peur ! Tremble vermine, les gens vont se rendre compte que tu es un parasite !

    1. Non, mon ami. Donner sa date de naissance, c’est commencer à donner des informations sur son identité. À chaque fois que tu donnes une précision ( l’endroit où tu habites, ta situation familiale, ton activité professionnelle, etc… ) tu restreint le champ des possibles et permet à un programme d’identification par recoupement de dresser une liste de gens dont tu peux faire partie. À chaque détail supplémentaire, la liste se réduit et à un moment donné, un opérateur humain pourra t’identifier avec vous certitude en quelques minutes.
      C’est pourquoi je ne donne jamais de détails sur ce que j’ai fait ou fais actuellement, sauf si ce que je dis peut correspondre à trop de monde pour qu’il soit possible de me trouver. Les copains savent que je crèche à la campagne et que j’ai autrefois explosé du gauchiasse, que je suis maintenant trop vieux pour rattraper ces enculés et leur faire bouffer ma barre favorite, mais je ne dis pas où ça s’est passé, dans quel groupe j’étais, ni où je crèche. Car on n’est pas les seuls à nous lire…
      Une date de naissance, c’est vachement précis. Tu restreints les possibles à quelques milliers de personnes. Et à beaucoup moins si tu n’as pas pris soin de brouiller les pistes…
      Bon, ceci dit, bon anniversaire quand même, camarade !

    2. Ce qui est imprudent c’est de donner son âge et le faire sans VPN (un proxy c’est bien sympa mais ce n’est pas assez sécurisé !).

      Par contre, demander l’âge précis des autres, c’est assez suspect camarade. Attention à ne pas demander trop d’infos persos, on pourrait facilement penser que tu cherches des infos ! Je pense que ce n’est pas ton cas mais entre les flics (qui ne demanderaient pas l’âge comme ça, mais sait-on jamais…) et les anarchistes qui nous surveillent : soyons tous prudents.

      Moi on en sait sur les autres, mieux c’est. Autant pour sa propre sécurité que pour celle des autres. Avoir des infos sur ces camarades, même si on est digne de confiance, peut se retourner contre nous si nous sommes victimes d’un piratage ou même d’une perquisition. Je ne parle plus du cas d’une simple date de naissance, dans ma dernière partie de phrase, vous l’aurez compris.

  5. Comme d’autres commentateurs, je suis un peu dépité par l’évolution du site. Coller au plus prêt de l’actu est de première importance. Pour ce qui est de democratieparticipative, je suis un peu perdu pour installer ce qu’il faut pour récupérer le site. J’espère trouver de l’aide. Quoi qu’il soit, j’adresse mes encouragements à l’équipe, sans doute très restreinte de BE. Je ne doute pas qu’ils fassent au mieux !

  6. Retour de democratieparticipative ( et de la bête immonde ) Il suffit de taper democratieparticipative.online Ce n’est sans doute pas un grand scoop pour les lecteurs de BE … A suivre …

    1. Bon, je suis content de savoir que DP a échappé à la censure et qu’on puisse encore les consulter. Par contre, même s’ils affirment mener le même combat que nous, je ne suis pas sur qu’on puisse les qualifier de camarades. Outre qu’aucun de mes récents commentaires, pourtant garantis pur NS selon la norme ISO 9000, n’est publié alors que les débilités sans limite de culs-bénis patentés le sont toutes, et qu’eux-mêmes pratiquent donc allègrement la censure de ceux qui osent douter de la divinité de Ieshoua et du rôle positif du christianisme pour les peuples Européens, j’ai toujours l’impression d’une absence totale de solidarité à l’égard des nationalistes qui pourraient leur faire, et je choisi ce terme parce-que je suis persuadé que c’est ainsi qu’ils le perçoivent, concurrence. Alors qu’ils ont bénéficié du soutien sans faille de Blanche et de Nico, pas un seul mot pour soutenir Blanche Europe. En fait, je suis persuadé qu’ils, ou il car j’ignore leur effectif réel, seraient, ou serait, ravis, ou ravi, si ce site venait à disparaître. Car comme l’a souligné Conversano, qui, sur le coup, avait à mon sens une vision correcte des choses, DP est dans une logique d’élimination de la concurrence. Car, contrairement à Blanche et à Nico qui doivent se défoncer pour faire fonctionner ce site tout en gagnant leur vie par un autre boulot, l’ami Boris n’a, à première vue, d’autre activité que ses sites.
      Son gagne pain, net d’impôt, merci bitcoin, c’est DP. Quand on a compris ça, on comprend bien d’autres choses.
      En tout cas, je n’appelle pas pour ma part camarades des mecs, ou un mec, tolérant des insultes à l’égard d’Adolf Hitler et de Blanche. Faits que j’avais relatés et que d’autres camarades avaient pu constater.
      Camarade est un terme réservé à ceux avec lesquels je me sens en fraternité…
      Même si je ne suis pas toujours d’accord avec eux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *