Articles d'actualité Articles en exergue États-Unis Médias, manipulations et censures Monde

Explosion médiatique dans l’affaire des colis envoyés à des membres du parti démocrate américain

Depuis quelques jours, de nombreuses personnalités reçoivent des paquets piégés par le biais postal.

Curieusement, les personnalités ont toutes un point commun : elles sont opposées à Trump.

Grand fracas autour des « colis suspects » envoyés à des anti-Trump

Les premières cibles ont été (((Soros))), Obama et Hillary Clinton. Trois cibles emblématiques, les suivantes le sont moins mais restent assez importantes aux yeux du public.

France Info :

Après Barack Obama et Hillary Clinton, de nouvelles personnalités membres ou proches du Parti démocrate ont été les cibles de colis piégés. Qui sont ces nouvelles personnalités visées ?

« Il s’agit de l’acteur Robert De Niro et de l’ancien vice-président Joe Biden. Tous deux ont reçu jeudi 25 octobre au matin des colis absolument identiques à ceux qui ont été envoyés hier. Ce sont encore des démocrates ou des proches de démocrates qui ont été visés », explique la journaliste Agnès Vahramian, en duplex depuis Washington (États-Unis).

Les journalistes feront bien vite le lien entre cibles démocrates et « anti-Trump ». Les personnalités visées l’auraient donc été pour leurs idées politiques, qui sont en désaccord avec la vision de Donald Trump.

Cette affaire de colis piégées intervient, miraculeusement, en pleines élections de mi-mandat. Le plus intéressant reste que les démocrates pointent Trump du doigt, en l’accusant d’attiser la violence et d’être responsable des attaques. Un peu comme pour l’attaque de la Synagogue.

N’y voyons pas une quelconque manipulation, cela ne peut être qu’un coup des méchants nationalistes Blancs, membres de l’Alt-Right et fervents partisans de Donald Trump.

…pas inconnues aux États-Unis [les attaques au colis piégés]. Ce type de procédé a été utilisé dans le passé par des déséquilibrés, bien sûr, mais aussi par des groupes et des individus plutôt blancs qui agissaient contre l’État Fédéral et qui qualifiaient leurs actes de rébellion politique.

Donc, le poseur de bombes est blanc, ça ne fait plus aucun doute ! Les journalistes ont toutes les informations en main, avant la police, celui qui est responsable des attaques est un néo-nazi Blanc fan de Trump, nostalgique du doux surnom de Dixie pour le Sud des USA.

Évidemment.

Nos chers journalistes, détectives à leurs heures perdues, oublient d’appliquer le pas d’amalgame quand il s’agit de leur camp qui est visé.

Des bombes factices

La « dangerosité » des colis, parlons en. De quoi s’agit-il ? Du travail de professionnel, ou au moins d’une personne assez intelligente pour réaliser correctement une bombe artisanale ?

Pas le moins du monde.

Les colis étaient inoffensifs.

Le Monde :

D’après le New York Times, les explosifs portent la marque d’une fabrication sommaire : un tuyau de plastique rempli d’une substance pyrotechnique ainsi que des fragments métalliques censés être dispersés par l’explosion afin de maximiser les dégâts.

Mais, de manière générale, plusieurs experts ont estimé que, du fait de la fabrication rudimentaire des engins explosifs, ces colis étaient davantage destinés à faire peur qu’à tuer. Cependant, le directeur du FBI a affirmé, vendredi, que les engins retrouvés n’étaient pas des « canulars » mais contenaient des substances qui auraient pu réagir et potentiellement exploser.

Le colis adressé à l’ancien directeur de la CIA John Brennan contenait, contrairement aux autres, une enveloppe avec de la poudre blanche. Selon les premières analyses, ce ne serait pas de l’anthrax.

Internet est très intéressant. On y trouve beaucoup de choses, de méthodes, notamment la manière de fabriquer des bombes. Avec de telles informations, ainsi qu’une volonté de tuer, on peut réussir à envoyer de vraies bombes, qui seront fonctionnelles. Les tester avant peut vous permettre de juger si elle est bien réalisée ou non.

Il faut croire que l’intelligence n’était pas le fort de cet homme, nous allons comprendre pourquoi dans la suite de l’article.

Pour rajouter une couche, penser que des personnalités comme Soros, Obama ou Clinton ouvrent eux-même leur courrier est particulièrement affligeant.

N’oublions pas non plus le grotesque du colis.

 

Autant envoyer un colis avec un « TNT » marqué dessus : ça revient au même.

Inefficacité et indiscrétion : le « criminel » n’a pas vraiment fait d’efforts !

Pas même un colis n’ayant explosé, sur les 15 envoyés, on ne peut que conclure que ce type est un imbécile. Les cibles voulues n’auraient pas été touchées, dans tous les cas, mais il aurait pu faire des dégâts.

Une chasse à l’homme a été lancée et Trump en a profité pour promouvoir l’aspect sécuritaire qu’il veut pour le pays. Il a aussi pointé du doigt les médias, qui ne cessent de dire que c’est à cause de lui que des gens souhaitent tuer des démocrates.

AFP :

Après avoir appelé les Américains au « rassemblement » mercredi à la suite de la confirmation des premières bombes artisanales, M. Trump a repris ses attaques contre les médias jeudi.

« Une grande partie de la colère que nous voyons aujourd’hui dans notre société est causée par le traitement intentionnellement inexact et imprécis des médias traditionnels, que j’appelle les +Fake News+ », a-t-il affirmé jeudi sur Twitter.

De nombreux responsables démocrates l’accusent au contraire de « cautionner la violence » et d’attiser les divisions.

« Arrêtez de faire des reproches aux autres. Regardez-vous dans la glace, votre rhétorique incendiaire, vos insultes, mensonges et incitations à la violence physique sont honteuses« , a tweeté jeudi John Brennan, ex-directeur de la CIA visé par un des paquets.

L’acteur Robert de Niro a lui appelé tous les anti-Trump à se mobiliser pour les législatives:

« Il y a quelque chose de plus puissant que les bombes, c’est votre bulletin de vote. les gens DOIVENT voter », a-t-il indiqué dans un communiqué.

Là encore, la critique de Trump envers les médias ne peut être que salué. Pourquoi définir les « victimes » comme « des personnalités anti-Trump ». Ils avaient un autre point communs : ils sont démocrates ou sympathisants des démocrates. Les définir comme « ennemis de » désigne forcément un coupable : Trump lui-même.

Mais les Américains comprennent bien que, coup monté ou non (l’affaire peut être mise en doute), les médias s’en servent pour taper contre le président des États-Unis. Et cela va plus profiter à Trump qu’aux médias et aux démocrates. A force de manipuler l’opinion, elle se retourne contre vous.

Le Point :

Et si les colis piégés envoyés à des personnalités hostiles à Donald Trump n’étaient finalement qu’un coup monté par les démocrates pour remporter les élections de mi-mandat, les midterms ?

C’est en tout cas ce que pensent de nombreux républicains américains, cédant à une inquiétante théorie du complot. Lors d’un rassemblement politique en Floride le 24 octobre, une militante républicaine avait écrit sur sa pancarte : « Democrats : fake news, fake bombs » ( « Démocrates : fausses nouvelles, fausses bombes »).

Un slogan très largement repris notamment sur Twitter qui en dit long sur ce que pensent réellement les pro-Trump de cette affaire des colis piégés, explique Le Monde.

Les interrogations de ce genre peuvent faire beaucoup de mal, pour ceux qui ont tendance à pointer trop vite du doigt les Blancs.

Et ce n’est pas la suite des évènements qui va arranger les choses pour les médias et la gauche.

Arrestation d’un philippin à l’origine des fausses bombes

 

Un bon blanc, suprémaciste c’est certain.

AFP :

Les premières images de son arrestation, dans la région de Fort Lauderdale, montrent un homme à la carrure musclée, en débardeur noir, les cheveux ras à l’exception d’une fine queue de cheval.

« Il était très en colère contre le monde, les Noirs, les juifs, les gays », a déclaré Debra Gureghian, manager d’une pizzeria à Fort Lauderdale qui l’avait embauché pour conduire sa camionnette de livraison pendant plusieurs mois, jusqu’en janvier.

« Il n’a jamais dit qu’il voulait les tuer, les assassiner ou leur lancer une bombe, il disait juste +si ça ne tenait qu’à moi, les gays, Noirs et juifs ne survivraient pas+ », a-t-elle raconté au Washington Post, en ajoutant qu’il semblait « fou ».

Sans mettre de photographie, on pourrait toujours penser que l’homme serait un blanc, nostalgique d’Adolf Hitler.

Cesar Sayoc avait fait également référence à de nombreuses reprises à la tribu amérindienne Séminole, tout en mentionnant des origines philippines.

Nous avons sans doute l’explication pour sa nullité dans le maniement des explosifs. Il faut croire que son intelligence n’était pas suffisante.

Conclusion

On entendra moins les médias, qui désignaient des terroristes blancs. On risque même de ne pas savoir les suites de l’affaire dans les grands médias, tout passera en douce alors qu’ils nous ont fait un boucan énorme pour l’affaire des bombes, tant que le « fou » n’avait pas été trouvé.

Cette affaire, tournée en ridicule grâce aux insinuations mensongères des médias ne profitera qu’à Trump : les électeurs se lassent des journalistes et des politiques qui n’ont que les attaques fallacieuses pour affronter leurs adversaires politiques.

8 Replies to “Explosion médiatique dans l’affaire des colis envoyés à des membres du parti démocrate américain

  1. L’arrestation a été photographiée et filmée et chacun a pu voir que le van utilisé par ce type était couverte de posters et d’affiches pro-Trump. Toutes aussi fraîches et brillantes que si elles venaient d’être posées…
    Il y a pourtant eu quelques intempéries en Floride, ces derniers mois. Quelques unes auraient donc du être méchamment délavées.
    Ben non. Alors, soit ce van était bien à l’abri dans un garage et on l’a sorti au moment de faire les photos, soit on a collé ces affiches la veille ou presque.
    Ensuite, ce type est affilié au parti républicain depuis deux mois.
    Soit à peu près en même temps que lorsqu’il a du commencer à acheter et préparer son matos.
    Il connaît les adresses personnelles de gens qui ne sont pas, a priori, dans l’annuaire.
    Et pourtant, comme l’article le souligne, ce n’est pas un génie, loin s’en faut.
    Enfin, ayant déjà été arrêté et condamné pour divers délits, ses empreintes et son ADN sont, comme il se doit, dans la base de données des flics.
    Or, il ne prend aucune précaution lors de la confection et de l’envoi de ces prétendues bombes.
    Elles étaient couvertes ses empreintes, de traces d’ADN, et on y a même trouvé des cheveux.
    Ne manquaient qu’une copie de son permis de conduire et une quittance de location…
    Mais non, ce n’est pas un coup monté, voyons !

    1. Je suis d’ailleurs très étonné qu’il n’ait pas, par inadvertance et dans la précipitation, laissé tomber son passeport dans l’un de ses colis…

    1. Les propriétaires de la maison et du commerce ne risquent pas de rejoindre notre cause. Les tags, comme le rap, sont un mode d’expression de boucaques AOC ou de bounègres mentaux. C’est dégueulasse et ça pourrit le paysage.
      Moi, si un mec venait me bomber ma baraque et que je le choppé, même s’il s’agissait de slogans à priori favorables à notre cause, je n’appellerai pas les flics et je ferai en sorte qu’il ne puisse pas les appeler non plus. On n’a pas besoin de crétins vandales dans nos rangs. On ne fait pas de monuments avec de la merde…
      Sauf chez les négros, peut-être !

  2. Blanche, je ne comprends pas une chose : si tu prends du retard dans le rythme de publication, pourquoi essaies-tu absolument de le rattraper ? Je préfère avoir moins d’articles mais du jour ou de la veille plutôt qu’une info qui a déjà 5 jours et dont le souffle est déjà retombé. Si tu n’as pas le temps, je préfère que tu laisse passer un ou deux jous sans news mais ensuite d’avoir une info qui percute. Enfin, voilà mes deux centimes, j’ai l’impression que tu t’organises mal.

    1. Tu n’as qu’à monter ton site, gros malin !
      On verra si tu fais mieux.
      Ces articles sont toujours d’actualité.
      Blanche Europe appelle précisément à prendre du recul pour dresser le bilan et évaluer les conséquences d’événements pas forcément récents. Ce n’est pas un site destiné à la diffusion des nouvelles du jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *