Articles d'actualité Conflits raciaux Monde Problèmes raciaux

En Afrique du Sud, l’ANC s’accapare encore 3 propriétés appartenant à des blancs

Le Congrès National Africain (ANC), membre de l’internationale socialiste et fondé pour défendre la majorité noire contre la minorité blanche, continue de voler le territoire des Blancs en Afrique du Sud.

The New Observer :

Le gouvernement de l’ANC à Ekurhuleni – la partie orientale de la province de Gauteng – a décidé de s’emparer de trois autres propriétés appartenant à des blancs sans leur offrir une compensation – cette fois dans des zones urbaines – afin de construire des maisons pour les Noirs, selon le maire de la région, Mzwandile Masina.

Masina, qui avait averti de cette annonce sur Twitter en septembre, a déclaré que « le conseil d’Ekurhuleni a résolu le problème de l’expropriation de terrains sans indemnisation pour 4 propriétés situées dans la ville. Nous testons les limites de l’article 25 de la Constitution afin d’accélérer le développement du logement inclusif pour notre peuple. Il n’y a pas de retour en arrière ! »

Les Blancs se font donc expulser, quand ils ont la chance de rester en vie.

Tout ça dans une logique de reconquête nègre. Sans réfléchir au fait qu’ils ne réussiront jamais à faire de l’agriculture comme nous, ou à construire comme nous, ils veulent nous éliminer et reprendre le territoire.

Masina a identifié au moins quatre propriétés, dont trois appartenant à des particuliers, qu’il souhaite exproprier sans indemniser les propriétaires.

On devrait tester ce concept en France. Arriver devant une propriété d’un nègre ou d’un arabe et lui dire qu’on le vire, sans rien lui donner.

Je vois déjà la réaction des médias du monde entier dénonçant cette pratique « fasciste ».

Pourtant, quand il s’agit de l’Afrique du Sud, ça n’a pas l’air de les déranger…

« La ville d’Ekurhuleni a identifié quatre propriétés occupées, dont les propriétaires ont essentiellement renoncé à leurs droits et leurs responsabilités en matière de propriété. La ville envisage de développer et d’établir immédiatement des cantons sur ces terrains », a déclaré Masina dans un communiqué.

La décision a été prise « afin de servir l’intérêt public et agir immédiatement pour faire face à ses problèmes de logement », a-t-il déclaré.

Les nègres sont plus nombreux, il faut donc expulser les Blancs. L’histoire du renoncement à leurs droits et à leurs responsabilités me paraît suspecte. Vraiment. Surtout venant de nègres dont les congénères n’hésitent pas à assassiner des blancs pour leur voler leurs terres.

Y aurait il-eu quelques menaces, des enlèvements voire des meurtres à l’origine de ce renoncement ? Il est assez fréquent que des blancs se fassent tuer en Afrique du Sud, toujours dans un silence médiatique honteux.

[Note de Blanche : C’est le même gus qui menaçait l’an dernier d’écraser les Blancs.]

[…] La plus grande propriété privée se trouve à Elandsfontein et s’étend sur 101,2 hectares. Un autre à Driefontein mesure 33,6 hectares et le plus petit, à Rietfontein, mesure 4,4 hectares.

La quatrième propriété, de 205 hectares, appartient au gouvernement et se trouve à Benoni.

De tout petits terrains, comme on peut le souligner.

Les Blancs font obstacle aux nègres, ils vont donc modifier quelques lignes de leur constitution pour pouvoir expulser encore plus facilement les derniers résidents blancs. Dont les aïeux sont arrivés là il y a plus d’un siècle.

Presque tout le monde tente de les oublier, de les laisser à leur sort. Rien n’est fait pour eux, pour qu’ils puissent vivre chez eux en sécurité.

Les nègres envahissent nos pays et nous chassent de ceux où ils sont majoritaires.

Si rien n’est fait, il ne nous restera que nos yeux pour pleurer. Les nègres – par la violence et la démographie – seront partout.

3 Replies to “En Afrique du Sud, l’ANC s’accapare encore 3 propriétés appartenant à des blancs

  1. je suis dubitatif sur l’avenir des Boers : se retrancher dans des bastions style Oranja en prenant le risque d’être lynché un de ces quatre matins ou émigrer en terre (encore) blanche ? la démographie joue nettement en leur défaveur avec le white flight, rien de positif donc à attendre de la démocwassie sudafricaine.
    La Russie et l’Australie ont déjà promis des visas avec évidemment l’idée de récupérer à leur profit de la main d’oeuvre expérimentée pour défricher leurs immenses terres vierges

  2. L’afrique du sud est le laboratoire de ce qui ce passera en Europe avec l’invasion que nous subissons . En sachant très bien que ce sera les femmes et les enfants seraient bien sur les première victime en cas le jours ou il commenceront a attaqué avec moyen de communication actuel , alors c’est vivre ou mourir .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *