Articles d'actualité Articles en exergue Décadence Europe Question Juive

Le pape François exige que l’antisémitisme soit “banni de la communauté humaine”

Le pape François est une ordure de la pire espèce. Chef spirituel de la religion la plus pratiquée en Europe, ses propos ont de l’influence. Ils éloignent les personnes saines d’esprit d’un culte catholique dont les penchants néfastes sont anciens mais nouvellement si flagrants, mais ils poussent aussi des sots voyant là un chemin vers le paradis à des comportements mortifères pour leur race.

Dans les archives de Blanche Europe, le cas du pape François a été traité à de multiples reprises. Il est difficile de décider laquelle de ses sorties est la plus détestable. Le baiser de pieds d’envahisseurs est en compétition avec sa déclaration sur les migrants censés miraculeusement féconder une Europe « stérile », tandis que son pèlerinage shoatique à Auschwitz est non loin derrière.

C’est récemment devenu plus difficile encore, une nouvelle déclaration s’ajoutant aux précédentes.

Vatican News :

Le Pape François a accordé ce matin une audience à des représentants du Congrès mondial des Juifs des Montagnes. C’est la première fois que des membres de cette communauté établie dans le Caucase depuis 1500 ans étaient reçus par un Pape.

Les Juifs des Montagnes descendent des Juifs perses, qui venaient d’un territoire correspondant à l’actuel Irak.
[…]
Le Pape a commencé son intervention en rappelant sa rencontre récente avec une communauté juive lors de sa visite en Lituanie en septembre. Cette visite commémorait le 75e anniversaire de la destruction du ghetto juif à Vilnius, ville devenue quelques décennies plus tard depuis la capitale de la Lituanie.

Apparemment, ce pape passe son temps à rencontrer des juifs.

Le Pape a évoqué plusieurs commémorations liées à l’Holocauste, notamment les rafles dans la communauté juive de Rome il y a 75 ans également, ainsi que les persécutions de juifs allemands par les nazis, dès les années 1930.

Il n’y a pas de doute : le pape est un fidèle adepte de la religion de la Shoah. N’oublions jamais les six milliards de savonnettes !

[…]
« La tentative de remplacer le Dieu de bonté avec l’idolâtrie du pouvoir et l’idéologie de haine s’est terminée dans la folie de l’extermination d’êtres humains, a déploré le Pape François. »

Le nationalisme est amour.

Amour de son peuple, amour de sa nation.

L’étranger n’est détesté ou haï que dans la mesure du danger qu’il représente pour la chose aimée.

La prétention du pape à un amour universel est absurde. « Aimer » tout le monde, c’est n’aimer personne.

Pour ceux n’ayant pas lu mon texte en lien, je répéterais sa conclusion :

Les appels à “tout aimer”, “aimer tout le monde”, “aimer tout le monde pareil”, les reproches de “ne pas assez aimer” untel – très fréquents -, de “trop aimer” untel, tous ont ces mêmes fondations inexistantes. Ce n’est qu’une verroterie verbale, pouvant seulement frapper l’esprit qui n’entrevoit pas leurs conséquences absurdes.

On ne peut aimer que certaines choses, et on les aime avec hiérarchie.

Dans ce contexte, nous estimons que placer ce qui nous est proche, ce qui est beau et ce qui est bon en haut de cette hiérarchie est ce qui est le mieux.

Le discours ennemi ne vise pas à faire tout aimer, mais bien à attaquer cette hiérarchie, et donc à favoriser le lointain, le laid et le mauvais.

Nous nationalistes n’avons pas honte de rejeter le lointain, le laid et le mauvais.

Il n’y a pas de véritable amour si l’on n’éprouve pas de répulsion à l’égard de ce qui menace ce que l’on aime.

Reprenons les propos du pape, qui a poursuivi ainsi :

« Par conséquent, la liberté religieuse est un bien suprême à sauvegarder, un droit humain fondamental et une protection contre les revendications du totalitarisme », a-t-il dit.

Voir le chef de la religion catholique défendre la liberté religieuse comme « bien suprême » a quelque chose d’absurde, à plusieurs titres.

Il y a l’aspect historique. Le christianisme n’aurait jamais eu une telle emprise sur les peuples européens s’il n’avait pas été imposé par la force. Destruction des « idoles païennes », destruction d’innombrables textes antiques, usage abondant de la force pour contraindre à épouser la « vraie foi », y compris par la mise à mort de païens, d’athées, d’hérétiques qui ne se montraient pas assez discrets. La seule religion que le catholicisme a toléré pendant des siècles de domination complète a été le judaïsme – la papauté décourageait les efforts de conversion des juifs.

Il y a l’aspect religieux. Que doit penser un chrétien sincère et cohérent qui croit que sa religion est la seule voie vers le supposé salut d’une supposée vie éternelle dans le supposé paradis du supposé Dieu juif ? Oui, ça fait beaucoup de suppositions, mais n’oubliez pas le premier commandement du chrétien : croire ; plus c’est apparemment invraisemblable ou incompréhensible, plus forte doit être la foi. Que doit donc penser notre crédule ? Si le dogme catholique dit vrai, alors tous les humains qui n’adhèrent pas au culte catholique sont condamnés à des souffrances éternelles dans le supposé enfer du supposé Dieu juif. Dès lors, prôner la liberté de religion revient, pour un chrétien cohérent, à condamner sciemment des milliards d’humains auxdites souffrances éternelles.

D’où cette conclusion imparable : ou bien le pape est un sadique que l’idée de ces supposées souffrances réjouit, ou bien il considère les dogmes de la religion qu’il dirige comme un monceau de fariboles.

Dire « Dieu est amour » ou une sottise analogue ne permet pas d’esquiver cette conclusion, parce que cela revient à dire que plusieurs des dogmes essentiels du christianisme sont faux.

Environ 1500 Juifs des Montagnes furent tués durant l’Holocauste, la plupart de Crimée.

Blablabla. Seul élément notable : ce ne sont pas exactement des juifs raciaux.

[…]
Le Pape a remarqué qu’il y a toujours des attitudes antisémites dans la société aujourd’hui :

Comme je l’ai souvent répété, un chrétien ne peut pas être un antisémite, nous partageons les mêmes racines. Ce serait une contradiction de foi et de vie.

Il y a en effet une contradiction flagrante entre être hostile aux Juifs et suivre une religion qui explique qu’une entité divine omnipotente et omnisciente (donc, ayant connaissance de tous les évènements passés et futurs, donc, ayant connaissance de tous les infâmes méfaits juifs que nous pouvons aujourd’hui constater) aurait néanmoins choisi de faire des youpins son peuple élu.

Le christianisme ne peut persister que dans l’esprit de personnes qui, endoctrinées dans l’enfance, l’intègrent comme partie essentielle de leur identité, perçoivent toute critique à son encontre comme une attaque personnelle, et sont dès lors totalement irrationnelles ; ou bien dans l’esprit de personnes trop faibles d’esprit pour voir à quel point il est absurde même lorsque cela leur est clairement montré.

Le pape a poursuivi ainsi :

Nous sommes appelés à œuvrer ensemble pour s’assurer que l’antisémitisme soit banni de la communauté humaine.

En citant le prophète Isaïe, le Pape François a appelé toutes les religions à aider le monde à « transformer les lances en serpes » de façon à ce que les communautés puissent expérimenter une période de patiente réconciliation. Le Pape a conclu son discours, en prononçant cette bénédiction traditionnelle en hébreu :

Shalom Alerhem !

La photographie date un peu, mais ce qu’elle montre est toujours d’actualité.

Tandis que les Juifs n’ont de cesse d’ajouter à leurs méfaits, le pape veut la destruction de toutes les personnes saines d’esprit qui veulent défendre leur peuple de la délétère influence juive.

Mais le pape peut se soumettre aux Juifs tout autant qu’il veut (il a l’habitude, à tel point que je ne serais pas étonnée s’il est crypto-juif), il n’a pas le pouvoir d’empêcher le triomphe de la vérité.

26 Replies to “Le pape François exige que l’antisémitisme soit “banni de la communauté humaine”

    1. Beaucoup de gilets jaunes sont manifestement bien à droite, sympathisants ou militants du FN mais aussi…”démocrates participatifs” ! Il y en a même pas mal dans l’entourage de l’un des fans de Blanche Europe… 🙂
      Et les vidéos diffusées par DP, bien qu’elles aient évidemment été sélectionnées pour aller dans leur sens, montrent bien que non seulement le ras le bol des Français amène enfin ceux-ci a se bouger et qu’ils le font massivement alors que ce n’est pas vraiment coordonné, mais encore que leur hostilité à l’égard des envahisseurs, leur conscience du caractère manipulateur de tous les merdias, et enfin, délicieuse cerise sur ce beau gâteau, leur racisme et leur antisémitisme, ne font que croître.
      Nous sommes plus nombreux que les youtres et le (((pouvoir))) l’imaginent et en interdisant au peuple de s’exprimer ces ordures ne font que l’obliger à cacher ses véritables sentiments et sa colère en temps ordinaire. Mais que survienne un évènement qui libère leur parole et tous ces opprimés montrent alors leur force et leur détermination. Plus (((ils))) obligent les gens à se taire, plus la haine de ces derniers monte. Ceux qui accordaient encore quelque crédit aux merdias, au gouvernement ou aux syndicats rouges, comment croyez vous qu’ils vont réagir quand, s’étant trouvés plusieurs milliers à un rassemblement, ils vont les entendre dire qu’ils n’étaient que soixante ? Ou que s’étant fait foncer dessus par une voiture pleine de boucaques, ce soit eux que l’on présente comme les agresseurs ?
      Ils rejoindront nos rangs !

  1. Pour revenir au sujet, qui est essentiel même s’il ne fait pas la une de l’actualité.
    Cet article montre l’attachement viscéral de ce pape à la cause judaïque et en rappelle les raisons, dont la principale est qu’on ne saurait lutter contre ceux que l’on considère comme le peuple élu, dont on vénère l’un des leurs comme fils de Dieu, et dont on fait sien les mythes et les dogmes.
    Le christianisme est bel et bien une maladie mentale propagée par l’Eglise et inoculée de force par le fer et le feu à des peuples qui en ont été parfois presque anéantis physiquement et pas seulement spirituellement. Avec l’islam, il s’agit là de la plus grande des machinations criminelles que l’humanité a du subir. Des dizaines de millions de morts, autant de survivants brisés par les tortures perpétrées sur eux par les fanatiques de leur prétendu dieu d’amour, et ce bien avant la sinistre inquisition, des milliers de monuments et de chefs d’oeuvre artistiques détruits, des millions d’écrits irremplaçables brûlés, les élites intellectuelles condamnées à la stérilité… La Mafia, à côté, c’est une association caritative !
    Ne cherchez pas le démon chez les païens, connards, c’est vous qui le servez…
    Et la démonstration de Blanche est imparable. Soit ce pape sait pertinemment que la doctrine professée par sa secte est un tissu de fariboles, et on peut comprendre son appel à la tolérance religieuse comme une entente commerciale entre concurrents sur le marché de la manipulation et de l’endoctrinement des masses, soit il croit sincèrement que seul le christianisme est la voie unique vers le salut et il est alors le plus grand des faux-culs et le pire sadique que la Terre ait porté. Je ne serais même pas étonné que ces deux hypothèses soient vraies simultanément alors qu’elles s’excluent réciproquement dans un esprit normal et cohérent. Car je doute que ce soit le cas de ce tordu ultime…

    1. « Ne cherchez pas le démon chez les païens, connards, c’est vous qui le servez… »

      Exactement.
      ‘A l’insu de leur plein gré’, comme disait l’autre crétin.
      Car ils n’ont rien compris à leur propre religion qu’ils ne connaissent même pas, étant donc incapables d’en tirer les implications qu’elle est censée induire sur leur comportement. Ils n’en ont qu’une perception tronquée et superficielle, faute d’avoir la curiosité élémentaire de faire ces deux choses essentielles pour tout être doué de raison : 1) étudier leur religion en en tirant les conséquences que cela implique pour eux, 2) s’instruire de ce qui existe en dehors de ce que leur religion leur prescrit (sortir de la matrice juive).

      J’en profite pour signifier l’importance de sortir de la matrice juive : cesser de jouer avec les règles juives, reléguer les juifs à la lie de l’humanité (c’était leur place dans l’Antiquité) d’où ils n’auraient jamais dû sortir (mais dont ils sont sortis grâce à la christianisation et à l’islamisation qui ont fait d’eux depuis le nombril du monde), et retrouver les valeurs de nos Anciens.

      Le concept de Shaïtan (Satan), Diable, etc, est purement sémite. Il était inconnu des païens européens avec leur vision complémentaire et cyclique du monde, et non une vision dualiste et linéaire menant à une « apocalypse » régulièrement reléguée aux calendes grecques depuis le « machia’h » Ieshouah qui a donc menti.
      De même qu’étaient inconnus – du moins sous leur signification judéo-chrétienne – les « démons », de l’hellène « daimon » mot employé pour désigner toute divinité mineure (et accessoirement la conscience éthique de chaque individu, pour les philosophes).

      Si les païens devaient croire à un truc genre Satan, ce truc serait incontestablement Iahvéh, le dieu des juifs que ceux-ci ont réussi à faire passer pour le dieu de tous par l’intermédiaire des chrétiens qui ont fait ce boulot à leur place pendant des siècles (les juifs n’étaient pas assez nombreux pour quoi que ce soit, ils utilisent toujours les goyim les plus stupides par le biais d’idéologies pour subvertir les autres goyim – et ils doivent en l’occurrence une fière chandelle à Shaoul de Tarse qui est le véritable inventeur du « christianisme »).

      Le Iahvéh père-fouettard colérique, jaloux (c’est lui-même qui le dit dans l’AT), intolérant et totalitaire devant qui tout le monde doit se prosterner sous peine d’être écrabouillé comme une bouse, champion du nivellement par le bas par l’inversion des valeurs et l’égalitarisme forcené, les valeurs aristocratiques tirant une société vers le haut étant considérées comme « orgueil » et « péché », Iahvéh (qui se fait appeler chez nous du nom indo-européen de « Dieu » – qui vient de ‘Deiwos’ – pour mieux nous tromper sur son origine sémite), le dieu des esclaves, ne veut pas voir une tête dépasser pour le défier, ceux qui ne se soumettent pas à lui doivent donc être détruits, il n’y a pas d’alternative (et les judéo-chrétiens veulent nous faire croire que ça, c’est le « libre arbitre »).

      Comment des Aryens peuvent-ils vénérer une telle abomination ?

      Pour les juifs, la réponse est évidente : en retour, leur « dieu » leur a promis la suprématie. Ce qui figure en toutes lettres à plusieurs reprises dans l’AT qui est une véritable déclaration de guerre au reste de l’humanité (même pas besoin de se référencer au Talmud qui n’en est qu’une exégèse). Même soumis à leur Iahvéh, les juifs conserveront ainsi une place de choix dans l’humanité : celle des maîtres, celle du « peuple prêtre ». Un bon marché pour eux, non ?
      Pour les autres iahvistes (shabbat goyim), on est en droit de se demander quel bénéfice ils peuvent en tirer (à part une hypothétique place au « Paradis » après leur mort, à jouer de la lyre avec des petites ailes dans le dos à la droite du « Père »). C’est ce qu’ils appellent « la connaissance », les autres étant bien sûr des ignorants. Mouaaaaah ah ah ah ! Les cons !

      1. « Si les païens devaient croire à un truc genre Satan, ce truc serait incontestablement Iahvéh, le dieu des juifs »

        Partant, que ce soit au niveau des (((buts))) millénaristes visés, que ce soit au niveau de (((leur))) comportement, ou même au niveau de (((leur))) faciès (qui ressemblent si fort à la plupart des représentations de démons) : ils seraient alors probablement bien les élus de ce « dieu ».

    2. [suite de mon comm ci-dessus, apparemment il ne tenait pas en entier dans la même fenêtre]

      Comme je l’ai déjà dit dans des comm antérieurs sur BE, le problème est fondamentalement religieux, ce qui explique la patience multi-séculaire des juifs pour parvenir à leur but. La politique n’est qu’un instrument. Qui n’a pas identifié la source du problème ne peut rien comprendre, et donc ne peut poser aucun diagnostic valable, et donc ne résoudra jamais rien. Ceci explique non seulement l’échec du christianisme prétendant résoudre le problème juif, mais aussi la réussite des juifs qui estiment – à juste titre – que la civilisation « occidentale » est leur chose : le christianisme fait partie de la matrice juive et ne peut donc que constituer un boulet dans la lutte pour la survie raciale que nous menons.
      C’est par des moyens irrationnels (idéologies fumeuses religieuses ou laïques dérivées de ces valeurs religieuses) à l’adresse des goyim les plus faibles ou les plus corruptibles (les « derniers hommes » ou « le peuple du ressentiment » comme disait Nietzsche) que les juifs s’emploient à détruire de l’intérieur les sociétés traditionnelles, même si cela prend des siècles. Ceux qui veulent employer ces mêmes idéologies pour les défendre (comme le christianisme) ont donc tout faux.

      Etre un Aryen, c’est avoir un esprit aryen dans un corps aryen. Toute « autre identité aryenne » est supercherie et trahison.

      «
      Comme je l’ai dit à une autre occasion : être aryen n’est pas important, devenir aryen est ce qui importe. A cet égard une énorme tâche reste à accomplir par nous tous : la libération intérieure vis à vis du sémitisme dominateur et étouffant. Ceci concerne la pensée fondamentale de toutes les visions du monde et de toutes les religions ; c’est là – au tout début – que le chemin bifurque ;
      »
      H. S. Chamberlain, Vision du monde aryenne, 1915.

      Et, pour finir, un peu de musique, pour l’ambiance :

      https://www.youtube.com/watch?v=9tFPGTIr0Zw

      https://www.youtube.com/watch?v=i9XtVbUYUIE

  2. Quelle pépite que cet article ainsi que les commentaires pertinents qui le complètent ! Merci à notre Blanche et aux camarades qui font qu’on se sent fier d’être des lecteurs assidus de Blanche Europe ! À consommer sans modération !
    En tout cas, ça nous change des vieilles barbes de radio courtoisie ou pour moisis qui se paluchent à longueur d’antenne sur les rois très chrétiens et qui débitent leurs bondieuseries mielleuses de soumis à Yeshouah Ben Yosef… sans jamais nommer le youtre infâme qui oppresse et détruit notre race ! Ces vieux barbons se réfugient derrière des concepts creux telle que l’identité, la culture… bref, autant de précautions oratoires et de pirouettes intellectuelles qui ne les gardent même pas des sarcasmes de l’ennemi qui doit bien se marrer en entendant ces droiteux en carton qui montent à l’échafaud en s’assurant que la cravate est bien droite et qu’ils ont bien utilisé l’imparfait du subjonctif avant de se faire raccourcir !
    Pour notre sang et notre race, RAHOWA !

  3. Si je comprends bien les Juifs ont tué jésus. Alors à qui appartient cette église ??
    Aux Juifs sodomites ?
    A l’époque l’église condamnait au bûcher les judaïsants.

    1. « Nous avons infiltré l’Eglise catholique dès le début. Pourquoi pensez-vous que le pape, les cardinaux et tous les évêques portent la yarmoulke ?
      La race blanche n’a jamais compris cela.
      Mille ans plus tard, la race blanche a commencé à se réveiller. Nous avons dû organiser un plan B… alors nous avons formé les Jésuites. Il y avait un bon garçon, Ignace de Loyola. Il a lancé le mouvement des Jésuites. »
      (((Louis Finkelstein))), (1895-1991)

      Ieshouah ben Iosef a été condamné à mort par les juifs en tant que faux machia’h selon la loi juive (même s’ils ont dû obtenir l’accord de l’occupant romain pour cela), c’est une affaire entre juifs qui ne nous concerne pas et comme Pilate, nous nous en lavons les mains. Ieshouah n’était pas un défenseur de la race blanche, il n’était « envoyé que pour les brebis perdues de la maison d’Israël », et en tant que juif détestait et méprisait les goyim, en particulier les Romains qui occupaient la Judée.

      L’Eglise a toujours appartenu aux juifs, c’est un des leurs, Shaoul de Tarse qui a créé le christianisme pour le répandre chez les goyim. L’histoire de « Pierre, premier évêque de Rome » est une fable inventée après coup, de même que les interpolations enjoignant les apôtres à « enseigner les nations ».

      Alors à qui appartient l’Eglise catholique, on s’en fout finalement, car ce n’est pas l’Eglise catholique que nous défendons mais notre race. D’autant que l’Eglise catholique n’a jamais défendu la race blanche, pas plus que Ieshouah ou Shaoul… ni aujourd’hui ni dans le passé.

      _____

      « Ne touchez pas aux Juifs, ils sont la chair et les os du Seigneur. »
      Bernard de Clairvaux, le « saint » catholique et docteur de l’Eglise qui a prêché la 2ème croisade…

      L’Eglise n’a jamais condamné les judaïsants au bûcher ou autre peine capitale, à l’exception de quelques centaines de juifs au maximum condamnés par la seule Inquisition espagnole et non pour le motif qu’ils étaient juifs mais parce qu’ils s’étaient convertis faussement au catholicisme, devenant ainsi des « hérétiques » passibles du bûcher.

      Sinon les juifs ont toujours été non seulement tolérés en Europe chrétienne mais aussi protégés par l’Eglise. Les expulsions étaient le fait des pouvoirs temporels, les pogroms le fait de foules de gens incontrôlés qui se vengeaient des méfaits des juifs, et non le fait de l’Eglise. Expulsions vers d’autres pays d’Europe chrétienne d’où ils pouvaient d’ailleurs revenir quelques décennies plus tard dans les pays d’où ils avaient été expulsés… le principe des vases communicants.

      Par contre les Européens non chrétiens ont toujours mangé bon de la part de l’Eglise. Contrairement aux juifs, eux n’avaient aucun droit de survie sur leur propre terre à moins de se convertir au christianisme (se renier et renier ses ancêtres).
      En comptant les guerres de conversion du haut Moyen-Age (Saxons, Scandinaves, Slaves, Hongrois, Baltes, etc), les croisades contre les « hérétiques » (Cathares, Vaudois, Hussites, etc), les guerres de religion catholiques-protestants, la répression « judiciaire » des « hérétiques » et autres « sorciers » (autant de la part des protestants que des catholiques), on atteint facilement plusieurs fois le nombre de juifs vivant en Europe aux mêmes époques. Tout ça pour une religion importée de Judée sensée unir l’Europe, les juifs ont dû bien se marrer de la sottise de tous ces goyim !

      1. Se libérer de l’irrationalité, reprendre contact avec le Réel : très difficile défi en effet, après deux mille ans de judéo-crétinisme.
        Beaucoup d’Européens sont définitivement empêtrés là dedans. C’est probablement entré dans leur nature génétique, après des dizaines de génération de pression sélective en faveur des filous, des faux-culs, des lâches et des opportunistes “pragmatiques”.

      2. Autescousios, voir des commentaires de ta plume est toujours un plaisir. Les autres ne sont pas en reste non plus, Warezerie et Rho 2 par exemple.
        Content de voir que vous êtes toujours tous présents, même si Blanche et moi-même avons du mal à gérer le retard pour le moment (Pouvoir Blanc et Visage Pâle sont là pour nous aider aussi, mais c’est Blanche qui doit publier les articles, on a donc un peu de retard en raison de ce dernier point.

        Que personne ne se fasse de soucis, nous sommes toujours actifs, juste un peu moins présents dans les commentaires et dans la publication.

        Mes amitiés à tous, nous allons reprendre un rythme acceptable dans les semaines qui arrivent : on fait le maximum d’efforts pour ça.

        Pour nos lecteurs et pour la race !

      3. “depuis le « machia’h » Ieshouah qui a donc menti” pas même necessaire s’il s’agit d’un paraphrène confabulant…
        @ rho : Charles Binet-Sanglé (Médecin et psychologue Français)”La folie de Jésus” 4 tomes (mdr !) 1908

  4. Le Pape François a t il cité Esaie 60 16 ? ça aurait été sympa de sa part, surtout son explication sur comment prendre cette “prophétie” qui explique beaucoup de choses….
    “y compris par la mise à mort de païens” on oublie dans cet aspect la rafle et la mise en esclavage systèmatique des Paiens (Voir les propos du Pape Gélase )

  5. Je me réjouis que, quoique avec moult retard, cette religion de (…), ce ver-dans-la-pomme qui nous a transformés en trognon bon à jeter aux poubelles de l’Histoire, soit ENFIN dénoncée … et que les habituels imbéciles judéo-crétinesques soient absents de cette page. Puissent ces faux-culs, qui dans le meilleur des cas ne sont que d’ineptes ignorants (comment être à la fois “racialiste” et chrétien ?!), aller royalement se faire foutre. Dans nos rangs doit régner la confiance, non le doute et l’inconfort de se trouver côte à côte avec ces andouilles.

  6. Il y a trois choses dont je me réjouis guère :
    a) Qu’il faile assister aux provocations de ce pape, alors qu’une réflexion intelligente sur la nature du christianisme devrait à elle seule permettre de comprendre ce qu’est cette religion de cinglés, véritable pustule sur la face de l’Europe. Est-il pourtant difficile de se souvenir de l’âge des ténèbres, alias Moyen-Âge, qui a suivi l’instauration du christianisme en Europe ? Les Mongols, les Berbères, les Arabes et les Turcs furent tous à point de nous coloniser … ce qui n’empêchait pas des hordes de crétins de se rendre pour leurs (…) croisades vers la “Terre Sainte” ,,, détruisant au passage Byzance et laissant l’Espagne à son triste sort.
    b) Qu’on continue d’avoir du mal – je compte m’y employer, tout comme depuis de nombreuses années j’ai insisté sur la dangerosité de la religion chrétienne – à détecter la présence d’un axe obscurantiste, USraélo-djihadiste-“Européen”. L’Europe est dans une posture ambigue. Elle est occupée par le camp anglo-américain (principalement la République Calviniste) mais il y a un nombre si énorme de valets “Européens” qui la servent … du genre de ceux, “démocrates-chrétiens”, qui ont eu l’idée d’instaurer le Plan Kalergi … que cette occupation, de l’Europe par ses pires ennemis, est difficile voire impossible à mettre en évidence.
    c) Qu’on ne parle jamais de la SEULE chance pour l’Europe : que cet axe moyen âgeux et obscurantiste finisse par se pêter la gueule … autant que possible, espérons-le, AVANT d’avoir entrainé l’Europe – celle véritablement Européenne, non celle de leurs valets, les dégénérés judéo-crétins – dans sa tombe.
    Ils se pêteront la gueule, qu’on se le dise, et ils veulent que nous y soyons aussi, qu’on se le dise également. Leurs hauts-faits technologiques ne sont que du vent. Seule la Russie semble apte aujourd’hui à leur tenir la dragée haute.
    https://reseauinternational.net/enorme-la-russie-veut-verifier-si-le-voyage-des-americains-sur-la-lune-netait-pas-un-canular/

    1. L’article de réseau international est un ramassis de conneries. Les missions variées Apollo ont été suivies par des milliers d’observatoires et de stations radio du décollage de Cap Kennedy jusqu’à leur retour sur Terre, plus exactement en mer puisque les capsules ne pouvaient qu’amerir. Les réflecteurs lasers et d’autres équipements installés à proximité des LEM par les astronautes américains ont été utilisés depuis par d’innombrables chercheurs qui ne pointent pas leurs instruments sur Hollywood pour en extraire les données mais sur les lieux d’atterrissage des missions lunaires. S’ils ne peuvent pas y retourner, c’est parce qu’ils ont arrêté la production de la Saturn V, la plus puissante fusée jamais réalisée, mais au coût aussi astronomique que ses objectifs. Lorsqu’elle a été utilisée pour la dernière fois en 1973, elle a mis en orbite en une seule fois le Skylab, un énorme laboratoire orbital de plus de cent tonnes, ou l’équipage disposait de presque autant de place que celui du vaisseau du film 2001. Quand elle a été abandonnée car ses équipements étaient devenus obsolètes, et que la NASA l’a laissé se consumer dans l’atmosphère, le feu d’artifice a éclairé les régions en dessous comme un clair de Lune…
      Alors, autant prétendre que la tour Eiffel n’a jamais existé ! En général, ce bobard est repris allègrement par les tenants de la Terre plate et certains de ceux du petit Jésus ( on revient au sujet ). En fait, par tous ceux dont le cerveau est en off…

      1. N’en reste pas moins qu’on les sait que les Américains sont aptes – et parfaitement dénués de tout scrupule – à inventer n’importe quel bobard, tout comme leurs frères spirituels proche-orientaux, et que des motifs de doute existent concernant la réalité de ces aventures lunaires, contrastant fortement avec l’état actuel de la technologie amerloque. Il est vrai qu’ils sont les rois dans l’art de retourner vers l’âge des cavernes.

        1. Quel motif de doute sur la “réalité de ces aventures lunaires” ? Je viens de vous fournir toutes les informations suffisantes pour vous permettre d’en vérifier vous-même la réalité. Quant à “l’état actuel de la technologie amerloque”…vu qu’ils déposent autant de brevets que le reste du monde, il est plutôt bon.
          Vous n’étayez vos affirmations péremptoires et ridicules d’aucun commencement de preuve, et n’avez pas fait la démarche de vous renseigner sur ce que j’ai indiqué.
          Vous qui prétendez dénoncer l’ignorance, vous feriez bien de vous documenter sérieusement avant d’aborder certains sujets. Dont, manifestement, vous ignorez tout.

      2. J’ajoute que les missions Apollo ont ramené des centaines de kilos de roches lunaires totalement différentes de celles qui peuvent être créées sur Terre que ce soit par la nature ou par l’homme et sur lesquelles les laboratoires travaillent toujours.
        À titre d’exemple, on ne peut reproduire artificiellement l’effet de l’exposition d’un minéral au rayonnement cosmique pendant des milliards d’années…
        Le seul lanceur qui pourra peut-être prendre la relève de la Saturn V, c’est celui qui suivra le dernier né de Space X, deux fois moins puissant, certes, mais surtout mille fois moins cher…
        Le projet Apollo a permis aux U.S.A. de réaliser le pari fou de Kennedy : en partant de presque rien, rattraper et dépasser les Russes en seulement douze ans, créer un lanceur gigantesque ( la moitié de la taille et de la masse de la tour Eiffel ) et les engins et installations encore plus gigantesques destinés à son montage et à son transport, envoyer des gars sur la Lune et les faire revenir. Cela a été possible grâce à Werner von Braun, un des plus grands génies de l’humanité, par ailleurs officier supérieur S.S., et…un budget qui se chiffrait en dizaines de milliers de milliards ! Si les U.S.A. avaient continué dans la foulée, il y aurait déjà des bases permanentes sur la Lune, voire sur Mars, mais ça aurait coûté encore plus que la guerre au Vietnam et le congrès a décidé d’arrêter les frais. Comme les Russes avaient jeté l’éponge, l’objectif était atteint. La honte de 1957 était oubliée. Revenons à nos nouveau au sujet : Alors que cette saloperie de religion chrétienne prône une foi aveugle en une multitude de délires sémitiques et l’interdiction de se poser la moindre question à leur sujet, j’estime pour ma part que ceux qui ne cherchent pas à accroître leurs connaissances et leur compréhension du monde ne sont pas véritablement humains. Le propre de l’homme, c’est sa curiosité et son désir de nouveaux savoirs et pouvoirs, sa faculté de créer le beau et le bien par des œuvres distinctes de celles de la nature. Les animaux n’ont ni art ni science. Et les croyants fanatiques qui rejettent et détruisent les œuvres de ces deux faces de l’esprit ne font que se rabaisser au niveau des bêtes en prétendant se rapprocher de Dieu.
        Ce sont bien des moutons, incapables d’action individuelle, se laissant tondre par leurs (((bergers))) puis égorger par eux. Broutez votre herbe, tas de chrétins ! Moi, je préfère avoir foi en la science qui permet de sortir de l’obscurantisme.
        Ce sont les réalisations d’un peuple qui donnent la mesure de sa valeur.
        Et les réalisations des Blancs ont conquis le monde. Les peuples civilisés ou qui voudraient l’être ont adopté notre science, notre art, nos techniques, notre droit, nos coutumes vestimentaires voire culinaires et cherchent même à nous ressembler physiquement, se débridant les yeux ou s’éclaircissant la peau. Et des cons ont honte d’appartenir à une telle race, modèle de tout le reste de l’humanité ! Il est vrai qu’ils sont manipulés par (((celle))) qui, tout en s’enrichissant grâce à nos réalisations, loin de nous en être reconnaissante et admirative comme le sont, par exemple, beaucoup d’Asiatiques, ne fait qu’en ressentir de la jalousie et du ressentiment. En fait, ceux qui sont conscients de leur infériorité ne peuvent que ressentir de la jalousie et de la haine à l’égard de ceux qu’ils savent leur être supérieurs. Les Asiatiques qui peuvent aussi s’enorgueillir à juste titre d’avoir créé des civilisations brillantes et donné à l’humanité certains de ses plus remarquables génies, ne font pas de complexes d’infériorité et n’ont donc aucune haine à l’égard des Blancs dont ils admirent ceux qui les ont aidé à faire progresser leurs sciences et leurs besoins arts. Eux-mêmes nous ont apporté pas mal de choses depuis les voyages de Marco Polo.
        La religion sémitique ne nous a, en revanche, apporté que du malheur et les Chinois et les Japonais ont réagi comme il fallait quand on a tenté d’innoculer ce virus mortel à leurs peuples.

        1. Entre sciences et arts, le mot besoins est le résultat d’un bug de mon téléphone. Il n’a pas tort car on leur a aussi refilé notre “consommationite aiguë”, mais ce n’est pas une raison pour qu’il prenne de telles initiatives !

  7. « Toute vérité franchit trois étapes. D’abord, elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant été une évidence. »
    Arthur Schopenhauer, 1788-1860,
    Philosophe allemand.

    1. Je m’explique … Alors qu’il est extrêmement lourd – mort sociale assurée, statut obligatoire de “connard”, hurluberlu, “obsédé” etc – de défendre une nouvelle idée (en l’occurrence : dehors les chrétiens) … qui d’ailleurs n’était pas si nouvelle que ça … On sait en le faisant :
      – qu’on n’en recueillera aucune gratitude de personne, car personne ne va reconnaître “oui c’est vrai, nous étions une bande de cons de ne pas vouloir te prendre au sérieux”;
      – que les étapes suivantes (par exemple, dénoncer l’influence américaine : syndrôme “République Calviniste”, obscurantisme etc) n’en seront pas facilitées. Que du contraire.
      Voyons la nature humaine telle qu’elle est, dans son absolue pauvreté. Outre la citation de Schopenhauer en question, songeons à celle ci aussi, venue de Chine : “le sage montre la lune, l’imbécille regarde le doigt“.

        1. Un Rom te fait les poches, un autre te pique ta montre, un troisième te taxe ton slip alors que tu as ton pantalon par dessus, un bougnoule te pique l’autoradio pendant qu’un bamboula se vide les bourses dans le pot d’échappement, et Simon Moïse ben Levy te vide ton compte pendant que tu regardes la Lune. C’est pourquoi les astronomes installent leurs télescopes au milieu de déserts.
          Ce n’est pas pour éviter la pollution, les lumières de la ville ou le bruit. C’est pour ne pas se faire dépouiller pendant qu’ils contemplent le ciel ! 🙂

  8. Voici une bonne vidéo vraiment bien foutu (trouvé sur le site russia-insider.com) qui a été publié par une Américaine sur Youtube :
    https://youtu.be/LVXlwq0pO4A
    ou https://www.youtube.com/watch?time_continue=327&v=LVXlwq0pO4A
    La question religieuse n’y est pas mentionnée de plein fouet … MAIS … elle y est joliment effleurée.
    L’essentiel y est dit : le Grand Remplacement se fait (genre “les premiers seront les derniers”, “bienheureux les simples d’esprit” etc) parce que nous, les Blancs … eh bien, nous sommes tout simplement, du point de vue des maîtres de ce système – les satanées ordures qui gèrent l’Amerloquie – des emmerdeurs. Des gens indociles. Nos brillantes pensées leur font profondément chier. Ils ont juste besoin de gens qui ferment leur gueule. Et c’est cela aujourd’hui, le résumé de deux millénaires de “notre civilisation judéo-chrétienne”.
    Très belle vidéo. Hélas, et de façon pour le moins paradoxale, en Amérique les gens sont libres de publier un tel vidéo alors qu’en Europe, … qui en aurait/aura le courage ? … Depuis quel coin paumé ? … Et le publier sur Youtube !?! À la limite il y a anguille sous roche, que ce vidéo ait pu être publié.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *