Articles d'actualité Différences raciales France Problèmes raciaux

Un réseau de gitans détourne 1.7 million d’euros de prestations sociales

Parasites, voleurs, envahisseurs, crasseux : ils ont de multiples surnoms. Le gitan est une espèce plus odorante que le mahométan ou le nègre. Il atteint aussi le taux de parasitage le plus élevé.

Si dans les communautés maghrébine ou nègre on peut avoir la présence de « gentils » qui ne sont pas des criminels – rares mais on peut en trouver – il n’y a pas d’équivalents chez les Gitans. De père en fils, de mère en fille et à n’importe quel âge : ils sont tous revendeurs de métal, escrocs ou voleurs à la tire.

Leur capacité à parasiter est tellement élevée que même les racailles allogènes les chassent.

Un nouveau réseau d’escroquerie vient d’être démantelé, il visait les allocations familiales.

La Dépêche :

Un réseau de fraude aux allocations sociales pour un préjudice d’au moins 1,7 million d’euros dans le Nord> a été démantelé et trois Roms ont été mis en examen pour escroquerie en bande organisée.</strong

Les agents de la Caisse d’allocation familiales (Caf) et du régime social des indépendants (RSI) avaient signalé au milieu de l’année 2017 l’accroissement anormal, en quelques mois, de constitution de dossiers – 1.200 rien que pour le Denaisis – d’autoentrepreneurs par des Roms vivant dans le Valenciennois.

Selon une source proche de l’enquête, des jeunes femmes se déclaraient auto-entrepreneures dans le recyclage de métaux, puis déclaraient des fausses grossesses prises en charge par le RSI. Des dossiers complètement fictifs étaient également déposés.

On les qualifie souvent de ferrailleurs, ils aiment se fournir dans les déchetteries ou alors voler des câbles sur les lignes SNCF – au choix – c’est le métier parfait pour se déclarer auto-entrepreneur et frauder !

Il est banal de les voir s’investir dans de tels métiers donc ça n’éveille pas les soupçons.

Trois gitans qui dirigent un réseau d’escrocs et qui détournent presque 2 millions d’euros : je vous laisse imaginer les « modiques » sommes qui nous échappent chaque année à cause de réseaux de ce genre, partout en France. N’oublions pas que toutes les routes mènent aux Roms, il suffit de suivre les allocs.

« Il s’agissait d’un système frauduleux, dans l’écrasante majorité des cas », précise une source proche de l’enquête. « Ils constituaient des faux certificats de naissance, des fausses cartes d’identité roumaine. »

L’argent était ensuite transféré en Roumanie et investi « notamment » dans l’immobilier en Moldavie roumaine, d’où sont originaires « les têtes pensantes du réseau ».

Cette vermine, sans même la « citoyenneté française », peut avec trois bouts de papiers frauder le système des allocations. De notre côté, en tant que français blancs, nous avons des tas de documents à remplir, des relevés bancaires, je-ne-sais-quelle-attestation, des actes de domicile… et eux, en tant que gitans, il leur suffit d’un certificat de naissance et d’une carte d’identité.

 

On se demande donc pourquoi, nous aussi, nous n’aurions pas le droit de bénéficier de cette simplification de paperasse.

« Le clan était à la manœuvre des constitutions de dossiers pour autrui et évidemment gardait le principal des allocations, ne laissant que quelques miettes aux personnes qui constituaient le dossier,« a poursuivi cette même source. « Puis ce clan a constitué des dossiers faux, du début à la fin ».

Trois Roms roumains, deux hommes et une femmes âgés de 27 ans et considérés comme la tête du réseau, ont été interpellés cette semaine, mis en examen pour escroquerie en bande organisée, faux et usage de faux, et écroués.

« Les perquisitions à Strasbourg et Forbach lundi et mardi ont pu montrer qu’ils poursuivaient le système dans l’est de la France, puisque de nombreux dossiers de même nature et toute une série de faux documents ont été découverts », selon la même source. La Caf de Strasbourg serait victime jusqu’ici d’un peu moins de 100.000 euros et les investigations se poursuivent.

Dans cette histoire d’escroquerie, il fallait bien une anecdote un peu triste : les autres gitans n’ont presque rien touché ! Les pauvres…

Les gitans sont des parasites, de véritables moustiques qui viennent pomper les allocations et tout ce qui peut rapporter de l’argent. N’apportant rien à la société, à part leur pouillerie et leur attitude nauséabonde, ils sont à éliminer.

Ne plus les voir serait un progrès immense mais ne plus voir leurs sales pattes s’accaparer notre argent serait une révolution.

One Reply to “Un réseau de gitans détourne 1.7 million d’euros de prestations sociales

  1. Presque rien gardé ? Ben voyons !
    Laissez-moi m’occuper de l’interrogatoire et des perquisitions et on retrouve près de la moitié du pognon ! C’est loin la Moldavie et aucun chef de clan n’a jamais obtenu que ses “administrés” “travaillent” pour rien…
    Ces cafards ont été chassés de l’Inde, puis de tous les pays qu’ils ont traversés, toujours plus à l’ouest. Ils ne se sont pas dirigés vers l’est car les derniers à avoir testé l’hospitalité chinoise sont les mongols qui, depuis, restent sagement dans leurs yourtes. l’Atlantique a fait qu’ils ne sont pas allés plus loin. Ben moi, je dis qu’on aurait dû les aider à tenter la traversée.
    Certains objecteront que leurs caravanes ne sont pas étanches. Et alors ?
    Au moins, ça leur aurait fait prendre un bain, le premier ( et le dernier ) de leur vie, sans doute car ces charognes puent tellement qu’on peut être sur que la seule fois qu’ils ont pris une douche, c’est quand leur mère a perdu les eaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *