Articles d'actualité Articles en exergue États-Unis Monde Résistance Aryenne

Attaque de la synagogue de Pittsburgh : 11 youpins tués

Un bon juif est un juif mort

Blanche Europe tient la cohérence pour valeur primordiale.

Chaque mois, chaque semaine, nous rapportons des exemples d’actions anti-blanches de la part de juifs, qu’ils soient occupés à nous mentir dans les médias, qu’ils aident les envahisseurs afro-maghrébins à s’installer en Europe ou aux États-Unis, qu’ils exigent la censure intégrale de ceux qui leurs déplaisent, qu’ils appellent à la destruction des Blancs ou qu’ils promeuvent diverses formes de perversions.

Historiquement, les Blancs se sont montrés tolérants, très tolérants, trop tolérants, à l’égard de cette tribu arrogante et mégalomane. À de nombreuses reprises, leurs actions ont suscité tant d’hostilité qu’ils furent expulsés, mais naïveté et corruption leurs permettaient de revenir.

Depuis plus de sept décennies, les Juifs bénéficient à travers le monde blanc d’un statut privilégié, leur influence auprès des gouvernants les en assurant. Loin de se montrer reconnaissants envers ces sociétés qui les tolèrent et leur permettent de prospérer, ils ont cultivé la haine de l’Homme Blanc, et ont oeuvré à grande échelle pour tenter de détruire la race blanche, ce géant endormi.

Leurs actions ont joué un rôle important dans la promotion des anti-valeurs égalitaristes et dans l’invasion migratoire. Des milliers de meurtre, des centaines de milliers de viols, des centaines de millions d’agressions et d’incivilités en ont résulté. Des millions d’enfants blancs ne sont pas nés du fait de l’extorsion fiscale dont les Blancs sont la cible. Toute notre race a été confrontée à de la propagande dégénérée.

Je n’oublie, ni ne pardonne.

Les Juifs ont décidé de se comporter en ennemis mortels de la race blanche ?

Qu’ils ne s’étonnent pas quand nous les traitons comme tels.

Onze vieux youpins éliminés dans une synagogue de Pittsburgh

AFP :

Un Américain de 46 ans a été inculpé samedi de crimes fédéraux après avoir abattu onze personnes et en avoir blessé six dans une synagogue de Pittsburgh, commettant la plus grave attaque antisémite de l’histoire récente des Etats-Unis.

Le tireur, identifié par les autorités comme étant Robert Bowers, a fait irruption peu avant 10h00 heure locale (14h00 GMT) dans la synagogue Tree of Life (Arbre de Vie) de Pittsburgh, une grande ville de Pennsylvanie, Etat du nord-est des Etats-Unis.

Il a crié « Tous les juifs doivent mourir », selon des médias, et a commencé à tirer sur les fidèles réunis en ce jour du chabbat, le repos hebdomadaire juif, pour une cérémonie marquant la naissance d’un enfant.

Interpellé après un échange de tirs avec la police, Bowers a été transféré à l’hôpital.

Il sera poursuivi, entre autres, pour crime antisémite et sera passible de la peine de mort, a déclaré le ministre américain de la Justice, Jeff Sessions.

La justice fédérale a peu après inculpé le tireur de 29 chefs d’accusation, dont 11 chefs d’utilisation d’une arme à feu pour commettre un meurtre et 11 chefs d’obstruction de l’exercice d’une religion ayant entraîné la mort.

Le président Donald Trump a dénoncé « une action maléfique de meurtre de masse ».
[…]
« Il ne doit y avoir aucune tolérance pour l’antisémitisme ou pour n’importe quelle forme de haine religieuse », a dit M. Trump.

Trump, tout comme la ribambelle de chefs d’État qui ont réagi, s’est rangé du côté des youpins, présentés en pauvres victimes innocentes.

[…]
« Le service était en cours quand on a entendu un grand bruit », a raconté un membre de la congrégation, Stephen Weiss, 60 ans, au journal Tribune Review. « J’ai reconnu des tirs d’arme à feu ».

Outre les 11 morts, six personnes ont été blessées, dont quatre parmi les forces de l’ordre. Aucun enfant n’a été tué.

C’est la partie décevante : la moyenne d’âge des youpins décédés était de plus de 70 ans.

L’Anti-Defamation League (ADL), grande organisation américaine de lutte contre l’antisémitisme, a déclaré qu’il s’agissait « probablement » de « l’attaque contre la communauté juive la plus meurtrière de l’histoire des Etats-Unis ».

Oy vey !

A son arrivée sur les lieux, la police a dû ouvrir le feu pour appréhender Bowers, qui disposait d’un fusil d’assaut et d’au moins trois armes de poing quand il est entré dans la synagogue, selon les autorités.
[…]
La congrégation Tree of Life a été fondée il y a 150 ans à Pittsburgh. La synagogue se situe dans le quartier de Squirrel Hill, où se trouve le coeur de l’importante communauté juive de cette ville de Pennsylvanie.

Cette synagogue était notamment fréquentée par la congrégation Dor Hadash, qui militait activement en faveur de l’installation d’envahisseurs non-blancs.

 

L’attaque a eu lieu pendant une cérémonie de mutilation génitale masculine (« circoncision ») de jumeaux adoptés par un couple d’homosexuels juifs. Vous avez bien lu.

Robert Bowers, auteur de l’attaque

Certains, dans le camp pro-blanc, après avoir passé des années à critiquer les Juifs, se sont dégonflés comme des ballons de baudruche à la suite de l’attaque de la synagogue.

« Pourvu que ce soit un musulman ! » disaient-ils avant que l’auteur de la fusillade ne soit arrêté, « ça doit être un coup monté juif pour justifier plus de répression », disaient-ils après, « et pour faire perdre les élections à Trump », ajoutaient-ils encore. La mort d’une douzaine de youpins les secouait plus que toutes les monstruosités que notre peuple subit.

Les Juifs attaquent les Blancs de façon indiscriminée. Quand ils importent des hordes de sauvages du Tiers-Monde et nous étouffent de propagande mortifère, ils ne font aucun quartier à nos plus vulnérables, au contraire.

Quand un peuple s’attaque à un autre, la culpabilité est collective. Si ce peuple ne souhaite pas être considéré comme coupable, il doit de lui-même restreindre et châtier les éléments contrevenant à sa diplomatie. Il n’y a rien de tel chez les Juifs, qui au mieux ne font rien, au pire sont les plus virulents ennemis de la race blanche.

Dans ce contexte, l’acte de Bowers est un légitime réflexe d’auto-défense.

Citons ici le bon Alex Linder :

Aujourd’hui, pour la première fois, les Juifs aux USA ont goûté un tout petit peu les misères qu’ils ont infligés à l’Amérique Blanche depuis des décennies. Ça alors, je me demande si ce sera la dernière ? #TeamWhite #JuifsMortsBonnesNouvelles #JuifsRécoltentCeQueJuifsSèment

« Désavouer ? Après qu’une organisation juive majeure aura désavoué des siècles d’usure en Europe, l’affermage des impôts, le marxisme, les famines de masse orchestrées par Bela Kun, les perversions de Magnus Hirschfeld, l’École de Francfort, les lois [restreignant] la parole, le démantèlement de nos frontières… alors, peut-être que j’envisagerais de désavouer Pittsburgh. »

AFP :

Il voulait tuer les juifs, des « enfants de Satan » qu’il accusait de soutenir les migrants : les informations qui ont émergé depuis samedi sur le suspect de la tuerie de la synagogue de Pittsburgh brossaient le tableau d’un suprématiste blanc adepte des armes à feu, mais qui n’était jusque-là jamais passé à l’acte.

L’AFP mentionne le qualificatif d’enfants de Satan dans le seul but d’essayer de faire passer Bowers pour un illuminé religieux complètement déraisonnable.

Robert Bowers, un homme blanc de 46 ans, inculpé samedi de 29 chefs d’accusation qui lui font risquer la peine de mort, n’avait pas de casier judiciaire, selon les autorités.
[…]
Mais avant de faire irruption samedi avec un fusil d’assaut semi-automatique et des armes de poing dans une synagogue de Pittsburgh en disant vouloir « tuer des juifs », il avait affiché sur le réseau social Gab de multiples messages antisémites.
[…]
Dans ses messages sur Gab, un site prisé de l’extrême droite dont les autorités ont annoncé la fermeture, Robert Bowers reprochait notamment au président Trump, dont la fille Ivanka s’est convertie au judaïsme, d’être « trop proche des juifs » et d’être « un mondialiste, pas un nationaliste ».

 

Ceci rend son profil beaucoup plus crédible que s’il était l’un des aveugles vénérateurs de Trump, qui croient pouvoir se sauver par le bulletin de vote.

Plusieurs de ses messages ciblaient aussi l’organisation HIAS, une ONG juive de soutien aux réfugiés.

Parlons-en !

L’HIAS est une organisation qui n’a de cesse de militer pour submerger les États-Unis de sauvages du Tiers-Monde. Elle a été très active pour utiliser les juges fédéraux démocrates en ce sens et avait, par exemple, organisé plus d’un millier de rabbins pour soutenir l’arrivée de « réfugiés ».

Historiquement les Juifs ont joué un rôle majeur pour ouvrir les frontières des États-Unis, et l’HIAS poursuit aujourd’hui cette action.

Bowers remerciant l’HIAS de lui fournir une liste des amis de cette organisation

« HIAS aime amener des envahisseurs pour tuer les nôtres. Je ne peux pas rester assis et voir les miens se faire massacrer, j’y vais », a-t-il écrit le jour de l’attaque.

C’est intéressant, parce que je n’ai pas la même version.

Le début est identique – Bowers a directement justifié son action par l’actif soutien juif à l’invasion. Mais plutôt que par « j’y vais », ça se concluait par « Que vos apparences aillent se faire foutre, j’y vais », en référence à tous ces pro-blancs auto-proclamés qui ont trop peur de bouger le petit doigt parce que ça pourrait faire mauvaise impression (par contre, la « charia blanche », ça ne fait pas mauvaise impression, d’après eux).

 

Il avait aussi diffusé une vidéo contenant des images montrant apparemment l’organisation travaillant à la frontière mexico-américaine, selon CNN.

Une quinzaine de jours avant l’attaque, il avait aussi posté une page web de HIAS dans laquelle l’organisation annonçait une série d’offices dédiés aux réfugiés pour le chabbat – dont l’un se tenait dans une synagogue proche de la synagogue visée.
[…]
Cet homme qui vivait seul dans un appartement de la banlieue sud de Pittsburgh, à une quinzaine de kilomètres de la synagogue attaquée, avait aussi le goût des armes à feu, alors que la tuerie a immédiatement relancé la controverse sur leur contrôle.

Désarmer l’Homme Blanc est une obsession juive.

Mais il est très naïf de croire qu’une action comme celle de Bowers « permet » de désarmer la population. Si un tel évènement suffit à faire basculer les choses et à priver du droit de s’armer, alors celui-ci était déjà si fragile qu’il n’était que virtuel.

[…]
Selon plusieurs de ses voisins, Bowers était camionneur, parlait peu, restant parfois des jours entiers sans sortir de chez lui.

Pas d’autocollants suspects, ni de déclarations à l’emporte-pièce: « il était remarquablement normal, c’est effrayant », a déclaré à l’AFP Chris Hall, 28 ans.

Il apparaissait comme un homme normal, parce que ses actions ne sont pas celles d’un fou, mais celles d’un homme sain qui ne supportait plus de voir son peuple subir tant d’ignominies sans réagir.

Il serait toujours possible, à coup de « si », de dire ce qu’il aurait pu mieux faire.

Il n’empêche que Bowers a sacrifié sa vie pour sa race.

Il a rappelé aux youpins qu’ils ne peuvent pas sans cesse nous attaquer en toute impunité, qu’ils sont vulnérables.

Aussi, nous adressons un fraternel salut à notre frère blanc aujourd’hui dans les geôles de l’ennemi.

 

6 Replies to “Attaque de la synagogue de Pittsburgh : 11 youpins tués

  1. J’ai pensé aussi que ça avait un rapport avec les élections à cause des (((gens))) de la télé qui l’ont présenté comme étant un pro-Trump alors qu’il ne l’était pas. Mais vous avez raison, adressons un salut fraternel a notre frère blanc.

  2. Gloire à Bowers ! Le seul reproche qu’on peut lui faire est d’avoir agi comme un kamikaze et d’avoir été peu efficace.
    Aucun youtre n’aurait du en sortir vivant.
    La cible était en plus de peu d’importance.
    Faire péter le SLC ou (((CNN))), ça, ça aurait eu de la gueule !
    Et c’est vrai que le moment était mal choisi ; cet événement n’est sans doute pas pour rien dans la perte de la majorité à la chambre des représentants par les Républicains.
    Donc, il n’a aplati que de vieux cafards qui étaient destinés à crever à court terme et son acte n’a guère eu d’effets positifs puisqu’il n’empêche nullement cette vermine de continuer à pulluler et à nous nuire.

      1. Anders Breivik est un cas à part, il a passé la majorité de sa vie à préparer ce projet d’attaque qu’il a finalement mis en pratique. Ce qui n’est pas le cas de Robert Bowers ou encore de Dylann Roof. Breivik qui a d’ailleurs lui même subi les foudres des mouvements pro-blancs notamment d’un certain David Duke qui le voyait comme un agent du Mossad. C’est d’ailleurs un peu paradoxal de reprocher ça à Breivik quand David Duke lui même était à la tête du Ku Klux Klan, organisation dans laquelle des franc-maçons auraient pris par à sa création. Ce n’est pas pour autant qu’on dit que le Ku Klux Klan est une organisation franc-maçonne. Mais bon certains voient des complots partout, il est louable que Blanche ne tombe pas dans ce piège comme l’a fait DP qui a calqué son article sur celui du Daily Stormer. Je ne vais même pas revenir sur certains fanatiques de DP qui ont commenté comme quoi Robert Bowers était je cite “un abruti”. Après que ça soit Breivik ou Bowers comme l’a dit Blanche, ils s’attendaient très bien à ce que les mouvements pro-blancs réagissent et condamnent leurs actions.

  3. MERCI blanche detre de retour ca fait du bien a lame de vous relire.Votre plume est inemitable…… Encore bon retour et bon courage,dans cette aire de norceur votre lumiere blanche est bien rassurente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *